Hesperian Health Guides

A l’agent de santé :

S’informer sur le handicap

 un agent de santé échangeant avec une femme qui utilise des béquilles.
Je suis très contente que vous m’aviez suggérez d’examiner votre poitrine. La raison pour laquelle vous avez des difficultés à respirer est que vous avez l’asthme. Cela n’a aucun lien avec votre handicap.
Écouter ce qu’une femme handicapée vous raconte sur son état de santé. Vous pouvez plus tard lui demander si elle sent que son handicap affecte son problème de santé ou non.

En général, les médecins et les autres agents de santé sont formés pour soigner les personnes qui ne souffrent pas de handicap. Parfois, ils apprennent très peu sur le handicap au cours de leur formation. Leur seul contact avec les personnes handicapées peut être lorsqu’ils essaient « de soigner » leur handicap.

Les agents de santé doivent apprendre plus sur le handicap. Ils doivent connaitre la façon dont un handicap spécifique peut jouer sur les aspects de la vie d’une femme, tels que la grossesse ou le vieillissement.

La bonne façon pour les agents de santé d’apprendre plus sur le handicap est d’impliquer les femmes handicapées dans les programmes de formation. Les agents de santé auront confiance en apprenant des expériences des femmes handicapées ; ce qui leur permettra de pouvoir former les autres agents de santé sur les soins adaptés aux personnes handicapées.

Les agents de santé apprennent des femmes handicapées

Les agents du Ministère de la Santé en Ouganda ont interrogé et échangé avec les sages-femmes et les accoucheuses traditionnelles à travers le pays afin de collecter des informations dont ils ont besoin pour améliorer leur travail. Plusieurs d’entre eux ont dit qu’ils avaient besoin de plus d’informations sur la manière d’aider les femmes handicapées.

un médecin de sexe masculin s’entretenant avec un groupe d’agents de santé; et l’un d’eux répond.
La semaine prochaine, l’Association des Femmes Aveugles s’entretiendra avec nous.
Super! Je dois savoir comment aider une femme aveugle à obtenir des informations sur le planning familial.

Maintenant, le Ministère de la Santé de l’Ouganda commence à organiser des sessions de formation afin de partager plus d’informations sur la santé des femmes handicapées. Les femmes handicapées participent à l’organisation des sessions de formation. En partageant leurs expériences avec les agents de santé, les femmes handicapées peuvent répondre à des questions sur la manière appropriée de soigner une femme handicapée. Les agents de santé et les femmes handicapées apprennent les uns des autres.

Lorsqu’une femme handicapée vient vous voir pour un problème de santé, considérez-la comme une femme comme toutes les autres femmes. Demandez-lui d’abord la raison de sa venue et ce dont elle a besoin. N’ayez pas de préjugés sur son handicap.

Encouragez-la à poser des questions. De cette manière, elle peut vous expliquer ses problèmes. Respectez ses opinions. Après tout, elle comprend mieux ses problèmes de santé plus que n’importe qui d’autre et peut prendre de bonnes décisions en ce qui concerne le traitement.

Aidez-la à se détendre et donnez-lui le temps d’exprimer ses questions tacites. Cela l’aidera à ne pas avoir peur. Parfois, une femme handicapée n’a pas l’assurance de poser des questions sur ce qui lui préoccupe vraiment. Ou peut-être qu’elle ne se sent pas à l’aise. Toutefois, vous pouvez l’aider à surmonter sa peur, à être plus confiante, et à avoir les informations et les soins dont elle a besoin.

Demandez aux personnes handicapées ce qu’elles attendent de vous. Et lorsqu’elles posent des questions, vous ne devez pas forcément connaître toutes les réponses. Il est bien d’admettre que vous ne connaissez pas une chose, et de proposer de chercher les informations dont elles ont besoin.

une femme utilisant le langage de signes.

Dans ma clinique idéale, l’agent de santé dira : « Y a t’il quelque chose sur votre handicap dont vous pensez que je devrais savoir ? Dites-moi comment votre handicap affecte vos soins de santé. »

Aider les femmes souffrant de handicap spécifique

Une femme aveugle ou malvoyante

a blind woman speaking.une femme aveugle qui parle.
Dites-moi où je me trouve et aidez-moi à trouver une chaise ou une table de consultation. Ne me laissez pas seule au milieu de la salle.
  • A moins que ce ne soit un cas d’urgence, ne touchez pas à la femme avant de lui avoir dit qui vous êtes.
  • Ne pensez pas qu’elle ne peut pas vous voir du tout.
  • Parlez-lui normalement.
  • Si elle se déplace avec un bâton, ne le lui retirez pas.
  • Dites au revoir avant de vous en allez ou de partir.


Une femme sourde ou malentendants

une femme utilisant le langage de signes.
Regardez-moi et non le langage de signes de mon interprète ou du membre de la famille qui interprète mes gestes.
  • Assurez-vous d’avoir retenu son attention avant de parler. Si elle n’est pas assise en face de vous, touchez gentiment son épaule.
  • Ne criez pas ou n’exagérez pas votre discours.
  • Regardez-la en face et ne couvrez pas votre bouche avec quelque chose.
  • Demandez-lui la meilleure manière de communication.



une femme assise dans un fauteuil roulant qui parle.
Parlez directement avec moi et non avec un membre de ma famille ou un travailleur social.

Une femme qui a des difficultés à se déplacer

  • Ne présumez pas qu’elle est mentalement faible.
  • Si possible, asseyez-vous de sorte à l’avoir en face de vous.
  • Ne déplacez pas des béquilles, des cannes, des déambulateurs, ou des fauteuils roulants sans la permission de la femme ou sans prévoir son retour.
  • Si elle utilise un fauteuil roulant, ne vous appuyez pas dessus ou ne touchez pas son fauteuil sans sa permission.


Une femme qui a des difficultés à parler

une femme qui parle.
Ne faites pas semblant de me comprendre lorsque vous ne me comprenez pas.
  • Bien qu’elle parle lentement et difficilement, cela ne veut pas dire qu’elle a des difficultés à apprendre ou à comprendre.
  • Demandez-lui de répéter tout ce que vous ne comprenez pas.
  • Posez des questions auxquelles elle peut répondre par "oui" ou "non."
  • Permettez-lui de prendre le temps nécessaire pour expliquer son problème. Soyez patient.


Une femme avec des difficultés d’apprentissage ou de compréhension

une femme qi parle.
Donnez-moi une information à la fois et répétez si nécessaire.
  • Utilisez des mots simples et des phrases courtes.
  • Soyez poli et patient et ne la traitez pas comme une enfant.



Cette page a été mise à jour : 07 août 2020