Hesperian Health Guides

Malaises pendant la grossesse

De nombreuses femmes ressentent des malaises pendant la grossesse. Pour certaines femmes handicapées, les malaises dus à leur handicap s’aggravent, et pour d’autres, ils diminuent.

Certains malaises de la grossesse, tels que la fatigue ou les maux de dos sont courants chez toutes les femmes, y compris celles handicapées. Ce qui peut être diffèrent pour une femme handicapée, est le fait de savoir si le problème vient de sa grossesse ou de son handicap. Soyez attentif à ce qui est normal pour votre corps afin de pouvoir faire la différence. Ainsi, vous serez mieux en mesure d’aider l’agent de santé.

une femme qui parle.
Vous connaissez votre corps mieux que quiconque. Donc, lorsque vous êtes enceinte, soyez attentive à ce qui est normal pour votre corps et ce qui ne l’est pas. Ainsi, vous pouvez dire si le problème est causé par votre handicap ou par votre grossesse.

Si vous avez tendance à avoir certains problèmes à cause de votre handicap, telles que les infections du système urinaire dues à une lésion de la moelle épinière, vous pouvez en avoir plus souvent pendant la grossesse. Les problèmes peuvent s’améliorer ou s’aggraver à tout moment pendant la grossesse, en fonction de votre corps et de la croissance du bébé. Chaque femme fait des ajustements dans sa vie pour s’adapter à la grossesse.

Voici quelques changements auxquels les femmes handicapées pourraient être confrontées et des suggestions pour y faire face.

Sensation de fatigue et de somnolence

La plupart des femmes se sentent fatiguées et somnolent au cours des 3 ou 4 premiers mois de la grossesse. Pour plus d’informations complètes sur les causes éventuelles, voir :

Difficultés à dormir

De nombreuses femmes ont des difficultés à dormir la nuit au cours des dernières semaines de la grossesse. Cela peut arriver parce qu’elles ont besoin d’uriner pendant la nuit, ou à cause des crampes, ou parce que le bébé à commencé à bouger et à donner des coups de pied. Il peut être difficile de trouver une position confortable pour dormir. Si possible, essayez de vous reposer pendant la journée pour combler le manque de sommeil.

Il est important de trouver une position confortable pour dormir ou se reposer, mais éviter de vous coucher sur le dos. Cela peut emmener l’utérus à se presser contre les vaisseaux sanguins de votre ventre et provoquer des problèmes. Cela peut également occasionner des problèmes de digestion, de maux de dos et de respiration.

Ce qu’il faut faire :
WWD Ch10 Page 221-1.png
WWD Ch10 Page 221-2.png
  • Boire un peu de lait tiède ou une soupe chaude avant d’essayer de dormir.
  • Se coucher avec un coussin pour soutenir votre tête et vos épaules, et sous vos genoux.
  • Se coucher sur le côté. Si possible, couchez-vous sur le côté gauche étant donné que c’est la meilleure position qui facilite la circulation du sang. Mettez quelque chose comme un coussin ou un linge entre vos genoux et vos chevilles.
  • Manger des aliments nutritifs: assez de protéine, et moins de sel (mais assurez-vous d’en consommer toujours).

Pieds et jambes enflés

De nombreuses femmes ont des pieds et des jambes enflés pendant la grossesse, surtout dans l’après-midi ou lorsqu’il fait chaud. En général, le gonflement des pieds n’est pas dangereux, mais si cela se passe au réveil, ou si vos mains et votre visage sont tout temps enflés, cela peut être le signe d’une pré-éclampsie (toxémie de grossesse).

Pour soulager les pieds et les jambes enflés, essayez de vous coucher sur le côté pendant 30 minutes, 2 ou 3 fois par jour ; peu importe le côté. Le fait de s’assoir avec les pieds en hauteur ne suffit pas. Il est préférable de se coucher sur le côté.

Pour éviter la pré-éclampsie, manger des aliments nutritifs, assez de protéines, boire beaucoup d’eau, et consommer un peu de sel.

une femme enceinte tenant une canne.

