Hesperian Health Guides

Comment répondre aux problèmes médicaux

Fortes pertes de sang et état de choc

TRANSPORTEZ !

Une coupure ou une déchirure profondes peuvent rapidement causer de fortes pertes de sang, et sont très dangereuses. Si la fille perd trop de sang, elle peut tomber en état de choc et mourir.

Signes d’alerte en cas d’état de choc

(l’un ou l’autre des signes suivants) :

  • très grande soif
  • peau pale, froide, et humide
  • pouls faible et rapide (plus de 100 battements par minute chez une fille âgée de plus de 10 ans, ou plus de 140 battements par minute chez une fille âgée de 2 à 10 ans)
  • respiration rapide (plus de 30 respirations par minute)
  • confusion ou perte de connaissance (évanouissement)
2 doigts pressent légèrement la face intérieure d’un poignet
Pressez légèrement ici pour sentir le pouls
Ce qu’il faut faire :
  • Recherchez de l’aide immédiatement. L’état de choc est une urgence.
  • Pressez fermement l’endroit qui saigne. Servez-vous d’un morceau de tissu propre, qui n’absorbera pas beaucoup de sang. La fille doit rester couchée pendant que vous l’amenez vers le centre de soins.
  • Aidez-la à boire le plus possible.
  • Si elle est inconsciente et que vous vivez loin d’un centre de soins, vous devrez peut-être lui faire prendre des liquides par voie rectale avant de l’emmener vers les soins.

Infection

En savoir plus

nettoyer et désinfecter
l’infection

Les signes d’infection peuvent apparaître à n’importe quel moment pendant les 2 semaines qui suivent l’excision.

Si l’instrument utilisé pour couper les chairs n’est pas nettoyé correctement (désinfecté) avant et après chaque utilisation, des microbes pourraient causer une infection des plaies, le tétanos, une infection à VIH, ou une hépatite.

Signes :
  • d’une infection des plaies : fièvre, parties génitales enflées, pus ou mauvaise odeur sortant de la blessure, douleur qui empire.
  • de tétanos : mâchoires serrées, cou et muscles du corps raides, difficulté à avaler, et convulsions.
  • d’état de choc : (voir la liste ci-dessus).
  • d’une infection du sang (sepsis) : fièvre et autres signes d’infection, confusion et choc.


Pour les signes d’infection à VIH ou d’hépatite, voir les chapitres « Le VIH et le sida » et « Les infections sexuellement transmissibles et les autres infections des parties génitales ».

TRANSPORTEZ !

IMPORTANT! Si la fille commence à présenter des signes de tétanos, de choc ou de sepsis, recherchez immédiatement une assistance médicale.
une soignante fait une piqure dans le haut du bras d’une jeune fille
L'excision est encore plus dangereuse pour les filles qui n'ont pas reçu le vaccin contre le tétanos. Toutes les filles devraient être vaccinées.
Ce qu’il faut faire en cas d’infection :
  • Donnez un antibiotique, comme la céphalexine, la dicloxacilline, ou l’érythromycine.
  • Surveillez tout signe de tétanos, de sepsis, et d’état de choc. Si la fille n’a jamais reçu le vaccin antitétanique, faites-la vacciner immédiatement.
  • Donnez des médicaments modernes ou des plantes médicinales contre la douleur.
  • Veillez à ce que les parties génitales restent très propres. Lavez-les avec de l’eau bouillie refroidie, dans laquelle on a ajouté un peu de sel.

Problèmes urinaires

Comme l’excision cause souvent de la douleur quand elles urinent, certaines filles retiennent leur urine. Ceci peut entraîner des infections et des dommages aux canaux urinaires, à la vessie, et aux reins. Le fait de retenir fréquemment son urine peut provoquer la formation de calculs (cailloux) dans la vessie.

Ce qu’il faut faire :

TRANSPORTEZ !

