Hesperian Health Guides

L’accouchement

Dans ce chapitre :

Signes que le travail va commencer

Ces 3 signes indiquent que le travail commence ou va bientôt commencer. Ils peuvent ne pas tous apparaître, et ils peuvent apparaître dans n’importe quel ordre.

  1. Du mucus transparent ou teinté de rose sort du vagin. Pendant la grossesse, l’ouverture de l’utérus (col de l’utérus) est bouchée par du mucus épais, qui sert à protéger le bébé et l’utérus des infections. Quand le col de l’utérus commence à s’ouvrir, il relâche ce bouchon de mucus et aussi un peu de sang.
  2. Une eau transparente sort du vagin. La poche des eaux peut se déchirer juste avant le début du travail, ou à n’importe quel moment pendant le travail.
  3. Les douleurs (contractions) de l’accouchement commencent. Au début, elles peuvent se produire toutes les 10 ou 20 minutes, ou plus. Le vrai travail ne commence que quand elles deviennent régulières (c’est-à-dire quand il y a toujours le même nombre de minutes entre chaque contraction).

Dès que l’un de ces signes se produit, il faut se préparer à l’accouchement. Voici une liste des choses que vous pouvez faire :

une femme parle à une femme enceinte installée sur un lit avec un homme assis à son côté
Je vais dire à Madame Rosa que tes douleurs ont commencé.
  • Faites savoir à votre sage-femme que le travail commence.
  • Assurez-vous que le matériel pour l’accouchement est prêt.
  • Lavez-vous, surtout les parties génitales.
  • Continuez à faire des petits repas et buvez dès que vous avez soif.
  • Reposez-vous pendant que c’est possible.

Les 3 phases du travail

Tous les accouchements se déroulent en 3 étapes, comme suit :

La Phase 1 débute quand les contractions commencent à ouvrir le col de l’utérus et se termine quand le col de l’utérus est complètement ouvert. Si c’est le premier accouchement de la mère, cette phase peut durer de 10 à 20 heures, ou plus. Pour les accouchements suivants, cela peut prendre de 7 à 10 heures, mais il y a beaucoup de variation dans la durée de cette phase.

La Phase 2 débute quand le col de l’utérus est ouvert et se termine quand le bébé naît. Elle est généralement plus facile que la Phase 1, et de devrait pas durer plus de 2 heures à peu près.

La Phase 3 débute quand le bébé naît, et se termine quand le placenta sort de l’utérus de la mère.

Phase 1 : Le col de l’utérus s’ouvre

Pour s’assurer que le travail se passe bien, vérifiez :

  1. Depuis combien de temps la mère a des contractions et à quelle fréquence celles-ci se produisent. Au début, elles peuvent venir toutes les 10 ou 20 minutes et durer une minute ou moins. Au bout d’un certain temps, elles viendront plus rapidement — toutes les 2 à 5 minutes environ — et chaque contraction durera plus longtemps, une minute et demie à peu près, jusqu’à ce que le bébé naisse. Voir les conseils sur ce qu’il faut faire s’il y a plus de 12 heures que la mère a des contractions toutes les 10 minutes ou plus rapidement encore, et que le bébé n’est pas près de naître.
  2. Si elle a déjà perdu ses eaux. Si la poche des eaux s’est déchirée et a libéré les eaux, demandez quand cela s’est passé. Voir les conseils sur ce qu’il faut faire si cela fait plus d'un jour. Voyez aussi ce qu’il faut faire si les eaux sont vertes ou marron.
  3. Si le bébé se présente tête en bas. Palpez le ventre de la mère. Si le bébé se présente en travers ou fesses en bas, vous devez amener la mère à un centre de santé ou un hôpital.
une femme enceinte en train de marcher Marcher aide l’utérus à s’ouvrir. Cela peut aussi diminuer la douleur et aider la mère à se sentir plus calme.

Vous pouvez aussi aider la mère en lui assurant qu’elle se débrouille bien et en l’encourageant à :

  • rester active.
  • manger des choses légères plutôt que des aliments lourds ou pleins de graisse.
  • boire autant de liquides sucrés et de thé chaud qu’elle le veut.
  • uriner souvent.
  • faire des respirations lentes et profondes pendant les contractions, et respirer normalement entre les contractions.
  • ne pas commencer à pousser le bébé hors de l’utérus avant qu’elle ne ressente un très fort besoin de pousser.