Mouvement et équilibre

Au cours des 9 mois de grossesse, la forme de votre corps changera si bien que cela affectera probablement votre manière de marche. Cela arrive à presque toutes les femmes, qu’elles soient handicapées ou non. Vous sentirez peut-être que vous perdez votre équilibre et que vous pouvez tomber facilement ; ou que vous avez des difficultés à vous courber pour prendre quelque chose. En raison de cela, de nombreuses femmes souffrant d’un handicap qui affecte le mouvement de leurs corps, commencent à utiliser des dispositifs d’aide pour marcher et se déplacer jusqu’à l’accouchement.

Pied amputé

Si votre jambe ou une partie de votre jambe est amputée, et que vous utilisez une jambe artificielle, vous trouverez peut-être que la prosthèse ne convient plus parce que votre corps est plus lourd et que la partie amputée s’enfle. Si possible, échangez avec la personne qui a fabriqué votre jambe artificielle pour voir si elle peut l’ajuster. Si non, vous aurez peut-être besoin de béquilles, d’un déambulateur ou d’un fauteuil roulant pendant la grossesse.


une femme utilisant un déambulateur avec 2 roues à l’avant.
Ce qu’il faut faire :

Un ‘déambulateur’ peut être fabriqué avec une tige, du rotin, du bambou ou du bois. Attacher les jonctions avec une corde, une ficelle ou un ruban solides, ou avec des lanières de pneus ou les chambres à air d’un vélo.

Un déambulateur avec 2 roues à l’avant est plus facile à déplacer qu’un déambulateur sans roues, et est plus stable qu’un déambulateur à 4 roues.

une canne fabriquée avec du bambou. une canne fabriquée avec d bois. Une canne peut être fabriquée avec des plantes forestières.
fabrication de béquilles avec des branches d’arbre.
Les béquilles d’avant-bras sont les meilleures à utiliser mais si vous ne pouvez pas les obtenir, des béquilles de taille normale peuvent être fabriquées à partir de branches d'arbres.

Se déplacer au cours des derniers mois de la grossesse

Même les femmes qui ne souffrent pas de handicap peuvent parfois avoir des problèmes d’équilibre et de déplacement au cours des derniers mois de la grossesse. La situation est même pire chez les femmes souffrant de handicap physique, tels que la paralysie de la partie inférieure du corps, ou la perte de l’usage des muscles. Votre gros ventre affectera vos activités quotidiennes, telles que le bain, l’habillement et le déplacement d’un endroit à un autre.

Ce qu’il faut faire :

Se lever d’une position couchée sera plus facile si vous :

WWD Ch10 Page 224-1.png WWD Ch10 Page 224-2.png WWD Ch10 Page 224-3.png WWD Ch10 Page 224-4.png
Vous tournez sur le côté...
... pliez les genoux...
...puis vous levez.
WWD Ch10 Page 224-5.png
Il sera également plus facile de se lever si vous avez une chaise ou une caisse lourde qui vous sert de support.

Des supports simples peuvent aider les femmes souffrant de handicap physique au cours des dernières semaines de la grossesse lorsque les mouvements deviennent plus difficiles.

WWD Ch10 Page 224-6.png
fauteuil roulant avec toilette convertible
vêtements amples avec un élastique, crochets et boucles (Velcro), ou une fermeture facile à enlever.
cuvette ou seau pour recueillir l’urine et les selles. Ce récipient doit être vidé après chaque usage.
une corde avec une boucle pour tirer et s’assoir.
un lit fait maison ayant la même taille que le fauteuil roulant-toilette.
rembourrage pour éviter les escarres de décubitus


Crampes musculaires

douleur à l’arrière de la partie inférieure de la jambe.

Ce sont des contractions fortes et douloureuses d’un muscle, en général dans la partie inférieure de la jambe, surtout la nuit. Si vous touchez le muscle contracté, vous sentirez une induration. Les crampes dans les jambes peuvent être provoquées par le manque de calcium dans le régime alimentaire.

Ce qu’il faut faire :

  • Ne pointez pas les orteils—même en les étirant.
Fr WWD Ch10 Page 225-2.png
  • Faites régulièrement des exercices d’étirement.
  • Mangez plus d’aliments contenant du calcium, tels que le lait, le fromage, le yaourt, les graines de sésame, les légumes à feuilles vertes, et la banane.
  • Couchez-vous sur le côté avec un linge ou un coussin entre vos genoux, avec les jambes légèrement courbées.
  • Ne vous couchez pas ou ne dormez pas sous des couvertures lourdes, et ne vous couvrez pas tout le corps.


