Hesperian Health Guides

Problèmes médicaux fréquents

Infections de la vessie

une femme handicapée enceinte pressant son ventre tout en urinant.
Si habituellement, vous appuyez sur le ventre pour que l’urine sorte, vous pouvez continuer ainsi pendant la grossesse. Cela ne fera aucun mal au bébé.

Au cours de la grossesse, toutes les femmes sont susceptibles de contracter une infection urinaire. Au fur et à mesure que l’utérus s’élargit, il s’appuie sur la vessie et empêche toute l’urine de sortir. Des germes peuvent se développer dans l’urine restante et provoquer une infection.

Les femmes porteusest de handicap, comme la perte de contrôle des muscles, la paralysie et la perte de sensation dans la partie inférieure du corps, sont confrontées à plus de difficultés que les autres femmes souffrant de fuites d’urines et d’infections de la vessie et des reins. L’infection de la vessie est la cause la plus courante de l’aréflexie.

Les femmes qui utilisent un cathéter “fixé” peuvent remarquer que l’urine ne sort plus. Cela peut arriver si l’utérus quis’élargit presse sur le cathéter et empêche l’urine de couler. Consultez un agent de santé.

Si vous traitez immédiatement l’infection de la vessie, vous éviterez des problèmes plus graves, tels que l’infection des reins et le travail prématuré. Soyez attentive aux signes d’une infection, et consultez un agent de santé si nécessaire.

WWD Ch10 Page 231-1.png

Pour éviter les infections urinaires pendant la grossesse :

  • Boire beaucoup d’eau ou de jus de fruits—au moins 8 verres par jour.
  • Garder vos organes génitaux propres.
  • Uriner après les rapports sexuels.
  • Laver toujours les mains après avoir utilisé un cathéter.
  • Nettoyez le cathéter assez souvent.


L’un des moyens de savoir si vous buvez assez de liquide, consiste à vérifier la couleur de vos urines. Si les urines sont de couleur jaune foncée, vous ne buvez probablement pas assez de liquide. Les urines doivent être de couleur jaune claire, presque comme de l’eau. Le fait de boire beaucoup de thé ou de café ne sera pas utile parce que la caféine qu’ils contiennent, vous fera perdre plus de fluides que vous n’en buvez. Pour plus d’informations, voir infections de la vessie et des reins.

Crises (convulsions, “attaques,” épilepsie)

Il est difficile de dire si une femme souffrant d’épilepsie aura plus ou moins de crises pendant la grossesse. Si vous avez l’habitude d’avoir des crises, vous connaitrez mieux leur fréquence et leur étendue. Certains médicaments contre les crises, surtout le phenytoine (diphenylhydantoine, Dilantin), peut augmenter le risque de malformations congénitales. Mais, n’arrêtez pas de prendre des médicaments contre les crises lorsque vous êtes enceinte.

une femme enceinte couchée par terre, tremblant.

Cela peut aggraver les crises et même vous tuer. Échangez avec un agent de santé ou à un médecin expérimenté qui comprend l’épilepsie et qui peut vous aider à décider des médicaments à prendre. Le phénobarbital (phénobarbitone, Luminal) est probablement le médicament contre les crises le plus sûr pendant la grossesse.

Toxémie de grossesse (pré-éclampsie)

Certains gonflements des jambes et des chevilles sont normaux pendant la grossesse. Mais le gonflement des mains et du visage est un signe de pré-éclampsie (aussi appelée toxémie de grossesse), surtout si vous souffrez de migraines, de troubles de la vue, ou des douleurs au ventre. La prise de poids soudaine, la forte pression artérielle et l’excès de protéines dans l’urine sont également les signes de la toxémie.

une femme avec le visage et les mains enflés ; elle porte une prothèse auditive.

La toxémie provoquer des convulsions (crises ou ‘atttaques’), et vous et votre bébé pouvez mourir. Les convulsions sont différentes des crises provoquées par l’épilepsie.

Vous pouvez contracter la toxémie si votre mère ou vos sœurs en souffraient, ou s’il s’agit de votre première grossesse, ou si vous portez la grossesse d’un nouveau partenaire. La toxémie est aussi plus fréquente chez les femmes souffrant de forte pression artérielle, de diabète, de problèmes rénaux et de migraines, et les femmes ayant plus de 35 ans, et celles attendant plusieurs bébés.

Si vous avez l’un des signes de la toxémie, consultez une sage-femme ou un agent de santé qui peut vous examiner et vous dire si vous êtes en danger.

Ce qu’il faut faire :
  • Rester calme au lit. Manger des aliments nutritifs, notamment des aliments riches en protéines et un peu de sel. Eviter les aliments trop salés.
  • Si vous ne vous remettez pas rapidement, ou si vous avez des difficultés à voir, ou si le gonflement augmente au niveau de votre visage, ou si avez des crises, rendez-vous immédiatement dans un centre médical. Votre vie est en danger.

Escarres de décubitus

Les femmes qui sont assises ou couchées tout le temps, peuvent développer des escarres de décubitus. Cela est particulièrement vrai pour les femmes paralysées ou celles qui n’ont aucune sensation. Lorsque vous êtes enceinte, l’excès de poids exerce une pression sur les parties du corps où les escarres sont le plus susceptibles de se développer.

Ce qu’il faut faire :

Essayez de changer votre position plus que d’habitude—au moins une fois chaque heure. Examinez votre peau sur les zones des escarres de décubitus plus souvent qu’avant la grossesse.




Cette page a été mise à jour : 07 août 2020