Hesperian Health Guides

Les différentes méthodes pour avoir des rapports sexuels

Il existe différentes méthodes par lesquelles les personnes peuvent avoir des rapports sexuels pour un plaisir partagé. Les gens pensent généralement que les rapports sexuels se passent entre un homme et une femme, et seulement avec un pénis dans un vagin. Cependant, il existe d’autres moyens par lesquels les personnes ont de bons rapports sexuels et expriment leur amour vis-à-vis de leurs semblables. Les rapports sexuels ne se limitent pas qu’aux organes génitaux. Le fait d’embrasser, de câliner, et d’échanger fait également partie des rapports sexuels. Le fait de caresser le visage, les mains, le dos et le cou d’une personne est également une manière d’avoir des rapports sexuels. Le fait d’avoir des rapports buccogénitaux (lorsque l’un des deux partenaires utilise la bouche pour lécher, ou sucer les organes génitaux de l’autre) peut procurer du plaisir. Le fait de se caresser et de se frotter mutuellement les organes sexuels (la masturbation mutuelle) peut constituer une autre méthode de donner et avoir du plaisir sexuel.

Se caresser pour ressentir du plaisir (masturbation)

une femme couchée sur le dos près d’une paire de béquilles en train de caresser ses organes génitaux.

Vous pouvez vous caresser de sorte à ressentir du plaisir. Ceci est une bonne méthode pour connaître votre corps et savoir le type de caresse qui vous convient le mieux. Ceci peut également vous aider à être plus confiante et douée dans votre sexualité. De nombreuses communautés pensent que le fait de se caresser est mauvais ou nuisible, si bien que parfois, les gens ont honte de le faire. Toutefois, le fait de vous caresser ne cause pas de problème ou n’épuise pas le désir sexuel. Cela peut constituer un bon moyen de ressentir du plaisir et satisfaire vos désirs que vous ayez un partenaire ou pas.

Les rapports sexuels dans une relation

La plupart des femmes veut avoir des relations intimes et amoureuses avec une personne qui prend soin d’elles. Ces relations peuvent être avec d’autres personnes handicapées ou non. De nombreuses femmes entretiennent des relations avec des hommes, tandis que certaines préfèrent les femmes. Certaines sont mères et d’autres pas.

Pour les femmes handicapées et leurs partenaires, les rapports sexuels constituent souvent plus de moment de plaisir s’ils acceptent faire l’expérience et découvrir de nouvelles manières de faire les choses. Au lieu de vous focaliser sur des choses que vous ne pouvez pas faire (ou sur des choses difficiles à faire), concentrez-vous sur les choses que vous pouvez faire et qui vous procurent du plaisir à vos partenaires et à vous.

Le fait d’échanger avec votre partenaire

De nombreuses femmes ont honte de parler de—ou de ressentir—leurs désirs. Alors qu’il est naturel de ressentir des désirs et de vouloir une relation qui vous fait vous sentir bien. Si vous envisagez des rapports sexuels avec une personne, il sera utile de lui parler à l’avance des choses telles que les rapports sexuels protégés et la planification familiale.

un homme et une femme en fauteuils roulants qui se font des câlins.

Echanger avec votre partenaire sur toute limite dans vos déplacements et sur la manière dont votre corps peut réagir à la stimulation sexuelle. Parfois, un partenaire craint que les rapports sexuels fassent mal à une femme ou soient dangereux pour son handicap. Ceci peut conduire au manque de désir. Lorsque chaque partenaire connait le type d’échange et de toucher sexuels, ainsi que les autres choses de ce genre, les deux ont la possibilité de plus profiter des rapports sexuels. Les désirs de chaque personne diffèrent, alors la meilleure manière d’apprendre ce que l’autre aime c’est d’échanger et d’essayer. Les bonnes choses sur lesquels vous pouvez échanger sont :

  • l’endroit le plus adapté pour les rapports sexuels. Par exemple : sur le lit, sur votre fauteuil roulant, ou à même le sol.
  • le type de position qui vous fait mal, ou qui serait plus confortable pour vous.
  • la manière dont votre handicap affecte le fonctionnement de votre corps.
  • la manière dont vous pouvez avoir du plaisir tous les deux, et ce qui ne semble pas bon.
  • si vous vous fatiguez vite, à quels moments de la journée ou de la semaine avez-vous le plus d’énergie pour les rapports sexuels.


Si votre partenaire est également votre donneur de soins, il peut être utile d’échanger sur la différence concernant le temps que vous passez ensemble pour les soins et celui que vous passez ensemble en tant que partenaires sexuels.

IMPORTANT ! Qu’une femme entretienne des relations sexuelles avec un homme ou une autre femme, il est important d’avoir des rapports sexuels protégés afin d’éviter les infections sexuellement transmissibles, notamment le VIH. Si votre partenaire ou vous avez eu des relations sexuelles avec une autre personne, il est également important d’aller faire un test de dépistage du VIH avant tout rapport sexuel avec votre partenaire. En plus, si vous voulez avoir des rapports sexuels sans contracter une grossesse, référez-vous aux informations sur la planification familiale et la contraception d’urgence.

