Hesperian Health Guides

Le contrôle des signes cliniques

Vérifiez les signes cliniques de la mère lors de chaque visite.

  • Vérifiez son poids et sa tension.
  • Si elle ne se sent pas bien, vérifiez également sa température, son pouls et sa respiration. Pour plus d'informations sur le contrôle de ces signes cliniques, voir Examiner une personne malade (en cours d’écriture).
  • Vérifiez la taille et la position du bébé et écoutez ses battements de cœur.

Le poids

Si vous disposez d'une balance, vérifiez le poids de la mère à chaque visite. Elle doit prendre du poids pendant toute sa grossesse (graduellement). En règle générale, une femme enceinte en bonne santé prend entre 12 et 16 kilos pendant sa grossesse. A partir du 4ème mois, il est conseillé de prendre un peu moins de 500 grammes par semaine (un peu plus si son poids de départ était trop bas, un peu moins dans le cas contraire).

Si la femme ne prend pas de poids, aidez-la à s'alimenter davantage.

Le diabète peut entraîner une prise de poids soudaine (voir Les maladies chroniques - en cours d’écriture). Une prise de poids soudaine dans les dernières semaines de grossesse peut également être causée par la présence de jumeaux ou de pré-éclampsie.

La tension artérielle

Lorsque la tension artérielle est égale à 14/9 (140/90 mmHg.) ou supérieure, ce n'est pas bon signe. Si la tension monte chaque fois que vous la prenez, c'est également un signe alertant.

Une tension élevée dans les premiers mois de grossesse est de l'hypertension. Voir Les maladies chroniques (en cours d’écriture). La grossesse et l'accouchement sont dangereux pour une femme souffrant d'hypertension ; dans ce cas, elle aura besoin de soins médicaux.

Une travailleuse de la santé mesurant la tension d'une femme enceinte
un tableau indiquant les dates et la tension lors de chacune des visites mensuelles
Notez la tension à chaque visite. Est-elle en hausse ?

Une tension élevée après 28 semaines (6 mois ½) de grossesse peut être signe de pré-éclampsie. Il s'agit d'un problème grave pouvant entraîner des convulsions, voire le décès. Elle a besoin de soins médicaux.

La pré-éclampsie

La pré-éclampsie est une maladie grave de fin de grossesse. Il n'y a aucun moyen de prévention possible. Le signe principal est une tension élevée qui augmente jusqu'à provoquer des convulsions. Vous pouvez lui sauver la vie en surveillant les signes de pré-éclampsie pendant toute la durée de la grossesse, et en lui administrant rapidement un traitement si elle manifeste des signes de pré-éclampsie grave.

Si sa tension devient trop élevée, ou si elle a des convulsions, l'administration de médicaments peut l'aider. L'accouchement mettra fin à la pré-éclampsie, et c'est le seul moyen de régler le problème.

Les signes de pré-éclampsie
  • Une tension artérielle égale à 14/9 (140/90 mmHg.) ou davantage après 28 semaines de grossesse (les trois derniers mois de grossesse) ET
  • La présence de protéines dans les urines (voir Examiner une personne malade - en cours d’écriture).

Si vous constatez une tension élevée en fin de grossesse, vérifiez la protéinurie. Si les deux signes s'ajoutent, cela signifie que la mère souffre de pré-éclampsie et a besoin de soins médicaux ; sinon, son état s'aggravera rapidement.

En cas d'absence de protéines dans les urines, poursuivez le contrôle et prenez sa tension au minimum une fois par semaine. Si vous constatez des signes de pré-éclampsie grave, demandez des soins médicaux.

Les signes de pré-éclampsie ou d'éclampsie grave
  • Maux de tête importants.
  • Tension de 16/11 (160/110 mmHg) ou supérieure.
  • Vision floue.
Femme au sol ayant des convulsions
  • Douleurs au creux de l'estomac.
  • Gonflements, y compris du visage.
  • Confusion mentale.
  • Convulsions.
Le traitement

A tout moment, si la mère présente des signes de pré-éclampsie grave, demandez des soins médicaux. La vie de la mère est en danger et elle doit accoucher le plus rapidement possible.

Flèches illustrant les emplacements d'injection dans la partie supérieure/extérieure de chaque fesse
Injectez 5 grammes dans chaque fesse,
ici
et ici.
  • Restez calme.
  • Si la mère a des convulsions, tournez-la sur le côté. Cela l'empêchera d'étouffer, de vomir ou de cracher.
  • Si vous en avez, administrez-lui de l'oxygène.
  • Pour arrêter les convulsions, injectez 5 grammes de sulfate de magnésium dans chaque fesse. Vous pourrez répéter l'opération dans 4 heures. N'administrez pas de sulfate de magnésium si elle a moins de 12 respirations par minute. (Le sulfate de magnésium existe en différentes concentrations, vérifiez que vous avez la concentration correcte.) Pour plus d'informations, voir ici.

La croissance du bébé

Flèches indiquant le nombril de la femme enceinte et l'os pubien
À environ 5 mois, l’utérus devrait être environ aussi haut que le nombril.

