Hesperian Health Guides

Examinez le corps de la mère

Recherchez les signes d'anémie

MW Ch8 Page 116-1.png


Une bonne santé générale et beaucoup d’énergie.

  • intérieur des paupières, ongles et gencives pâles.
  • vertiges ou évanouissements.
  • faiblesse ou fatigue.
  • pouls rapide (plus de 100 battements par minute).
  • difficulté à respirer.


Il existe aussi un test pour dépister l’anémie.

Quand quelqu’un a une anémie, cela signifie généralement qu’il ne mange pas assez d’aliments riches en fer. Le fer aide le sang à transporter l’oxygène de l’air que nous respirons à toutes les parties de l’organisme. Mais certains types d’anémie sont causés par une maladie, pas par un manque de fer. Et certains types d’anémie sont héréditaires (ils passent d’une génération à l’autre). Ces anémies ne peuvent pas être guéries par une alimentation riche en fer ou la prise de comprimés de fer.

Beaucoup de femmes enceintes ont de l’anémie, surtout les femmes pauvres. Les femmes anémiées ont moins de force pour l’accouchement et risquent plus de saigner abondamment, d’être malades après l’accouchement, ou même de mourir.

du poisson, des haricots, des oeufs, de la mélasse et de la foie
aliments riches en fer

Comment traiter l'anémie

Une anémie ordinaire peut généralement se soigner en mangeant des aliments très riches en fer (comme les haricots, les ignames et la viande), et des aliments très riches en vitamine C (agrumes : citrons, oranges, pamplemousses, et tomates), et en prenant des comprimés de fer. Après avoir suivi ces indications, la mère doit être encore examinée environ 4 semaines plus tard. Si son état ne s’est pas amélioré, demandez conseil à un médecin. Elle peut être malade, ou a simplement besoin d’un comprimé plus fort en fer.

Pour traiter l’anémie avec des comprimés de fer
MW Ch8 Page 116-3.png
  • donner 300 à 325 mg de sulfate ferreux par la bouche, 2 fois par jour


Si une femme est très anémique à son 9ème mois de grossesse, elle doit prévoir d’accoucher dans un centre médical.

Recherchez des signes de malnutrition ou de manque d'iode


Une bonne santé générale et beaucoup d’énergie.

MW Ch8 Page 117-1.png



Signes de malnutrition générale :

  • ne pas vouloir manger.
  • ne pas prendre de poids.
  • faiblesse et mauvaise santé générale.
  • des lésions, une éruption cutanée (apparition de boutons) ou d’autres problèmes de peau.
  • des lésions et des saignements des gencives.
  • des problèmes d’estomac ou des diarrhées.
  • une sensation de brûlure ou d’engourdissement (ne plus rien sentir) dans les pieds.


MW Ch8 Page 117-2.png

Signes de manque d’iode :

  • un goitre (enflure à l’avant de la gorge).
  • des enfants de petite taille ou sourds, ou qui ont une hypothyroïdie, c’est-à-dire une maladie handicapante qui cause des lésions au cerveau et affecte la capacité de penser.


Trouver des façons d’absorber plus d’iode.

Ce qu’il faut faire en cas de mauvaise alimentation

La meilleure façon de prévenir ou de soigner une mauvaise alimentation est d’aider les gens à bien manger. Vérifiez ce que la mère a mangé dernièrement. Trouver des façons de l’aider à mieux manger. Rappelez-vous : les comprimés de vitamines et les tonifiants peuvent être utiles pendant la grossesse, mais ils ne peuvent pas remplacer une bonne alimentation !

MW Ch8 Page 117-3.png


Une femme dont l'alimentation n'est pas bonne risque plus d’avoir un accouchement difficile, un bébé trop petit, et des difficultés à se remettre après l’accouchement. Si vous craignez qu’une femme ait un accouchement difficile à cause d’une mauvaise alimentation, demandez conseil à un médecin.

2 femmes enceintes parle avec un soignant.
Rania est beaucoup plus grosse que moi. Est-ce que je suis en train de prendre du poids ?
Vous êtes toutes les deux en train de prendre assez de poids, un peu chaque mois.