La sexualité pour les femmes qui deviennent handicapées

Une femme qui devient handicapée suite à un accident ou une maladie peut trouver que ses sensations sexuelles changent. Certaines femmes ont moins de sensations sexuelles ou se désintéressent des rapports sexuels pendant un moment. Parfois, les femmes pensent qu’elles ne sont plus capables d’avoir du plaisir et de profiter des rapports sexuels. Chaque femme a besoin d’être informée sur la manière dont son handicap affecte sa sexualité. Si elle a une partenaire, les deux ont besoin d’informations sur la manière dont la sexualité peut être affectée par le handicap.

un homme et une femme qui réfléchissent pendant qu’ils mangent.
Je suis très triste que Sok Chhim ait été gravement blessée par une mine terrestre. Cependant, ma famille veut que je prenne une autre épouse. Ils disent que maintenant elle me portera malheur, et qu’elle ne sera plus capable d’avoir des enfants.
J’espère que Hem Kiri voudra toujours rester avec moi. L’agent de santé dit que je peux toujours avoir des rapports sexuels et des enfants.

Si vous étiez dans une relation sexuelle avant votre handicap, vous pourriez avoir peur d’avoir des rapports sexuels de nouveau. Vous pouvez être préoccupée par le fait que votre partenaire ne vous trouvera plus sexuellement attirante. Votre partenaire et vous pouvez aussi être préoccupés par le fait que vous ne pourrez plus être satisfaite. Il est important pour vous d’avoir des discussions sur vos sentiments et les changements que vous devez opérer. La manière dont vous avez les rapports sexuels peut être différente, mais comme la plupart des couples, vous trouverez des moyens pour avoir des rapports sexuels et vous satisfaire mutuellement. Ceci est particulièrement vrai lorsque vous étiez dans une relation de confiance et de bonne communication avant le handicap.

Intimité

une femme plus âgée qui parle à une jeune femme qui utilise des béquilles.
Allons ensemble parler à ta belle-mère. Nous lui dirons que tu souhaiterais passer plus de temps seule avec ton époux dans un endroit privé, lorsqu’il rentrera à la maison.

Trouver le bon moment et l’endroit pour avoir des rapports sexuels peut s’avérer difficile pour les femmes handicapées, surtout si elles ont besoin de l’aide d’une autre personne pour être prêtes. Cela peut être également difficile pour les femmes qui vivent avec leurs parents ou d’autres proches.

Il n’existe pas de réponse toute faite à ce problème, surtout si votre famille ou les donneurs de soins ne pensent pas que vous devriez avoir des rapports sexuels. Parfois, il peut être utile d’échanger avec les personnes qui vous aident. Vous pouvez également essayer de parler à une personne en qui vous avez confiance, qui pourra ensuite parler à votre famille et aux donneurs de soins. Il est également important d’échanger avec d’autres femmes handicapées pour des partages d’expériences.

Certaines personnes trouvent elles-mêmes les moyens pour s’en sortir. Par exemple, une femme peut avoir des rapports sexuels avec son partenaire pendant qu’elle est sur son fauteuil roulant. Alors, elle n’a besoin de personne pour la déplacer sur un lit. Et certaines trouvent que les donneurs de soins sont sensibles à leurs besoins et veulent soutenir leurs relations.

Trouver une position confortable

Si vos mouvements sont limités, vous devez essayer de trouver une position confortable pour les rapports sexuels. Les femmes qui souffrent de paralysie cérébrale, de faiblesses musculaire, de contraction musculaire ou spasmodicité, d’arthrite, ainsi que les femmes dont le handicap provoque des douleurs ou des faiblesses peuvent avoir besoin de l’aide de l’autre partenaire pour trouver une position confortable. Le fait d’utiliser un oreiller ou un tissu enroulé peut vous être utile pour soutenir vos jambes ou hanches. De plus, si le poids d’un partenaire provoque des douleurs, essayez une position dans laquelle vous êtes tous les deux couchés sur les côtés ou assis sur une chaise ensemble. Cela peut faciliter le fait de s’embrasser ou de se toucher. Toutefois, les rapports sexuels avec le pénis dans le vagin ou l’anus peuvent être difficiles. Le sexe oral est plus facile si les deux partenaires peuvent se coucher dans la bonne position.

une femme dans un fauteuil roulant qui parle.
Maintenant, je me sens comme une princesse parce que je suis tout le temps dans mon fauteuil roulant lorsque nous faisons l’amour. Cela rajoute un peu à l’excitation.

Si vous êtes paralysée, vous savez probablement le nombre de temps que vous pouvez prendre pour vous déplacer et les types de positions que votre corps peut supporter. Selon le degré de votre paralysie, il peut être nécessaire de demander l’assistance d’un partenaire ou d’un donneur de soins à qui vous avez confiance.

Les positions utilisées lors d’un examen pelvien peuvent être également utilisées lors des rapports sexuels. Et les positions pour ”des rapports sexuels plus sûrs ” peuvent aussi être utiles.



Cette page a été mise à jour : 07 août 2020