Hesperian Health Guides

Le soin du bébé

Dès que le bébé est né, avant même de couper le cordon, posez-le sur le ventre de sa mère. Le corps de la mère gardera le bébé au chaud, et l’odeur de son lait lui donnera envie de téter. Soyez très douce avec le nouveau bébé.

Remarque : dans beaucoup de centres médicaux, les médecins ou les infirmières emportent le bébé pour vérifier son état de santé. Cela les arrange, mais ce n’est pas la meilleure chose pour le bébé. Le bébé ne doit pas être enlevé à la mère, sauf en cas d’urgence.

Gardez le bébé au chaud et au sec

Pendant que vous amenez le bébé à sa mère, nettoyez tout son corps avec un morceau de tissu propre ou une serviette. Les bébés ont facilement froid, ce qui risque de les affaiblir ou de les rendre malades. Couvrez le bébé avec une couverture propre et sèche. Assurez-vous de lui couvrir la tête, et éloignez-le des courants d’air.

S’il fait chaud, n’enveloppez pas le bébé dans des couvertures ou des tissus trop épais. S’il a trop chaud, le bébé peut se déshydrater. Un bébé n’a besoin que d’une couche de vêtements de plus qu’un adulte.

Pour qu'il ne se refroidisse pas – ce qui pourrait le rendre malade, attendez une journée avant de baigner un nouveau-né.

Vérifiez les signes de santé du bébé

Certains bébés sont actifs et forts dès la naissance. D’autres bébés commencent lentement, mais au bout de quelques minutes, ils respirent et bougent mieux, deviennent plus forts, et deviennent moins bleus.

MW Ch13 Page 240-1.png

Pour savoir si le bébé est en bonne santé, vérifiez :

  • sa respiration
  • le rhythme de son coeur
  • son tonus musculaire
  • ses réflexes
  • sa couleur


Toutes ces choses peuvent être contrôlées pendant que le bébé tète.

La respiration

Les bébés doivent commencer à respirer normalement 1 ou 2 minutes après leur naissance. En général, ceux qui pleurent juste après leur naissance respirent bien. Mais beaucoup de bébés respirent bien et ne pleurent pas du tout.

Un bébé qui a du mal à respirer a besoin d’aide.

un bébé qui fait du bruit en respirant.
Unh...unh...
unh...unh...

Surveillez les signes de difficulté à respirer :

  • ses narines s’ouvrent largement chaque fois qu’il essaie de respirer.
  • sa peau rentre entre ses côtes quand il essaie de respirer.
  • sa respiration est très rapide – plus de 60 respirations par minute.
  • sa respiration est très lente – moins de 30 respirations par minute.
  • il grogne ou fait un bruit quand il respire.


Si le bébé a du mal à respirer, laissez-le sur le ventre de sa mère et frottez fermement son dos avec votre main, de haut en bas. Ne frappez jamais un bébé, ne lui faites pas mal, ne le tenez par les pieds, tête en bas, pour le faire pleurer. Donnez de l’oxygène, si vous en avez, à un bébé qui continue à avoir du mal à respirer. Surveillez le bébé de près – si ces difficultés ne disparaissent pas, il a sans doute besoin d’une assistance médicale.

Pour donner de l’oxygène à un bébé qui ne respire pas bien
  • donner 5 litres d’oxygène
chaque minute, pendant 5 à 10 minutes.
MW Ch13 Page 241-2.png
Si vous avez un petit masque à oxygène pour bébé, mettez-le sur le visage du bébé. Si vous n’avez pas de masque, entourez son visage de vos mains et gardez le tube d’oxygène près de son nez (à 1 ou 2 centimètres de son visage).


Quand le bébé respire mieux, fermez lentement l’oxygène pendant quelques minutes.


Il ne servirait probablement à rien d’aspirer la bouche ou le nez d’un bébé qui ne respire pas ; au contraire, cela pourrait lui rendre la respiration plus difficile.

Le bébé ne respire pas du tout

Un bébé qui ne respire pas du tout une minute après la naissance, ou qui ne fait que chercher de l’air, a besoin d’aide immédiatement. S’il ne respire pas peu après sa naissance, son cerveau peut être endommagé, ou il peut mourir. La plupart des bébés qui ne respirent pas peuvent être sauvés. Si vous suivez les instructions suivantes, il est probable que le bébé récupérera bien.

