Hesperian Health Guides

Chapitre 14 : Les premières heures après l’accouchement

WikiSanté > Guide des sages-femmes > Chapitre 14 : Les premières heures après l’accouchement

Après la délivrance du placenta, le corps de la mère devrait commencer à se remettre du travail. Le bébé devrait respirer normalement et commencer à conserver sa chaleur.

La sage-femme doit rester sur place pendant quelques heures après l’accouchement, pour s’assurer que la mère et le bébé sont en bonne santé, et pour aider la nouvelle famille à s’alimenter et à se reposer.

Le soin de la mère

Contrôlez les signes physiques de la mère

Vérifiez régulièrement la température de la mère, son pouls et sa tension artérielle – au moins une fois par heure si elle a un quelconque problème de santé.

Nettoyez les parties génitales, le ventre, et les jambes de la mère

Aidez la mère à se laver après l’accouchement. Changez tout drap de lit sale, et nettoyez les parties de son corps qui sont tachées de sang.

nettoyez les parties génitales.

Lavez-vous les mains et mettez des gants avant de toucher les parties génitales de la mère, comme vous l’avez fait avant l’accouchement. Nettoyez les parties génitales avec douceur, en utilisant de l’eau très propre, et un morceau de tissu stérile. Si vous avez un désinfectant, comme de la Bétadine, ajoutez-en un peu à l’eau. N’utilisez pas d’alcool, ni tout autre désinfectant qui risque de piquer la peau de la mère. Vous pouvez utiliser un savon doux ou même un peu de sel, si vous n’avez pas de désinfectant.

Lavez vers le bas en partant du vagin. Faites attention à ne rien apporter de l’anus au vagin. Même un morceau de selles trop petit pour être vu à l’oeil peut causer une infection chez la mère.

Prévenir les saignements abondants

Après l’accouchement, il est normal qu’une femme saigne autant que si elle avait des règles abondantes. Le sang devrait aussi ressembler aux règles, c’est-à-dire être vieux et foncé, ou plutôt rose. Le sang sort par petits filets quand l’utérus se contracte, ou quand la mère tousse, se déplace ou se lève.

Les saignements très abondants sont dangereux. Pour vérifier s’il y en a dans les premières heures après l’accouchement :

une main au-dessus de l'utérus d'une femme.
Palpez pour voir si l’utérus est devenu dur.
  • palpez l’utérus pour voir s’il se contracte. Faites-le tout de suite après la délivrance du placenta. Puis vérifiez toutes les 5 ou 10 minutes pendant 1 heure. Pendant l’heure ou les deux heures suivantes, vérifiez toutes les 15 à 30 minutes. Si l’utérus est dur, il se contracte normalement. Ne le touchez pas entre deux vérifications. Voir ce qu’il faut faire si l’utérus est mou.
  • contrôlez souvent les tissus ou les serviettes de protection placés sous la mère, pour voir si les saignements sont trop abondants – 500 ml (à peu près 2 verres), c’est trop.
  • vérifiez le pouls et la tension artérielle toutes les heures. Surveillez les signes d’état de choc.

Examinez les parties génitales de la mère pour voir s'il y a des déchirures ou d'autres problèmes

Portez des gants pour examiner très doucement les parties génitales de la mère, en cherchant des déchirures, ou des caillots de sang, ou un hématome (saignement sous la peau). Vérifiez aussi que le col de l’utérus n’est pas descendu à l’entrée du vagin (prolapsus du col de l’utérus).

MW Ch14 Page 248-2.png
Si la mère a une déchirure

Si vous ne savez pas comment coudre une déchirure, s’il n’y a pas d’endroit proche où elle pourrait aller se faire coudre cette déchirure, ou si la déchirure est petite, celle-ci guérira probablement sans couture.

Demandez-lui de se reposer au lit pendant 2 semaines en gardant les jambes serrées la plupart du temps. Elle doit bouger les jambes régulièrement, mais elle ne doit pas monter ou descendre d’escaliers ou de collines très raides. Quelqu’un d’autre devrait faire la cuisine et le nettoyage pour la famille. Pour accélérer la guérison, elle devrait aussi manger beaucoup d’aliments sains.