Pesez la mère


La mère prend lentement et progressivement entre 9 et 18 kilos (20 à 40 livres) pendant la grossesse, c’est-à-dire 1 à 2 kilos (2 à 4 livres) par mois.


  • la mère est très mince ou prend moins de 9 kilos (20 livres) pendant la grossesse.
  • la mère prend plus de 19 kilos (42 livres) pendant la grossesse.
  • la mère prend du poids tout à coup – plus de 2 kilos (4 livres) en 1 semaine ou 4 kilos (8 livres) en 1 mois, surtout pendant des 2 derniers mois de la grossesse.


La plus grande partie du poids qu’une femme prend pendant la grossesse vient du bébé, du placenta et de la poche des eaux. Elle prend aussi un peu de graisse. C’est normal.

Si vous avez une balance, pesez la mère à chaque visite ; si possible, utilisez toujours la même balance.

Ce qu’il faut faire si vous voyez des signes d’alerte

La mère est très mince ou ne prend pas assez de poids

Certaines femmes sont minces ou menues (ont un corps petit et fin), et peuvent rester ainsi pendant la grossesse. C’est normal. Mais toutes les femmes enceintes doivent progressivement prendre du poids. Si la mère ne prend pas assez de poids, essayez de voir pourquoi. Posez-lui des questions sur :

La mère est très grosse ou prend beaucoup de poids

Les femmes de toutes tailles peuvent être en bonne santé et avoir des accouchements sans danger. Mais le fait de prendre beaucoup de poids peut signaler un diabète. Si une femme est très grosse ou prend beaucoup de poids pendant la grossesse, cherchez d’autres signes de diabète.

La mère prend du poids tout d’un coup

Si une mère prend soudainement du poids vers la fin de sa grossesse, cela peut indiquer qu’elle porte des jumeaux, ou qu’elle fait une pré-éclampsie.

Contrôlez la température de la mère


La température est proche de 37°C (98,6°F). La femme n’a pas le corps chaud quand vous la touchez.

La femme a de la fièvre – une température de 38°C (100,4°F) ou plus. Elle a le corps chaud quand vous la touchez.

MW Ch8 Page 119-1.png

Comment prendre la température

Mettez le dos d’une main sur le front de la femme, et le dos de l’autre main sur le vôtre ou sur celui d’une autre personne en bonne santé. Si la femme a de la fièvre, vous devez pouvoir sentir que sa peau est plus chaude que celle d’une autre personne.

MW Ch8 Page 119-2.png

Si vous avez un thermomètre, nettoyez-le bien avec du savon et de l’eau propre, ou de l’alcool. Secouez-le en claquant votre poignet jusqu’à ce qu’il indique moins de 36°C (96°F).

MW Ch8 Page 119-3.png


Placez le thermomètre sous sa langue et laissez-le là pendant 3 minutes. La femme doit garder la bouche fermée.

MW Ch8 Page 119-4.png
Celsius
Fahrenheit
normal
fièvre
forte fièvre

Retirez le thermomètre et tournez-le jusqu’à ce que vous voyiez la ligne argentée. Le point où la ligne s’arrête marque la température.

Il y a généralement une petite flèche au point «normal».

Nettoyez toujours le thermomètre avec du savon et de l’eau froide, ou avec de l’alcool, après usage. N’employez pas d’eau chaude – celle-ci peut casser le thermomètre !

Ce qu'il faut faire si la femme a de la fièvre

MW Ch8 Page 120-1.png

La fièvre peut être causée par :


Une légère fièvre peut aussi être causée par la déshydratation.

Cherchez la cause de la fièvre, puis traitez-la. À part le traitement de la cause, une forte fièvre doit être abaissée immédiatement.

Pour faire baisser une fièvre
MW Ch8 Page 120-2.png
  • donner 500 à 1000 mg de paracétamol
par la bouche, toutes les 4 à 6 heures

Et faites-lui boire 1 verre d’eau toutes les heures. Si elle est trop malade pour boire, donnez-lui des liquides par le rectum, ou par intraveineuse.