La respiration bouche-à-bouche (respiration artificielle)

MW Ch13 Page 242-1.png
  1. Sur un tissu réchauffé, couchez le bébé sur le dos. Il doit reposer sur une surface ferme – par exemple sur un lit dur, une table, une planche, ou sur le plancher. Gardez le bébé au chaud : couvez-le, mais en laissant sa poitrine à l’air.
  2. Placez la tête du bébé de manière à ce que son visage soit face au ciel. Cela lui ouvre la gorge et l’aide à respirer. Vous pouvez facilement mettre le bébé dans cette position en plaçant un morceau de tissu enroulé sous ses épaules. Il ne faut pas qu’il ait la tête trop penchée vers l’arrière – cela risquerait de fermer à nouveau sa gorge. Il se peut que le bébé se mette alors à respirer, parce que vous l’avez mis dans cette position.
  3. Si le méconium du bébé était épais à la naissance, aspirez vite sa gorge.
  4. Posez votre bouche de manière à ce qu’elle recouvre la bouche et le nez du bébé en même temps. Ou fermez-lui la bouche, et ne recouvrez que son nez de votre bouche.
  5. Respirez dans la bouche du bébé, mais ne mettez pas plus d’air que ce que vos joues peuvent contenir facilement. Ne soufflez pas. Un trop plein d’air pourrait endommager les poumons du bébé. Pour commencer, faites-lui 3 à 5 respirations lentes. Cela lui enlèvera les liquides des poumons. Puis, donnez de petites bouffées rapides d’environ 3 secondes.
  6. une femme recouvre le nez et la bouche d'un bébé avec sa bouche.
    Respire...
    la femme compte les secondes entre ses respirations.
    ...2...3...
    la femme avec sa bouche sur la figure du bébé de nouveau.
    Respire...
    la femme compte les secondes de nouveau.
    ...2...3...
  7. Observez la poitrine du bébé. Elle devrait se soulever à mesure que vous lui donnez de l’air.
  8. Si la poitrine du bébé ne se soulève pas, redressez sa tête – l’air ne rentre pas dans ses poumons.
  9. Faites-lui à peu près 30 respirations par minute.
  10. Vérifiez la respiration. Si le bébé commence à pleurer ou à respirer au bout de 30 respirations par minute, arrêtez le bouche-à-bouche. Restez près de lui et observez-le pour être sûre que le bébé va bien.

Si le bébé ne respire pas, ou fait moins de 30 respirations par minute, continuez le bouche-à-bouche jusqu’à ce qu’il respire.

ATTENTION !    Les poumons du bébé sont très petits et délicats. Ne soufflez pas fort dans les poumons du bébé, car vous risquez de les faire éclater. Envoyez de petites bouffées de l’air que contiennent vos joues, et non pas celui que contient votre poitrine.

Si le bébé ne respire pas au bout de 20 minutes de bouche-à-bouche, il ne sera probablement pas capable de respirer. Il mourra. Arrêtez le bouche-à-bouche et expliquez ce qui se passe à la famille.

MW Ch13 Page 243-1.png
Remarque : le bouche-à-bouche présente un petit risque, celui que le bébé et la sage-femme se transmettent une infection. Pour diminuer ce risque, vous pouvez couvrir la bouche du bébé de gaze ou d’un morceau de tissu très mince. Ou achetez un masque de respiration artificielle. Le masque couvre le nez et la bouche du bébé, et la sagefemme respire dans une autre partie de l’appareil. N’utilisez des masques que s’ils sont fabriqués spécialement pour cette utilisation.
Vous pourrez peut-être acheter un masque avec sac (« insufflateur »), qui vous permet de donner exactement la quantité d’air qu’il faut au bébé ; mais vous devez avoir reçu une formation pour l’utiliser.
MW Ch13 Page 243-2.png
MW Ch13 Page 243-3.png

Le rythme du coeur

Le coeur d’un nouveau-né doit battre entre 120 et 160 fois par minute – soit environ deux fois plus vite que celui d’un adulte. Écoutez ses battements de coeur avec un stéthoscope, ou placez 2 doigts sur sa poitrine au-dessus de son coeur. Vérifiez vite le rythme du coeur pour voir si le bébé a besoin d'aide. Comptez les battements pendant 6 secondes, puis multipliez par 10 (ou ajoutez un “0” – si vous avez compté 12 battements en 6 secondes, le coeur bat 120 fois par minute). Quand le bébé a une bonne couleur et qu'il respire bien, vous pouvez alors prendre le temps de compter le nombre de battements pendant 1 minute.

Écoutez les battements de coeur de tous les bébés que vous soignez, pour apprendre à reconnaître ce qui est normal et ce qui ne l’est pas.

Si le rythme du coeur est de moins de 100 battements par minute, ou si le coeur ne bat pas du tout, faites-lui un bouche-à-bouche.

Si le rythme du coeur est de plus de 180 battements par minute, cherchez à obtenir un secours médical. Il peut avoir un problème au coeur.

MW Ch13 Page 244-1.png
Ce bébé a un bon tonus musculaire.
MW Ch13 Page 244-2.png
Ce bébé est flasque.

Le tonus musculaire

Un bébé qui tient ses bras et ses jambes serrées et contre son corps, et ses coudes et genoux pliés, a des muscles forts et sains, ou un bon « tonus musculaire ». Un bébé flasque (mou, relâché) n’a pas un bon tonus musculaire. Ses bras et ses jambes sont sans force et écartés. Certains bébés naissent flasques parce qu’ils n’ont pas eu assez d’oxygène avant leur naissance. Mais un bébé en bonne santé doit prendre de la force dans ses bras et ses jambes en quelques minutes.