Si les crampes dans les pieds ou les jambes :

Pointent vos orteils vers le haut, pas vers le bas, massez donc la jambe.
WWD Ch10 Page 225-3.png WWD Ch10 Page 225-4.png masser l’arrière de la jambe avec les doigts.

Le fait de mettre vos jambes dans de l’eau tiède, ou de mettre un linge trempé dans de l’eau tiède sur la partie contractée, peut également soulager les crampes.

Spasmes musculaires

Ce sont des contractions ou des étirements des muscles qui empêchent une personne de contrôler ses mouvements. Ils surviennent plus souvent chez les personnes souffrant de paralysie cérébrale ou d’une lésion de la moelle épinière. Les femmes souffrant de ces maladies, peuvent avoir des spasmes musculaires pendant le travail.

Ce qu’il faut faire :
  • Ne pas tirer ou pousser directement contre les muscles tendus. Cela aggravera la douleur.
  • Tenir doucement la partie touchée jusqu’à ce que le muscle soit détendu.
WWD Ch10 Page 226-1.png
Si l’arrière de tout le corps est touché par les spasmes musculaires, placez un coussin sous la tête et les épaules pour les pencher un peu vers l’avant. Cela aide à détendre la contraction dans tout le corps.
  • Mettez de l’eau tiède sur les muscles tendus, ou si possible, asseyez-vous ou couchez-vous dans de l’eau tiède. Faites attention à ne pas vous brûler la peau ou à trop chauffer le corps, surtout si vous ne pouvez pas sentir la chaleur ou la fraicheur sur votre peau. L'excès de chaleur peut être dangereux pour le foetus.
  • Des exercices d’étirement doux effectués 2 à 3 fois par jour peuvent permettre de détendre les muscles tendus.
  • Les exercices d’articulations, tels que se mettre debout, peuvent également permettre de maintenir les muscles solides et de réduire les contractions musculaires.
WWD Ch10 Page 226-2.png
Le fait de s’assoir dans de l’eau propre et tiède permettra de détendre les muscles tendus.
IMPORTANT ! En règle général : Ne pas masser les muscles spastiques. Dans certains pays, les populations, et mêmes les thérapeutes ont l’habitude d’utiliser le massage ou le frottage pour détendre des muscles spastiques. Bien que le massage permette parfois de détendre les crampes musculaires, ou les muscles tendus, en général le massage contracte davantage les muscles.

Maux de dos

La plupart des femmes enceintes, qu’elles soient handicapées ou non, souffrent de maux de dos, surtout dans les dernières semaines avant l’accouchement lorsque le ventre est gros et lourd. Le plus souvent, cela est dû à l’étirement et à la faiblesse des muscles du ventre pendant la grossesse; donc les muscles du dos supportent trop le poids.

Les femmes souffrant de handicap physique semblent avoir des maux de dos plus graves et qui apparaissent dès le début de la grossesse. Même les femmes qui n’ont aucune sensation dans la partie inférieure du corps, ressentent parfois des douleurs lombaires lorsqu’elles sont enceintes.

Ce qu’il faut faire :
  • Faire des exercices avant, pendant et après la grossesse afin d’étirer et de fortifier les muscles de la partie inférieure du corps, et fortifier les muscles du ventre. La natation est un bon moyen de réduire les maux de dos et de rester en bonne santé.
  • S’assoir sur une chaise à dossier droit.
  • Reposer, chauffer et masser la partie douloureuse peut permettre de réduire la douleur.


illustration de ce qui est mentionné ci-dessous: une femme avec un morceau de linge soutenant son ventre.
Un morceau de linge peut vous aider à soutenir votre ventre pour qu’il ne tire pas trop sur les muscles du dos.
  • Enrouler un morceau d’un tissu en coton propre et léger; environ 4 à 5 mètres de long (1½ mètres) autour de votre ventre comme cela.
  • Ne serrez pas trop sinon ce sera désagréable.
  • Vous pouvez le garder en place avec une épingle de sécurité, ou border le bout du linge.
WWD Ch10 Page 227-2.png

Difficultés à respirer

Au fur et à mesure que le bébé grandit, il s’appuie sur les poumons de sa mère et elle a moins de place dans sa poitrine pour respirer. Cela est normal pendant la grossesse. Mais, les femmes souffrant de handicap physique, tels que le nanisme ou la paralysie des muscles de la poitrine, peuvent avoir des problèmes de respiration plus tôt que les autres femmes. Le bébé accède à l’oxygène à partir des poumons de la mère, donc une femme enceinte doit avoir les poumons propres et en bonne santé pour le bon développement du fœtus.