Si la fièvre ne baisse pas dans les 8 heures suivant le traitement, recherchez une assistance médicale.

Contrôlez le pouls de la mère


Le pouls bat entre 60 et 80 fois par minute quand la mère est au repos.

Le pouls bat 100 fois ou plus par minute quand la mère est au repos.

Le pouls vous indique à quel rythme le coeur bat. Tout le monde a rythme différent.

Comment prendre le pouls

MW Ch8 Page 120-3.png
MW Ch8 Page 120-4.png
Vous pouvez trouver le pouls sur le côté de la gorge, sous la mâchoire… ou sur le poignet en dessous du pouce.
  1. Attendez que la mère soit au repos et détendue.

  2. Placez le bout de deux doigts sur son pouls. N’utilisez pas vos pouces.

  3. MW Ch8 Page 121-1.png
  4. Comptez le nombre de battements par minute :
    • Si vous avez une montre qui a une trotteuse (la plus fine des 3 aiguilles), comptez le nombre de battements pendant une minute. Notez le nombre (dans un premier temps, demandez à quelqu’un de regarder la montre et de vous dire quand une minute s’est écoulée. Beaucoup de gens ont des difficultés à compter correctement tout en regardant une montre. Ils ont tendance à compter un battement chaque seconde, quel que soit le rythme réel du pouls).
    • Si vous n’avez pas de montre avec trotteuse, vérifiez le pouls quand même. Vous pouvez apprendre à sentir s’il est lent, normal ou rapide comparé à votre propre pouls et à ceux d’autres femmes. Ou vous pouvez fabriquer vous-même un minuteur, qui remplacera une montre.

Ce qu’il faut faire si la femme a le pouls rapide

Si le pouls de la mère bat plus de 100 fois par minute, elle a peut-être l’un des problèmes suivants :

MW Ch8 Page 121-2.png

Si vous soupçonnez l’une de ces causes, voyez la page indiquée pour trouver plus d’informations. Si vous ne savez pas ce qui cause ces battements rapides, demandez conseil à un médecin.

Remarque : certains soignants contrôlent d’autres aspects du pouls. Par exemple, dans beaucoup d’endroits en Asie, les soignants sentent l’intensité et la facilité de tâter le pouls. Dans ce livre, nous indiquons seulement comment vérifier le rythme du pouls. Si d’habitude vous vérifiez d’autres aspects du pouls, essayez de vérifier aussi son rythme.

Contrôlez la tension artérielle de la mère


La tension reste entre 90/60 et 140/90, et ne monte pas beaucoup pendant la grossesse.

Une hypertension artérielle (tension élevée). La mère a de l’hypertension si :

  • le chiffre du haut dépasse 140, ou
  • le chiffre du bas dépasse 90.


(Une tension très basse est aussi un signe d’alerte, mais elle est le plus souvent causée par une forte perte de sang ou un état de choc).

Le coeur est comme une pompe, qui envoie le sang dans tout le corps. Une hypertension artérielle signifie que le coeur doit travailler plus pour pousser le sang à travers des vaisseaux sanguins (veines et artères) serrés ou rétrécis. Les chiffres de la tension indiquent avec quelle force le sang doit pousser.

Quand une femme a de l’hypertension pendant la grossesse, son sang a plus de mal à apporter de la nourriture au bébé. Celui-ci grandit alors trop lentement. Une très forte hypertension peut aussi causer chez la mère des problèmes aux reins, des saignements dans l’utérus avant l’accouchement, ou un grave saignement dans le cerveau.

L’hypertension peut aussi être un signe de pré-éclampsie. La pré-éclampsie peut provoquer un accouchement prématuré, des saignements, des convulsions, ou même la mort de la mère.

C’est pourquoi il est très important de prendre régulièrement la tension de la mère.

Comment prendre la tension artérielle

Il y a plusieurs types de matériels pour la tension artérielle.