Plus les bras et les jambes tardent à prendre un bon tonus, plus il y a de risques que le bébé ait des problèmes. Un bébé flasque ne respire pas bien. Assurez-vous qu’il est complètement sec, et placez-le peau à peau sur le ventre de la mère pour qu’il reste au chaud. Si le bébé est juste un peu flasque, essayez de masser son dos et de lui parler. Cela peut l’aider à se réveiller et à essayer plus activement de respirer. Si le bébé est très flasque, surtout au bout de la première minute, aspirez ou nettoyez sa bouche et son nez. Il pourrait aussi avoir besoin d’oxygène.

Les réflexes

Les réflexes sont des réactions naturelles du corps. Par exemple, quand vous tombez, vous mettez vos mains devant pour arrêter la chute – sans même y penser. De bons réflexes indiquent que le cerveau et les nerfs fonctionnent bien.

À sa naissance, un bébé en bonne santé devrait avoir les réflexes suivants :

MW Ch13 Page 244-3.png
grimace
MW Ch13 Page 244-4.png
réflexe de Moro : bras grands ouverts
  • La grimace. Le bébé doit faire une grimace si vous lui aspirez la bouche et le nez.
  • Le réflexe de Moro. Si on déplace le bébé soudainement ou s’il entend un bruit fort, il ouvre raidement et largement les bras, et ouvre aussi les mains.
  • Éternuement. Un bébé en bonne santé éternue quand il a de l’eau ou du mucus dans le nez.

Si le bébé n’a aucun de ces réflexes, mais qu’il respire et que son coeur bat plus vite que 100 battements par minute, demandez des conseils à un médecin.

La couleur

La couleur La plupart des bébés sont bleus ou même violets quand ils naissent, mais prennent vite une couleur plus normale, au bout de 1 ou 2 minutes.

Les bébés qui ont la peau foncée ne sont pas aussi bleus que ceux qui ont la peau plus claire. Observez les mains et les pieds d’un bébé qui a la peau foncée pour voir s’ils sont un peu bleus. Quand ils ne reçoivent pas assez d’air, tous les bébés peuvent paraître plus foncés ou plus pâles.

Le bébé est très pâle ou reste bleu après les premières minutes

Il est normal qu’un nouveau-né ait les mains ou les pieds un peu bleus pendant plusieurs heures, mais non que son corps reste pâle ou bleu pendant plus de 5 minutes.

La plupart du temps, si les bébés restent pâles ou bleus, c’est parce qu’ils ne respirent pas correctement.

MW Ch13 Page 245-1.png

Les bébés peuvent aussi devenir bleus :

  • quand ils ont froid.
  • quand ils ont une infection.
  • quand ils ont des problèmes de coeur.

Contrôlez la température du bébé, ou touchez-le pour voir s’il est bien tiède. Enveloppez le bébé dans des couvertures ou des draps, et couvrez-lui a tête. Mettez-lui un chapeau, si vous en avez un.

Si le bébé est encore pâle ou bleu quand il a assez chaud, cela veut dire qu’il a besoin d’une aide pour respirer. Donnez-lui tout de suite de l’oxygène si vous en avez. Vérifiez le rythme de son coeur et sa respiration. Informations sur les difficultés de respiration d’un nouveau-né.

Si le bébé est encore pâle ou bleu après que vous lui avez donné de l’oxygène, recherchez une assistance médicale.

MW Ch13 Page 245-2.png

Aidez le bébé à téter

Si tout est normal après la naissance, la mère devrait allaiter son bébé tout de suite. Mais elle peut avoir besoin d’aide pour commencer. Le chapitre 16 parle de l’allaitement maternel, et explique les positions qui favorisent l’allaitement.

Le premier lait qui sort des seins est jaunâtre ; on l’appelle colostrum. Certaines femmes pensent que le colostrum est mauvais pour le bébé et n’allaitent pas le premier jour après la naissance. Au contraire, le colostrum est très important ! Il protège le bébé des infections. Il contient aussi toutes les protéines dont le nouveau-né a besoin.

L’allaitement dès le début est bénéfique à la mère et au bébé.

  • L’allaitement maternel permet à l’utérus de se contracter, ce qui aide à faire sortir le placenta et à prévenir les saignements abondants.
    MW Ch13 Page 245-3.png
  • L’allaitement maternel aide le bébé à dégager son nez et sa bouche des liquides qui le gênent, et donc à respirer plus facilement.
  • L’allaitement est un bon moyen pour la mère et le bébé de commencer à se connaître.
  • L’allaitement maternel réconforte le bébé.
  • L’allaitement maternel peut aider la mère à se détendre et à être contente de son nouveau bébé.

Le lait maternel est le meilleur aliment possible pour un bébé. Si le bébé ne semble pas pouvoir téter, voyez s’il a beaucoup de mucus dans le nez. Pour faciliter l’écoulement du mucus, faites coucher le bébé en travers de la poitrine de la mère, en laissant sa tête plus basse que son corps. Caressez-lui le dos à partir de la ceinture jusqu’aux épaules. Après avoir fait sortir le mucus, aidez-le à téter à nouveau.




Cette page a été mise à jour : 11 sept. 2019