Hesperian Health Guides

Chapitre 14 : Abus, violence, et auto -défense

WikiSanté > Manuel de santé des femmes handicapées > Chapitre 14 : Abus, violence, et auto-défense


un groupe de femmes handicapées protestant contre l’abus et la violence contre les femmes handicapées.


Toute femme peut être victime d’abus. Dans le monde entier, de nombreuses femmes sont maltraitées par des étrangers et des personnes qu’elles connaissent. Elles peuvent être battues, violées, humiliées, agressées sexuellement, blessées ou maltraitées d’une autre façon, ou même tuées. La plupart du temps, personne n’est informée de l’abus parce que les femmes ont honte ou ont peur d’en parler. Elles pensent que personne ne s’en souciera ou elles ont peur qu’on leur reproche d’avoir provoqué l’abus.

De nombreuses femmes sont maltraitées parce qu’elles ont moins de force que la personne qui abuse d’elles, ou parce qu’elles sont seules, faibles ou vulnérables. Les femmes et les filles handicapées sont plus susceptibles d’être maltraitées, blessées, ou sexuellement agressées que les femmes qui ne souffrent pas de handicap. Elles sont considérées comme étant encore plus faibles et moins importantes. Le handicap d’une femme ne doit jamais favoriser la violence, l’abus, ou la négligence. Les femmes handicapées méritent de vivre en sécurité avec des personnes qui se soucient d’elles et les traitent convenablement.

Une femme ou une fille handicapée peut être maltraitée par des hommes ou des femmes—par les membres de sa famille, par son mari ou partenaire, par d’autres membres du ménage, ou par les donneurs de soin. Elle peut être maltraitée par un voisin, un ami de la famille, un employeur, un collègue, ou un étranger.

Si l’agresseur est quelqu’un que la femme connait, elle peut avoir l’impression de n’avoir personne d’autre vers qui se tourner, surtout si elle compte sur cette personne pour l’aider dans ses activités quotidiennes. Mais lorsqu’une femme garde le silence sur les abus, elle devient plus isolée et plus vulnérable. Le fait de tendre la main à quelqu’un en qui elle a confiance, peut aider la femme à résister à la violence et à obtenir du soutien.

L’abus et la violence contre une femme ne sont jamais corrects. Étant donné que les handicapées sont peu respectées, elles sont parfois considérées comme des personnes qui ne méritent pas d’être protégées. Cela fait croire aux gens que l’abus contre les femmes handicapées ne constitue pas un problème et qu’il n’est pas nécessaire de respecter leurs droits.

Idées nuisibles :

une femme âgée, parlant..
Les filles handicapées ont la chance d’avoir quelqu’un pour s’occuper d’elles—même si elles doivent supporter quelques abus.

La vérité : Une fille handicapée a le droit d’être soignée comme les autres filles. Personne n’est ‘chanceuse’ d’être victime d’abus.


Idées nuisibles :

un homme, parlant.
Peu importe si vous abusez d’une femme handicapée. Les femmes handicapées sont stupides et ne méritent pas qu’on les écoute.

La vérité : Il n’est jamais correct d’abuser d’une femme handicapée. Personne ne doit être victime d’abus— surtout une femme qui a des difficultés à apprendre. Toute forme d’abus—qu’il s’agisse de violence verbale, de manque de soins, de refus de scolariser, de prise de décision pour une femme sans la consulter, de violence physique ou sexuelle—doit être combattue.




Cette page a été mise à jour : 07 août 2020