  • Faites couler de l’eau propre sur les parties génitales au moment d’uriner. L’eau rend l’urine moins acide, et diminue la douleur. De même, veillez à ce que la fille boive beaucoup de liquides.
  • Versez de l’eau dans un récipient. Le bruit d’une eau qui coule aide parfois à commencer à uriner.
  • Appliquez une serviette humide chaude sur les parties génitales. Ceci peut aider à diminuer la douleur.
  • Surveillez les signes d’infection de la vessie ou des reins.
des doigts palpent le bas ventre d’une fille
toucher ici pour sentir la vessie

Si la fille n’a pas uriné pendant plus d’un jour ou d’une nuit, et que son bas-ventre paraît tendu et plein au-dessus de la vessie, la situation est urgente. La fille doit être vue immédiatement par un soignant qualifié qui pourra mettre un tube dans la vessie pour évacuer l’urine. Ne lui donnez plus de liquides à boire, pour ne pas ajouter de pression sur la vessie et les reins.

Règles anormales

Si l’ouverture vaginale qui reste après l'infibulation est trop petite, ou si elle est bouchée par les cicatrices qui se sont formées à l'intérieur du corps, le flux des règles peut être bloqué. Cela peut causer :

  • des règles très douloureuses ;
  • des règles très longues, pouvant durer de 10 à 15 jours ;
  • une absence de règles, parce que le sang ne peut plus sortir ;
  • une accumulation du sang des règles dans le vagin, qui peut entraîner une maladie inflammatoire pelvienne (MIP) grave, et des cicatrices importantes dans l’utérus et les trompes de Fallope, conditions qui sont cause d’infertilité.
Ce qu’il faut faire :
  • Appliquez une serviette humide chaude sur le bas de l’abdomen, pour soulager la douleur. (Attention à ne pas brûler la peau.)
  • Il peut être utile de marcher un peu et de faire des travaux légers ou de l’exercice.


Si les problèmes sont intenses, il sera peut être nécessaire d’agrandir l’ouverture du vagin. Cette opération doit être faite par un soignant qualifié, pour éviter d’endommager les organes reproducteurs internes.

Difficultés dans les relations et la santé sexuelles

un homme et une jeune femme portant des habits de mariage sont assis ensemble

Toutes les plaies doivent être complètement guéries avant qu’il y ait des rapports sexuels

Si une femme dont les parties génitales ont été excisées n’a aucun des problèmes décrits dans ce chapitre, elle pourra peut-être avoir des rapports sexuels satisfaisants. Mais beaucoup de femmes excisées, surtout celles qui ont été infibulées, trouvent les rapports sexuels difficiles.

Dans beaucoup de pays, les jeunes filles sont excisées et mariées le même jour. Autrement, chez les femmes qui ont été excisées plus jeunes, on élargit l’ouverture vaginale juste avant le premier rapport sexuel dans le mariage. Si la jeune femme doit avoir des rapports sexuels avant que les plaies soient cicatrisées, les rapports sexuels seront très douloureux, très dangereux et la cicatrisation se fera probablement plus lentement. Toute plaie ouverte augmente aussi le risque d’infection à VIH ou d’infections sexuellement transmissibles (IST).

Pendant les rapports, la femme risque d’avoir du mal à connaître une excitation sexuelle, son clitoris ayant été coupé.

Si vous pouvez encourager les couples mariés à discuter entre eux, ils trouveront peut-être plus facile de parler de la façon dont l’excision affecte leurs rapports sexuels.

Que faire pour les problèmes liés aux rapports sexuels :

La femme peut parler à son compagnon des manières d’obtenir plus d’excitation sexuelle, et lui expliquer qu’elle aurait besoin de plus de temps pour y arriver. Elle peut aussi lui dire ce qu’il faut faire pour que les rapports soient moins douloureux. Quand son vagin est plus mouillé (lubrifié), les rapports sexuels comportent moins de risques et font moins mal.

