Hesperian Health Guides

Les règles

Environ une fois par mois au cours des années où elle est fertile, un liquide composé en partie de sang quitte l'utérus de la femme, traverse son vagin et s'écoule hors de son corps pendant quelques jours. C'est ce qu'on appelle les « règles » ou « menstruations ». C'est un processus naturel qui fait partie de la préparation du corps à la grossesse.

des femmes de diverses cultures parlent
Partout dans le monde, les femmes appellent leurs règles de différentes façons.
Je vois la lune.
J’ai mon habitude mensuelle.
J’ai un visiteur de Russie.
J’ai mes saignements mensuels.
J’ai mes règles.
Maria pleure.
J’ai la visite d’un ami.

La plupart des femmes considèrent que leurs règles sont une partie normale de leur vie. Mais souvent, elles ne savent pas pourquoi les règles se produisent, ni pourquoi il leur arrive de varier.

Le cycle mensuel (ou cycle menstruel)

Chaque femme a un cycle mensuel différent. Il commence le premier jour des saignements. La plupart des femmes saignent tous les 28 jours. Mais certaines saignent tous les 20 jours, et d'autres, tous les 45 jours.

La quantité d'œstrogènes et de progestérone produite dans les ovaires varie au cours du cycle mensuel. Pendant la première moitié du cycle, les ovaires produisent surtout des œstrogènes, ce qui entraîne la formation d'une épaisse couche de mucus, fait de sang et de tissu organique, sur les parois de l'utérus. Le corps fabrique cette couche de mucus pour que le bébé ait un « nid » confortable dans lequel il pourra grandir, au cas où la femme tomberait enceinte ce mois-là.

Près de 14 jours avant la fin du cycle, quand la couche muqueuse est prête, un ovule se détache de l'un des deux ovaires. C'est ce qu'on appelle l'ovulation. L'ovule descend ensuite par un tube (la trompe de Fallope) jusqu'à l'utérus. À ce moment, la femme est fertile et peut devenir enceinte. Si elle vient d’avoir des rapports sexuels, l'un des spermatozoïdes de l'homme peut se joindre à l'ovule. C'est ce qu'on appelle la fécondation, et c'est le début d’une grossesse.

La femme peut constater que le temps qui s’écoule entre chaque saignement mensuel change à mesure qu'elle vieillit, ou après l'accouchement, ou en raison du stress.

Pendant les 14 derniers jours du cycle — jusqu'au début du prochain saignement mensuel — la femme produit aussi de la progestérone. La progestérone prépare les parois de l'utérus à la grossesse.

Pendant la plupart des mois de la vie de la femme, l'ovule n'est pas fécondé, de sorte que la couche de mucus qui a tapissé les parois de l'utérus ne sert à rien. Les ovaires arrêtent de produire les œstrogènes et la progestérone, et la couche de mucus commence à se décomposer. Quand la couche muqueuse qui tapissait les parois de l'utérus quitte le corps, pendant les saignements mensuels, l'ovule est aussi évacué. C'est le début d'un nouveau cycle mensuel. Après le saignement mensuel, les ovaires recommencent à produire plus d'œstrogènes et une autre couche muqueuse commence à se former.

Le cycle mensuel
quatre dessins montrant les changements qui se produisent dans les organes reproducteurs de la femme pendant le cycle mensuel
Pendant le saignement mensuel, la couche muqueuse se décompose
sang
Juste après le saignement
trompes de Fallope
ovaire
couche muqueuse sur les parois de l’utérus
utérus
vagin
Quand l’ovaire libère un ovule

(ovulation)…

...la couche muqueuse s’épaissit.
ovule
5 jours après l’ovulation, la couche muqueuse s’épaissit encore.
Chez la plupart des femmes, le cycle menstruel complet dure environ 28 jours — tout comme le cycle de la lune.

Problèmes liés aux règles

Quand vos règles vous posent des problèmes, essayez d’en parler avec votre mère, vos sœurs ou vos amies. Vous trouverez peut-être qu’elles vivent ou ont vécu la même chose et qu’elles peuvent vous aider.

Changements au niveau du saignement

Il arrive que l'ovaire ne libère pas d'ovule. Dans ce cas, le corps produit moins de progestérone, ce qui peut changer la fréquence et la quantité de saignements. Les filles dont les règles ne font que commencer — ou les femmes qui ont arrêté d'allaiter depuis peu — peuvent ne saigner qu'un mois sur deux, ou avoir très peu, ou trop de saignements. Mais généralement, leurs cycles deviennent plus réguliers avec le temps.