Phase 2 : La poussée du bébé hors de l’utérus

Signes qu’il est temps de pousser (ce qui veut dire que le col de l’utérus est complètement ouvert) :
  • La mère ressent un très fort besoin de pousser, comme si elle avait besoin de déféquer.
  • Pendant les contractions, on peut voir les parties génitales de la mère se gonfler sous la pression de la tête du bébé, et apercevoir le haut de la tête à l’entrée du vagin. Au début, la tête peut de nouveau rentrer dans l’utérus entre les contractions.
Ce qu’il faut faire :
  • Restez tout le temps avec la mère et assurez-lui que tout se passe bien pour le bébé et pour elle.
  • Avec chaque contraction, viendra un très fort besoin de pousser. Quand la mère voudra pousser, dites-lui de respirer profondément et de pousser comme si elle déféquait, mais de toutes ses forces. Beaucoup de femmes trouvent que de gémir ou de grogner d’une voie grave pendant les contractions les aident à bien pousser.

L’accouchement de la tête

Quand le haut de la tête du bébé reste à l’entrée du vagin même entre les contractions, il est temps d’accoucher la tête :

une sage-femme soutient la tête du bébé qui est en train de sortir
  1. Dites à la mère de ne pas pousser fort, mais de produire des petits grognements, ou ne faire que des petites poussées.
  2. Laissez la tête sortir doucement, entre les contractions. Cela aidera à éviter les déchirures dans les parties génitales de la mère.
  3. Après que la tête est sortie, essuyez le nez et la bouche du bébé avec un tissu propre.
l’entrée du vagin quand la tête du bébé est encore à l’intérieur

Maintenant, poussez fort.
l’entrée du vagin avec la tête du bébé qui commence à sortir

Maintenant ne poussez pas fort.
la tête du bébé est sortie du vagin, son visage tourné vers le bas

La tête sort généralement avec le visage tourné vers le bas...
la tête du bébé hors du vagin, le visage tourné vers le côté

...puis le bébé se tourne pour que les épaules sortent à leur tour.

L’accouchement des épaules

Pour aider les épaules à sortir :
  1. Soutenez doucement la tête du bébé et dirigez-la vers le dos de la mère (c’est-à-dire en éloignant l’arrière de la tête du bébé du ventre de sa mère). Cela permet à l’épaule de devant de sortir en premier. Ne tirez ou ne virez jamais la tête du bébé.
  2. Le reste du corps du bébé sortira alors facilement. Soyez prête! Tenez bien le bébé pour qu’il ne tombe pas.

Soin du bébé à la naissance

Un bébé en bonne santé commencera à respirer, remuer ses bras et ses jambes, et se mettra à pleurer tout de suite. Pour bien prendre soin du bébé:

  • Nettoyez sa bouche et son nez avec un tissu propre. Pour aider le mucus à sortir, gardez la tête du bébé plus basse que son corps. Si son nez et sa bouche contiennent beaucoup de mucus, aspirez-le avec un mouche-bébé.
une femme couchée dans un lit, qui tient un nouveau-né à son sein
  • Donnez immédiatement le bébé à sa mère. Recouvrez-les tous les deux d’une toile propre, le plus tôt possible, pour que le bébé reste au chaud.
  • Mettez tout de suite le bébé au sein de sa mère. Quand le bébé tète, l’utérus de la mère se resserre et arrête le saignement. En même temps, cela aide à expulser le placenta plus rapidement.
  • Attachez et coupez le cordon ombilical quand il devient blanc et arrête de battre. Pour prévenir le tétanos, une très grave maladie qui tue beaucoup de bébés, coupez le cordon tout près du corps du bébé.

Soin des yeux

WWHND10 Ch6 Page 083-5.png
Abaissez la paupière du bas pour mettre un petit peu de pommade dans l’œil. Mettre la pommade à l’extérieur de l’œil ne sert à rien.

La gonorrhée peut rendre le bébé aveugle. Comme beaucoup de femmes ne savent pas qu’elles sont infectées, appliquez toujours de la pommade d’érythromycine ou de tétracycline à 1% pour les yeux, dans chaque œil du bébé, dans les 2 premières heures après la naissance.

Phase 3 : La sortie du placenta

Quand le bébé est enveloppé et au sein de sa mère, le placenta doit être expulsé de l’utérus.

une femme fait rouler son mamelon entre son pouce et son index
Faire rouler les bouts de seins entre les doigts peut aider l’utérus à se contracter et à arrêter de saigner.

Surveillez le vagin pour voir à quel moment le cordon ombilical devient plus long, ce qui voudra dire que le placenta est en train de se séparer de l’utérus. Vérifiez aussi que le saignement vaginal n’est pas trop fort. Quand le cordon ombilical s’allonge, demandez à la mère de pousser pour expulser le placenta. Ne tirez pas sur le cordon ombilical.

