Hesperian Health Guides

Passage de l’urine et des selles

Certaines femmes handicapées n’ont pas le contrôle total sur le passage de l’urine ou des selles. Cette situation est particulièrement fréquente chez les femmes dont le handicap affecte les muscles inférieurs du corps, telles que la poliomyélite ou la lésion de la moelle épinière. Si vous ne pouvez pas laver vos organes génitaux vous-même, demandez à un membre de votre famille ou à un aide-soignant de vous aider à garder vos parties génitales propres et sèches. Si vous devez porter des couches lavables ou jetables pour recueillir vos urines ou vos selles, changez-les souvent pour éviter les éruptions cutanées, les infections et les lésions.

Lorsque vous sortez, prenez un habit de rechange si possible. Ainsi, si vous perdez le contrôle de votre vessie ou de vos intestins et salissez vos vêtements, vous pourrez vous changer et éviter de vous retrouver dans l’embarras et éviter également une infection.

Le contrôle de la vessie

Si vous urinez souvent ou si vous avez des fuites urinaires, essayez l’exercice de contraction pour vous aider à fortifier vos muscles faibles. Cet exercice peut aussi vous aider à garder vos muscles solides, ainsi vous serez moins susceptible d’avoir des fuites urinaires à l’âge adulte.

L’exercice de contraction

Premièrement, faites cet exercice lorsque vous êtes en train d’uriner. Alors que les urines sortent, retenez-vous en contractant bien fort les muscles du vagin. Comptez jusqu’à10, et relâchez les muscles pour permettre à l’urine de sortir. Répétez cela plusieurs fois à chaque fois que vous urinez.

Une femme pensant tandis qu’elle est assise et travaille; une autre travaille à coté.
Je suis en train de faire mon exercice de contraction et Amana ne le sait pas.

Une fois que vous savez comment faire cet exercice, vous pouvez le pratiquer à différents moments de la journée et personne ne le saura. Essayez de le pratiquer au moins 4 fois par jour, en contractant vos muscles 5 à 10 fois à chaque fois.

Certaines femmes pourraient avoir besoin de chirurgie pour les aider à contrôler leurs fuites urinaires. Si vos urines coulent beaucoup et que cet exercice ne vous aide pas, demandez des conseils à un agent de santé spécialisé en santé des femmes. Il est recommandé pour toutes les femmes de pratiquer l’exercice de contraction tous les jours. Cela aide à garder les muscles solides et à éviter des problèmes plus tard dans la vie.

L’évacuation de la vessie

une femme tapotant son bas ventre pendant qu’elle est assise sur la latrine.

Si votre handicap ne vous permet pas d’uriner sans aide, vous devez recourir à un autre moyen pour vider votre vessie. Certaines femmes peuvent uriner et vider leurs vessies si elles :

  • Tapotent leur ventre au-dessus de la vessie, juste sous le nombril au dessus de l’os pubien.
  • Poussent vers le bas avec les mains sur le bas ventre, au dessus de la vessie.
  • Placent le poing sur le bas ventre et appuient doucement en penchant la partie supérieure de leur corps vers l’avant.
  • Poussent pour expulser l’urine en contractant les muscles du ventre.


Vous pouvez utiliser ses méthodes uniquement si l’urine sort facilement avec une douce pression. Si vos muscles ne se relâchent pas pour faire sortir l’urine, en appuyant sur la vessie vous pouvez pousser l’urine à remonter dans les reins et à les endommager.

Si aucune de ses méthodes ne marche, vous aller devoir utiliser un tube en caoutchouc ou en plastique appelé cathéter. N’utilisez pas un cathéter à moins que ce ne soit le seul moyen par lequel vous pouvez uriner. Même une utilisation minutieuse du cathéter peut causer une infection de la vessie et des reins.

Utilisation d’un cathéter standard

Un cathéter est un tube flexible en caoutchouc utilisé pour drainer l’urine hors de la vessie. Un cathéter propre ou stérile est placé dans la vessie chaque 4 à 6 heures pour la vider. Plus une femme boit beaucoup pendant la journée, plus elle aura souvent besoin d’utiliser un cathéter.

Certaines femmes ne boivent pas beaucoup d’eau parce qu’elles ne veulent pas utiliser de cathéter très souvent. Cependant, cela peut causer d’autres problèmes. Si vous ne buvez pas assez, vous pouvez contracter une infection de la vessie ou des reins, ou avoir des difficultés à aller à la selle (constipation).

Il est important de ne pas laisser sa vessie être trop pleine. Cela peut causer l’aréflexie et faire remonter l’urine dans les reins et à les endommager.

Beaucoup de femmes apprennent à utiliser un cathéter pendant qu’elles sont assises sur le siège de la toilette ou sur un pot. Les femmes peuvent aussi utiliser un cathéter dans un fauteuil roulant, en vidant l’urine dans une toilette ou un flacon. Expérimentez ce qui vous convient. Il faut de la pratique pour apprendre à utiliser un cathéter quand vous êtes assis, mais beaucoup de femmes trouvent que l’utilisation d’un cathéter leur permet de faire plus facilement leurs activités quotidiennes. Pour la plupart des femmes, la meilleure taille pour un cathéter est de 16. Un cathéter de taille 14 peut mieux convenir à une femme de très petite taille.

