Hesperian Health Guides

Écoulements du vagin

MW Ch18 Page 323-1.png

Il est normal que les femmes aient un petit écoulement sortant du vagin (pertes vaginales). Ces pertes sont le moyen par lequel le vagin se nettoie lui-même. La qualité des pertes change pendant la période des règles, et aussi pendant la grossesse.

Mais un changement très remarquable dans la quantité, la couleur ou l’odeur des pertes vaginales peut indiquer que les organes génitaux sont infectés. Cette infection pourrait être une IST, ou un autre type d’infection.

Dans ce chapitre, nous classons les différentes infections possibles chez la femme à partir des symptômes (signes) de l’infection. Certaines pertes vaginales peuvent être un symptôme de chlamydia, de gonorrhée, de trichomonase, ou d’une infection vaginale qui n’est pas transmise sexuellement.

La chlamydia et la gonorrhée (« la chaude-pisse »)

La chlamydia et la gonorrhée sont deux maladies graves. Mais elles sont faciles à guérir si on les traite tôt. Si elles ne sont pas traitées, elles peuvent causer une infection grave ou l’infertilité chez la femme et chez l’homme.

Les signes chez la femme

Les signes peuvent se voir des semaines ou des mois après une relation sexuelle avec une personne infectée :

Midwives Ch18 Page 323-2.png
  • écoulement jaune ou vert du vagin ou de l’anus
  • douleur ou sensation de brûlure en urinant
  • fièvre
  • douleur dans le bas-ventre
  • douleur ou saignements pendant les rapports sexuels
  • ou pas de signes du tout

Hommes et femmes peuvent avoir la chlamydia ou la gonorrhée sans montrer de signes du tout. Par contre, même les personnes ne présentant aucun signe peuvent transmettre la chlamydia ou la gonorrhée.

Les signes chez l’homme

Les signes apparaissent généralement 2 à 5 jours après qu’un homme a eu des relations sexuelles avec une personne infectée.

Midwives Ch18 Page 323-3.png
  • écoulement du pénis
  • douleur ou sensation de brûlure en urinant
  • douleur ou enflure des testicules
  • ou pas de signes du tout
Le traitement

Si possible, toutes les femmes enceintes doivent être testées pour la chlamydia et la gonorrhée. Si le test montre qu’une femme a l’une ou les deux infections, elle et son partenaire doivent être traités. Mais si elle n’a pas la possibilité d’être testée, et qu’elle ou son partenaire présente des signes d’infection, ils doivent absolument être traités. Il est préférable de traiter une personne qui est probablement contaminée – même si vous n’en êtes pas absolument sûre.

Pour traiter la chlamydia
MW Ch18 Page 324-1.png
MW Ch18 Page 324-2.png
  • donner 500 mg d’érythromycine
par la bouche, 4 fois par jour pendant 7 jours
ou
  • donner 500 mg d’amoxicilline
par la bouche, 3 fois par jour pendant 7 jours
Pour traiter la gonorrhée
  • injecter 125 mg de ceftriaxone
dans un muscle, 1 seule fois
ou
  • donner 400 mg de céfixime
par la bouche, 1 seule fois


Il est très courant d’avoir la chlamydia et la gonorrhée en même temps. Si vous n’êtes pas sûre que la femme ait l’une ou l’autre de ces 2 maladies, ou si elle a les deux à la fois, traitez-la, et traitez son partenaire pour ces deux infections.

Remarque: avant, on traitait la gonorrhée avec de la pénicilline. Dans de nombreuses régions aujourd’hui, la pénicilline ne guérit plus la gonorrhée à cause de la résistance du microbe au médicament. Renseignezvous sur les médicaments qui sont les plus efficaces dans votre région.
MW Ch18 Page 324-3.png

Problèmes chez les bébés infectés par la chlamydia et la gonorrhée

Quand les femmes qui ont la chlamydia ou la gonorrhée accouchent, elles peuvent transmettre ces infections à leur bébé. Ceci peut causer chez le bébé soit des infections à l’oeil qui risquent de le rendre aveugle, soit de graves problèmes aux poumons. Une infection de chlamydia ou de gonorrhée aux yeux cause généralement un écoulement épais et jaune qui sort des yeux du bébé dans le premier mois après l’accouchement. Pour prévenir les infections des yeux chez les bébés, appliquez une pommade antibiotique dans chaque oeil du bébé, après sa naissance.

