Hesperian Health Guides

Agir pour que ça change

Les choses peuvent se passer autrement

La façon dont les sociétés sont organisées oblige beaucoup de femmes à vivre dans la pauvreté, en mauvaise santé. Mais les sociétés pourraient s'organiser autrement pour favoriser la bonne santé des femmes.

Étant donné que les causes de mauvaise santé se trouvent aux niveaux familial, communautaire et national, les changements à apporter doivent se produire à chacun de ces niveaux.

Agir pour que ça change — au sein de la famille

Améliorez votre état de santé en vous renseignant sur les problèmes de santé de la femme, et en introduisant de nouvelles façons de voir et de faire les choses, dans votre vie et dans la vie de votre famille. Discutez avec votre compagnon de ce que chacun de vous devrait faire pour être en meilleure santé — par exemple, avoir des rapports sexuels protégés et partager plus justement la charge de travail. Vous pouvez aussi travailler à améliorer la santé et l'avenir de vos enfants. Voici quelques idées :

Agir pour que ça change — au sein de la communauté

Améliorez votre état de santé et celui des femmes de votre communauté en partageant ce livre, et en discutant avec elles des problèmes de santé des femmes.

Comme les conditions sociales les affectent différemment, les femmes et les hommes peuvent avoir à trouver des solutions différentes pour les mêmes problèmes de santé.

Il peut être difficile de parler de certaines choses avec d’autres personnes. Les femmes ont souvent honte de parler (des parties du corps, par exemple) ou peur de ce que les autres vont penser. Pourtant, c’est la seule façon de mieux comprendre les problèmes de santé et d’en apprendre les causes. D’ailleurs, en parlant, on s’aperçoit souvent que d’autres femmes ont les mêmes préoccupations, et souhaiteraient elles-aussi en parler.

Organisez une rencontre avec un petit groupe de femmes de votre communauté pour discuter des questions de santé. Essayez d’inviter les amies de vos amies, des voisines, ou des femmes avec qui vous travaillez. Une fois que vous avez identifié un problème qui touche plusieurs d’entre vous, il est souvent utile d’organiser une deuxième réunion en invitant encore d’autres femmes, pour rediscuter des choses, et en apprendre plus. Pendant vos discussions, pensez aux causes profondes de ce problème, et planifiez les changements que vous pourriez introduire dans vos familles et communautés, pour commencer à y apporter des solutions.

a small group of women talking together in a village
Réunissez un petit groupe de femmes : en discutant, vous pourrez mieux comprendre ce qui touche à un certain problème de santé, et essayer ensemble d’y apporter des solutions.
J’ai tellement mal au dos à force de remonter la colline en portant de l’eau pour la maison ! L’agent de santé m’a dit que je ne devrais pas du tout porter de choses lourdes pendant ma grossesse — c’est comme ça que Mari a perdu son bébé. Mais comment faire autrement pour qu’on ait de l’eau chez nous ?
Mais il n’y a pas que les femmes enceintes ! Moi aussi, j’ai toujours mal au dos. J’ai finalement réussi à obtenir que mon mari m’aide à porter l’eau tous les jours.
Je suis allée chez ma sœur l’autre jour, et j’ai vu que là-bas, ils avaient obtenu que la ville installe des robinets d’eau près des maisons. C’est formidable ! Elle n’a plus à transporter l’eau de si loin. Tout le monde est très content, là-bas.
On pourrait peut-être rassembler assez de gens pour convaincre la ville de faire la même chose chez nous. Mais il nous faudrait beaucoup de monde. Et puis nous devrons savoir à qui nous adresser, et aussi décider de l’endroit où on placerait les robinets.
Eh bien nous pourrions parler à José. C’est un enseignant, et tout le monde le respecte. Il nous aidera sûrement.
un petit groupe de femmes et d’hommes se tiennent ensemble, en souriant

Pensez aussi à la possibilité d’inclure des hommes quand vous discutez de la santé des femmes. Il est peut-être difficile de parler de problèmes de femmes devant des hommes, parce que ces choses sont considérées comme « tabou », comme des « secrets de femmes ». Mais comme ce sont des hommes qui sont en position d’autorité la plupart du temps, leur aide peut être très importante. Essayez de trouver des hommes qui soutiennent généralement les femmes, qui sont de bons modèles pour les jeunes garçons, ou qui traitent les femmes en égales.

Voici d'autres activités qui peuvent aider à améliorer le niveau de santé dans une communauté :

  • Propager l’information. Essayez de trouver des moyens de faire circuler des informations sur les problèmes de santé courants dans la communauté, pour que tout le monde en ait connaissance.
  • Former des groupes de soutien. Les femmes qui vivent ou ont vécu certains problèmes courants — par exemple, celles qui ont été victimes de viol ou d’abus, celles qui allaitent, celles qui ont un handicap, ou les travailleuses du sexe — peuvent organiser des groupes d’entraide, pour se soutenir mutuellement et s’attacher ensemble à résoudre leurs problèmes.
des femmes avec leurs jeunes enfants et portant des sacs, marchent en direction d’une maison

Au Zimbabwe, le projet Musasa a été créé pour aider les femmes victimes de violence, et surtout de violence au foyer et d'agressions sexuelles. Musasa s'est rendu compte que la loi ne protégeait pas les femmes battues par leur compagnon. Beaucoup de gens disaient que les hommes devaient dominer les femmes, parce qu’il en avait toujours été ainsi, ou parce que cela faisait partie des croyances et traditions de la communauté. Ces gens disaient aussi qu’un bon moyen pour les hommes de rappeler à leur femme quelle était « leur place » dans le foyer, était de les battre régulièrement.