Une personne qui utilise un cathéter est plus susceptible de contracter une infection urinaire qu’une personne qui n’en utilise pas. Cela arrive généralement parce que le cathéter n’est pas assez propre et que les germes se sont infiltrés dans la vessie. Le nettoyage soigneux de votre cathéter est le meilleur moyen de prévention d’une infection urinaire. Lavez-vous toujours les mains avec du savon doux et de l’eau propre ou de l’eau froide préalablement bouillie avant de toucher le cathéter, et lavez-le avant et après utilisation. Gardez le cathéter dans un endroit propre quand vous ne l’utilisez pas.

Cathéter Standard Sonde de Foley
illustration d’un cathéter standard et d’une sonde de Foley.
illustration of a Foley catheter.
L’eau est injectée dans le ballon par ici.
Urine drainée.
Une sonde ‘Foley’ (à demeure) comporte un petit ballon près de l’extrémité. Ce cathéter est fabriqué ainsi, afin de pouvoir rester dans la vessie pendant une longue période. Le ballon se rempli d’eau lorsqu’il est dans la vessie ; cela l’empêchera ainsi de sortir. Généralement 5cc d’eau suffisent pour maintenir la sonde de Foley à l’intérieur. Si elle sort, augmentez la quantité d’eau de 12cc à 15cc.
Comment placer un cathéter


1.
WWD Ch5 Page 103-1.png
Faites bouillir le cathéter (et toute seringue ou instrument que vous pourrez utiliser) pendant 20 minutes. Ou lavez-les au moins avec de l’eau préalablement bouillie puis refroidie, et gardez-les propres.
2.
WWD Ch5 Page 103-2.png
Lavez soigneusement la peau autour des organes génitaux avec du savon doux et de l’eau propre. Prenez soin de nettoyer la zone par laquelle l’urine sort ainsi que les plis cutanés qui sont autour (la vulve). Si vous n’avez pas de savon doux, utilisez uniquement de l’eau propre. Un savon parfumé peut nuire à votre peau.
3.
WWD Ch5 Page 103-3.png
Lavez vos mains. Après lavage, touchez uniquement des choses très propres.
4.
WWD Ch5 Page 103-4.png
Si vous pouvez, asseyez-vous là où vos organes génitaux ne touchent à rien, comme l’avant d’une chaise, ou sur un siège de toilettes. Si vous devez vous asseoir à terre ou sur une autre surface solide, placez un linge propre en dessous et autour de vos organes génitaux.
5.
WWD Ch5 Page 103-5.png
Si vous devez toucher à quelque chose, lavez-vous encore les mains avec du savon doux et de l’eau.
6.
WWD Ch5 Page 103-6.png
Decouvrez le cathéter d’un lubrifiant stérile à base d’eau (pas d’huile ou de vaseline). Cela aide à protéger la peau douce des organes génitaux et l’urètre. Si vous n’avez pas de lubrifiant, veillez à ce que le cathéter soit toujours mouillé par l’eau dans laquelle vous l’avez fait bouillir ou l’eau que vous avez utilisé pour le laver, et placez-le lentement.
7.
WWD Ch5 Page 104-1.png
Si c’est vous-même qui placez le cathéter, utilisez un miroir pour vous aider à voir là où se trouve l’orifice urinaire, et utilisez l’index et le troisième doigt pour tenir la peau autour du vagin ouvert. L’orifice urinaire est au-dessous du clitoris, presqu’à l’ouverture du vagin (voir page 78). Après avoir fait cela à quelques reprises, vous saurez ou se trouve l’orifice urinaire et vous n’aurez plus besoin d’utiliser un miroir.
8.
WWD Ch5 Page 104-2.png
Veillez à ce que le cathéter soit dans une position vers le bas, pour que l’urine puisse sortir.
Puis, avec le majeur, touchez au-dessous de votre clitoris. Vous sentirez une sorte de petite bosse ou une fossette, et juste en dessous il y a l’orifice urinaire. Gardez le majeur juste au dessus de cet endroit, et avec l’autre main, tenez le cathéter propre par le bout avec 4 à 5 pouces, touchez, avec l’extrémité, juste au-dessous du bout de votre majeur, et guidez doucement le cathéter dans l’orifice urinaire jusqu’à ce que l’urine commence à sortir. Faites très attention à ne pas toucher l’extrémité du cathéter avec vos doigts ou vos mains.

Vous saurez si le cathéter est entré dans le vagin au lieu de l’orifice urinaire, parce qu’il entrera facilement, mais aucune urine ne sortira. Alors, lorsque vous le retirerez, vous verrez du mucus dans le cathéter (la glaire cervicale). Rincez le cathéter avec de l’eau propre, et réessayez. Si vous avez une infection de la vessie ou du rein, parlez-en à un agent de santé. Il se peut que vous ayez une infection vaginale.

IMPORTANT ! Pour éviter une infection lorsque vous utilisez un cathéter, il est important que vous soyez très propre et que vous utilisiez uniquement un cathéter stérile. Si vous n’avez pas la possibilité d’utiliser un cathéter stérile à chaque fois, veillez à ce qu’il soit très propre.