Si un bébé a la chlamydia
MW Ch18 Page 324-4.png
MW Ch18 Page 324-5.png
  • donner 30 mg de sirop d’érythromycine
par la bouche, 4 fois par jour pendant 14 jours
Si un bébé a la gonorrhée
  • injecter 125 mg de ceftriaxone
dans le muscle de la cuisse, 1 seule fois
Si vous ne pouvez pas faire de test pour savoir quelle maladie cause l’infection, faites un traitement pour les deux infections.


L’infection pelvienne (maladie inflammatoire pelvienne, ou MIP)

the womb, tubes, and ovaries, showing an infection, or abscess, in the tube.
utérus
abcès
infection pelvienne

La maladie inflammatoire pelvienne est une infection grave de l’utérus, des trompes de Fallope, ou des ovaires d’une femme.

Une infection pelvienne peut se produire quand une femme attrape une IST, souvent une chlamydia ou une gonorrhée, qui reste non traitée. Elle peut aussi se produire chez une femme qui a eu un avortement ou un accouchement. Les microbes entrent dans l’utérus, les trompes de Fallope ou les ovaires, et causent une infection.

Si l’infection pelvienne n’est pas traitée, elle peut créer des douleurs pendant très longtemps. Les femmes qui ont eu cette infection ont plus de risques de développer une grossesse tubaire, et de devenir stériles. La MIP peut même causer la mort.

MW Ch18 Page 325-2.png
Signes d’infection pelvienne
  • douleur dans le bas-ventre
  • forte fièvre (plus de 38 ° C ou 100,4 ° F)
  • sensation d’être très malade ou faible
  • pertes vertes ou jaunes, qui sentent mauvais
  • douleur ou saignements pendant les rapports sexuels.


Pour traiter les infections pelviennes
MW Ch18 Page 325-3.png
MW Ch18 Page 325-4.png
Une femme qui a une infection pelvienne doit prendre 3 médicaments à la fois. Un médicament pour traiter la chlamydia, l’autre pour traiter la gonorrhée, et un troisième antibiotique – la métronidazole :
Pour la chlamydia
  • donner 500 mg d’érythromycine
par la bouche, 4 fois par jour pendant 14 jours
ou
  • donner 500 mg d’amoxicilline
par la bouche, 3 fois par jour pendant 14 jours
ET pour la gonorrhée
  • injecter 125 mg de ceftriaxone
dans le muscle, 1 seule fois
ou
  • donner 400 mg de céfixime
par la bouche, 1 seule fois
ET pour tuer tous les microbes qui causent les infections pelviennes
  • donner à 400 à 500 mg de métronidazole
par la bouche, 3 fois par jour pendant 14 jours

Ne prenez pas de métronidazole pendant les 3 premiers mois de la grossesse.
Ne buvez pas d'alcool pendant que vous prenez du métronidazole.

Si la femme ne se sent pas mieux au bout de 2 jours et 2 nuits (48 heures), ou si elle a une forte fièvre ou des vomissements, elle doit aller immédiatement à un centre médical. Elle doit recevoir des médicaments puissants par intraveineuse (injection dans les veines).

La trichomonase

La trichomonase est une IST très désagréable, qui cause des démangeaisons. Le plus souvent, les hommes n’ont aucun signe visible, mais ils peuvent porter le parasite dans leur pénis et le passer à la femme pendant un rapport sexuel.

La trichomonase n’est pas dangereuse, mais elle peut irriter le vagin, ce qui facilite la venue d’autres IST, dont le VIH.

MW Ch18 Page 326-1.png
Les signes de trichomonase
  • des pertes grises ou jaunes, mousseuses
  • des pertes qui sentent mauvais
  • une rougeur et des démangeaisons autour du vagin, et dans le vagin
  • des douleurs ou une sensation de brûlure quand on urine

Pour aider la femme à se sentir mieux, conseillez-lui de prendre un bain de siège. Elle devrait s’asseoir dans une cuvette d’eau propre tiède, pendant 15 minutes, le plus souvent possible. Cela soulage les parties génitales et accélèrera la guérison. La femme ne doit pas avoir de rapports sexuels jusqu’à ce que son partenaire et elle aient terminé le traitement, et que tous les signes aient disparu.