Ce qu’il faut faire :
WWD Ch10 Page 227-3.png
  • Dormir en étant légèrement assise. Vous serez plus à l’aise si vous mettez quelque chose sous vos genoux.
  • Boire beaucoup d’eau, au moins 8 verres par jour. Cela permettra de réduire le mucus dans les poumons et de faciliter la respiration. La présence de mucus dans les poumons peut provoquer une infection.
  • Faire des exercices réguliers.
  • Si vous commencez à cracher du mucus (contenant du pus), consultez un agent de santé. Vous avez peut-être besoin de médicaments, tels que des antibiotiques. Un agent de santé peut vous aider à décider de l’antibiotique ou du médicament qui est indiqué pendant la grossesse.
IMPORTANT ! Si une mère a des difficultés à respirer et qu’elle est faible et fatiguée, ou essoufflée tout le temps, elle doit voir un agent de santé. Elle a peut-être des problèmes cardiaques et a besoin de soins médicaux. Ou elle pourrait souffrir d’anémie, de malnutrition, d’une infection, ou de dépression.

Courbatures et douleurs dans les articulations

Le corps d’une femme enceinte s’adoucit et s’étire pour faire de la place afin que le bébé grandisse et s’apprête pour l’accouchement. Souvent, ses articulations s’étirent et sont douloureuses, notamment les hanches. Cela arrive généralement au cours des dernières semaines de la grosses. Cela n’est pas dangereux et elle ira mieux après l’accouchement.

Ce qu’il faut faire :
  • Reposer les articulations douloureuses. Se déplacer de temps en temps pour que les articulations ne raidissent pas, mais vos mouvements doivent être doux.
  • Mettre quelque chose de froid ou de chaud sur les articulations douloureuses permet parfois de réduire la douleur et de faciliter les mouvements. En général, le froid fonctionne mieux sur des articulations chaudes et enflammées ; et la chaleur, sur les articulations endolories et tendues. Expérimentez pour savoir ce qui vous soulage le plus. Si vous ne sentez pas la chaleur ou la fraicheur sur votre peau, faites attention à ne pas vous brûler ou vous congeler.
une femme assise avec un linge chaud sous les jambes.
La chaleur permettra de soulager les articulations endolories et tendues.


Pour la fraicheur : Utiliser de la glace enveloppée dans un linge ou une serviette pendant 10 à 15 minutes.

Pour la chaleur : Utiliser un linge épais qui a été trempé dans de l’eau chaude (presser le linge) et enroulez-le autour de l’articulation. Couvrir le linge avec un morceau de plastique fin, et bander avec un linge épais ou une serviette épaisse afin de maintenir la température. Lorsque le linge mouillé commence à se refroidir, remettez-le dans l’eau et recommencez l’exercice.

Ou remplir une bouteille (en céramique, en plastique ou en verre) d’eau chaude, fermer hermétiquement, l’enrouler d’un linge et le placer sur la partie douloureuse.

  • Prendre du paracétamol (acétaminophène) pour la douleur ; 500 mg toutes les 3 à 4 heures. Mais, ne pas prendre plus de 8 comprimés (4000 mg) en 24 heures.

Fuite d’urine

De nombreuses femmes trouvent qu’il est difficile de contrôler la fuite d’urine au fur et à mesure que le ventre grossit. Pendant la grossesse, les femmes souffrant de handicap physique, tels que les problèmes de motricité et la paralysie ou la perte de sensation dans la partie inférieure du corps ont plus de difficultés à retenir leur urine que les autres femmes.

