Hesperian Health Guides

Chapitre 2 : Offrir des soins de santé adaptés aux personnes handicapées

WikiSanté > Manuel de santé des femmes handicapées > Chapitre 2 : Offrir des soins de santé adaptés aux personnes handicapées

WWD Ch2 Page 29-1.png
une femme utilisant des béquilles qui parle.
Nous pouvons faire entendre nos voix en luttant pour nos droits et en faisant en sorte que les problèmes de handicap deviennent une priorité.

Les femmes handicapées ont le droit d’avoir accès aux soins de santé appropriés. Mais peu de centres de santé, de cliniques, et d’hôpitaux sont accessibles aux femmes handicapées. Ils peuvent aussi être très chers ou très éloignés, et vous ne serez peut-être pas en mesure de vous y rendre, de payer pour la consultation ou le traitement, ou de communiquer avec les agents de santé.

Dans ce chapitre, nous raconterons l’histoire d’une femme, Delphine, et la manière dont elle a travaillé avec les autres femmes de sa communauté pour résoudre le problème de santé dont elle souffrait. Delphine et ses amies ont découvert que la solution durable à son problème était d’aller au-delà de la situation de Delphine. Les problèmes de santé d’une femme handicapée, comme la plupart des problèmes de santé de toutes les femmes, ne sont presque jamais leurs problèmes à elle seule—ses problèmes de santé concernent toute la communauté.

Comme Delphine et ses amies, vous et d’autres femmes handicapées que vous connaissez, pouvez travailler ensemble afin d’avoir accès à des soins de santé appropriés, d’identifier les causes de ces problèmes dans votre communauté et travailler à apporter le changement.

L’histoire de Delphine

Delphine souffre d’une paralysie cérébrale. Elle utilise une chaise roulante pour se déplacer. Elle a un copain qui ne veut pas que quelqu’un dans la communauté sache qu’il entretient des relations sexuelles avec une femme qui a un handicap. Il est un "mari de nuit," qui lui rend visite seulement la nuit, et s’en va avant qu’il ne fasse jour.

Une femme chuchotant à une autre pendant que Delphine parle avec les agents de santé à la clinique.
Pourquoi demande-t-elle des informations sur les rapports sexuels sans risque ?


Delphine se rendit compte un jour qu’elle avait un écoulement vaginal anormal. Elle essaya les traitements traditionnels pour remédier à cela, mais sans succès. L’écoulement s’empira, et elle eut aussi une douleur abdominale. Finalement, Delphine se rendit à la clinique. On ne voulait pas croire en elle quand elle raconta qu’elle avait des relations sexuelles, et elle ne voulait pas donner le nom de son copain de peur de ne plus jamais le revoir.

A la clinique, ils insistèrent sur le fait que son handicap avait causé son problème et essayèrent d’étirer ses bras et ses jambes, chose qui empire ses spasmes musculaires, et ils tentèrent de lui donner des médicaments pour relaxer ses muscles. Les produits ne firent aucun effet pour soulager sa douleur abdominale, et cela s’aggravait au fur et à mesure. Elle commença aussi à suer et à faire une forte fièvre, à avoir des douleurs lorsqu’elle urinait.

Delphine se rappela d’un groupe de femmes handicapées dont lui avait parlé une amie qui se regroupaient et elle alla vers ces dernières pour exposer son problème. Elles lisaient récemment un livre qui leur avait été offert, intitulé où les femmes n’ont pas de docteurs et elles apprirent comment une infection pouvait se transmettre d’une personne à une autre à travers les rapports sexuels.

Deux femmes du groupe se désignèrent volontaires pour accompagner de nouveau Delphine à la clinique. Ensemble, elles seront en mesure de convaincre le docteur sur le fait qu’elle ait eu des relations sexuelles. Ainsi, le docteur fit les tests appropriés et découvrit que Delphine a une sérieuse infection dans son utérus causée par la gonococcie et la chlamydia. Il lui prescrivit le médicament approprié. Il lui dit aussi que son copain devra aussi prendre le médicament, et qu’il devait aussi utiliser des préservatifs pendant les rapports sexuels afin de ne pas la contaminer de nouveau.

