Hesperian Health Guides

Le travail et l’accouchement

L’accouchement commence lorsque l’utérus commence à se contracter et à s’ouvrir. Sa durée varie énormément. Le premier accouchement dure en général 10 à 20 heures ou plus. Pour les accouchements ultérieurs, la durée peut être de 7 à 10 heures. Lorsque le col de l’utérus est entièrement ouvert, le bébé sort en moins de 2 heures généralement. L’accouchement se termine lorsque que le placenta est expulsé.

La durée de l’accouchement chez une femme handicapée n’est pas différente de celle des autres femmes. En général, l’accouchement dure 3 à 24 heures pour toutes les femmes. Ce qui peut être différent chez une femme handicapée, c’est la manière dont elle peut dire que le travail a commencé et la position dans laquelle elle donnera naissance.

Comment dire que vous êtes en travail

WWD Ch11 Page 236-1.png
Environ 2 semaines avant l’accouchement, le bébé descend plus bas dans le ventre, surtout pour le premier accouchement.

En général, le travail commence lorsque vous avez été enceinte pendant au moins 8 mois. Le bébé descendra dans votre bas ventre et vous pourrez mieux respirer. Au cours des dernières semaines de la grossesse, la plupart des femmes sentent que leur utérus tiraille plusieurs fois par jour, ou peut-être une fois par semaine. Ces sensations de tiraillement sont des contractions d’entraînement et ne déclenchent pas le travail. Elles peuvent paraître étranges et durent quelques minutes. Mais elles ne sont pas douloureuses généralement et ne suivent pas un schéma régulier. Même les femmes qui sont paralysées et qui n’ont pas de sensation dans le ventre, peuvent en général dire lorsque le bébé est prêt à sortir. Bien que les femmes paralysées puissent ne pas ressentir une douleur réelle, elles auront une petite sensation dans le ventre et elles sauront que quelque chose se passe.

Signes du travail

Ces 3 signes indiquent que le travail commence ou commencera très bientôt. Ils peuvent ne pas survenir du tout, ou ne pas survenir selon l’ordre. Si vous remarquez l’un de ces signes, dites-le à la personne qui vous assiste (agent de santé, sage-femme, docteur).

  1. Mucus de couleur claire ou rose provenant du vagin. Pendant la grossesse, l’ouverture de l’utérus (col de l’utérus) est bouchée par un mucus épais. Cela protège le bébé et l’utérus des infections. Lorsque l’utérus commence à s’ouvrir, il libère le bouchon de mucus et aussi un peu de sang.
  2. Eau claire provenant du vagin. L’eau provient de la poche des eaux qui entourait et protégeait le bébé dans l’utérus. La poche des eaux se rompt avant que le travail ne commence, ou à tout moment pendant le travail.
  3. L’utérus commence à se contracter et les douleurs du ventre commencent. Au cours d’une contraction, l’utérus se contractera et deviendra dur, puis il se relâchera et redeviendra doux encore. Au début, les contractions peuvent être espacées de 10 à 20 minutes. Lorsque les contractions deviennent régulières (avec environ le même intervalle de temps entre chacune), le vrai travail a commencé.


Les contractions sont généralement douloureuses. Même si vous ne ressentez aucune douleur, vous pouvez voir ou sentir les changements suivants :

une femme enceinte couchée avec la main sur le ventre.
WWD Ch11 Page 237-2.png
Je ne ressens aucune douleur mais je sens que mon ventre se durcit.
.....et se radoucit ensuite.
un homme parlant à une femme enceinte couchée sur un lit; il y’a des béquilles à côté du lit.
J’irai dire à Doña Rosa que tes douleurs ont commencé.


Si l’un des signes survient, c’est le moment de se préparer pour l’accouchement. Voici une liste des choses à faire :

  • Dites à votre sage-femme que le travail a commencé ;
  • Assurez-vous le trousseau de maternité est prêt ;
  • Lavez-vous, notamment vos parties génitales ;
  • Continuez à manger des repas légers ;
  • Buvez beaucoup (eau ou jus) ;
  • Reposez-vous autant que vous pouvez ;
  • Mettez un linge chaud ou une serviette chaude sur le bas du dos. Ou demandez à une amie de masser votre dos.

