Hesperian Health Guides

Chapitre 19 : Techniques avancées dans les soins de la grossesse et de l’accouchement

WikiSanté > Guide des sages-femmes > Chapitre 19 : Techniques avancées dans les soins de la grossesse et de l’accouchement

L’examen vaginal pendant le travail


a midwife speaking while she uses gloved hands to examine a woman.
Votre utérus est encore fermé. Ça fait 12 heures que vous êtes en travail, et il n’y a aucun changement. Je pense qu’il est temps d’aller à l’hôpital.
Un examen vaginal peut vous aider à décider du moment où il faut chercher une assistance médicale.

Le travail de la plupart des femmes se déroule normalement, et généralement, il n’est pas nécessaire de faire un examen vaginal. Mais l’examen vaginal peut être utile parce que c’est la manière la plus sûre de savoir si le travail se passe normalement. Il vous permet de déterminer le degré d’ouverture du col de l’utérus d’une femme, et si le bébé se présente en siège ou la tête la première.

Les examens vaginaux présentent des risques, n’en faites donc que si c’est vraiment nécessaire.


ATTENTION ! Chaque fois que vous faites un examen vaginal, même si vous vous lavez les mains et portez des gants, vous risquez de transmettre des microbes nocifs à la femme en travail. C’est pourquoi il vaut mieux éviter les examens vaginaux si tout se passe bien.

  • Ne faites jamais d’examen vaginal après la rupture de la poche des eaux, à moins que ceci arrive à un stade très avancé du travail, ou qu’il y ait une urgence. Le risque d’infection est élevé.
  • Ne faites jamais d’examen vaginal si la mère saigne du vagin.

Comment faire un examen vaginal

Il est difficile de décrire comment on fait un examen vaginal dans un livre. L’examen vaginal s’apprend mieux par la pratique. Apprenez la technique auprès d’une personne expérimentée avant de la pratiquer vous-même.

  1. Expliquez à la femme ce que vous allez faire et pourquoi.
  2. Demandez à la femme de s’étendre sur le dos, les jambes pliées et écartées.
  3. Lavez-vous bien les mains avec du savon et de l’eau propre. Mettez des gants stériles ou très propres.
  4. Introduisez doucement deux doigts dans le vagin de la femme. Si elle en est au début du travail, vous aurez sans doute à aller aussi profondément que vos doigts vous le permettent, pour trouver le col de l’utérus. Si elle est à un stade avancé du travail, le col de l’utérus, poussé par la tête du bébé, sera plus près de l’extérieur.
  5. Palpez le col de l’utérus.

    Si le col de l’’utérus est fermé, vous le sentez long et ferme comme votre nez. Quand il commence à s’ouvrir, il devient plus plat. Le col en train de s’ouvrir ressemble à des lèvres ouvertes et étirées autour de la tête ronde et dure du bébé.
    illustration of the above: 2 gloved fingers inside the vagina.
    MW Ch19 Page 340-2.png
    MW Ch19 Page 340-3.png


    Vous sentirez la dureté de la tête du bébé derrière le col . Si vous sentez quelque chose de mou derrière le col, c’est que le bébé se présente par le siège (les fesses en premier).

    MW Ch19 Page 340-4.png

    Parfois, vers la fin du travail, le col de l’utérus est presque ouvert, mais il en reste une petite partie d’un côté. Il vaut mieux que la mère attende que tout le col ait disparu pour commencer à pousser.

    Quand vous ne pouvez pas du tout toucher le col, c’est qu’il est complètement ouvert. La mère peut alors commencer à pousser sans risquer de problèmes.

a midwife and a woman in labor speaking during a vaginal exam.
Le col est complètement ouvert, maintenant tu peux pousser !
Enfin !




Cette page a été mise à jour : 11 sept. 2019