Recherche des causes profondes des problèmes

WWD Ch2 Page 31-1.png

Après que Delphine ait pris les produits et qu’elle se sentait mieux, elle crut que son problème de santé était terminé.

Mais après avoir lu le livre, elle savait que cela n’était pas vrai. La prochaine fois que son copain viendrait lui rendre visite, elle sera de nouveau infectée s’il ne suivait pas aussi le traitement et n’utilisait pas les préservatifs.

Delphine discuta du problème avec les autres femmes handicapées du groupe, et ensemble elles décidèrent de jouer à un jeu appelé "Mais Pourquoi..." pour aider chacune à identifier toutes les conditions qui ont occasionné le problème.



Delphine et les autres femmes handicapées jouant au jeu «Mais Pourquoi ?».
POURQUOI Delphine a contracté la gonococcie et la chlamydia ?
Parce qu’elle a été contaminée par son copain.
MAIS POURQUOI les agents de santé ont-ils étirés mes bras et mes jambes au lieu de traiter mon écoulement ?
Parce qu’ils croyaient que ton handicap était la cause de ta maladie. Ils ne pensaient pas qu’il était possible pour toi d’avoir des relations sexuelles.
MAIS POURQUOI ont-ils pensé qu’il était impossible pour moi d’avoir des relations sexuelles ?
Parce que plusieurs agents de santé ne voient pas une personne handicapée comme une personne normale ayant des sentiments. Ils ne savent pas que le handicap n’empêche pas d’avoir des rapports sexuels.


WWD Ch2 Page 32-1.png
MAIS POURQUOI Delphine ne voulait pas donner le nom de son copain aux agents de santé ?
Parce qu’elle avait peur qu’il ne lui rende plus visite.
MAIS POURQUOI arrêterait-il de lui rendre visite ?
Parce qu’il aurait honte. Les gens du village se moqueront de lui du fait qu’il ait eu des relations sexuelles avec une femme handicapée.
MAIS POURQUOI se moqueront-ils de lui ?
Parce qu’ils ne nous considèrent pas comme de vraies femmes. Les gens allaient croire que quelque chose ne va pas chez lui parce qu’il a des relations sexuelles avec une femme handicapée.

Lorsque les femmes terminèrent le jeu, elles décidèrent de noter toutes les causes.

De cette manière, il était facile d’identifier les différentes conditions qui causaient les problèmes de santé et les différents domaines dans lesquels il fallait trouver des solutions.


Un groupe de femmes handicapées écoutant les causes majeures du problème de Delphine.
Les causes physiques
  • Les germes de la Gonococcie
  • Les germes de la Chlamydia
  • Le corps de la femme est plus sensible aux IST que celui de l’homme, surtout si il y a des coupures ou des plaies dans le vagin ou sur le col de l’utérus.
  • Une mauvaise nutrition et plusieurs grossesses peuvent affaiblir les femmes et leurs systèmes immunitaires.
Fausses idées sur le handicap
  • Les femmes handicapées ne sont pas des femmes “normales”.
  • Les femmes handicapées ne peuvent pas avoir des relations sexuelles.
  • Les médecins croient que la plupart des problèmes de santé des femmes handicapées sont liés à leur handicap.
Causes sociales générales
  • Les hommes ont souvent d’autres partenaires sexuels.
  • Les hommes n’aiment pas utiliser les préservatifs parce que ce n’est pas «virile » et ça diminue le plaisir sexuel.
  • Manque de connaissances sur les IST.
  • Les préservatifs féminins sont chers et difficile à trouver.
  • Les hommes ont honte de leurs partenaires handicapées.




Cette page a été mise à jour : 07 août 2020