Hesperian Health Guides

Les méthodes hormonales

Les hormones sont des produits chimiques que le corps de la femme produit normalement. Les hormones régularisent plusieurs parties du corps de la femme, y compris les menstrues et la capacité à tomber enceinte. Ce processus est le même pour toutes les femmes ; qu’elles soient handicapée ou non. Les méthodes hormonales permettent d’éviter une grossesse en empêchant les ovaires de relâcher un œuf dans l’utérus. Les méthodes hormonales ne protègent pas du VIH/SIDA ou des autres IST.

Vous ne devez pas utiliser les méthodes hormonales si :

  • Vous avez un cancer du sein.
  • Vous êtes déjà enceinte.
  • Vous avez des règles très abondantes ou qui durent plus de 8 jours.


un paquet de 28 pilules
une petite boîte et une seringue.
2 implants.

Les méthodes hormonales incluent :

  • Des pilules que la femme prend chaque jour ;
  • Des injections qui sont faites chaque mois ;
  • Des implants qui sont placés dans le bras de la femme et durent plusieurs années.


La plupart des pilules de contraception et certaines injections contiennent 2 hormones similaires aux hormones produites normalement par le corps de la femme. Ces hormones sont appelées œstrogènes (éthinyl estradiol) et progestérone (lévonorgestrel). Les implants, certaines pilules, et certaines injections contiennent seulement de la progestérone.

Il y’a toujours de nouvelles méthodes hormonales. Nous avons le patch contraceptif, la bague (placée dans l’utérus), et le DIU hormonal.

Les effets secondaires


Les méthodes hormonales ont parfois des effets secondaires. Ces effets ne sont pas dangereux, mais sont désagréables. Elles peuvent provoquer les malaises suivants :

Nausée Maux de tête Grossissement des seins Prise
de poids
Dérèglement menstruel WWD Ch9 Page 196-8.png
WWD Ch9 Page 196-4.png
WWD Ch9 Page 196-5.png
WWD Ch9 Page 196-6.png
WWD Ch9 Page 196-7.png

Ces effets s’atténuent toujours après quelques mois. Si non, la femme peut essayer une autre méthode de planification familiale.

Les pilules contraceptives (les contraceptifs oraux ou “la Pilule”)

une femme portant une prothèse de bras qui avale une pilule au lever du soleil.

Si vous décidez de prendre des pilules contraceptives, ils doivent être de “faible-dose.” Ce qui signifie qu’ils doivent être de 35 microgrammes (mcg) ou moins d’œstrogène, et 1 milligramme (mg) ou moins de progestérone. N’utilisez pas de pilules de plus de 50mg d’œstrogène. Il existe plusieurs autres marques de pilules contraceptives.

La prise d’une pilule contraceptive chaque jour à la même heure est l’une des manières les plus efficaces d’éviter une grossesse. Vous risquez de tomber enceinte si vous oubliez de prendre même une seule pilule. En général, les femmes qui prennent la pilule ont des menstrues en plus petite quantité. Cela peut être un point positif, notamment pour les femmes qui ont des difficultés à contrôler leurs menstrues. Si vous avez des difficultés à avaler les pilules, elles peuvent être écrasées dans de l’eau ou tout autre liquide, et avaler à l’aide d’une paille.

Les pilules sont en paquets de 21 à 28 comprimés. Vous devez prendre la première pilule dans le paquet le premier jour de vos règles. Si cela n’est pas possible, prenez la première pilule à n’importe quel moment au cours des 7 premiers jours après les règles. Si vous utilisez le paquet de 21-jours, prenez une pilule tous les jours jusqu’à 21 jours. Ensuite patientez 7 jours avant de commencer un nouveau paquet. Vos règles débuteront toujours après le 21ème jour. Toutefois, même si les règles ne viennent pas, commencez un nouveau paquet dans les 7 jours. Si vous utilisez un paquet de 28 jours, avalez une pilule chaque jour. Dès que vous terminez un paquet, commencez immédiatement un autre.

Si vous vomissez moins de 3 heures après la prise de la pilule, ou si vous faites une diarrhée chronique, votre pilule ne fera pas effet. Utilisez des préservatifs, ou n’ayez pas de rapports sexuels jusqu’à ce que vous alliez bien et ayez pris une pilule chaque jour pendant 7 jours.

Le mélange des pilules (œstrogène et progestérone) commence à agir après 2 semaines si vous commencez à les avaler le premier jour de vos règles. Les pilules à base de progestérone uniquement n’empêcheront une grossesse que 4 premières semaines après la prise. Par conséquent, vous devez utiliser des condoms ou une autre méthode de planification familiale, sinon vous tomberez enceinte.

