Hesperian Health Guides

Chapitre 15 : Les premières semaines après l’accouchement

WikiSanté > Guide des sages-femmes > Chapitre 15 : Les premières semaines après l’accouchement

MW Ch15 Page 269-1.png

Pendant les premiers jours et semaines qui suivent l’accouchement, le corps de la mère commencera à se remettre. Son utérus devrait devenir plus petit et cesser de saigner. Son lait devrait monter. Le bébé devrait apprendre à téter normalement, et commencer à prendre du poids.

Vos soins seront toujours profitables à la mère et au bébé après l’accouchement. Rendez-leur visite au moins 2 fois : le jour après l’accouchement, puis au moins une fois dans la semaine qui suit. Si vous leur rendez visite plus souvent, vous pourriez leur éviter encore plus de problèmes. Rendez-leur visite tous les jours si vous avez remarqué des signes de problèmes chez la mère ou chez le bébé.

Le soin de la mère

Les mères ont besoin de soins après leur accouchement, autant que les bébés.

Aidez la mère à prendre soin d’elle-même

Après l’accouchement, le corps de la mère est fatigué et son utérus est ouvert. Il peut facilement attraper une infection, mais elle pourra rester en bonne santé si :

• elle se repose assez ;

• elle mange une variété d’aliments nutritifs ;

• elle boit beaucoup d’eau ;

• elle reste propre et a une bonne hygiène : se laver les mains, les parties génitales, et les seins.

Dans certaines cultures, les femmes se reposent au lit avec leur bébé pendant 2 semaines ou plus après un accouchement. C’est une bonne coutume parce qu’elle aide la mère à guérir, et la protège, avec son bébé, des microbes de l’extérieur. Et bien sûr, elle permet à la mère et à son bébé de se rapprocher. Si possible, la mère ne doit pas faire de travaux difficiles pendant environ 6 semaines. Mais elle doit marcher un peu chaque jour, même si elle est au repos la plupart du temps.

Rappelez à la femme et à son partenaire qu’ils doivent attendre que les saignements de la femme soient terminés avant de reprendre les rapports sexuels. De plus, assurez-vous de leur parler de planning familial, car la mère pourrait retomber enceinte assez vite.

Surveillez l’état de l’utérus et des saignements chez la mère


   Après l’accouchement, la mère devrait avoir autant ou moins de saignements que pendant les règles normales. Ses saignements devraient s’arrêter au bout de 2 ou 3 semaines.

Son utérus doit s’affermir et se refermer chaque jour un peu plus.


6 lines showing the height of the womb, between the bellybutton and  the public bone.
Consultez ce tableau pour voir là où l’utérus devrait se trouver après l’accouchement.
1 jour après l’accouchement
2 jours
3 jours
4 jours
5 jours
6 jours
  • l’utérus est mou ou ouvert.
  • la mère saigne beaucoup.
  • la mère présente des signes d’état de choc.

L’utérus de la mère

Si l’utérus s’amollit, massez-le jusqu’à ce qu’il devienne ferme. Montrez à la famille comment faire un massage de l’utérus quand vous ne serez pas là. Demandez à la mère d’allaiter plus souvent, et vérifiez si ses saignements ne sont pas trop abondants.

Palpez aussi l’utérus pour vous assurer qu’il est en train de reprendre peu à peu sa taille normale. Juste après l’accouchement, l’utérus est à peu près à mi-chemin entre l’os du pubis et le nombril. Le lendemain, il remonte à la hauteur du nombril, et devrait rétrécir chaque jour.

Les saignements de la mère

Si la mère trempe plus d’une serviette hygiénique en une heure, c’est qu’elle saigne trop. Massez l’utérus pour l’aider à se contracter. Rappelez à la famille que la mère a besoin de se reposer. Les saignements après un accouchement sont souvent causés par la reprise de lourds travaux.

a man holding a baby and speaking to a woman who lies in bed.
Je m’occupe de bébé pendant que tu te reposes un peu.

Si ces méthodes ne marchent pas, donnez-lui des médicaments pour arrêter le saignement. Si elle continue à saigner, ou si elle présente des signes d’état de choc, cherchez immédiatement une assistance médicale.

Examinez la mère pour voir si elle ne présente pas de signes d’infection de l’utérus


   Une femme en bonne santé a une température normale d’environ 37 ° C (98,6° F).

