Hesperian Health Guides

Gérer la douleur

une femme assise avec un linge chaud sur ses jambes

Certains handicaps, comme l’arthrite, provoquent des douleurs dans les muscles ou les articulations. Souvent, certaines femmes ressentent des douleurs dans une partie spécifique de leur corps ; ou avoir mal partout. Il existe diverses techniques que vous pouvez essayer pour atténuer la douleur.

La chaleur est généralement idéale pour les plaies, et les articulations et muscles rigides. Tremper un linge dans de l’eau chaude et le mettre sur les parties douloureuses. La température de l’eau doit vous permettre de tenir le linge dans votre main. Sinon, vous allez vous brûler.

La fraîcheur est généralement idéale pour les articulations enflammées ou les blessures. Vous pouvez parfois savoir lorsqu’une partie est enflammée parce qu’elle devient chaude, rouge et enflée. Mettez de la glace sur un linge ou une serviette et placez sur la partie douloureuse. Ne mettez pas la glace directement sur la peau. Après 10 ou 15 minutes, retirez la glace et laissez votre corps se réchauffer. Si votre corps se réchauffe, vous pouvez encore utiliser la glace.

Essayez de reposer la partie douloureuse. Ne vous appuyez pas trop sur les muscles ou les articulations, et évitez les travaux pénibles ou des efforts supplémentaires qui exercent une pression sur la partie douloureuse.

Des mouvements doux aident à réduire la douleur. Voici quelques idées pour garder vos articulations et vos muscles en mouvement de manière à atténuer la douleur :

  • Frotter doucement les parties douloureuses.
  • Etirer doucement vos muscles.
  • Demander à quelqu’un de masser vos muscles.
  • Nager ou se déplacer dans de l’eau propre et tiède.


Un antidouleur comme le paracétamol (acétaminophène) peut calmer la douleur mais ne réduira pas l’enflure. L’aspirine et l’ibuprofène permettent de contrôler la douleur et de réduire l’enflure des articulations. Voir les médicaments dans les Pages Vertes pour plus d’informations sur le soulagement de la douleur.


IMPORTANT ! Si vos oreilles commencent à bourdonner, ou si vous commencez à avoir des ecchymoses, réduisez la dose d’aspirine.

Si vous prenez de l’ aspirine ou de l’ ibuprofène parce que vos articulations sont enflées, continuez à prendre ces médicaments même après que la douleur commence à s’atténuer, jusqu’à ce que les articulations soient moins enflées. Ne prenez pas l’aspirine et l’ibuprofène sans un intervalle de 4 heures entre les prises.