Hesperian Health Guides

Quand pratiquer l’examen gynécologique

Il est utile et sans danger de pratiquer un examen gynécologique quand :


ATTENTION !    Il est risqué de faire un examen gynécologique pendant la grossesse, quand :

  • la femme est en travail. Il n’est pas nécessaire de faire d’inspection visuelle, ni d’examen au spéculum, ni d’examen bimanuel alors que la femme est en travail. Si vous devez examiner le col de son utérus pour voir s’il est ouvert, voyez les indications de L’examen vaginal pendant le travail.
  • la poche des eaux s’est rompue. À ce moment, un examen gynécologique pourrait provoquer une infection de l’utérus.
  • la femme est dans ses dernières semaines de grossesse et elle saigne par le vagin : elle pourrait avoir un placenta prævia. Ne faites pas d’examen gynécologique – vous pourriez aggraver les saignements.
  • la femme a accouché il y a quelques semaines.

Minimisez les risques de l’examen gynécologique

MW Ch20 Page 374-1.png

L’examen gynécologique est généralement sans danger, mais il peut comporter des risques. Quand vous le pratiquez, vous devez vous assurer que vous n’introduisez pas de microbes dans le vagin de la femme. Pour cela :


Si vous ne pouvez pas vous laver les mains ou porter des gants, l’examen devient dangereux.

Il y a d’autres moyens d’obtenir des renseignements sur la santé d’une femme si vous ne pouvez pas faire d’examen gynécologique, si vous ne savez pas comment faire un examen gynécologique, ou si la femme ne veut pas être examinée.

Par exemple, pour savoir si une femme a une infection de l’utérus, commencez d’abord par lui demander si elle des signes d’infection, puis prenez sa température. Vous pouvez aussi essayer de presser son ventre juste au-dessus du pubis. Si elle a une infection, elle ressentira une douleur intense. Ce moyen de détecter une possible infection est sans danger puisque rien n’est introduit dans le vagin de la femme.



Cette page a été mise à jour : 11 sept. 2019