Hesperian Health Guides

La migration

Beaucoup de femmes travaillent loin de la maison. Certaines font un long trajet tous les jours. D’autres déménagent bien loin pour s’installer plus près de leur lieu de travail. C’est ce qu’on appelle la « migration».

une femme portant des bagages descend d’un bus
Tout le monde se sent seul au début, et c’est normal.

Le plus souvent, les femmes quittent les régions rurales en direction des villes, où se trouvent de grandes usines qui fournissent de l’emploi, ou bien pour se placer comme domestiques. Certaines femmes ont fait le choix de partir, mais d’autres y ont été forcées parce qu’elles ne trouvaient plus à travailler ou à se nourrir là où elles étaient, ou parce qu’elles gagneraient plus à l’usine. En général, l’argent que touchent ces femmes est essentiel à la subsistance de la famille restée au pays.

À l’occasion de ces migrations, il arrive que la femme se retrouve seule pour la première fois. Elle n’est plus entourée de sa famille, de ses amis, de tous ceux qui lui apportaient un soutien, et cela peut être très effrayant.

Voici quelques idées pour vous aider à vous adapter dans une nouvelle maison :

un groupe de femmes marchent ensemble sur le trottoir, tandis qu’une femme, seule, prend un autre chemin
Évitez les situations dangereuses, par exemple de rentrer seule, à pied, à la maison.
  • Faites-vous des amies parmi vos compagnes de travail. Elles pourraient devenir une nouvelle source de soutien.
  • Trouvez un logement où vous êtes en sécurité. Beaucoup de compagnies qui offrent l’emploi proposent aussi un foyer d’accueil, où les travailleuses peuvent loger. Certains de ces foyers sont sûrs, mais beaucoup ne le sont pas. Les conditions de vie peuvent y être mauvaises, et le loyer trop élevé. La compagnie peut exploiter ses travailleuses, parce que celles-ci n’ont pas d’autre endroit où aller.


Parfois, le seul moyen d’obtenir un logement qui offre de bonnes conditions de sécurité est de le trouver soi-même. Voici l’exemple d’un groupe de femmes qui se sont organisées pour obtenir un logement sûr et décent :

À Dhaka, au Bangladesh, des employées de fabriques de vêtements n’ont plus voulu accepter des conditions de vie malsaines, insupportables, où elles subissaient souvent harcèlements et abus sexuels. Se faisant aider par une femme qui avait de l’expérience en administration, elles ont créé 2 foyers d’accueil. Maintenant, les travailleuses versent une partie de leur salaire au foyer d’accueil. En échange, le personnel du foyer, composé uniquement de femmes, leur fournissent des repas, des ustensiles de cuisine, des couvertures, et d’autres services. Les travailleuses sont en sécurité chez elles, se trouvent près de leur travail, et peuvent économiser une plus grande partie de leur salaire. —Bangladesh



Cette page a été mise à jour : 17 avr. 2019