Les femmes qui utilisent des méthodes hormonales de planning familial ont parfois des saignements au milieu du mois. Pour en savoir plus sur les changements du flux du sang qui peuvent être causés par l’utilisation de méthodes hormonales, voir Les "Méthodes hormonales de planning familial".

Les femmes plus âgées qui ne sont pas encore ménopausées, peuvent avoir des saignements plus abondants ou plus fréquents que dans leur jeunesse. À mesure qu'elles approchent de la ménopause, leurs règles peuvent disparaître pendant quelques mois, puis revenir.

Les douleurs pendant les règles

Pendant les règles, l’utérus se resserre pour pouvoir expulser la couche muqueuse. Ces contractions, qu’on appelle parfois « crampes », peuvent causer des douleurs dans le bas-ventre ou dans le bas du dos. Les douleurs peuvent apparaître avant le saignement, ou juste après qu’il a commencé.

Ce que vous pouvez faire :
un pouce presse un point sur la main
En appuyant fortement sur l'endroit sensible situé entre le pouce et l'index, vous pouvez soulager plusieurs types de douleur. Dans la section sur l’acupression, vous trouverez des indications sur les autres endroits du corps où une pression permet de soulager la douleur des règles.
  • Massez-vous le bas du ventre, pour aider les muscles contractés à se détendre.
  • Remplissez d’eau chaude une bouteille en plastique ou un autre contenant, et placez-le sur le bas de votre ventre ou de votre dos. Ou servez-vous d’un tissu épais que vous aurez fait tremper dans l’eau chaude.
  • Buvez des tisanes à base de feuilles de framboises, de gingembre, ou de camomille. Les femmes de votre communauté connaîtront peut-être d’autres tisanes qui soulagent ce genre de douleur.
  • Poursuivez votre travail habituel.
  • Essayez de faire de l’exercice physique et de marcher.
  • Prenez des antidouleurs légers. L’ibuprofène est bien indiqué pour les douleurs des règles.
  • Si vous saignez beaucoup et que rien d’autre ne marche, la prise d’une pilule contraceptive à faible dosage, pendant 6 à 12 mois, peut vous soulager.

Le syndrome prémenstruel (SPM)

une femme qui a l’air de souffrir, se tient la tête et le ventre

Pendant quelques jours, juste avant le début de leurs règles, certaines femmes et certaines jeunes filles ressentent des malaises. Elles présentent l’un ou plusieurs des signes d'un trouble connu sous le nom de « syndrome prémenstruel » (SPM). Les femmes qui ont un SPM peuvent remarquer les effets suivants :

  • mal aux seins
  • sensation que le bas-ventre est plein
  • constipées (elles n’arrivent pas à avoir des selles)
  • plus fatiguées
  • muscles douloureux, surtout au bas du ventre ou au dos
  • changement dans la qualité du mucus vaginal
  • visage gras, des boutons y poussent
  • émotions intensifiées, ou difficiles à contrôler


Beaucoup de femmes ont au moins un de ces signes chaque mois, et certaines d'entre elles peuvent les avoir tous. Elles peuvent aussi présenter des signes différents d'un mois à l'autre. Pour bien des femmes, les jours qui précèdent le début de leurs règles sont une période de perturbation. Mais d'autres femmes disent qu'elles se sentent plus créatives et plus efficaces à ces moments.

Ce que vous pouvez faire :

Les « petits trucs » qui soulagent un peu le SPM sont différents d’une femme à l’autre. Pour trouver ce qui vous fera du bien, essayez différentes choses et choisissez celles qui vous aideront à vous sentir mieux. Pour commencer, essayez de suivre les conseils donnés plus haut sur la manière d'alléger les douleurs des règles.

quatre jeunes filles jouent au basketball
Une activité physique peut calmer les signes de SPM.

Ces suggestions pourraient aussi vous être utiles :

  • Mangez moins de sel. Le sel fait que votre corps retient plus d’eau, ce qui aggrave la sensation de gonflement que vous avez dans le bas-ventre.
  • Essayez d’éviter la caféine (que l’on trouve dans le café, le thé et certains sodas, comme les colas).
  • Essayez de manger des céréales complètes, des arachides, du poisson, de la viande et du lait frais, ou d'autres aliments riches en protéines. Quand votre corps absorbe ces aliments, il se débarrasse aussi de l'eau qui est en trop, ce qui réduit les sensations de ballonnement et de contraction que vous pouvez avoir dans le bas-ventre.
  • Essayez d’utiliser des plantes médicinales. Demandez aux femmes âgées de votre communauté de vous indiquer celles qui marchent.



Cette page a été mise à jour : 17 avr. 2019