Hesperian Health Guides

Le travail et l'accouchement

Une femme réconfortant une femme enceinte et lui offrant un verre d'eau

Chaque communauté a des traditions sur la façon de prendre soins des femmes dans le travail. Les traditions les plus sûres laissent la nature suivre son cours tout en restant attentif aux signes de danger. Rappelez-vous :

  • La plupart des naissances sont en sécurité et en bonne santé.
  • Encouragez la mère. Tenez-lui la main, parlez-lui doucement, montrer-lui comment prendre des respirations lentes et profondes.
  • Aidez la mère à bouger, marcher, changer de position, et faire des sons.

S'il y a des signes de problèmes, ne tardez pas - allez à l'hôpital tout de suite

  
Danger.png
  Les signes de danger lors de la grossesse
  • Travail trop long : un travail de plus de 12 heures pour une mère expérimentée, ou plus de 24 heures (toute une nuit et jour) pour une première naissance, conduit souvent à des blessures pour la mère et des difficultés pour le nouveau-né. En outre, s’il y a une rupture des eaux, mais que le travail ne commence qu’après 12 heures, cela peut conduire à une infection.
  • Hypertension artérielle : Une pression artérielle de 16/11 (160/110 mmHg.) ou plus, est une situation d'urgence. Demandez une aide médicale et faites attention aux crises sur le chemin.
  • Fièvre : S’il y a de la fièvre et que la mère a un pouls rapide, ou le rythme cardiaque du bébé est rapide, cela signifie qu’il y a probablement une infection de l’utérus qui pourrait nuire à la mère et au bébé. Obtenez de l'aide et donnez des antibiotiques sur le chemin.
  • Bébé sur le côté : Il s'agit d'une position d’accouchement impossible et une césarienne est nécessaire immédiatement pour sauver le bébé. Obtenez de l'aide médicale.
  • Le cordon sort avant le bébé : Cette condition rare provoque le pincement du cordon par la tête du bébé, coupant l'approvisionnement en sang au bébé. Le bébé ne peut être sauvé que si vous pouvez aller immédiatement à l'hôpital pour une césarienne. La femme doit se positionner sur ses mains et genoux avec son bassin en l'air pour soulager la pression sur le cordon.

Se préparer pour l’accouchement

Pour un accouchement en sécurité, préparez ces équipements :

FR NWTND pab Page 19-1.png
FR NWTND pab Page 19-2.png
NWTND pab Page 19-3.png
Du savon et de l'eau pour se laver souvent les mains, nettoyer la mère, et laver les instruments médicaux. De nouvelles lames de rasoir ou fraîchement stérilisées ou des ciseaux bien aiguisés pour couper le cordon.
NWTND pab Page 19-4.png
NWTND pab Page 19-5.png
NWTND pab Page 19-6.png
Des médicaments pour arrêter le saignement : de l'ocytocine, du misoprostol. Des nombreux gants jetables pour protéger la santé de la mère, le bébé, et la sage-femme. Fil ou ruban stérilisé ou fraîchement bouilli, ou pinces de cordon pour attacher ou serrer le cordon.

La famille ou la travailleuse de la santé devrait également réunir :

NWTND pab Page 20-1.png
NWTND pab Page 20-2.png
Plusieurs chiffons ou serviettes propres pour garder le bébé au chaud et au sec. Une lumière pour voir l’accouchement et le bébé.
FR NWTND pab Page 20-3.png
NWTND pab Page 20-4.png
De l’eau potable pour boire et nettoyer. Un bol de lavage et un bol pour y désposer le placenta.

Autres équipements utiles pour la travailleuse de la santé ou la sage-femme :

  • Les dossiers de santé de la mèreNWTND pab Page 20-5.png
  • Une poire d’aspiration ou une sonde (neuve ou stérilisée) pour aspirer les glaires de la bouche et du nez du bébé
  • Un fœtoscope, un stéthoscope, et un brassard de pression artérielle
  • Des aiguilles et du fil stériles pour coudre les déchirements

Le début de l’accouchement

un bébé dans l'utérus avec sa tête au niveau du col
Utérus
Col de l’utérus

Les contractions

Douleurs de l'accouchement, ou des contractions, sont le resserrement et la détente progressifs de l’utérus. Ces contractions ouvrent lentement le fond de l'utérus, appelé le col de l’utérus. Lorsque le col est entièrement ouvert, le bébé peut sortir de l'utérus, puis du vagin.

