Hesperian Health Guides

Chapitre 11 : Arracher une dent

WikiSanté > Là où il n'ya pas de dentiste > Chapitre 11 : Arracher une dent


DENT Ch11 Page 159-1.png


Toutes les dents douloureuses n’ont pas besoin d’être arrachées. Vous devez d’abord évaluer si le problème est grave, et ensuite décider s’il est possible de soigner et de sauver la dent. Certains problèmes –tels que la dévitalisation d’une dent ayant un abcès, ou le maintien avec du fil d’une dent qui bouge– nécessitent les compétences d'un agent de santé dentaire expérimenté. Ainsi, même si vous ne pouvez pas soigner chaque personne, un dentiste plus expérimenté peut vous aider en prenant soin des problèmes dentaires les plus difficiles.

N’arrachez une dent que si c'est nécessaire. Voici trois raisons pour arracher une dent :

  • La dent fait mal constamment, ou bien la douleur débute d’elle-même et réveille la personne pendant la nuit.
  • La dent bouge et fait mal quand vous la touchez.
  • La racine de la dent est cassée, ou le haut de la dent est cassé, laissant le nerf à vif.


Il est important d'apprendre de nouvelles techniques en regardant faire une autre personne. Il ne suffit pas de les lire dans un livre. Trouvez un agent de santé dentaire expérimenté qui pourra vous montrer comment arracher une dent, et ensuite vous regarder le faire vous-même.

Avant de commencer : posez des questions !

Avant de retirer une dent, vous devez vous renseigner sur la santé de la personne. Dites à la personne à quoi elle doit s'attendre, et demandez-lui ensuite :

  • Est-ce que vous saignez beaucoup quand vous vous coupez ? (Si oui, il est possible que la personne saigne beaucoup lorsque vous lui arracherez une dent).
  • Est-ce que vos pieds sont souvent enflés et avez-vous des difficultés à respirer ? (La personne peut alors avoir une maladie du cœur).
  • Est-ce que vous avez des allergies ? (La personne pourrait être allergique à certains médicaments qu'on donne quand on arrache une dent).
  • Est-ce que vous êtes diabétique ? (Si la personne fait du diabète, sa plaie prendra plus de temps à se cicatriser).
  • Êtes-vous enceinte ? (Certains problèmes dentaires peuvent être traités au cours de la grossesse, mais il est parfois préférable d'attendre.)

Si la personne répond "oui" à certaines de ces questions, vous devez alors prendre des précautions particulières.

Cinq problèmes à surveiller

  1. Une personne qui saigne beaucoup doit savoir comment prévenir les saignements suite à l’arrachage de la dent. Expliquez-lui avec soin les étapes à suivre pour arrêter les saignements. Vous pouvez également faire un point de suture pour bien resserrer les gencives ensemble.
  2. Les personnes souffrant de maladies cardiaques prennent souvent de l'aspirine ou des médicaments appelés anticoagulants qui empêchent le sang de coaguler normalement et de former des caillots. Demandez à la personne quels médicaments elle prend. L’héparine, le coumadin, et la warfarine sont des exemples d'anticoagulants. Un autre médicament pour le cœur, la digitaline, n'est pas anticoagulant. Si le médicament n'est pas un anticoagulant, vous pouvez arracher la dent sans souci. Mais n'utilisez pas plus de 2 ampoules d'anesthésique local. L'épinéphrine contenue dans l'anesthésique peut nuire à un cœur déjà faible.
  3. Une personne qui a des allergies peut être allergique à l'aspirine, la pénicilline, l'érythromycine, ou d'autres médicaments que vous utilisez souvent. Trouvez quel médicament peut causer des problèmes et donnez un médicament différent, qui ne provoquera pas de réaction.
  4. La plaie d'un diabétique peut s'infecter. Surveillez attentivement l'endroit où vous avez arraché la dent et donnez des antibiotiques à la personne si une infection commence.
  5. Au cours du dernier mois de la grossesse, une femme peut être trop mal à l'aise pour se faire arracher une dent. Avant qu’elle n’accouche, contrôlez son infection dentaire avec un traitement de 5 jours à la pénicilline, et n’arrachez la dent qu’après la naissance du bébé. Il est également préférable d'attendre si la femme a une pression artérielle élevée, car elle pourrait saigner trop abondamment si vous arrachiez la dent. Pour en savoir plus sur les femmes enceintes, et lire une histoire sur une femme enceinte qui a des problèmes dentaires.

Soyez patient, attentif et prévenant

  • Injectez l’anesthésique local lentement et au bon endroit, de sorte que la dent devienne insensible et que vous ne fassiez pas mal à la personne lorsque vous arrachez la dent. Si la personne dit que la dent fait encore mal, c'est probablement vrai ! Injectez de l’anesthésique à nouveau.
  • Utilisez l'instrument approprié et de manière correcte. Si vous êtes attentif, vous pouvez éviter de casser la dent. Lorsque vous arrachez une dent de lait, redoublez d'attention afin de ne pas abîmer la nouvelle dent qui pousse dessous.
  • Expliquez tout à la personne. Dites-lui à l’avance si quelque chose causera de la douleur, même un peu seulement. Lorsque vous arrachez une dent, vous pouvez par exemple expliquer qu'il y aura comme une sensation de pression. Appuyez sur le bras de la personne pour lui faire ressentir cette sensation à l’avance. Après avoir fini d’arracher la dent, expliquez à la personne ce que vous avez fait et ce qu’elle peut faire à la maison pour faciliter la guérison de la plaie.