Hesperian Health Guides

Chapitre 29 : Femmes réfugiées ou déplacées

WikiSanté > Là où les femmes n'ont pas de docteur > Chapitre 29 : Femmes réfugiées ou déplacées

un grand groupe de femmes et d’enfants marchent, en portant des ballots et des paquets

Sur 10 réfugiés et personnes déplacées dans le monde, 8 sont des femmes et des enfants.

Les réfugiés sont des personnes qui traversent la frontière de leur pays pour aller vivre ailleurs parce qu'elles ne se sentent plus en sécurité dans leur pays d'origine. Les personnes déplacées, dites les « déplacés internes », ou « déplacés dans leur propre pays », sont des personnes qui sont forcées de fuir leur lieu d’origine, mais sans changer de pays. Beaucoup de réfugiés et de déplacés internes sont victimes de la prise de pouvoir d’un groupe qui a des préjugés contre le groupe ethnique, la religion, la nationalité ou les opinions politiques de certaines personnes. Si ceux qui ont pris le pouvoir contrôlent aussi des ressources essentielles comme la nourriture et l’eau, c’est pour rester en vie que les populations visées sont obligées de quitter leur lieu d’habitation.

Plus de 80 % des réfugiés et déplacés sont des femmes et des enfants. Les hommes ont été tués dans les combats, ou forcés de quitter leur famille. Comme tous les réfugiés et déplacés, les femmes ne doivent pas être forcées à retourner chez elles. Elles ont aussi besoin d’être protégées par des lois qui leur donnent des droits économiques et sociaux, pour qu’elles puissent accéder aux ressources essentielles, nourriture, logement, vêtements, et soins de santé. En tant que femmes, elles doivent être spécialement protégées contre les attaques armées et les abus sexuels et physiques.

Ce chapitre décrit certains des problèmes de santé que rencontrent les femmes réfugiées et déplacées. Mais surtout, il examine le rôle que ces femmes peuvent jouer dans leur nouvelle communauté.



Cette page a été mise à jour : 13 juin 2019