Si le placenta ne sort pas immédiatement, et que la mère ne saigne pas, on peut attendre encore 1 heure, au maximum.

Pour aider le placenta à sortir :

  • Demandez à la mère de s’accroupir et de pousser. Si elle ne peut pas pousser, faites-la souffler dans une bouteille, ou demandez-lui d’éternuer ou de tousser.
  • Demandez-lui d’uriner.
  • Encouragez le bébé à téter, ou demandez à quelqu’un de masser le bout des seins de la mère. Ce geste fera se contracter l’utérus.
  • Si rien d’autre ne marche, faites-lui une piqure de 10 unités d’ocytocine dans la fesse ou la cuisse. Ou donnez-lui 600 microgrammes de misoprostol par la bouche.
  • Si la mère commence à saigner, suivez les instructions concernant les trop fortes pertes de sang.
une mère allaitant son bébé pendant qu’une autre femme  examine le placenta
Vérifiez le placenta

Quand le placenta est sorti, mettez-le dans un bol et inspectez-le pour vous assurer que tout est là.

Le plus souvent, le placenta sort en entier mais il arrive qu’un morceau reste à l’intérieur. Ceci pourrait causer des saignements ou une infection plus tard. Pour s’assurer que tout est bien sorti, inspectez le dessus et le dessous du placenta, mais aussi les membranes qui formaient la poche des eaux.

Si la mère est en train de saigner, ou si vous pensez qu’il manque une partie du placenta ou des membranes, suivez les instructions concernant les trop fortes pertes de sang.

une main gantée tenant le placenta verticalement, avec le  cordon ombilical au-dessous Essayez de vous assurer que toutes les membranes sont là. Vous devriez pouvoir les imaginer formant un sac, mises ensemble.
deux mains gantées tenant un placenta qui n’est pas entier
morceau manquant

La poche des eaux s’est déchirée mais le travail ne commence pas

La plupart des femmes accouchent dans les 24 heures après que les eaux sont sorties. Si le travail n’a pas commencé au bout de 12 heures, la mère et son bébé pourraient avoir une grave infection.

Ce qu’il faut faire :
  • La mère ne doit rien mettre dans son vagin. Elle ne doit pas avoir de rapports sexuels. Cela pourrait causer une infection.

TRANSPORTEZ !

  • Si elle a de la fièvre ou une mauvaise odeur qui vient du vagin, c’est qu’une infection est en train de commencer. Elle doit recevoir des antibiotiques par injection intraveineuse (IV). Même si le travail commence, la femme et son bébé pourraient mourir. Amenez-la à un centre de santé ou à l’hôpital.
a bottle of castor oil and two spoons
  • Essayez de faire commencer le travail. La femme devrait avaler deux grandes cuillères d’huile de ricin, rouler le bout de ses seins entre ses doigts, ou demander à quelqu’un de les sucer un moment toutes les 1 ou 2 heures jusqu’à ce que le travail commence. Il existe peut-être aussi des tisanes locales qu’on utilise spécialement pour faire démarrer le travail. Si celui-ci n’a toujours pas commencé au bout de plusieurs heures, la femme devrait aller dans un centre de santé ou à l’hôpital.

DANGER! Ne donnez pas de piqures pour faire démarrer le travail. Elles peuvent causer des contractions si fortes qu’elles peuvent tuer la femme ou le bébé.

Le bébé est en travers (position transverse)

une femme enceinte couchée sur un lit pendant qu’une autre femme  palpe son ventre pour percevoir la position du bébé dans l’utérus

Si le travail a commencé et que le bras du bébé sort d’abord, cela veut presque toujours dire que le bébé est en travers. Contrôlez la position du bébé. Un bébé en position transverse ne peut pas naître si on n’opère pas la mère. N’essayez pas de changer la position du bébé une fois que le travail a commencé. Vous risqueriez de déchirer l’utérus ou de séparer le placenta de la paroi de l’utérus.

Ce qu’il faut faire :
  • Amener la mère à l’hôpital.

Perte de sang avant que le bébé naisse

TRANSPORTEZ !

Il est normal qu’un peu de liquide ou de mucus rosé et du sang marron sortent du vagin pendant le travail. Mais si la mère perd du sang bien rouge, cela peut vouloir dire que le placenta est en train de se séparer de la paroi de l’utérus, ou de recouvrir l’ouverture de l’utérus. Ce qui est très dangereux.