Certains ont une jauge en hauteur qui ressemble à un thermomètre. D’autres ont un cadran rond. Le matériel de contrôle de la tension (tensiomètre) vient normalement avec un stéthoscope. Comment fabriquer un stéthoscope soi-même.
MW Ch8 Page 122-1.png
jauge
bulbe
brassard
MW Ch8 Page 122-2.png
cadran
brassard
bulbe
MW Ch8 Page 122-3.png

Quand vous prenez la tension de la mère, dites-lui d’abord ce que vous allez faire et pourquoi.

1. Attachez le brassard du tensiomètre autour de l’avant-bras gauche nu, 2 ou 3 centimètres au-dessus du pli du coude. 2. Fermez la valve qui est sur le bulbe en caoutchouc en faisant tourner la vis vers la droite. La vis deviendra plus courte.
MW Ch8 Page 123-1.png
MW Ch8 Page 123-2.png
3. Cherchez le pouls juste en dessous du brassard, sur la face intérieure du coude. Placez le stéthoscope sur le pouls, et mettez ses deux branches dans vos oreilles. 4. Pompez le brassard en pressant le bulbe.
MW Ch8 Page 123-3.png
MW Ch8 Page 123-4.png


5. À mesure que vous pompez, l’aiguille se déplacera. Quand elle atteindra 200, arrêtez de pomper. 6. Puis ouvrez un tout petit peu la valve pour que l’air s’échappe lentement. 7. L’aiguille commence à redescendre (si la valve est fermée, elle restera à 200).
MW Ch8 Page 123-5.png
MW Ch8 Page 123-6.png
MW Ch8 Page 123-7.png


8. À mesure que l’air s’échappe, vous commencerez à entendre le pouls de la mère à travers votre stéthoscope.


Remarquez l’endroit où se trouvent l’aiguille ou le mercure :
1. quand vous commencez à entendre le pouls (ce sera le chiffre du haut), et
2. quand le pouls disparaît ou devient très faible (ce sera le chiffre du bas).
MW Ch8 Page 123-8.png
Si vous commencez à entendre le pouls à ce niveau
et ne pouvez plus l’entendre quand l’aiguille se trouve ici
alors la tension est de 100/60.


un graphique qui montre des différents tensions artérielles pour chaque mois entre Septembre et Janvier.
La tension artérielle de la femme monte et descend d’un mois à l’autre. C’est normal.

Contrôlez la tension de la mère à chaque visite. Notez-la sur une feuille de papier, pour pouvoir remarquer les changements dans le temps.

Si sa tension monte d’une visite à l’autre, demandez-lui de revenir toutes les semaines jusqu’à ce que vous soyez sûre que la tension ne continue pas de monter.

Si elle est montée à 140/90, la tension est trop haute et peut être un signe d’alerte.

Si sa tension est de 140/90 ou plus

Si la tension de la mère est élevée la première fois que vous la prenez, demandez-lui de s’étendre sur le côté gauche. Aidez-la à se détendre (le stress ou la peur peuvent faire monter la tension). Au bout de 10 à 30 minutes, reprenez la tension.

  • Si la tension descend à un niveau normal, les choses se passent probablement bien. Si possible, faites revenir la mère dans quelques jours pour pouvoir reprendre sa tension. Demandez-lui de se reposer sur le côté tous les jours.
  • Si la tension ne descend pas, la mère a peut-être un problème. Pour savoir ce qu’il en est, prenez sa tension plus tard le même jour, ou le lendemain. Si la tension reste élevée, demandez conseil à un médecin. Apprenez à la mère les signes qui annoncent une pré-éclampsie, et vérifiez si elle présente un de ces signes. Si c’est le cas, recherchez vite une aide médicale. Il sera probablement plus sûr qu’elle accouche dans un centre médical.
  • Si le chiffre le plus haut de la tension est au-dessus de 150, ou si le chiffre le plus bas est au-dessus de 100, recherchez une aide médicale tout de suite. Elle doit recevoir de l’assistance. Dans certains cas, elle devra peut-être rester dans un centre médical jusqu’à l’accouchement.