Des contractions dites «d'entrainement» commencent en fin de grossesse. Elles sont douces, ne durent pas très longtemps et s'arrêtent quand la mère se repose. Les vraies contractions de travail sont fortes. Elles se produisent souvent, et selon un cycle régulier, arrivent une fois toutes les quelques minutes. Elles ne disparaissent pas que lorsque la mère s’allonge ou se repose.

Une femme dont la poche des eaux s’est rompue

La rupture de la poche des eaux

La poche des eaux peut se rompre en grand giclée ou par une fuite lente de fluide. La perte des fluides peut être le premier signe du travail avant le début des contractions. Ou il peut y avoir une giclée pendant le travail. Parfois, un bébé naît à l'intérieur du sac et la poche ne se rompt pas du tout. Tout ceci est normal.

A l’intérieur de l'utérus, la poche protège le bébé contre les germes. Après la rupture de la poche, les germes peuvent infecter l'utérus et le bébé. Pour cette raison, plus longtemps la poche est rompue et le bébé n'est pas sorti, plus une infection est susceptible de se produire. Ne rien mettre dans le vagin après la rupture de la poche. Si la poche se rompt et que 12 heures - un jour ou une nuit - passent sans que le travail n’ait commencé, rendez-vous à l'hôpital où le travail peut être démarré en utilisant des médicaments.

Aider à démarrer le travail

Vous pourriez vouloir aider à démarrer un travail, ou d'accélérer un travail lent, dans ces situations :

  • Une grossesse trop longue. Une grossesse plus de 41 semaines peut causer des problèmes de santé pour le bébé.
  • Une poche des eaux rompue. Après la rupture des eaux, aidez à démarrer le travail pour éviter le risque d'infection.
  • Un travail qui avance très lentement. Aidez à démarrer ou à renforcer le travail de sorte que la mère ne s'épuise pas.


Commencez avec la première méthode et si cela ne fonctionne pas, essayez la suivante :

  1. Faites marcher la mère, danser, ou monter des escaliers ou des pentes.
  2. Massez ses mamelons comme si elle donnait le sein. Ou faites téter un bébé. Cela devrait provoquer des contractions.
  3. Mélangez environ ¼ tasse d’huile de ricin à un peu de jus et faites-le boire à la mère. Cela provoque généralement des diarrhées et des crampes, mais peut aussi démarrer les contractions.
Une femme enceinte buvant un mélange d'huile de ricin et de jus de fruits
¼ d’huile de ricin
avec un peu de jus de fruits
NWTND pab Page 22-2.png

Il peut y avoir des plantes médicinales qui sont utilisées dans votre communauté pour déclencher le travail. Certaines d'entre elles peut être sûres, et d'autres non. Avant de les utiliser, posez-vous les questions : ces plantes ont-elles fait démarrer le travail à d’autres femmes ? Des femmes ou des enfants ont-ils eu des problèmes de santé après la prise de ces plantes médicinales ? Ces médicaments ont-ils été utilisés pendant une longue période ou les gens ont-ils commencé à les utiliser récemment? Voir Les médicaments, les tests et les traitements (en cours d’écriture) pour plus détails sur la sécurité de l’utilisation des plantes médicinales.

  • N’essayez de démarrer le travail si le bébé est positionné sur le côté dans l'utérus.
  • Ne perdez pas de temps à essayer de commencer le travail si vous êtes loin d’une assistance médicale. Au lieu de cela, utilisez ce temps pour arriver à l'hôpital.
  • Ne donnez jamais d'ocytocine, de misoprostol, ou d'autres médicaments pour démarrer le travail à la maison. Ces médicaments sont si forts qu'ils peuvent tuer.

Aider une femme au travail

La plupart du temps, vous pouvez aider une femme qui accouche en lui donnant des encouragements affectueux. Évitez de mettre vos doigts dans le vagin pour vérifier le col de l'utérus. Cela n'est pas nécessaire dans un travail normal et peut causer une infection. Ne pas pousser sur le ventre ou utiliser des chiffons pour tirer le bébé vers le bas. Rien de tout cela n’aide à sortir le bébé plus vite.

La plupart du temps de travail, regarder tranquillement vaut mieux qu’interférer.

une femme enceinte marchant
Marcher ou changer de positions toutes les heures.