ATTENTION ! Si vous prenez des pilules et que vous ressentez l’un de ces signes, consultez immédiatement un agent de santé :

  • Douleur à la poitrine et essoufflement
  • Migraines
  • Engourdissement des bras et des jambes
  • Douleur vive ou enflure de la jambe


Ce sont des signes que vous avez un caillot de sang dans le corps qui empêche le sang de circuler dans vos poumons, votre poitrine, votre cerveau, vos bras ou vos jambes.

Les contraceptifs injectables

un agent de santé fait une injection à une femme.

Avec cette méthode, un agent de santé fait une injection d’hormones à une femme pour prévenir une grossesse. Une injection dure 1 à 3 mois. La plupart des injections contiennent seulement de la progestérone. Depo Provera et Noristerat sont les marques les plus connues. Ces injections sont conseillées pendant l’allaitement et pour les autres femmes qui ne doivent pas utiliser de l’œstrogène.

Les injections sont très efficaces. Très peu de femmes qui utilisent cette méthode tombent enceinte. Un autre avantage de cette méthode est que vous n’avez rien à faire avant d’avoir un rapport sexuel. Personne d’autre, à part votre médecin ne peut savoir que vous utilisez une méthode contraceptive. Pour utiliser cette méthode, vous devez consulter un agent de santé tous les 1 à 3 mois pour une autre injection.

Après votre première injection, vous aurez peut-être des saignements irréguliers ou des traces de sang abondantes durant les premiers mois. Ensuite, vous n’aurez plus du tout de saignement menstruel. Cela n’est pas dangereux. Lorsque vous arrêtez les injections, il vous prendra plus de temps que d’habitude (un an ou plus) pour que vous tombiez enceinte. Pour cette raison, les injections sont meilleures si seulement vous êtes sûres de ne pas vouloir tomber enceinte l’année suivante, voire plus.

Les femmes souffrant d’épilepsie peuvent avoir moins de crises lorsqu’elles utilisent l’injection comme méthode de planification familiale. Aussi, si vous utilisez l’injection pendant plus de 6 mois, essayez de consommer davantage des aliments contenant du calcium pour fortifier vos os. L’utilisation des contraceptifs injectables à longue durée peut affaiblir vos os.

Les implants

Avec cette méthode, un agent de santé place des petits tubes mous de progestérone sous la peau du bras de la femme. L’implant protège de la grossesse pendant 3 à 5 ans, selon le type. Vous devez changer d’implants au bout de 3 à 5 ans. Vous aurez besoin d’un nouvel implant ou d’une autre méthode de planification familiale juste après si vous ne voulez pas tomber enceinte. Si vous voulez tomber enceinte avant ce temps, l’implant doit être enlevé par un agent de santé.

WWD Ch9 Page 198-2.png

les implants
WWD Ch9 Page 198-3.png

les implants sont placés sous la peau...
WWD Ch9 Page 198-4.png

...et peuvent être retirés par un agent de santé qualifié.


Vous ne pouvez pas retirer vos implants vous-mêmes. Seul un agent de santé qualifié peut le faire. Si vous voulez utiliser les implants, soyez d’abord sûre que vous allez toujours être en mesure d’aller voir un agent de santé qui sache comment les retirer.

Avec les implants, les femmes n’ont rien à faire avant le rapport sexuel pour éviter une grossesse. Les implants contiennent seulement de la progestérone, donc ils conviennent aux femmes qui ne doivent pas prendre de l’œstrogène. Ils peuvent être utilisés en toute sécurité pendant l’allaitement.

Durant les premiers mois, les implants peuvent causer des saignements irréguliers (au milieu de votre cycle menstruel) ou plus de jours de saignement menstruel, ou vous n’aurez peut-être pas de saignement du tout. Cela ne signifie pas que vous êtes enceinte ou que quelque chose ne va pas. Ces changements disparaissent au fur et à mesure que votre corps s’habitue à plus de progestérone. Si les saignements irréguliers vous causent des problèmes, voyez un agent de santé. Il vous prescrira peut être des pilules combinées à faible dose à prendre pendant quelques mois.


ATTENTION ! Si vous avez un implant, demandez de l’aide médicale si vous présentez l’un de ces signes :

  • Une douleur au bras à côté de l’implant
  • Du pus, une rougeur, ou un saignement autour de l’implant
  • L’implant sort



Cette page a été mise à jour : 07 août 2020