Soins à la maison en cas de tension moyennement élevée (entre 140/90 et 150/100)

Si la mère ne peut pas voir de médecin ou si le médecin lui conseille de se reposer à la maison, elle doit :

Du lait, du yaourt, du poisson, des haricots, des noix et des oeufs.
  • se reposer le plus souvent possible, même si ce n’est que quelques minutes par heure. Il vaut mieux qu’elle s’étende sur le côté gauche. La mère peut faire des exercices de relaxation, et essayer de se sentir en paix pendant ces moments de repos. Il est encore plus important de se reposer pendant les 3 derniers mois de la grossesse.
  • se nourrir correctement. Aidez-la à s’arranger pour manger des légumes, des fruits et des protéines de plusieurs sortes. Des aliments riches en protéine, en calcium ou en magnésium peuvent l’aider à prévenir une pré-éclampsie. En mangeant des concombres, des betteraves, des bananes, ou en buvant du jus de citron, elle pourra peut-être faire baisser sa tension.
MW Ch8 Page 125-1.png
  • boire beaucoup de liquides. Faites-lui boire beaucoup d’eau potable, d’infusions, de soupes ou d’autres liquides bons pour la santé.
  • éviter les aliments très salés. Un peu de sel suffit, mais les femmes qui font de l’hypertension doivent éviter les aliments très salés comme les chips, les noix salées ou les viandes traitées.

Recherchez des signes de pré-éclampsie (toxémie de la grossesse)

La pré-éclampsie est un problème très dangereux qui peut se présenter tard dans la grossesse, pendant le travail ou pendant les quelques jours qui suivent la naissance. Elle peut causer des convulsions (éclampsie), et même la mort.

Tension normale.

Les deux signes de pré-éclampsie les plus certains sont :


Si la femme a ces deux signes, elle fait déjà une pré-éclampsie et doit recevoir une assistance médicale immédiatement.

Si elle a de l’hypertension et présente l’un des signes de pré-éclampsie ci-dessous, elle fait déjà une pré-éclampsie – et vous devez rechercher une aide médicale :

MW Ch8 Page 125-2.png
  • de forts maux de tête ;
  • une vision trouble ou double, avec ou sans des petits points devant les yeux ;
  • une douleur constante et forte en haut du ventre, ou au côté droit, juste en dessous des côtes. Cela peut ressembler à une indigestion. Si vous pensez que la douleur vient d’une indigestion, vous pouvez lui donner un antiacide. Si la douleur ne diminue pas dans les 20 minutes, c’est un signe de danger.
  • des réflexes hyperactifs. Cherchez des réflexes hyperactifs au pied :
MW Ch8 Page 125-3.png
MW Ch8 Page 125-4.png
Demandez à la femme de s’étendre et tenez son pied comme ceci. Poussez fort, puis lâchez. Si le pied se secoue 2 fois ou plus, c’est un réflexe hyperactif et un signe de danger.


Recherchez immédiatement une assistance médicale si vous observez aussi l’un de ces signes :

  • le bébé semble trop petit. Les mesures du ventre de la mère montrent une croissance trop lente ;
  • peu d'urine. Elle boit assez de liquide, mais n’urine que très peu ;
  • de la difficulté à respirer, ou les poumons qui font un son « mouillé ».

D’autres signes d’alerte de pré-éclampsie sont :

  • l’enflure du visage et des mains (surtout si elle a ces enflures le matin au réveil).
  • une prise de poids soudaine.


Si elle présente ces signes, continuez de l’examiner régulièrement.

Pour trouver des signes de pré-éclampsie

MW Ch8 Page 126-2.png
hypertension
  1. Vérifiez la tension de la mère. L’hypertension est toujours un signe d’alerte.
  2. Si possible, examinez son urine pour voir si elle contient des protéines. Il existe 2 méthodes pour le faire :

    Méthode 1 : Utilisez de petites bandes de plastique appelées Uristix, Albustix ou Labstix pour détecter la présence de protéines.
    MW Ch8 Page 126-3.png
    Le vert foncé indique la présence de protéines

    Vous pourrez peut-être obtenir une boîte de ces bandelettes auprès de l’autorité sanitaire locale, ou à la pharmacie. Les bandes ont des carrés de couleurs différentes qui passent du jaune au vert. Demandez à la femme d’uriner sur la bandelette, puis comparez la couleur des carrés avec le tableau des couleurs montré sur la boîte. Si le carré devient vert foncé, il y a des protéines dans l’urine. C’est la manière la plus fiable de vérifier la présence de protéines.