Ce qu’il faut faire :
  • Amenez immédiatement la mère à l’hôpital. Si possible, commencez à lui donner des liquides par injection intraveineuse.
une femme enceinte assise sur une chaise, qui a l’air très incommodée

TRANSPORTEZ !

Travail trop long

Si la mère est en travail très actif depuis plus de 12 heures, ou qu’elle pousse depuis plus de 1 heure sans que le bébé ne semble progresser vers la naissance, c’est peut-être qu’il y a un problème.

Au bout de 12 heures de travail très actif ou de 1 heure de poussée sans progrès, amenez la femme au centre de santé ou à l’hôpital. Elle a peut-être besoin de médicaments qui vont faire avancer le travail ou d’une opération pour sortir le bébé.

Ce qu’il faut faire :

Si ses contractions ne viennent pas toutes les 2 ou 3 minutes et durent moins qu’une minute entière, son travail n’est pas à un stade assez avancé. Encouragez-la à essayer de dormir. Si elle ne peut pas dormir, demandez-lui de masser ses bouts de sein et de marcher entre les contractions, pour activer le travail. Faites-lui prendre des aliments légers et des jus de fruit ou du thé sucré pour lui donner de l’énergie.

Des eaux vertes ou marron

Si elle perd des eaux vertes ou marron, cela peut indiquer que le bébé est en difficulté.

Ce qu’il faut faire :

TRANSPORTEZ !

Si le travail n’est pas à un stade avancé, ou si la mère n’a pas commencé à pousser, il vaut mieux que le bébé naisse à l’hôpital.

une main gantée tient la tête d’un bébé et une autre lui met une poire d’aspiration dans la bouche

Si la mère est en Phase 2 du travail et que le bébé va bientôt naître, demandez-lui de pousser autant qu’elle peut pour que le bébé sorte le plus vite possible. Dès que la tête du bébé est sortie, essuyez-lui la bouche et le nez avec un tissu propre ou utilisez un mouche-bébé pour aspirer le mucus. La tête du bébé doit être plus basse que son corps pour que le mucus sorte plus facilement. Si le bébé a du mal à respirer, amenez-le à l’hôpital.

La mère a de la fièvre

Une fièvre signale généralement une infection.

Ce qu’il faut faire :

Une femme dont la peau est juste un peu chaude peut n’avoir besoin que de boire plus de liquides.

Touchez le font de la femme avec le dos d’une de vos mains, et touchez votre propre comment prendre la température avec un thermomètre si vous en avez un). Si son front vous paraît un peu plus chaud que le vôtre, elle n’a peut-être besoin que de boire plus de liquides. Donnez-lui beaucoup d’eau, de thé, ou de jus. Rappelez-lui d’uriner toutes les 1 ou 2 heures.

TRANSPORTEZ !

Si sa peau vous paraît très chaude et qu’elle a des frissons, amenez-la à un centre de santé ou à l’hôpital. Elle doit prendre des antibiotiques immédiatement. Donnez-lui 2 g d’ ampicilline par la bouche toutes les 6 heures, et aussi 80 mg de gentamicine, par injection intraveineuse ou intramusculaire, toutes les 8 heures, jusqu’à que ce qu’elle arrive à hôpital. Si vous ne pouvez pas donner de la gentamicine, faites-lui prendre du métronidazole avec l’ampicilline, 400 à 500 mg par la bouche toutes les 8 heures, jusqu’à que ce qu’elle arrive a hôpital. Si elle est allergique aux pénicillines, donnez-lui 500 mg d’érythromycine toutes les 6 heures au lieu de l’ampicilline.

Les convulsions de l’éclampsie

Si la mère commence à avoir une crise de convulsions :

TRANSPORTEZ !

une femme enceinte couchée à terre dont le corps est en train de trembler et à qui on a placé un morceau de  tissu sous la tête
  • Mettez-lui quelque chose sous la tête pour protéger celle-ci, et tournez-la sur son côté gauche, si possible. Mais n’essayez pas de la maintenir.
  • Rafraîchissez-la.
  • Envoyez quelqu’un chercher un transport d’urgence et amenez-la à l’hôpital le plus proche.

Voir la section sur la pré-éclampsie pour apprendre à prévenir les convulsions.


Si possible, donnez-lui l’un des médicaments suivants :

  • du sulfate de magnésium, en solution à 50%. Injectez-en 5 g profondément dans un muscle de chacune des fesses, une fois. Recommencez au bout de 4 heures si nécessaire.
  • du diazépam (voir ci-dessous la façon de l’administrer).