Pour traiter la trichomonase
MW Ch18 Page 326-2.png
Si la femme est enceinte :
elle doit attendre après la fin du troisième mois pour suivre le traitement. Ce médicament n’est pas sans danger pendant les 3 premiers mois de grossesse. Après le 3ème mois :
  • donner 400 à 500 mg de métronidazole
par la bouche, 2 fois par jour pendant 7 jours
Traiter aussi le partenaire de la femme avec 2 g de métronidazole par la bouche, une seule fois.

L'infection à champignons (candidose, infection à levure)

Traiter aussi le partenaire de la femme avec 2 g de métronidazole par la bouche, une seule fois.

Les signes d’infection à champignons
  • démangeaisons dans les parties génitales
  • pertes blanches, grumeleuses, et collantes
  • peau rouge vif autour et à l’intérieur du vagin, et qui peut saigner
  • sensation de brûlure en urinant
  • odeur de moisissure ou de pâte à pain venant du vagin.
Le traitement

L’infection à champignons n’est pas dangereuse, mais il vaut mieux la traiter avant l’accouchement, sinon le bébé risque d’avoir le muguet. Souvent, l’infection à champignons peut être guérie par des remèdes naturels.


Remèdes naturels contre les infections à champignons

Mélanger du vinaigre ou du yaourt dans une cuvette d’eau propre tiède. La femme doit s’asseoir dans ce mélange 2 fois par jour jusqu’à ce qu’elle se sente mieux.


ou elle peut aussi préparer le mélange suivant :

Mélanger 3 grandes cuillères de vinaigre dans 1 litre d’eau bouillie et refroidie.
MW Ch18 Page 327-1.png
MW Ch18 Page 327-2.png
Trempez un morceau de coton propre dans ce mélange et introduisez le coton dans le vagin chaque soir pendant 3 nuits. Retirez le coton chaque matin.
MW Ch18 Page 327-3.png

Si les remèdes naturels ne marchent pas, essayez les médicaments suivants :

Pour traiter l’infection à champignons
MW Ch18 Page 327-4.png
Tremper un morceau de coton propre une solution de violet de gentiane à 1%:
  • introduire le coton
dans le vagin, chaque nuit pendant 3 nuits. Retirez le coton chaque matin.
ou
  • mettre un suppositoire de 200 mg de miconazole
au fond du vagin, chaque nuit pendant 3 nuits
ou
  • mettre 100,000 unités de nystatine en suppositoire
au fond du vagin, chaque nuit pendant 14 nuits
ou
  • introduire un applicateur complet de crème de clotrimazole à 1%
dans le vagin, chaque nuit pendant 7 nuits
Prévention

Portez des vêtements et des sous-vêtements qui ne vous collent pas au corps, en coton plutôt qu’en polyester ou en nylon, pour permettre à l’air de circuler dans la zone génitale et donc prévenir l’infection à champignons. Lavez ou changez de sous-vêtements souvent. Ne mettez pas de savon dans votre vagin quand vous vous lavez. Ne vous servez pas de douches vaginales.

La vaginose bactérienne (VB, gardnerella)

La vaginose bactérienne n’est pas transmise sexuellement. Elle n’est généralement pas dangereuse, mais, chez les femmes enceintes, elle peut causer des naissances prématurées, ou une infection après l’accouchement.

Signes de vaginose bactérienne
  • plus de pertes que d’habitude
  • une odeur de poisson venant du vagin, surtout après un rapport sexuel
  • de légères démangeaisons


Pour traiter la vaginose bactérienne
MW Ch18 Page 328-1.png
Si la femme est enceinte :
Elle doit attendre la fin du 3ème mois. Ce médicament présente des risques pendant les 3 premiers mois de grossesse. Après le 3ème mois :
  • donner 400 à 500 mg de métronidazole
par la bouche, 2 fois par jour pendant 7 jours.
ou
  • ou introduire un suppositoire de 500 mg de métronidazole
haut dans le vagin, de métronidazole chaque nuit pendant 7 nuits




Cette page a été mise à jour : 11 sept. 2019