Voir comment coudre une déchirure.

Quand la mère a un hématome ou une douleur dans le vagin

Parfois, la mère peut avoir un gros saignement sous la peau du vagin ; c’est ce qu’on appelle un hématome. Dans ces cas, la peau dans cette zone est souvent enflée, foncée, sensible et molle. La mère peut ressentir des vertiges et une grande faiblesse, comme si elle perdait trop de sang, alors que l’utérus est dur et que la mère semble ne pas saigner beaucoup du vagin. Des douleurs au niveau du vagin peuvent aussi indiquer qu’elle est en train de saigner sous la peau, et d’avoir un hématome.

la peau d'un vagin avec une zone enflée et foncée.
hématoma

Bien que les hématomes soient douloureux, en général ils ne posent pas de problème grave, à moins qu’ils ne s’agrandissent beaucoup. Si l’hématome augmente de plus en plus, pressez la zone avec de la gaze stérile pendant 30 minutes ou jusqu’à ce qu’il arrête d’augmenter. Si la mère présente des signes d’état de choc traitez-la et cherchez une assistance médicale pour qu’on ouvre l’ampoule et que le sang enfermé puisse sortir. Si vous savez comment faire, vous pouvez vider l’ampoule vous-même en l’ouvrant avec un scalpel stérile. Après l’écoulement du sang, pressez la zone avec de la gaze stérile jusqu’à l’arrêt du saignement.

Si le col de l’utérus peut se voir à l’entrée du vagin
le col de l’utérus se voit à l’entrée du vagin.
col de l’utérus

Si vous pouvez voir le col de l’utérus à l’entrée du vagin, c’est que l’utérus est descendu dans le vagin. Ce problème n’est pas dangereux, et le col remontera probablement à sa place dans quelques jours. Vous pourrez peut-être pousser l’utérus plus haut avec une main gantée. Aidez la mère à lever ses fesses de façon qu’elles soient plus élevées que la tête. Demandez-lui de faire des exercices de compression (Kegels) au moins 4 fois par jour, tous les jours.

Surveillez la mère de près pendant les 2 semaines qui suivent, pour voir si elle ne présente pas de signes d’infection.

Si le col de l’utérus reste à l’entrée du vagin pendant un mois ou plus, la mère doit demander conseil à un médecin. Un prolapsus durable du col de l’utérus pourrait causer des problèmes au cas où la femme tomberait de nouveau enceinte.

MW Ch14 Page 249-3.png
La mère devrait essayer d’uriner peu après l’accouchement.

Aidez la mère à uriner

Une vessie pleine peut causer des saignements ou d’autres problèmes. La vessie de la mère sera probablement pleine après l’accouchement, mais elle peut ne pas ressentir le besoin d’uriner. Demandez-lui d’uriner dans les 2 à 3 premières heures qui suivent l’accouchement. Si elle est trop fatiguée pour se lever et marcher, elle peut s’accroupir au-dessus d’un récipient posé sur le lit ou sur le sol pour uriner. Elle peut aussi uriner dans une serviette ou un tissu épais tout en étant couchée. Si elle ne peut pas uriner, vous pouvez peut-être l’aider en versant de l’eau propre et légèrement chaude sur ses parties génitales pendant qu’elle essaie d’uriner.

Si la mère n’a pas réussi à uriner au bout de 4 heures :

  1. Palpez sa vessie. Si elle n’est pas pleine, aidez-la à boire des liquides.
  2. Si elle n’arrive toujours pas à uriner, il faudra peut-être lui poser un cathéter. Si vous n’avez pas reçu de formation pour la pose de cathéters, cherchez une assistance médicale.
une femme présente un repas à une femme alongée.
Tu as besoin de beaucoup de bonne nourriture et de boissons pour retrouver tes forces après l’accouchement.

Aidez la mère à manger et à boire

La plupart des mères sont prêtes à manger peu après l’accouchement, et il est bon qu’elles mangent n’importe quels aliments nutritifs dont elles auraient envie. Si la mère qui vient d’accoucher n’a pas faim, elle doit au moins boire quelque chose. Les jus de fruits sont un bon choix, parce qu’ils donnent de l’énergie. Certains jus, comme le jus d’orange, contiennent aussi de la vitamine C, ce qui peut favoriser la récupération (mais l’accouchée doit éviter les boissons gazeuses comme le Coca-Cola, qui contient beaucoup de sucre et de produits chimiques, sans être nutritif). Encouragez-la à manger dès les premières heures après l’accouchement, et à boire souvent.