Informations importantes sur les crises d’aréflexie chez les femmes souffrant

Si vous souffrez d’une lésion assez importante de la moelle épinière (en général T6 et au-delà), vous pouvez avoir une pression artérielle soudaine, dangereuse et rapide avec des maux de tête insupportables et une transpiration intense. Vous pouvez avoir ces signes lorsque vous êtes en travail.

Ce qu’il faut faire :
Fr WWD Ch11 Page 238-1.png

Voir un agent de santé ou une sage-femme de façon régulière pour que la pression artérielle soit contrôlée. Cela doit se faire au moins chaque semaine au cours des 7 premiers mois, puis chaque jour pendant les dernières semaines avant le début du travail. De cette façon, ils verront si votre pression artérielle monte.

Surveillez la fréquence de vos selles. Cela est particulièrement important pendant la grossesse. Buvez beaucoup d’eau et manger des aliments qui vous faciliteront les selles.

L’excès des selles dans le corps peut provoquer l’aréflexie.

Assurez-vous que votre vessie reste vide parce qu’une vessie pleine peut provoquer l’aréflexie. Si vous utilisez une sonde à demeure (ou de Foley), assurez-vous qu’il ne soit pas tordu ou courbé et empêcher les urines de sortir.

une femme dans un fauteuil roulant à la porte d’une clinique.

Observez et surveillez les contractions qui surviennent plusieurs fois par jour au cours des dernières semaines avant l’accouchement et soyez attentive à d’autres signes qui indiquent le début du travail.

Dès que vous sentez que le travail commence, rendez-vous immédiatement dans un hôpital ou une clinique pour accoucher. Vous aurez besoin d’une injection d’anesthésie dans votre colonne vertébrale. Cela est appelé “péridural” et empêchera l’aréflexie provoquée par les contractions.

Comment faciliter le travail

Assurez-vous d’uriner. Essayez d’uriner au moins chaque heure. Vous vous sentirez plus à l’aise si votre vessie est vide. De plus, les femmes souffrant d’une lésion de la moelle épinière seront moins susceptibles d’avoir une aréflexie si une sonde est placée pendant tout le travail et l’accouchement pour évacuer l’urine.

Changez de position plusieurs fois; au moins une fois par heure. Entraînez-vous à l’avance en vous déplaçant d’une position à une autre afin que, lorsque le travail commencera, vous puissiez changer de position entre les contractions. Demandez de l’aide si nécessaire. Plus vous êtes à l’aise et détendue, plus vos muscles seront détendus, moins vous aurez des crampes ou des spasmes. De plus, lorsque vous changez souvent de position, vous serez moins exposée aux escarres.

Marchez entre les contractions si vous le pouvez. La marche aide l’utérus à s’ouvrir et permet au bébé de descendre.

La respiration pendant le travail

Votre manière de respirer peut avoir un effet important sur le travail. Vous pouvez essayer diverses manières de respirer tout au long de la grossesse afin d’être prête lorsque le travail commencera. Par exemple :

WWD Ch11 Page 240-1.png
  • Respiration lente et douce : Inspirez par le nez et respire lentement. Pour expirer, faites votre bouche comme si vous faisiez un bisou et soufflez lentement.
a woman breathing out through her mouth.
Hee, hee, hee, hee…
  • Respiration de Hee : Respirez lentement et profondément, puis soufflez lentement tout en émettant des sons “hee, hee”.
  • Halètement : Inspirations rapides et superficielles.
  • Souffle rapide : Souffler de manière forte et rapide.

Pendant le travail, vous pouvez choisir les modes de respiration qui vous conviennent le plus.

Positions d’accouchement

Ces positions peuvent être adoptées pendant le travail et l’accouchement :

Si vous avez perdu l’usage de vos jambes ou de vos bras, vous pouvez vous asseoir sur les genoux de quelqu’un.
WWD Ch11 Page 240-3.png
Ou vous pouvez vous reposer sur des cousins en position semi-assise.
WWD Ch11 Page 240-4.png
Si vous avez l’usage de vos bras et de vos mains, vous pouvez utiliser une chaise d’accouchement comme celle-ci. (Pour un autre exemple, voir l’Histoire de Fatuma.) un siège en bois en forme de U, qui soutient les jambes Ou vous pouvez utiliser une chaise d’accouchement avec un accoudoir et un dossier, comme celui-ci.
le siège en bois avec un accoudoir et un dossier.
Avec de l’aide, une femme ayant l’usage de ses jambes, peut s’accroupir...
WWD Ch11 Page 241-3.png
...ou se mettre debout.
WWD Ch11 Page 241-4.png

La personne ou l’objet qui vous soutient doit être solide et équilibré. Vous pouvez aussi vous appuyer sur un siège. Les positions accroupies ou debout peuvent aider à faire descendre le bébé lorsque l’accouchement est lent ou si la mère a du mal à pousser.

