Hesperian Health Guides

L'allaitement

Une nouvelle mère peut avoir besoin d’aide pour allaiter. Aidez-la à rester calme et concentrée. Calez-la avec des couvertures et oreillers pour qu’elle puisse se tenir droite confortablement. Demandez à la famille et aux visiteurs de laisser un peu d’intimité à la mère et son enfant. Soyez encourageant. L’allaitement devient plus facile avec le temps et l’expérience.

Le lait maternel est meilleur pour le bébé que tous les mélanges et formules.
NWTND Newb Page 18-1.png

Une bonne position d’allaitement évite la douleur d’avoir les tétons crevassés. Tournez complètement le corps du bébé vers la mère, pour que son cou ne soit pas tordu. Attendez qu’il ouvre la bouche en grand, puis approchez-lui le sein. Le téton et la zone sombre autour (auréole) doivent être placés profondément dans la.


NWTND Newb Page 18-3.png
Téton loin dans la
bouche du bébé
Lèvre inférieure
repliée vers le bas
Bouche
grande ouverte
Bébé tenu tout
contre sa mère
NWTND Newb Page 18-2.png
Comme ceci Pas comme cela. Une mauvaise position comme celle-ci peut entraîner des crevasses aux tétons.

Le premier lait est comme de l'or liquide

Le premier lait, appelé colostrum, vient par petites quantités, mais c’est la bonne quantité pour le bébé. (Leur estomac ne peut contenir que quelques cuillères à café à la fois) Le colostrum est légèrement bleuté, mais même s’il a l’air différent, c’est la nourriture parfaite pour le bébé. Il contient des anticorps – des substances sécrétées par le corps de la mère, et qui protègent le bébé des infections. Ne jetez pas le premier lait : il est meilleur pour le bébé que n’importe quel remède. L’allaitement pendant les deux premiers jours est aussi important, car il aide à produire le lait à maturité, produit par la mère dès le 3eme jour environ après la naissance. Plus le bébé tète, plus la mère produira de lait.

Le bébé a-t-il assez de lait ?

Ne laissez jamais personne vous dire que vous ne produisez pas assez de lait pour votre bébé, surtout les premiers jours, quand votre corps commence seulement à produire du lait.

À cause des pressions extérieures et du doute de leurs capacités, les mères (ou les grand-mères, les tantes ou les nourrices qui tentent d’aider) donnent des laits en poudre, du gruau, ou d’autres nourritures au nouveau-né. Ces aliments sont une perte d’argent, et donnent la diarrhée au bébé. La diarrhée fait perdre du poids au bébé et l’affaiblit. Donner des aliments au bébé empêche aussi la mère de bien produire du lait, ce qui la convainc qu’elle n’est pas capable d’en produire assez. Si vous êtes un soignant, vous pouvez empêcher ce cycle et enrayer les sérieux problèmes de santé en montrant aux mères que vous les croyez capables d’allaiter. Aidez-les à bien positionner le bébé, mais laissez aussi le temps à la mère de trouver toute seule comment nourrir son enfant. Parlez avec douceur. Soyez patient.

Pour produire assez de lait

  • Nourrissez le bébé souvent. Plus vous allaitez, plus de lait vous produirez.
  • Buvez assez de liquides et mangez plus. (Nourrissez votre bébé en vous nourrissant.)
  • Reposez-vous souvent. (Quand le père, ou un autre membre de la famille, aide avec les tâches ménagères, la mère peut mieux s’occuper du bébé.)

Plus vous allaitez, plus vous produisez de lait.

La plupart des bébés perdent un peu de poids la première semaine, c’est normal. Après, une perte de poids indique que le bébé n’a pas assez à manger. De même, les bébés n’urinent pas beaucoup le premier jour, mais par la suite ils doivent uriner à intervalles de quelques heures. Si un bébé n’urine pas beaucoup après 2 ou 3 jours, il ne boit pas assez de lait. Et si le bébé se nourrit souvent, mais n'urine pas, ou ne grandit pas ? Dans ces rares cas, vous aurez peut-être besoin de lui donner un lait différent. Ne lui donnez pas de sucre ou d’eau de riz. Ne lui donnez pas de formule industrielle, sauf si vous êtes sûr de pouvoir lui donner la quantité nécessaire à chaque fois (la dilution peut entraîner une diarrhée ou une maladie.) N’utilisez pas de biberon : ils sont difficiles à nettoyer, et peuvent propager des germes qui entraînent la diarrhée.

Un lait différent doit aussi être donné de décès de la mère ou si le bébé est séparé d’elle, ou dans le rare cas où la mère ne peut pas du tout produire assez de lait. Vous pouvez demander à une autre mère d’allaiter le bébé. Il faut la dépister pour le VIH, car le virus peut se transmettre par le lait maternel et contaminer le bébé. Une autre solution est de préparer une boisson à base de lait animal :

2 volumes de lait de vache
ou de chèvre
NWTND Newb Page 20-1.png
1 volume d’eau
1 grande cuillère de sucre

OU
1 volume de lait de brebis
1 volume d’eau
1 grande cuillère de sucre

OU
2 volumes de lait en conserve évaporé (non sucré)
3 volumes d’eau
1 cuillerée de sucre

Faites bouillir rapidement votre mélange pour tuer les germes. Laissez-le ensuite refroidir, et donnez-le à boire au bébé avec un verre ou une cuillère propre.

Traire le sein à la main (extraire du lait)

NWTND Newb Page 20-2.png

Si vous devez aller au travail ou laisser le bébé pour une autre raison, vous pouvez essayer de traire votre sein pour que quelqu’un donne au bébé votre lait lorsque vous serez parti.

