Hesperian Health Guides

Quelques semaines après l’accouchement

Dans les semaines qui suivent l’accouchement, assurez-vous que la mère est en bonne santé, qu’elle se repose, qu’elle mange bien, et que quelqu’un l’aide quand elle en a besoin. Voir également Les nouveau-nés et l’allaitement.

Les saignements

Les saignements continuent normalement pendant quelques semaines. Au début, ils ont environ la même quantité que des règles abondantes et finissent par diminuer, devenir plus liquides, et s'arrêter au bout de 2 ou 3 semaines. Pourtant, c'est pas normal si la femme saigne au point de remplir de sang, en 1 heure (ou moins), une serviette hygiénique ou un chiffon.

Si le saignement augmente dans les jours suivant l’accouchement, la mère peut tout simplement avoir besoin d'aide pour ses tâches ménagères et pour s’occuper de ses autres enfants, elle pourra ainsi se reposer plus. Mais parfois, les saignements sont causés par quelque chose d’anormal à l'intérieur de l'utérus, et parfois causés par une infection.

Une femme allongée, saignant beaucoup et se massant le ventre

Pour aider à arrêter les saignements, aidez en premier la mère à allaiter. Cela contracte l'utérus. Lui rappeler également d'uriner fréquemment. Montrez à la mère comment masser son ventre pour le rendre ferme. Si rien de tout cela ne fonctionne, administrez-lui de l’ocytocine ou du misoprostol et cherchez des signes d’infection.

L'infection

La température d'une femme augmentera souvent jusqu'à environ 3 jours après l’accouchement lorsque son lait monte dans ses seins. Une fièvre qui dure plus longtemps ou une fièvre de 38 ° C ou plus est un signe d'infection.

Une travailleuse de la santé vérifiant la température de la femme en mettant une main sur le front de la femme et une main sur son propre front

Il est normal que les pertes vaginales aient une forte odeur pendant plusieurs jours après l’accouchement. Mais une odeur fétide ou de poisson après l’accouchement est un signe d'infection dans l'utérus. D'autres signes sont des frissons, un pouls rapide ou une douleur ou une sensibilité autour de l'utérus.

Traiter tout signe d'infection de l'utérus avec de l’ampicilline, de la gentamicine, et du métronidazole. Si possible, utilisez des antibiotiques injectables au moins pour les 2 premiers jours. Si vous n'avez pas d'antibiotiques, ou si la condition de la femme ne commence pas à s'améliorer dans les 24 heures, demandez de l'aide.