Au fur et à mesure que le bébé grandit et que le ventre de la maman s’arrondit, le bébé peut s’appuyer contre la vessie, laissant peu d’espace pour les urines. Cela peut provoquer des fuites d’urine, surtout si la femme tousse ou éternue. Parfois, l’urine sort si soudainement qu’il est difficile à dire s’il s’agit des urines ou de la rupture de la ‘poche des eaux’. Vous pouvez être en mesure de le dire en sentant l’odeur. Si cela arrive, soyez attentive à d’autres signes, et demandez des conseils à un agent de santé ou à une sage-femme.

Si vous utilisez normalement un cathéter à chaque fois que vous urinez, continuez à le faire si cela ne vous pose pas de problèmes. Mais si vous trouvez qu’il est difficile d’utiliser un cathéter comme d’habitude, essayez d’utiliser des morceaux de tissu épais pour recueillir l’urine. Ces morceaux de tissu doivent être changés, lavés et séchés pour éviter une éruption cutanée ou une infection autour des parties génitales. Assurez-vous que les morceaux de tissu soient propres et secs avant de les utiliser à nouveau.

une femme enceinte qui utilise des béquilles, réfléchissant tout en achetant des légumes avec une autre femme.
Je pratique mon exercice d’étirement, et Ekaete ne le sait même pas !

Certaines femmes portent un cathéter permanent (un cathéter ‘fixé’ ou cathéter de Foley). Mais si possible, évitez de faire cela parce qu’il peut être difficile de changer après l’accouchement. Les muscles qui contrôlent votre vessie, “oublieront” comment retenir l’urine à l’intérieur. Le fait de porter un cathéter tout le temps peut également augmenter le risque d’infection de la vessie.

Si vous avez des fuites d’urine pendant la nuit, utilisez des tampons, ou ayez une cuvette, un seau ou un autre récipient à côté pour y uriner. Un fauteuil roulant-toilette peut être la solution idéale.

Si vous êtes en mesure d’utiliser les muscles de la partie inférieure de votre ventre, les exercices d’étirement permettent souvent de fortifier les muscles autour de la vessie. Pour plus d’informations, voir problèmes urinaires.

Difficulté à faire les selles (constipation)

De nombreuses femmes enceintes ont des difficultés à faire les selles. La grossesse peut rendre les intestins plus lents, et cela empêche les selles de sortir facilement. Pour plus d’informations, voir comment soulager et éviter la constipation.

Les femmes qui ont un “programme intestinal” pour faire les selles, doivent retirer les selles plus souvent lorsqu’elles sont enceintes. Les selles dures qui ne sont retirées, peuvent provoquer l’aréflexie, qui est très dangereuse.


ATTENTION ! Les femmes enceintes ne doivent pas prendre des médicaments appelés laxatifs or purgatifs pour la constipation. Ces médicaments rendent les selles légères ou contractés—et ils peuvent déclencher le travail de manière précoce. Ils peuvent également nuire au bébé.

Les femmes enceintes ne doivent pas également se purger. Cela pourrait déclencher le travail.

Hémorroïdes

Les hémorroïdes sont des veines enflés dans et autour de l’anus. Parfois, elles grattent, brûlent ou saignent, et peuvent être très douloureuses. Souvent, les hémorroides ressemblent à des ‘ampoules de sang.’ Le fait de presser l’anus pour faire les selles lorsque vous êtes constipée, aggrave les hémorroïdes. De nombreuses femmes, qu’elles soient handicapées ou non, contractent les hémorroïdes lorsqu’elles sont enceintes. Le fait de s’assoir pendant longtemps semble aggraver les hémorroïdes.

une femme enceinte assise sur une chaise avec les pieds sur un tabouret.
Ce qu’il faut faire :
  • Suivre les conseils pour éviter la constipation.
  • Pour soulager les hémorroïdes, trempez un morceau de linge propre dans une sève astringente, telle que l’hamamélis ou le cactus, et mettez-le sur la partie douloureuse.
  • Utilisez un coussin pour s’assoir afin de réduire la pression.
  • Essayez de vous déplacer au moins chaque une heure.
  • Si vous êtes couchée tout le temps, essayez de vous coucher sur le côté, et demandez à quelqu’un de vous aider à changer régulièrement de position.
  • Asseyez-vous ou adossez-vous avec les pieds et les jambes en hauteur. Cela améliorera la circulation sanguine et guérira plus rapidement les hémorroïdes.




Cette page a été mise à jour : 17 déc. 2021