Hesperian Health Guides

Les problèmes de santé mentale les plus courants chez les femmes

Il existe beaucoup de sortes de troubles mentaux, mais les plus courants sont l’anxiété, la dépression, et l’abus d’alcool et de drogue. Dans la majorité des régions du monde, les femmes souffrent plus d’anxiété et de dépression que les hommes. Mais les hommes ont plus tendance que les femmes à boire trop d’alcool ou à consommer des drogues.

Pour déterminer si quelqu’un a un trouble mental, gardez les choses suivantes à l’esprit :

  • Il n’y a pas de ligne nette qui sépare ce qui constitue une réaction normale aux évènements de la vie, et ce qui constitue un trouble mental.
  • La plupart des gens présentent certains des signes listés plus bas à un moment ou à un autre de leur vie, parce que tout le monde passe par des moments difficiles.
  • Les signes de troubles mentaux peuvent varier d’une communauté à l’autre. Des comportements qui paraissent étranges à une personne extérieure peuvent être normaux du point de vue des valeurs et des traditions spécifiques à une communauté.

Dépression (découragement extrême ou absence d’émotions)

Certaines personnes utilisent des expressions comme « douleur du cœur », « esprit abattu » ou « oppression mentale ».

Il est normal que les gens se sentent déprimés quand ils sont confrontés à la perte de quelqu’un ou d’un élément important de leur vie. Mais si une personne présente les signes énumérés ci-dessous pendant longtemps, il se peut que cette personne ait un trouble mental..

Alt: une femme âgée à l’air triste porte son mouchoir à son visage
Signes :
  • se sentir triste presque tout le temps
  • avoir du mal à dormir, ou au contraire, dormir tout le temps
  • ne pas réussir à penser clairement
  • ne plus avoir de goût pour les choses qui font plaisir, ou pour la nourriture ou les rapports sexuels
  • souffrir de problèmes physiques, comme des maux de tête ou de ventre, qui ne proviennent pas d’une maladie
  • parler et bouger lentement
  • manquer d’énergie pour accomplir les activités quotidiennes
  • penser à la mort et au suicide


L’anxiété (se sentir très nerveuse ou très inquiète)

Pour décrire l’anxiété, on parle aussi d’ « angoisse », ou de « crise de nerfs ».

Si une femme ressent de fortes douleurs dans la poitrine ou a de la difficulté à respirer, elle devrait obtenir une assistance médicale. Il peut s'agir de signes d'une maladie physique grave.

Tout le monde se sent nerveux ou inquiet de temps à autres. Quand ces sentiments sont causés par une situation spécifique, ils disparaissent généralement assez vite. Mais s’ils durent ou s’aggravent, ou s’ils apparaissent sans raison, il peut s’agir d’un trouble mental.

une femme qui transpire et qui tremble
Signes :
  • se sentir tendue et nerveuse sans raison
  • avoir les mains qui tremblent
  • transpirer
  • sentir son cœur battre fort (alors qu’on n’a pas de maladie de cœur)
  • ne pas pouvoir penser clairement
  • avoir des troubles physiques fréquents qui ne sont pas causés par une maladie du corps, et qui augmentent quand on est perturbé.


Les crises de panique sont une forme grave d’anxiété. Elles arrivent soudainement et peuvent durer de quelques minutes à plusieurs heures. En plus des signes mentionnés plus haut, la personne ressent une sorte de terreur, et a l’impression qu’elle va s’évanouir ou mourir. Elle peut aussi ressentir des douleurs de poitrine, des difficultés à respirer, et avoir l’impression que quelque chose de terrible va se passer.

Réactions à un traumatisme

Après avoir subi un traumatisme, on peut avoir toutes sortes de réactions. Par exemple, on peut :

  • revivre continuellement en esprit la situation traumatisante. Éveillée, la femme se rappelle sans arrêt les terribles évènements qui se sont produits. La nuit, elle en rêve, ou ne peut justement pas s’endormir parce qu’elle n’arrête pas de s’en souvenir ;
une femme couchée dans son lit se souvient du moment où les soldats ont attaqué.

Les personnes qui réagissent à un traumatisme peuvent aussi se sentir anxieuses ou déprimées, ou abuser d'alcool ou de drogues.

  • devenir insensible, ou ressentir les émotions moins fortement qu’avant. La femme peut vouloir éviter les gens ou les endroits qui lui rappellent l’évènement traumatisant ;
  • rester toujours en état d’alerte, à surveiller et à s’attendre à toutes sortes de danger. La femme a beaucoup de mal à se détendre et à s’endormir, et réagit très fortement quand quelque chose la prend par surprise ;
une femme à l’air anxieux
  • se sentir très en colère ou remplie de honte à cause de ce qui s’est passé. Quand la femme a survécu à un traumatisme où d’autres gens sont morts ou ont été gravement blessés, elle peut se sentir coupable de s’en être sortie avec moins de mal que les autres ;
  • se sentir séparée et distante des autres ;
  • de temps en temps, avoir brusquement des comportements bizarres ou violents, pendant lesquels on ne sait pas exactement où on est.


Plusieurs de ces signes sont des réactions normales à une situation difficile. Par exemple, il est normal d'être en colère parce qu'un traumatisme s'est produit, ou d'être en état d'alerte si la situation est encore dangereuse. Mais si les signes sont si graves que la femme ne peut pas pratiquer ses activités habituelles, ou si les signes apparaissent des mois après le traumatisme, il est possible qu’elle ait un problème de santé mentale.



Cette page a été mise à jour : 13 juin 2019