Au cours de l'étape d'ouverture de travail, la travailleuse de la santé devrait tout simplement encourager la mère. Rappelez-lui de :

  • Respirer lentement, souffler ou faire des sons pour soulager la douleur pendant les contractions.
  • Siroter souvent des liquides, et manger des petites quantités de nourriture.
  • Uriner toutes les heures. Une vessie pleine ralentit la naissance.

Vérifiez les signes de santé de la mère et du bébé

Dès que le travail commence si vous savez faire, consultez la tension artérielle, le pouls et la température de la mère, et la position du bébé et le rythme cardiaque. Continuez de les vérifier régulièrement pendant le travail. Ces signes peuvent vous apprendre si la mère contracte une infection ou une pre-éclampsie, ou si le bébé est en difficulté.

Une travailleuse de la santé vérifiant la pression artérielle d'une femme enceinte

Recherchez la pré-éclampsie : Vérifiez la pression artérielle. La pression artérielle de 16/11 (160/110 mmHg.) ou plus, est une pré-éclampsie sévère et peut entraîner des convulsions. Obtenez de l'aide.

Recherchez l’infection : Vérifiez la température de la mère. Elle augmente souvent pendant le travail, mais une température de 38 ° C (100,4 ° F) ou plus signifie généralement une infection. Alors que toute infection (comme le paludisme ou les infections urinaires) peut se développer pendant le travail, soyez particulièrement attentif aux infections dans l'utérus. D'autres signes d'infection de l'utérus sont :

  • Le rythme cardiaque du bébé dépasse les 180 battements par minute.
  • Le pouls de la mère est à plus de 100 battements par minute.
  • Le vagin de la mère sent mauvais.
  • Le ventre de la mère est sensible ou douloureux au toucher.

Traiter l'infection utérine avec de l'ampicilline et la gentamicine immédiatement et continuez à l’administrer après la naissance. Si les signes d'infection sont graves, administrez également du métronidazole. Cliquez ici pour en savoir plus sur ces médicaments. Et demandez de l’aide.

Vérifiez le bien-être du bébé : Le rythme cardiaque d'un bébé qui reste inférieur à 120, ou ne va jamais en dessous de 100, est un signe que le bébé ne reçoit pas assez d'oxygène et qu’il est en danger. Le bébé peut mourir, mais il n'y a rien à faire sauf procéder à l’accouchement.

La durée du travail

Le travail est différent pour chaque femme et c'est normal. Un travail en bonne santé peut être très rapide ou peut durer plusieurs heures. Cependant, certains bébés se retrouvent coincés et ne pourront pas naître sans médicaments ou chirurgie. Réfléchissez à la durée de temps dont vous aurez besoin pour vous rendre à l'hôpital. Si vous êtes loin et que le travail dure depuis des heures, commencez aussitôt à aller chercher de l’aide.

Pousser

Une fois que la mère sent une forte envie de pousser, elle peut le faire en toute sécurité. La plupart du temps, les mères savent comment pousser leurs bébés sans aide. Ne lui criez pas dessus et ne lui donnez pas d’ordres.

Une femme au travail accroupie avec une autre femme la tenant sous les bras
Une femme au travail à quatre pattes sur les mains et genoux
Une femme au travail calée sur des oreillers"
Accroupie, à quatre pattes, et appuyée sur des oreillers sont toutes de bonnes positions pour pousser. Si une position ne fait pas sortir le bébé, essayez-en une autre.

Pousser généralement soulage mieux la mère par rapport aux douleurs qu’elle a ressenties avant le travail. Si le travail a été long, la mère peut somnoler entre les contractions et puis se réveiller pour pousser. Si pousser prend beaucoup de temps :

  • Encouragez la mère à changer de position.
  • Demandez à la mère d'uriner. Une vessie pleine ralentit le travail.
  • Demandez-lui de se reposer entre les contractions, puis de prendre une profonde respiration et de pousser aussi fort qu'elle le peut pendant les contractions.

Après 2 heures de poussées fortes, demandez de l'aide médicale. La chirurgie peut être nécessaire pour mettre le bébé au monde.

Si le bébé se présente par le siège : Vous pouvez sentir que le bébé se présente par le siège (les fesses ou les jambes en premier) en tâtant le ventre de la mère. Si vous remarquez beaucoup de méconium frais et sombre (excréments de bébé) provenant du vagin pendant le travail, le bébé est susceptible de se présenter par le siège. Cliquez ici pour savoir comment livrer un bébé se présentant par le siège.