    Méthode 2 : Faites chauffer de l’urine de la mère pour vérifier la présence de protéines.

    un tube contenant de l'urine au-dessus d'une flame.
    urine
    Chauffer l’urine pour détecter des protéines

    Demandez à la mère de bien se laver les parties génitales et d’uriner dans un récipient propre. Puis versez l’urine dans un tube à essai jusqu’à une hauteur de 2 centimètres (ou un pouce), ou moins du haut du tube. Chauffez le haut du tube sur un petit brûleur, une flamme basse ou une bougie, jusqu’à ce que l’urine bouille (tournez continuellement le tube, sinon le verre se cassera).

    Si l’urine est claire, elle ne contient pas pas de protéines. Si l’urine devient trouble ou blanche, ajoutez quelques gouttes de vinaigre (2% d’acide acétique). Si le trouble disparaît, il n’y a pas de protéines dans l’urine. Si l’urine reste trouble ou devient plus blanche, il y a des protéines dans l’urine. Si la femme a des protéines dans l’urine et de l’hypertension, elle fait une pré-éclampsie. Quand une femme fait une pré- éclampsie grave, l’urine peut devenir très trouble, blanche et épaisse.


  3. une femme qui grimace et tient sa tête
  4. Demandez à la femme si elle a eu des maux de tête, des vertiges ou des troubles de la vision. Si ces problèmes sont sévères ou se produisent souvent, surtout s’ils commencent pendant les 3 derniers mois de la grossesse, ils peuvent être des signes de pré-éclampsie.
  5. Vérifiez si elle a des enflures (ou gonflements). L’enflure est aussi appelée rétention d’eau, ou oedème.
    Les gonflements sont courants pendant la grossesse, et ce n’est généralement pas un signe d’alerte grave. Ils sont normaux quand ils se produisent aux chevilles et aux pieds, et quand ils disparaissent après que la femme s’est reposée avec les pieds placés sur quelque chose d’un peu élevé.
    une femme avec des mains gonflées

    Si la femme a ce type d’enflures, elle doit boire beaucoup d’eau, prendre plus de repos pendant la journée, et s’asseoir ou se coucher avec les pieds relevés, si elle le peut.
    L’enflure peut être un signe de pré-éclampsie si :

    • les mains ou le visage de la femme sont gonflés et
    • si la femme a des enflures au réveil le matin

Ce qu’il faut faire si vous trouvez des signes d’alerte

Si une mère présente des signes d’alerte, consultez un médecin (même si l’accouchement est prévu dans plusieurs mois). Il peut être plus sûr qu’elle accouche dans un centre médical. Si vous devez l’accoucher à la maison, préparez-vous à ce qu’il y ait des problèmes. Lisez les sections de ce livre sur les saignements, les convulsions, et les bébés de petite taille.

Si on demande à la mère de se reposer à la maison, encouragez-la à suivre les instructions de soins pour l’hypertension à la maison.

Recherchez des signes d'infection de la vessie ou des reins

schéma des parties décrits ci-dessous.
reins
utérus
vessie
tube de rein
urètre

Les reins, les tubes du rein, la vessie et l’urètre (l’ouverture par où l’urine s’écoule) sont tous connectés et travaillent ensemble pour évacuer les déchets du corps. D’abord, les reins nettoient le sang et transforment les déchets en urine. Ensuite l’urine descend à la vessie par les tubes du rein. L’urine reste dans la vessie jusqu’à ce qu’on aille uriner.

Quand des microbes dangereux entrent dans l’urètre, celui-ci peut s’infecter. L’infection peut facilement s’étendre à la vessie ou aux reins.

Pas de douleur, de démangeaison ni de brûlures quand la femme urine.