NWTND Newb Page 20-3.png

1. Lavez-vous les mains et un bocal. Faites bouillir le bocal si vous le pouvez.

2. Placez vos doigts au bord de la zone sombre du sein (auréole). Appuyez vers la poitrine. Ensuite, pincez les doigts et faites les rouler vers le téton. Détendez-vous et pensez au bébé en extrayant le lait – cela peut aider le lait à couler.

Le lait se conservera environ 8 heures s’il ne fait pas trop chaud. Il se conservera plus longtemps si vous pouvez le garder au frais.

La candidose

NWTND Newb Page 21-1.png
Utilisez un petit bout de tissu propre pour étaler le médicament dans la bouche du bébé.

Des taches blanches sur la langue ou à l’intérieur des joues, et une irritabilité du bébé pendant la tétée peuvent être des signes qu’il a une infection de la bouche par des levures appelée candidose. Cette infection peut se transmettre au mamelon de la mère, et entraîner une rougeur, de la douleur, et une démangeaison.

Essayez de rincer le téton avec un peu de vinaigre, puis de l’eau. Ou bien, si vous n’avez pas d’eau, rincez doucement et séchez les tétons après chaque allaitement. Si la candidose ne guérit pas, appliquez au pinceau un peu de violet de gentiane 2 fois par jour pendant 3 jours. Traitez aussi la bouche du bébé une fois par jour. (L’intérieur deviendra tout violet, mais ce n’est pas dangereux).

Si le violet de gentiane n’aide pas, donnez au bébé de la nystatine. Si la candidose revient encore et encore, le bébé a peut-être un autre problème qui l’affaiblit et l’empêche de combattre l’infection. Les bébés infectés par le VIH, par exemple, peuvent avoir la candidose de nombreuses fois.

Les douleurs au sein, gonflement, blocage, ou infection

NWTND Newb Page 21-2.png

Parfois le lait obstrue un canal (les petits tubes à l'intérieur du sein qui transportent le lait). Le sein devient gonflé, rouge et douloureux. Une infection peut bientôt apparaitre.

Les signes
  • Une zone chaude, rouge et dure sur un sein.
  • Douleur dans le sein et pendant l’allaitement.

En cas de fièvre, le canal bouché s’est infecté.

Le traitement
  • Reposez vous. Buvez plus.
  • Allaitez toutes les deux heures au moins. L’allaitement avec une infection au sein n’est pas dangereux pour le bébé et reste le meilleur moyen pour faire partir l’infection
NWTND Newb Page 22-1.png
Massez la zone bouchée
avec des mouvements fermes
en poussant vers l'extérieur.
  • Assurez-vous d’avoir une bonne position pour allaiter. Tout le corps du bébé doit être tourné vers la mère. La bouche du bébé doit être grande ouverte, et le mamelon doit être bien enfoncé dans la bouche du bébé.
  • Allaitez d’abord du côté douloureux, et laissez le bébé vider ce sein.
  • Des tissus chauds et humides ou un bain chaud peuvent aider. Réchauffez le sein pendant
    15 à 20 minutes, au moins 4 fois par jour. Sinon, mettez
    des draps frais ou des feuilles de chou sur les seins pour les aider à dégonfler.


En cas de fièvre, donnez 250 mg d'érythromycine, 4 fois par jour.

Le VIH et l'allaitement

Il existe actuellement des médicaments qui gardent les femmes enceintes ayant le VIH en bonne santé, et qui empêchent aussi la transmission du virus aux bébés. Pour protéger les mères et les enfants, toutes les femmes enceintes doivent avoir accès au dépistage. Si elle a le VIH, elle doit avoir accès à des médicaments contre le VIH pendant la grossesse et durant toute la période où elle allaite. Voir Le VIH et le SIDA (en cours d’écriture).

Pouvez-vous allaiter sans risque quand vous avez le VIH ?

Les médicaments contre le VIH empêchent la transmission du virus au bébé pendant l’allaitement. La mère ou le bébé doit prendre des médicaments tous les jours, jusqu’au sevrage du bébé. La santé du bébé est aussi protégée par l’allaitement les 6 premiers mois (ou jusqu’au moment où il a ses premières dents). Les purées ne sont pas bonnes pour le bébé.

Les médicaments contre le VIH gardent la mère et son enfant en bonne santé.

Sans traitement contre le VIH, il y a des risques que la maladie se transmette par le lait maternel. Mais le danger est plus important pour le bébé quand on lui donne des laits en poudref. Beaucoup de mères avec le VIH n’ont pas d’eau propre, de combustible ou d’argent pour pouvoir acheter, préparer et donner cette nourriture. Les bébés risquent d’être mal nourris, d’attraper la diarrhée, et peut-être de mourir. Il est moins dangereux de donner du lait maternel, même quand la mère ou l’enfant ne suivent pas de traitement contre le VIH.

Pour les mamans et les bébés du monde entier, le sein c'est le meilleur

NWTND Newb Page 23-1.png

L’allaitement…

  • Est bien moins cher. Pas besoin d’acheter des laits en poudreformules, des biberons ou quoi que ce soit d’autre.
  • Aide à arrêter les saignements de la mère après la naissance.
  • Aide à empêcher une nouvelle grossesse dans les mois suivant la naissance.
  • Protège la mère de certains cancers et d’os plus fragiles quand elle vieillir
  • Est toujours frais et chaud, et prêt à manger.
  • Contient tous les nutriments nécessaires à un nourrisson.
  • Aide à protéger le bébé de la diarrhée, de la pneumonie et d’autres maladies.
  • Protège le bébé du diabète, des allergies et de certains cancers à long terme.
  • Garde le bébé au chaud et en sécurité contre sa mère.
  • Rapproche la mère de l’enfant.
NWTND Newb Page 23-2.png