Hesperian Health Guides

Chercher le meilleur traitement

une femme qui utilise une échelle de l'équilibre.
Quand les avantages sont plus grands que les risques, une action en vaut la peine.

Quand vous traitez un problème de santé, que ce soit de l’anémie, un travail trop long, ou un saignement abondant, vous devez rechercher le traitement qui présente le plus d’avantages et le moins de risques de dommages.

Avantages et risques

Chaque fois que vous prenez une décision à propos d’un traitement médical, vous devez tenir compte des avantages et des risques.

Un avantage est le bon résultat qu’une action ou un traitement pourrait donner. Un risque est le dommage qu’il pourrait causer. Chaque fois que vous prenez une décision, essayez de choisir l’action qui comporte le plus d’avantages et le moins de risques.

Pensez à nouveau à Elena et à Céleste : que faire si l’anémie d’Elena ne disparaît pas après qu’elle a mangé beaucoup d’aliments riches en fer et pris des comprimés de fer ? Céleste et elle devront prendre une décision difficile.

Céleste sait qu’une femme souffrant d’anémie grave est probablement plus en sécurité quand elle accouche dans un centre médical bien équipé que si elle accouchait chez elle. Ainsi, s’il y a une trop grande perte de sang, une transfusion sanguine est possible immédiatement. Sans ces soins, Elena deviendrait très faible après l’accouchement. Cette faiblesse augmenterait les risques d’infection. Il lui serait donc très difficile de s’occuper de sa famille et d’elle-même. Et si une mère n’est pas capable de s’occuper de son bébé, celui-ci aussi peut être en danger.

D’un autre côté, la plupart des femmes du village souffrent d’anémie. Et la plupart d’entre-elles n’ont pas de problèmes graves après leur accouchement. L’hôpital se trouve à une journée de voyage et coûte très cher. La famille d’Elena dépenserait la majeure partie ou la totalité de son argent si elle y accouchait.

Rester à la maison et aller à l’hôpital, chacune de ces options comportent des avantages et des risques. Que feriez-vous ?

Les médicaments ont des avantages et des risques. Même un médicament qui est très utile pour traiter un problème de santé peut avoir des effets secondaires ou présenter des dangers. Dans ce livre, nous parlons d’interventions et de médicaments qui comportent des risques très graves. Nous en parlons quand-même, parce que quand ils sont vraiment nécessaires, ces moyens peuvent permettre de sauver des vies. Mais avant de donner un médicament ou de faire une intervention effractive (c’est-à-dire à l’intérieur du corps), y compris des interventions d’urgence comme l’extraction du placenta à la main ou l’évacuation de l’utérus par AMIU, vous devez décider si vous pouvez le faire – avec plus d’avantages que de risques.


une sage-femme et une autre femme discutent pendant qu'une femme en travail seigne du vagin.
Nous devons l’emmener tout de suite à l’hôpital ! Là, ils pourront sortir le placenta et arrêter le saignement.
Pourquoi vous ne pouvez pas le faire vous même ?
C’est trop dangereux ! Á l’hôpital, c’est plus sûr.
une sage-femme se désinfecte les mains et parle avec une autre femme; une femme en travail saigne du vagin.
Je vais devoir introduire ma main à l’intérieur pour extraire le placenta.
Est-ce que ce n’est pas dangereux ?
Oui, très dangereux ! Mais la pluie a emporté la route – et il n’y a aucun autre moyen de l’aider avant qu’elle ne saigne à mort.

Types de médicaments

Partout dans le monde, les gens utilisent différentes manières de guérir :

  • mortier pilon avec des herbes
    La médecine traditionnelle (les remèdes-maison) : ces moyens de soigner les maladies ont été transmis par les vieux guérisseurs aux plus jeunes, tout au longs des générations. Les méthodes traditionnelles de guérison font appel au massage, aux plantes médicinales, et à la communication avec le monde spirituel.

    Les médicaments traditionnels, surtout les remèdes préparés à la maison, peuvent être très efficaces. Ils sont souvent sans danger, plus faciles à utiliser et moins coûteux, pour traiter la plupart des problèmes de santé. Et quand l’argent ou les sources d’assistance manquent, les plantes, les techniques de massage, et les autres méthodes traditionnelles de guérison seront, elles, encore là.

    Beaucoup de médicaments traditionnels ont été testés par la science moderne. Les tests ont montré que certains remèdes traditionnels marchent bien et que d’autres ne marchent pas, ou qu’ils ne marchent que parce que les gens y croient très fort. Certains médicaments traditionnels sont nocifs (font du mal) ou dangereux.
  • des pilules


  • La médecine occidentale : ce système de traitement se base sur des tests scientifiques, des médicaments fabriqués, et sur la chirurgie, pour soigner les problèmes de santé.

