Hesperian Health Guides

Travail pour le changement

Bien que de nombreuses personnes pensent qu’il est important de prendre soin des femmes handicapées, en réalité elles n’ont pas accès aux soins et aux informations dont elles ont besoin pour vivre une vie saine et active.

Ce que les familles et les donneurs de soins peuvent faire

Les soins de nos familles et des donneurs de soins facilitent nos vies de diverses manières. Ils peuvent également nous aider à être plus indépendantes en nous encourageant à faire tout notre possible pour prendre soin de notre corps. Malgré tout, en tant que femmes handicapées, nous pouvons avoir besoin d’une aide supplémentaire pour :

une femme aveugle qui parle.
Nous avons confiance en votre aide.
  • Avoir assez d’aliments sains et d’eau propre.
  • Faire des exercices et s’étirer pour garder le corps solide et flexible.
  • Se laver et se brosser les dents.
  • Retirer les selles ou l’urine et changer les vêtements ou les tampons.
  • Vérifier, nettoyer et traiter les escarres de décubitus.
  • Garder quelques médicaments et provisions à la maison ou à côté, surtout si les centres de soins médicaux sont éloignés. Essayez de prendre des antalgiques, des antibiotiques ou des infections cutanées, une compresse propre, et tout médicament utilisé régulièrement pour traiter son handicap.


La plupart d’entre nous qui sommes aveugles ou sourdes, pouvons-nous occuper de nos besoins physiques. Mais, nous pouvons toujours avoir besoin d’informations sur la manière de rester en bonne santé. Par exemple, une personne aveugle peut avoir besoin que vous lisez les informations sur la santé à haute voix pour elle—même si ces informations concernent des choses dont vous ne parleriez pas en général. Et une personne sourde peut avoir besoin que vous lui parliez des informations importantes que vous avez entendu à la radio ou dans un centre de santé.

Ce que les communautés peuvent faire

Les communautés peuvent faire beaucoup pour améliorer les conditions qui nous permettront de prendre soin de nos corps afin de rester en bonne santé. De nombreuses femmes handicapées sont pauvres et vivent isolées. Comme tout le monde, nous avons besoin d’accès aux soins, à une bonne alimentation, à l’eau potable et à l’assainissement, et à endroit sécurisé pour vivre. Nous avons également besoin de soutien et de respect de la part de nos voisins. Parlez avec nous et avec nos familles des choses que la communauté peut faire pour nous aider à nous occuper de notre santé.

  • Certains d’entre eux nous peuvent avoir besoin de soins quotidiens de la part de nos familles et des donneurs de soins. Les leaders communautaires et les groupes de voisins peuvent organiser d’autres formes d’aide afin que nos besoins soient satisfaits et que nos familles et les donneurs de soins réguliers puissent se reposer.
  • De nombreuses vieilles femmes handicapées sont très pauvres, vivent seules et ont du mal à trouver quelqu’un pour les aider. En formant des groupes d’aides-soignants ou d’accompagnateurs—ou en apportant une aide pratique sous d’autres formes—la communauté peut réellement améliorer nos vies.
  • Aidez-nous à cultiver nos champs ou à aller au marché afin d’avoir suffisamment à manger.
  • Œuvrer à ce que les femmes handicapées aient accès à l’eau potable.
  • Organiser votre communauté pour construire ou modifier les latrines et les toilettes pour que les personnes handicapées puissent les utiliser facilement.

Pour plus d’informations sur la façon dont les communautés et les familles peuvent rester en bonne santé, voir Là où les femmes n'ont pas de docteur, Chapitre 10, et les brochures Assainissement et propreté pour un environnement sain et De l'eau pour la vie.

une femme portant une prothèse auditive, qui parle.
Nous avons besoin de contrôles réguliers effectués par des agents de santé qui se sont engagés pour prendre soin de nous.