Hesperian Health Guides

Méthodes pour faire démarrer le travail à la maison

MW Ch19 Page 341-1.png

Vous aurez peut-être à encourager le travail quand :

  • la poche des eaux s’est rompue mais que le travail n’a pas commencé, ou qu’il a commencé mais le moment de l’accouchement est encore éloigné ;
  • la mère est en phase active de travail depuis plusieurs heures, mais l’accouchement est encore éloigné ;
  • la mère est en léger travail depuis plusieurs heures et le travail est assez fort pour l’empêcher de se reposer, mais pas assez pour ouvrir le col.


N’essayez pas de provoquer le travail s’il y a des signes d’alert – surtout si le bébé est dans une position où la naissance est impossible, s’il y a des saignements inhabituels, ou si le coeur du bébé bat moins de 100 fois par minute. Recherchez une assistance médicale.

Trouverez des moyens de faire démarrer ou de renforcer le travail sans danger. Ces méthodes présentent peu de risques, donc essayez-les d’abord. Si ces méthodes ne marchent pas, et que vous ne pouvez pas recevoir d’assistance médicale, essayez les méthodes décrites dans les pages suivantes pour renforcer le travail.

Les risques de ces méthodes

Les méthodes présentées ici peuvent toutes être employées à la maison, mais elles comportent des risques. Le plus grand risque est qu’elles ne marchent pas. Le fait d’essayer de provoquer le travail peut faire perdre un temps précieux – un temps qu’on aurait pu passer à se rendre dans un centre médical. Si ces méthodes ne marchent pas au bout d’une heure ou deux, cherchez une assistance médicale – même s’il faut aller très loin pour l’obtenir.

Il peut aussi y avoir des risques provenant de la méthode elle-même. Par exemple, certaines plantes médicinales peuvent renforcer le travail, mais entraînent aussi une hypertension artérielle.

ATTENTION ! N’utilisez jamais des médicaments (comme l’oxytocine ou le misoprostol) pour provoquer le travail à la maison. Ces médicaments peuvent causer des contractions assez fortes pour tuer le bébé ou la mère.

Les lavements (injecter du liquide par l’anus et le rectum)

Les lavements sont utilisés pour :

  • renforcer le travail (ils renforcent les contractions).
  • évacuer les selles qui se trouvent dans les intestins (ceci peut rendre le travail moins douloureux).
  • hydrater une personne qui n’a pas assez d’eau dans son corps.
  • administrer des médicaments à une personne qui ne peut pas avaler.

ATTENTION ! Le plus grand danger des lavements est qu’une petite quantité d’excréments s’écoule du rectum et entre dans le vagin. Ceci peut causer une infection après l’accouchement. Pour éviter l’infection, éloignez du vagin tout ce qui touche l’anus de la mère, ou tout excrément.

De plus, préparez-vous à ce que le travail se renforce très rapidement.


Comment faire un lavement

illustration of the below: tools for giving an enema.
  1. Rassemblez les instruments dont vous aurez besoin :
    • une paire de gants en plastique propres
    • une poche de lavement propre, ou un récipient pouvant contenir de l’eau
    • un tube en plastique propre à introduire dans l’anus
    • un tuyau propre pour attacher la poche de lavement au tube, d’une longueur de 60 centimètres (2 pieds), à peu près
    • 500 millilitres (environ un demi-litre ou 2 verres) d’eau propre tiède.
  2. Lavez-vous les mains et mettez des gants en plastique propres.
  3. Demandez à la femme de se coucher sur le côté gauche.
  4. Faire couler de l’eau à l’intérieur du tube jusqu’à l’extrémité, puis pincez le tube pour le fermer. Ceci chasse l’air du tube.
    a line that measures 7 and a half centimeters.
    N’introduisez pas le tube plus loin que cela
    7½ cm
  5. Mouillez l’extrémité du tube avec de l’eau ou un lubrifiant, puis introduisez-le tube dans l’anus. Ne le poussez pas à plus de 7½ centimètres (3 pouces) à l’intérieur.
  6. MW Ch19 Page 343-1.png
  7. Tenez la poche d’eau environ à la hauteur des hanches de la femme, et faites lentement couler l’eau à l’intérieur. Il faudra à peu près 20 minutes pour que toute l’eau entre.
  8. Enlevez le tube et demandez à la femme de garder l’eau à l’intérieur aussi longtemps que possible. Quand elle ira à la selle ou laissera couler l’eau, les contractions deviendront probablement plus fortes et plus rapprochées. Plus la femme retiendra l’eau longtemps, mieux le traitement marchera.
Remarque: si vous lui injectez des liquides par l’anus pour prévenir la déshydratation (et non pour renforcer le travail), il est particulièrement important qu’elle retienne le liquide. Si la femme est dans un état de choc, vous pouvez lui donner une deuxième poche de liquide 1 heure après la première.


Une boisson à base d’huile de ricin

Une boisson faite d’huile de ricin et de jus de fruit peut parfois provoquer ou renforcer le travail. Pour cela, il faut que l’huile de ricin produise son effet dans les 4 heures après que la femme l’a bue.

L’huile de ricin peut provoquer des crampes et de la diarrhée, et parfois, des vomissements. Une diarrhée pendant le travail augmente le risque d’infection, car une petite quantité de selles peut facilement entrer dans le vagin. Les contractions accompagnées de crampes d’estomac peuvent rendre le travail trop rapide ou simplement trop fort pour la femme.

Il faut toujours avertir les femmes que l’huile de ricin a un goût très désagréable et risque de fortement les incommoder. Rappelez-leur aussi de se nettoyer de l’avant vers l’arrière après les selles.

Pour préparer la boisson

Mélanger environ 60 millilitres (2 onces) d’huile de ricin dans un verre (240 millilitres ou 5 onces) de jus de fruit. Le jus de citron ou d’orange conviennent le mieux. Ne pas en donner plus d’un verre.

60 ml ou 2 onces d’huile de ricin
MW Ch19 Page 343-2.png
+ 240 ml ou 8 onces de jus de fruit
MW Ch19 Page 343-3.png
MW Ch19 Page 343-4.png MW Ch19 Page 343-5.png

La mère devra boire tout le verre en une fois.

MW Ch19 Page 344-1.png

Les médicaments à base de plantes

Beaucoup de sages-femmes et de guérisseurs traditionnels utilisent des plantes médicinales pour provoquer ou renforcer le travail. Vous avez peut-être de ces plantes dans votre région, dont les effets sont efficaces. Certaines plantes médicinales ne sont pas très efficaces, mais ne sont pas non plus nocives. D’autres peuvent être dangereuses.

Faites bien attention aux effets des plantes médicinales. Renseignez-vous auprès des autres guérisseurs sur les effets bénéfiques et nocifs des plantes médicinales dans votre communauté. N’utilisez pas de plantes médicinales qui peuvent être dangereuses.

MW Ch19 Page 344-2.png


Toutes les plantes médicinales posent les problèmes suivants :

  • il est difficile d’en contrôler la dose. La même plante ayant poussé dans des endroits différents ou dans des sols différents, ou cueillie en des saisons différentes, aura une force différente ;
  • pendant le travail, le corps peut avoir du mal à utiliser les médicaments administrés par la bouche. L’estomac ne fonctionne pas bien pendant le travail.
MW Ch19 Page 344-3.png


Chaque plante peut présenter ses propres risques. Parmi les plantes qui renforcent le travail, les risques courants sont :

  • l’hypertension artérielle
  • des contractions trop fortes
  • les réactions allergiques



Cette page a été mise à jour : 11 sept. 2019