Hesperian Health Guides

Différents types d’abus

Lorsque l’on parle d’abus, les gens pensent généralement à l’agression sexuelle—l’humiliation, la bastonnade, au viol, ou même au meurtre. Alors que les femmes handicapées sont vulnérables à la violence physique et aux autres formes d’abus.

Par exemple, les femmes qui dépendent de quelqu’un qui s’occupe d’elles au quotidien peuvent être humiliées, privées de nourriture, d’eau ou de médicaments ; laissées pendant longtemps lorsqu’elles font leurs besoins sur elles ; ou ne pas recevoir les soins dont elles ont besoin. Certaines personnes peuvent forcer les femmes à échanger des faveurs sexuelles contre des soins. Certaines filles et femmes handicapées sont rarement autorisées à rencontrer d’autres personnes ou à sortir de la maison. D’autres peuvent être abandonnées ou être victimes d’autres types de violence.


Violence verbale

On parle de violence verbale lorsque quelqu’un insulte, maltraite, effraie, abandonne ou isole, ou traite une femme comme si elle ne valait rien. Certaines personnes maltraitent les femmes handicapées en disant qu’elles devraient être mortes, ou qu’elles constituaient un fardeau et ne méritaient pas de vivre.

On parle également de violence verbale, lorsqu’on :


  • Parle mal d’une femme sourde avec des personnes qui ne sont pas sourdes.
  • Appelle leurs noms ou crie sur elles pour avoir fait les choses différemment.
un homme s’adressant à un agent de santé tandis qu’une femme portant une prothèse auditive, est assise à côté de lui.
Elle est sourde. Elle ne comprendra jamais rien. Dis-lui juste quel médicament elle doit prendre, et ne perd pas ton temps avec elle.
un homme parlant à une femme qui n’a pas de bras. Elle utilise ses pieds pour pomper l’eau à la borne-fontaine du village.
Toi la femme stupide là. Tu gaspilles l’eau seulement. Dégage d’ici !

La violence verbale rend la femme fragile

La violence verbale empêche la femme handicapée d’être forte. Une femme qui est abandonnée peut avoir l’impression d’avoir perdu sa place et son rôle dans la société. Il est facile pour elle d’être triste et fragile.

Lorsqu’une femme est toujours insultée ou traitée de tous les noms, elle commencera à se sentir stupide et triste. Et si quelqu’un se moque d’elle devant ses amies ou ses voisins, elle peut se sentir humiliée et ne plus vouloir sortir. Après un certain temps, la femme commencera à croire qu’elle n’est pas en mesure de faire quelque chose de positif. Une femme qui est victime de violence verbale, souffre parfois de problèmes mentaux ou de dépression. Pour de plus amples informations, voir le Chapitre 3 qui porte sur la Santé Mentale.

une femme assise dans un fauteuil roulant, réfléchissant après qu’une autre femme lui ai parlé.
Tu as trop de problèmes, Bahvna. Je ne sais pas comment je prendrai soin de toi et du bébé.
Mais je pourrai chanter des chansons au bébé et le réconforter pendant que tu prépares le repas. Tu dois me confier des tâches que JE PEUX accomplir, au lieu de me traiter comme un enfant.

Abandon

Souvent, les gens abandonnent ou refusent de s’occuper d’une personne handicapée. Une famille peut abandonner un enfant si elle a honte de lui ou si elle ne peut pas lui donner les soins dont il a besoin. Une femme qui est victime de handicap, peut être abandonnée par son mari ou sa famille, parce qu’ils ne sont pas en mesure d’accepter le changement de son corps.

une femme handicapée et un homme réfléchissant pendant qu’ils mangent ensemble avec une grande famille.
Je ne serais pas là si mon mari ne m’avait pas abandonnée.
Nous sommes si pauvres que nous avons à peine assez de nourriture pour nourrir la famille. Et maintenant, nous devons la nourrir aussi! Nous aurons même plus faim, et c’est de sa faute.

De nombreuses femmes handicapées qui sont abandonnées, emménagent chez des parents qui peuvent les rendre triste. Lorsqu’il y’a beaucoup à faire ou la famille est déjà pauvre, les femmes handicapées se sentent parfois comme un fardeau. Souvent, les parents reprochent à la femme handicapée d’être la ‘cause’ de leur malheur, surtout si elle a des enfants.

Isolement

Le fait de garder une femme handicapée enfermée seule dans une chambre est l’une des pires formes d’abus.

une femme parlant pendant qu’elle est couchée sur une natte dans une chambre.
J’aimerais pouvoir sortir. Je me sens seule d’être couchée tout le temps.

Lorsqu’une communauté ne respecte pas ou exclut les personnes handicapées, certaines personnes ont honte d’avoir une femme ou une fille handicapée dans la famille. Elles peuvent essayer de cacher les femmes et les filles handicapées, ou de prétendre qu’elles n’existent pas. Parfois, les femmes et les filles handicapées ne sont pas autorisées à aller à l’école ou à prendre part aux évènements communautaires ou aux cultes religieux.

Dans certaines communautés, les femmes handicapées sont isolées parce que les autres personnes ont peur que le fait d’être proches d’elles, les rende handicapées aussi. Et certaines personnes pensent que si une femme enceinte touche une femme handicapée, son bébé naitra avec un handicap. Rien de cela n’est vrai. Le handicap n’est pas contagieux.

Négligence

On parle de négligence lorsque quelqu’un qui doit prendre soin d’une femme handicapée l’ignore ou ne l’aide pas. Par exemple, lorsque quelqu’un :

  • Ne lui donne pas à manger ou la nourrit avec brutalité.

WWD Ch14 Page 293-1.png

  • Refuse de l’aider à prendre les médicaments dont elle peut avoir besoin.
une femme assise dans un fauteuil roulant parlant avec une homme assise à côté d’elle.
Il est l’heure pour moi de prendre mes médicaments. Je ne peux pas les prendre.
Je les prendrai quand j’en aurai envie.
  • Ne l’aide pas à aller aux toilettes.
une femme dans une latrine parlant à une femme debout derrière.
J’ai fini. Pourrais-tu m’apporter mes béquilles ?
Je suis occupé. Tu dois attendre.

Voici d’autres exemples de négligence :

  • Laisser une femme handicapée pendant longtemps.
  • Ne pas l’aider à s’habiller et à se laver.
  • Ne pas l’aider à se déplacer ou à changer de position pour éviter les escarres de décubitus.
  • Ne pas changer les draps souillés et les vêtements mouillés.


Les gens négligent également les femmes handicapées en les laissant à la maison, ou en leur privant d’une bonne éducation, d’une bonne alimentation, ou de vêtements.




Cette page a été mise à jour : 07 août 2020