Difficultés à l’accouchement

À l’accouchement, le blocage du travail est plus courant chez les filles dont le corps n’est pas complètement formé.

Certains types d’excision augmentent le risque d’accouchement difficile, le bébé ayant du mal à sortir du vagin. Si l’ouverture laissée après l’infibulation est très petite, elle doit être agrandie pour que la tête du bébé puisse passer. C’est ce qui s’appelle la “désinfibulation” (voir l’encadré suivant sur la désinfibulation). D’autres risques se présenteront si la personne qui pratique l’ouverture n’est pas qualifiée.

Toutes les cicatrices laissées par l’excision peuvent aussi causer des déchirures des tissus génitaux pendant l’accouchement, car la peau cicatricielle s’étire difficilement. Il peut en résulter de fortes pertes de sang.

deux femmes assistant un accouchement difficile

Au cas où la femme vit loin de services d'urgence, accoucher à la maison peut être dangereux, surtout si elle a été infibulée.

Certaines sages-femmes traditionnelles ont reçu une formation spéciale pour aider les femmes excisées à accoucher sans danger, et soigner les problèmes liés à l'infibulation.

Ce qu’il faut faire :

Préparez-vous à l’avance pour l’accouchement. Pendant la deuxième moitié de la grossesse, la femme enceinte devrait essayer de voir une sage-femme ou un autre soignant formé à aider les femmes excisées à accoucher. La sage-femme pourra lui dire s'il y a un risque de complications, ou si l'ouverture vaginale doit être élargie. S'il y a des risques, la femme peut faire des arrangements à l'avance pour obtenir une assistance médicale.

Fuite d’urine et de selles

une femme regarde l’arrière de sa jupe tachée

Pendant un accouchement bloqué (quand le bébé ne peut pas sortir), les parois du vagin, de la vessie ou du rectum peuvent se déchirer, ce qui cause la fuite de l’urine ou des selles par le vagin.

Si un couple pratique le sexe anal parce que l'ouverture vaginale de la femme est trop petite, l'anus peut trop s’étirer ou se déchirer, et les selles s'évacuer par le vagin.

Les fuites d’urine et de selles sont extrêmement difficiles à vivre. Beaucoup de jeunes femmes ont été rejetées par leur compagnon à cause de l’odeur qu’elles dégageaient, et parce qu’elles étaient incapables de contrôler ces écoulements. Recherchez une assistance médicale dès que le problème aura été signalé.

Infertilité

En savoir plus

infertilité

Une infection peut causer des cicatrices dans l’utérus et les trompes de Fallope, ce qui risque d’empêcher toute grossesse. Si vous pensez qu'il peut y avoir une infection due à une IST, consultez le chapitre « Les infections sexuellement transmissibles et autres infections des parties génitales ». Si vous pensez qu'il y a un problème de cicatrices dans l'utérus ou dans les trompes à cause du blocage du sang des règles, consultez un soignant qualifié pour faire agrandir l'ouverture vaginale.

Problèmes de santé mentale

Quand une fille est excisée, elle peut se sentir submergée par la peur, l'anxiété, ou la tristesse. Si l'excision est pratiquée devant des femmes qu'elle connaît et dont elle croyait qu'elles la protégeaient du danger, elle peut ne plus oser se fier à personne. Ces sentiments sont encore plus intenses si elle ne voulait pas être excisée.

une femme à l’air triste est assise seule

La douleur et la souffrance continuelles peuvent causer d'autres problèmes de santé mentale durables, comme une tristesse profonde (dépression) et des sentiments d'impuissance et d'inutilité. Les problèmes sexuels peuvent aussi causer de sérieuses tensions entre la femme et son compagnon. La femme peut se sentir incapable de contenter celui-ci, parce que la douleur lui fait craindre les rapports sexuels.

Ce qu’il faut faire :


Cette page a été mise à jour : 13 juin 2019