Après 3 mois de grossesse, vous devriez être capable de sentir le haut de l'utérus au fond du ventre de la mère, juste au-dessus de son pubis. À environ 5 mois, l'utérus devrait être à peu près aussi haut que son nombril, puis devrait continuer à croître d'environ un doigt chaque semaine.

Si l'utérus grossit plus ou plus rapidement que prévu, la femme est peut-être plus avancée dans la grossesse que vous le pensiez. Ou elle a peut-être des jumeaux. Ou elle souffre peut-être de diabète ou un autre problème de santé.

Si l'utérus et le bébé se développent très lentement, la mère n’est peut-être pas aussi avancée dans sa grossesse que vous le pensiez. Les autres causes de croissance faible sont le manque de nourriture, ou l’exposition à la fumée de cigarettes ou de produits chimiques toxiques.

La position du bébé

Le bébé bouge au début de la grossesse. Vers la fin, le bébé prend la position pour la naissance.

Avec de la pratique, vous pouvez sentir si la tête du bébé est en bas (une position de sécurité) ou si le derrière est en bas (par le siège, une position où des problèmes sont plus susceptibles de se produire).

Utilisez vos deux mains et une pression ferme et profonde. Demandez à la mère de souffler lentement tout son souffle et vous serez en mesure d'appuyer vos doigts plus profondément pour sentir le bébé.

Palpez le haut du ventre avec vos deux mains. Sentez-vous une tête dure et mobile ? Ou un fessier doux ?
“Mains touchant et bougeant la tête du bébé dans l’utérus
Palpez la partie dans le bassin. Est-elle dure ou molle ? Lorsque vous la tenez, pouvez-vous bouger le reste du corps sans difficulté ?
Mains touchant la tête du bébé dans le bassin
Le ventre d'une femme enceinte, montrant le bébé couché sur le côté

Si le bébé se présente par le siège au moment de la naissance, il serait plus sûr d’accoucher dans un hôpital. Si vous aidez une femme qui a un bébé sur le siège, cliquez ici.

Un bébé sur le côté ne peut pas naître par le vagin. Si le bébé est sur le côté quand le travail commence, allez à l'hôpital. Une césarienne est nécessaire.

Le rythme cardiaque du bébé

À la semaine 20 (environ 4 mois et demi), vous devriez être en mesure d'entendre le rythme cardiaque du bébé avec un stéthoscope fœtal et quelques semaines plus tard avec un stéthoscope ordinaire. Un cœur de bébé en bonne santé s’accélère et ralentit souvent, mais le rythme cardiaque reste entre 120 et 160 battements par minute. Il bat deux fois plus vite que chez les adultes. Il peut être plus lent lorsque le bébé dort. (Si vous entendez un battement de cœur entre 60 et 80, vous entendez alors probablement le cœur de la mère, et non celui du bébé.) Utilisez une montre à trotteuse ou une minuterie pour compter les battements.

aune femme avec son oreille sur un fœtoscope qui repose sur le ventre d'une femme
un bébé dans l'utérus, avec une flèche indiquant un endroit en haut du dos du bébé
Tête en bas
le rythme cardiaque du bébé est le plus haut ici
un bébé dans le ventre avec sa tête en haut, une flèche indique l'endroit du dos où le rythme cardiaque est plus fort
siège
Un fœtoscope sert à écouter le bébé à travers le ventre de la mère. Après environ 20 semaines de grossesse, le rythme cardiaque d'un bébé peut vous indiquer la position du bébé.

Si le cœur reste plus lent que 120, ou plus de 160, ou semble toujours aller à la même vitesse sans changement, alors le bébé peut être en difficulté et vous devriez obtenir de l'aide. Enfin, si vous remarquez deux battements de cœur de bébé séparées, ce peut être des jumeaux.

Prévoir un plan pour les situations d'urgence

La majorité des situations d'urgence lors de l'accouchement est traitable. Les saignements, les convulsions, l’infection, le travail qui continuent et où le bébé ne sort pas, tout peut être arrêté avec les bons médicaments ou parfois une chirurgie dans un centre médical bien équipé. Le plus dur est d’obtenir cette aide lorsque cela est nécessaire. Rappelez-vous qu’il y a rarement suffisamment d’avertissement avant que quelque chose ne se passe mal durant l’accouchement. L'argent, le transport et la coopération de la famille ou des voisins sont tous mieux préparés à l'avance, avant le début du travail.

une femme transportée d'une maison à un camion sur une route qui mène à l'hôpital, accompagnée par une travailleuse de la santé

Réunissez la mère et les personnes qui s'occupent de lui : son mari, sa belle-mère, ou une autre personne, et décidez ce qui sera nécessaire de faire en cas d'urgence. Cela pourrait inclure :

  • L'utilisation de la voiture de quelqu'un ou d'un autre véhicule.
  • De l’argent pour payer les soins.
  • L’autorisation à l’avance de ceux qui prennent les décisions dans la famille.

Si vous êtes très loin d'une aide médicale, envisagez de passer des semaines avant la naissance avec un parent qui vit près d'un hôpital.