MW page 271 1.png

  • fièvre, 38 ° C (100,4 ° F) ou plus
  • frissons
  • pouls rapide
  • saignements abondants
  • mauvaise odeur venant des parties génitales ou du sang
  • douleurs au ventre
  • sensation d’être malade


Si une femme présente l’un quelconque de ces signes après un accouchement, il se peut qu’elle ait une infection de l’utérus. Les infections de l’utérus sont très dangereuses – elles peuvent tuer la femme rapidement.

Si possible, une femme qui a une infection de l’utérus devrait immédiatement aller à un centre médical. Si vous ne pouvez pas obtenir une assistance médicale, faites le traitement de la femme à la maison.

Donnez des antibiotiques à la maison

Comme vous ne pouvez pas savoir exactement quels sont les microbes qui ont causé l’infection de l’utérus, vous devrez donner 4 types d’antibiotiques qui tueront beaucoup de microbes différents. Si vous n’avez pas tous ces antibiotiques, il est préférable d’en donner 1 ou 2, plutôt que rien du tout.

Donnez les antibiotiques, jusqu’à ce que les signes d’infection aient disparu pendant deux jours de suite. Ce traitement peut prendre environ 5 jours au total.

Pour traiter l’infection de l’utérus
MW Ch15 Page 271-2.png
MW Ch15 Page 271-3.png
  • injecter 80 mg de gentamicine
dans le muscle,
3 fois par jour pendant environ 5 jours
et
  • donner 2 g d’ampicilline
dans le muscle, ou par la bouche pour la première dose,
puis donner 1 g d’ampicilline 4 fois par jour pendant environ 5 jours
et
  • donner 400 à 500 mg de métronidazole
par la bouche, 3 fois par jour
Donnez ces médicaments jusqu'à ce que la femme n’ait plus eu de fièvre pendant 2 jours (48 heures).

ATTENTION !    Si la femme ne se sent pas mieux dans 1 ou 2 jours, elle a peutêtre encore des morceaux de placenta dans l’utérus, qui devront être enlevés. Continuez à lui donner les antibiotiques et amenez-la à l'hôpital.


Examinez la mère pour voir si elle ne présente pas les signes d’une infection du vagin


   Toute déchirure du vagin est en train de guérir, et la peau n’est pas enflée, ni chaude.

  • douleur dans le vagin
  • pus, ou une mauvaise odeur venant du vagin
  • enflure, rougeur ou une boule dure dans le vagin
MW Ch15 Page 272-1.png

Une infection du vagin n’est pas aussi dangereuse qu’une infection de l’utérus.

Lavez-vous bien les mains, mettez des gants, et examinez le vagin de la mère. Si vous trouvez l’un des signes d’alerte cités plus haut, elle a probablement une infection. Si vous voyez du pus, assurez-vous qu’il ne provient pas du fond du vagin. Si c’est le cas, elle a probablement une infection de l’utérus.

Si le pus provient d’une petite boule dure ou d’une déchirure dans les parties génitales de la mère, demandez une assistance médicale, ou suivez ces instructions pour drainer (faire couler) le pus vous-même.

Pour drainer le pus

On peut généralement vider le pus à l’aide de serviettes ou de morceaux de tissu mouillés et chauds.

MW Ch15 Page 272-3.png
MW Ch15 Page 272-2.png
Si la déchirure est ouverte

Plongez un tissu stérile dans de l’eau bouillie, attendez que l’eau devienne tiède, et tenez-le sur la partie infectée.

Si vous connaissez des plantes médicinales qui peuvent drainer le pus, enveloppez-les dans un morceau de tissu stérile, ou dans de la gaze, et attachez le tissu et les plantes pour en faire un petit paquet. Faites bouillir le paquet, laissez-le refroidir un peu, puis pressez-le sur la partie infectée.

Si vous sentez une petite boule dure sous la peau

Si vous sentez une petite boule dure, il y a probablement du pus ou du sang enfermé à l’intérieur. Examinez la boule tous les jours. Si elle est douloureuse ou si elle grandit, cherchez une assistance médicale.