WWD Ch11 Page 241-5.png
Si vous avez l’usage des jambes et des bras, vous pouvez essayer la position ‘quatre pattes’. Cette position peut parfois aider à éviter et à contrôler les spasmes du muscle.
Si vous avez perdu l’usage des jambes, vous pouvez vous coucher sur le côté tandis que quelqu’un maintient votre jambe supérieure, avec les genoux pliés...
WWD Ch11 Page 241-6.png
...ou raides.
WWD Ch11 Page 241-7.png

Si vous êtes aveugle ou si vous avez un faible équilibre, vous vous sentirez plus en sécurité en vous couchant par terre. La plupart des hôpitaux et des centres de santé ont des lits spéciaux pour les femmes qui viennent pour accoucher. Ces lits possèdent des supports à genoux et peuvent être utiles pour les femmes qui ont perdu l’usage de leurs jambes.

Le tabouret d’accouchement de Fatuma

Fatuma Achan vit en Ouganda et est paralysée des deux jambes parce qu’elle a été atteinte de la polio quand elle était enfant. Lorsque Fatuma tomba enceinte, comme la plupart des femmes handicapées, les médecins de la Clinique locale lui dirent qu’elle accoucherait par intervention chirurgicale (césarienne).

Fatuma sur son tabouret d’accouchement.


Fatuma était déterminée à accoucher par voie basse. D’autres femmes de sa communauté accouchent parfois dans une position accroupie. Fatuma savait qu’elle ne pouvait pas se tenir dans une position accroupie parce que ses jambes étaient paralysées. Mais, elle savait aussi que ses bras étaient très forts pour pousser son fauteuil roulant à tout moment. Donc, elle fabriqua un tabouret d’accouchement qui lui permit de rester dans la position accroupie. De cette façon, elle pourrait accoucher par voie basse.

un tabouret en 2 parties; chaque partie mesure 18 pouces, 6 pouces de longueur et 6 pouces de largeur.
Un tabouret d’accouchement en bois facile à fabriquer.




Même si Fatuma est paralysée, son utérus est toujours solide et peut se contracter seul pour expulser le bébé. La position de son corps sur le tabouret d’accouchement aide le bébé à sortir doucement par le vagin, exactement comme les autres femmes qui donnent naissance en position accroupie.

Pour les crampes et spasmes musculaires (soudaine rigidité musculaire) pendant le travail et l’accouchement

Les femmes souffrant de paralysie cérébrale, d’une lésion de la moelle épinière, ou qui sont atteintes de la polio peuvent avoir des crampes ou une spasmodicité musculaire à tout moment pendant le travail et l’accouchement. Les muscles tendus dans une partie du corps sont affectés par la position de la tête et du corps. Le fait d’exercer une pression sur les muscles spastiques provoque l’étirement. Voici quelques suggestions pour adoucir les muscles spastiques pendant le travail :

WWD Ch11 Page 243-1.png
Pendant le travail, faites des exercices de mouvement entre les contractions. Si nécessaire, demandez de l’aide. Les exercices garderont les muscles détendus et aideront à éviter les crampes et les spasmes.
WWD Ch11 Page 243-2.png
Pour aider les muscles à se détendre, asseyez-vous dans un bain d'eau tiède propre, mais seulement avant que le sac des eaux ne se soit brisé.
WWD Ch11 Page 243-3.png
Un linge trempé dans de l’eau propre et tiède peut être utile.
WWD Ch11 Page 243-4.png
Placez des coussins sous la tête et les épaules pour les pencher vers l’avant. Cela aidera à réduire la raideur dans tout le corps.
N’essayez pas de tirer les jambes d’une femme au niveau des chevilles. Cela rendra ses jambes plus serrées. Au lieu de cela, après avoir soulevé sa tête et ses épaules, pliez ses jambes. Pour écarter ses jambes, rapprochez d’abord les genoux. Cela peut aider à ouvrir les jambes. Si non, tenez les jambes au-dessus des genoux, et elles s’ouvriront plus facilement.




Cette page a été mise à jour : 07 août 2020