Si la mère ne peut pas (ou ne veut pas) manger ou boire au bout de 2 ou 3 heures
  • Elle est peut-être malade. Vérifiez qu’elle ne saigne pas, et cherchez des signes d’infection, et d’autres maladies qui pourraient l’empêcher d’avoir de l’appétit.
  • La mère peut être déprimée (elle se sent triste, ou en colère, ou ne ressent rien du tout). Encouragez-la à parler de ses sentiments et de ses besoins.
  • La mère peut croire que certains aliments ne sont pas bons à manger après un accouchement. Mais elle doit manger pour se remettre de l’accouchement, et être capable de prendre soin de son bébé.
MW Ch14 Page 251-1.png

Observez l’attitude de la mère envers son bébé

La mère ne s’intéresse pas à son bébé

Certaines mères ne sont pas heureuses d’avoir leur bébé. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela. La mère est peut-être très fatiguée ou malade, ou avoir trop de saignements. Il se peut qu’elle ne veuille pas d’un bébé, ou que la pensée de ne pas pouvoir s’en occuper l’inquiète. Elle peut aussi être très déprimée.

Ce qu’il faut faire faire
  • Vérifiez que la mère n’a pas perdu trop de sang, et qu’elle ne présente pas de signes d’infection.
  • Vous pouvez parler avec la mère de ses sentiments, ou au contraire juger qu’il vaut mieux la laisser tranquille et voir comment les choses vont évoluer.
  • Si la mère est déprimée, ou si vous savez qu’elle avait été gravement déprimée après un accouchement précédent, proposez à la famille de lui donner beaucoup plus d’attention et de soutien pendant les semaines à venir. En général, ce genre de dépression disparaît avec le temps, mais cela prend parfois quelques semaines ou quelques mois.
  • Assurez-vous qu’un membre de la famille prend soin du nouveau-né.


MW Ch14 Page 251-2.png

Vérifiez si la mère n’a pas d’infection

La température d’une mère qui vient d’accoucher est souvent un peu plus élevée que la normale, surtout s’il fait chaud.

Mais si la mère ne se sent pas bien, a de la fièvre ou le pouls rapide, ou si elle a mal quand on touche son utérus, c’est qu’elle a peut-être une infection. L’infection est plus probable si la poche des eaux s’est rompue au tout début du travail, si le travail a été long, ou si le travail l’a épuisée.

Ce qu’il faut faire
  1. Vérifiez si elle est déshydratée.
  2. Donnez-lui beaucoup d’eau ou d’autres liquides à boire.

Si elle continue à avoir de la fièvre, elle a peut-être une infection.

MW Ch14 Page 252-1.png

Aidez la mère à allaiter

Allaiter est ce qu’il y a de mieux pour la mère et pour le bébé. Si la mère n’est pas sûre de vouloir allaiter, demandez-lui d’essayer juste pendant les premières semaines ou mois. Il vaut mieux que le bébé prenne le sein pendant peu de temps que pas du tout.

Assurez-vous que la mère comprend que si elle allaite son bébé :

  • son utérus reprendra plus vite sa taille normale.
  • l’enfant aura moins de risques d’avoir la diarrhée et d’autres maladies.
  • la mère économisera plus d’argent pour sa famille (il est plus cher de nourrir un bébé au biberon).


Vous trouverez plus de détails sur l’allaitement maternel au chapitre 16.

un homme parle avec une femme qui allaite son bébé.
Je suis tellement heureux et fier!

Laissez la nouvelle famille seule pendant un moment

Si la mère et le bébé sont en bonne santé, laissez- les seuls pendant un moment. Les nouveaux parents ont besoin de rester entre eux et avec leur bébé. Ils peuvent aussi avoir besoin de parler, de rire, de pleurer, ou de célébrer la naissance d’une manière ou d’une autre.




Cette page a été mise à jour : 11 sept. 2019