MW Ch8 Page 128-2.png
Des douleurs le long des côtés du dos peuvent être normales, ou – surtout si les douleurs sont d’un seul côté – peuvent indiquer une infection des reins.

Infection de la vessie

  • envie constante d’uriner, même tout de suite après avoir uriné
  • douleur ou brûlure pendant ou juste après avoir uriné
  • douleur dans le bas-ventre, vers l’arrière du bassin
  • des protéines dans l’urine


Infection des reins

  • n’importe lequel des signes d’une infection de la vessie
  • urine trouble ou sanguinolente (qui a des traces de sang)
  • douleurs au bas du dos, parfois aux côtés
  • fièvre
  • sensation d’être très malade ou très faible


Parfois une femme a une infection des reins mais ne présente aucun signe.

(Des douleurs le long de la colonne vertébrale sont normales pendant la grossesse. On peut les soulager grâce à des massages, de l’exercice ou des compresses chaudes).

Une femme risque plus d’avoir des infections de l’urètre, de la vessie ou des reins pendant la grossesse qu’en temps normal. Les infections de la vessie ou des reins sont parfois dangereuses pour la mère et peuvent aussi déclencher le travail trop tôt, si l’infection n’est pas traitée tout de suite.

Remarque : les démangeaisons ou les brûlures quand on urine peuvent être un signe d’infection du vagin ou d’infection transmise sexuellement. Voyez le chapitre 18 pour en savoir plus sur le traitement de ces infections.
Ce qu’il faut faire si vous découvrez des signes d’infection de la vessie

Encouragez la mère à boire 1 verre de liquide par heure, quand elle est réveillée. Les liquides aident à débarrasser le corps des infections. L’eau et les jus de fruit sont des boissons très efficaces dans ce cas.

Encouragez la mère à manger des fruits qui contiennent beaucoup de vitamine C, comme les oranges, les goyaves, les kiwis, les mangues ou les jujubes.

MW Ch8 Page 129-1.png
Bouillir une bonne poignée de soie de maïs dans de l’eau et en boire une ou 2 tasses.

Utilisez les médicaments à base de plantes locales qui combattent les infections, ou guérissent les tissus blessés. Vous pourriez faire les boissons médicinales suivantes :

  • l’infusion de soie de maïs — faites bouillir les soies (ou fils) d’un épi de maïs, et boire.
  • l’infusion de guimauve — faites tremper des morceaux de racines de guimauve (Althaea officinalis) hachées dans de l’eau froide pendant une nuit, puis boire.


Si l’infection ne commence pas à guérir rapidement, ou si la femme présente des signes d’infection des reins, donnez-lui des antibiotiques. Plus on tarde à traiter une infection, plus il sera difficile de la guérir. Si l’état de la mère ne s’améliore pas au bout de 2 jours sous antibiotiques, recherchez une assistance médicale.

Voir les pages vertes sur les médicaments à la fin de ce livre avant d’administrer ce médicament, ou tout autre.


Pour une infection qui ne guérit pas, ou pour une infection des reins
MW Ch8 Page 129-2.png
  • donner 500 mg d’amoxicilline
par la bouche, 3 fois par jour pendant 7 jours
Si la femme est allergique à l’amoxicilline
  • donner 960 mg de cotrimoxazole
par la bouche, 2 fois par jour pendant 7 jours
(160 mg de triméthoprime et 800 mg de sulfaméthoxazole)
Mais ne donnez pas de cotrimoxazole pendant les 3 derniers mois de la grossesse.
MW Ch8 Page 129-3.png
Prévenir les infections de la vessie

Pour prévenir les infections de la vessie, apprenez à la femme le moyen d’éloigner de l’urètre les microbes contenus dans les selles, en se nettoyant de l’avant vers l’arrière après avoir uriné ou déféqué. Rappelez au partenaire de la femme de se laver les mains et les parties génitales avant les rapports sexuels. Les femmes doivent aussi uriner immédiatement après les rapports sexuels.




Cette page a été mise à jour : 11 sept. 2019