Surveillez les autres signes d’alerte

Les jambes de la mère sont rouges, dures, douloureuses ou enflées


MW Ch15 Page 273-1.png

Très rarement, après un accouchement, le sang de la mère forme un caillot dans ses jambes. Les signes de la présence d’un caillot sont :

  • une enflure ou une sensation de chaleur dans une jambe ou dans un pied
  • des douleurs dans une jambe quand on la presse, ou quand la femme marche
  • une zone rouge et douloureuse sur l’une des jambes
  • une grosseur dure dans la jambe
MW Ch15 Page 273-2.png
Un caillot de sang peut entrer dans un poumons et rendre la respiration impossible.

Les caillots de sang sont très dangereux. Si le caillot se détache et va dans le sang, il peut causer des problèmes dans d’autres parties du corps. Par exemple, le caillot peut entrer dans un poumon et empêcher la mère de respirer.

Si vous observez chez la mère des signes qui indiquent la présence d’un caillot de sang, amenez-la immédiatement à un centre médical. Pendant son transport, faites-la coucher de manière que ses jambes soient un peu plus élevées que ses hanches. Mettez des serviettes chaudes sur la partie enflée, mais ne pas frottez pas, ne massez pas. Donnez-lui de l'aspirine en cas de douleur.

Les fuites d’urine ou de selles

a woman with a wet spot on the back of her dress.
La fistule provoque des fuites d’urine.

Si l’urine ou les selles s’échappent sans retenue, sans que la femme ne puisse les arrêter, il se peut qu’elle ait un trou dans la peau à l’intérieur du vagin, appelé fistule. Ce trou s’est formé pendant le travail, parce que la tête du bébé pressait très fortement la peau située entre la vessie et le vagin, ou parfois, entre le rectum et le vagin. La pression de la tête est si forte que la peau meurt, et qu’un trou (qui fait communiquer ces deux endroits) s’ouvre, 3 à 12 jours après l’accouchement.

Les fistules peuvent généralement être traitées. Une petite fistule peut guérir d’elle-même : la mère doit boire beaucoup d’eau et faire des bains de siège. Si on lui met un cathéter pendant 3 semaines, l’urine ne passera plus par la fistule pendant un temps assez long, qui permettra la guérison.

Une fistule grave doit être opérée. Il y a des hôpitaux où on fait ce type d’opérations, généralement 3 mois après l’accouchement. Aidez la femme à aller dans un centre médical pour se faire soigner.

Les fistules peuvent être évitées

La fistule se produit quand une femme est en travail pendant trop longtemps. Quand une femme est restée en travail pendant de nombreuses heures, n’attendez pas. Cherchez une assistance médicale. Vous trouverez plus d’informations sur la prévention des fistules à Réfléchissez et cherchez en profondeur pour éviter plus de problèmes.

Apportez un soutien affectif

Il est important de soutenir la mère dans ses émotions et ses sentiments. Les coutumes et les rituels qui honorent la mère ou qui célèbrent l’accouchement sont une manière de reconnaître les efforts qu’elle a faits pendant le travail.

Ce qu’on peut faire si la mère est très troublée ou triste (dépressive))

La plupart des femmes ressentent des émotions très fortes après l’accouchement. C’est normal. Certaines se sentent tristes ou inquiètes pendant quelques jours, quelques semaines, ou même quelques mois. Quand cela arrive, vous pouvez aider la femme en l’écoutant parler de ses sentiments, et en lui expliquant que cela arrive à beaucoup de femmes.

Quand les sentiments de tristesse sont très forts, ils sont appelés dépression. Il sera peut-être difficile à la femme de s’occuper d’elle-même ou de son bébé. Elle peut même agir comme si elle était folle. Une mère déprimée a besoin d’aide. Elle a besoin d’aide pour s’occuper de sa maison et de sa famille, et elle a besoin d’aide pour arrêter de se sentir si mal. Si possible, quelqu’un devrait rester avec elle pour l’aider, et s’assurer qu’elle ne fasse pas de mal à elle-même ou au bébé.

MW Ch15 Page 274-1.png

Il y a aussi certains rituels et remèdes traditionnels, et des médicaments modernes, pour aider une femme à se sentir mieux. Les médicaments modernes sont chers et peuvent causer d’autres problèmes ; ils ne devraient être pris que dans des cas extrêmes.

Une mère qui s’était déjà sentie déprimée après un précédent accouchement, risque plus d’avoir les mêmes sentiments après un nouvel accouchement.



Cette page a été mise à jour : 11 sept. 2019