Le projet de Musasa a pour but de changer cette attitude en sensibilisant le public et en offrant un soutien aux femmes qui ont subi des violences. Ainsi, des femmes, des hommes, des enseignants, des élèves et étudiants, des policiers et des agents de santé prennent conscience que la violence est un abus de pouvoir. Musasa a l’intention d’établir une maison pour recevoir les femmes qui sont en danger, avec leurs enfants.

  • Essayer de gagner plus d’indépendance. Les projets qui aident les femmes à gagner de l’argent et à améliorer leurs conditions de travail, leur permettent aussi de commencer à prendre leurs propres décisions et à se rendre compte de leur valeur et de leurs capacités.
une femme travaillant sur un métier à tisser

Dans un petit village maya du Guatemala, plusieurs femmes ont formé un groupe de tissage. Elles vendent leurs tissus à travers un magasin coopératif d'artisanat féminin situé dans la capitale. Les femmes gagnent maintenant plus d'argent que la plupart des hommes de leur localité. De ce fait, elles ont gagné un nouveau statut dans leur famille et leur communauté, et ont plus de choix dans la vie.

  • Développer des projets communautaires. Essayez, par exemple, de trouver des solutions pour que toutes les familles de la communauté aient assez à manger, ou des moyens d’améliorer la situation d’hygiène et d’assainissement communautaire et d’accès à l’eau propre.
une rangée d’arbres bordent une maison

Au Kenya, le mouvement « Green Belt » a associé beaucoup de femmes à la plantation et à la protection des arbres, qui empêchent l'érosion des sols et fournissent du combustible. Le succès remporté par ces femmes, qui ont effectivement réussi à protéger l'environnement et à fournir du combustible à leurs familles, leur a aussi donné un nouveau sentiment de confiance, tout en les a aidant à gagner leur vie.

L’une de ces femmes affirme : « Nous détruisions nos forêts à cause de notre besoin constant de bois à brûler. Maintenant, nous nous réunissons une fois par semaine et nous récoltons des semences, nous plantons, nous construisons des clôtures, et nous prenons soin des arbres de notre pépinière. Nous donnons aussi des causeries sur l'environnement à des groupes, et dans les écoles. Ainsi, notre travail profite aussi bien à nous qu’à l'environnement ».

Des activités communautaires simples et peu coûteuses, qui ont un grand impact

La première fois que l'on considère un problème, il peut paraître presque impossible d'y apporter des solutions. Mais en fait, les communautés peuvent réaliser beaucoup de projets peu coûteux qui vont améliorer la situation de tous. Voici quelques-unes des suggestions que nous proposons dans ce livre pour éviter ou résoudre les problèmes médicaux que rencontrent les femmes :

une femme parle
Beaucoup de problèmes de santé propres aux femmes pourraient être prévenus ou traités à temps si on trouvait plus d'agents de santé ayant reçu une formation consacrée à la santé des femmes.
  • Créez un projet d’amélioration des fours de cuisson. Beaucoup de femmes ont des infections pulmonaires, des brûlures et des maux de dos à cause de fours de cuisson inadéquats. Des fours de cuisson améliorés, qui ne coûtent pas cher, sont bien moins dangereux, utilisent moins de combustible, et produisent moins de fumée, peuvent prévenir ces problèmes.
  • Établissez un système de transport d’urgence. Beaucoup de femmes meurent de complications liées à la grossesse, à l'accouchement ou à un avortement non sécurisé. Très souvent, ces morts pourraient être évitées par une prise en charge médicale rapide.
  • Un dépistage -peu coûteux- du cancer peut permettre d'éviter la mort de beaucoup de femmes atteintes du cancer du col de l'utérus ou du cancer du sein. Les cancers sont beaucoup plus faciles à traiter quand ils sont détectés aux premiers stades de la maladie.
  • Essayez de vous organiser pour que toutes les femmes aient accès à des services de planning familial et à de bons soins prénatals. Cela permettra d'éviter beaucoup de morts dues aux complications liées à la grossesse, à l'accouchement et aux avortements mal exécutés.
  • Essayez de vous organiser pour que les agents de santé reçoivent une formation consacrée aux soins de santé de la femme. Ils devraient être formés à faire des examens gynécologiques, des frottis cervicaux et des examens visuels du pelvis, des aspirations manuelles intra-utérines (AMIU ), des examens du sein, et du counseling. Ils devraient aussi savoir comment utiliser les médicaments pour la santé des femmes.

Agir pour que ça change — au niveau du pays

Vous pouvez agir pour la santé, la vôtre et celle de beaucoup d'autres femmes dans votre pays, en travaillant avec d'autres groupes installés dans d’autres parties du pays. Ensemble, vous pouvez faire changer la façon dont votre gouvernement traite les femmes et s'occupe de leur santé. Par exemple, il existe des groupes communautaires qui font pression sur le gouvernement pour qu'il punisse les hommes qui violent ou battent des femmes, ou pour qu'il facilite l'accès à des avortements médicalisés. Vous pouvez aussi faire adopter des lois permettant aux femmes de posséder ou d'hériter de biens, de sorte qu’elles ne soient pas obligées de dépendre des hommes.

Le pouvoir de prendre notre santé en main

De même que « la santé des femmes » représente quelque chose de plus vaste que les soins maternels, elle touche aussi à quelque chose de plus vaste que l’accès à des soins de santé. Pour que l’état de santé général des femmes s’améliore, il faut aussi qu’elles aient elles-mêmes la possibilité de prendre les décisions qui les mèneront à ce but. De plus, il faut qu’elles aient accès à une part équitable des ressources de la communauté et du monde.

En nous unissant à d'autres femmes et hommes dans la lutte pour la santé, nous pouvons réclamer la possibilité de vivre une vie saine, pleine et joyeuse — sans maladies, ni douleur, ni peur.



Cette page a été mise à jour : 17 avr. 2019