  • Les systèmes non-occidentaux comme l’acupuncture, l’Ayurveda, ou l’homéopathie : ces systèmes de traitement ont, dans certains cas, été employés depuis des milliers d’années, ils sont enseignés dans les livres et dans des écoles, et ont parfois été testés scientifiquement. Beaucoup d’entre eux utilisent aussi des plantes médicinales.


Une même personne peut utiliser plusieurs de ces systèmes de traitement.

Il n’y a pas assez de place dans ce livre pour décrire en détail tous les systèmes de traitement. Ce qui est important à retenir, c’est que chaque système comporte des avantages, et que tout type de médicament doit être utilisé avec précaution.

La médecine occidentale

La médecine occidentale, quand elle est correctement utilisée, peut sauver des vies. Et la médecine occidentale est généralement la meilleure pour traiter les urgences. Par exemple, quand une femme saigne abondamment après un accouchement, il existe peutêtre dans votre région des plantes médicinales qui peuvent ralentir son hémorragie. Mais les médicaments occidentaux sont souvent plus efficaces et ils agissent plus rapidement – ils ont plus de chances de sauver la vie d’une femme qui est en train de se vider de son sang

Utilisez correctement les médicaments occidentaux

La plupart des médicaments occidentaux ont été soigneusement testés par la science moderne. La médecine occidentale est généralement très efficace. Mais les remèdes occidentaux sont souvent chers, certains ont des effets secondaires, et bien souvent, ils ne sont pas nécessaires. La plupart des problèmes de santé simples pourraient être aussi bien soignés par des remèdes traditionnels ou des remèdes préparés à la maison, ou simplement en ne prenant aucun médicament.

une femme avec un petit enfant parle avec une soignante.
Ne pensez-vous pas qu’il a besoin d’une piqûre ?
Non. Il n’a qu’un rhume. Laissez-le se reposer, donnez-lui une bonne nourriture et beaucoup d’eau. Des médicaments forts ne l’aideront pas et pourraient même lui causer du mal.
Prenez le temps d’expliquer pourquoi les médicaments ne sont pas nécessaires.

L’emploi de n’importe quel médicament quand il n’est pas nécessaire, ou l’utilisation exagérée de médicaments, peuvent causer de graves problèmes de santé. Par exemple, certaines personnes pensent que seule une piqûre pourrait les soulager quand elles sont malades. Le plus souvent, ces personnes se sentiraient mieux si elles ne faisaient rien, et dans beaucoup de cas, des piqûres inutiles ont causé des abcès ou transmis une maladie (comme le VIH), parce qu’elles avaient été administrées avec des aiguilles non stérilisées. Ainsi, bien que les médicaments permettent de sauver des vies, ils doivent être utilisés comme il faut.

L’essentiel de ce livre porte surtout sur la médecine occidentale

Ce livre montre surtout comment utiliser les méthodes de soins occidentales. Il y a une principale raison à cela : on trouve les médicaments occidentaux dans la plupart des régions du monde. Nous n’en savons pas assez, et nous n’avons pas assez de place dans ce livre pour expliquer comment utiliser les millions de plantes traditionnelles et les méthodes de soins qui sont utilisées de par le monde. Par conséquent, nous vous encourageons à utiliser la fin de ce livre pour décrire les méthodes traditionnelles que vous employez. Et si vous traduisez ou adaptez ce livre, n’oubliez pas d’inclure vos méthodes de soins locales. Il est très important de partager ces méthodes traditionnelles pour qu’elles ne soient pas oubliées !

Le choix d’un médicament sûr et utile

une femme porte des feuilles et parle avec une femme enceinte.
J’ai préparé une tisane à partir de cette plante. Elle semble toujours faire de l’effet quand le travail est lent.
Merci. Mais est-ce qu’elle cause un problème quelconque ?

Avant de donner un médicament (traditionnel ou occidental), vous devez être certaine qu’il est sûr et utile. Pour savoir si c’est le cas, pensez aux questions suivantes (et demandez aux autres) :

  • À quoi sert-il ?
  • Que se passe-t-il quand vous l’utilisez ?
  • Est-ce qu’il permet souvent de soulager un problème ?
  • Quels sont les effets secondaires ou les autres difficultés qu’il cause ?

Quand vous essayez un traitement pour la première fois, utilisez-le seul, sans d’autres traitements. De cette manière, vous saurez s’il marche, et s’il occasionne des problèmes.Voyez l’utilisation sans danger des médicaments.

Médecine et cupidité

Malheureusement, certains guérisseurs et soignants sont motivés par la cupidité (l’amour de l’argent). Pour se faire de l’argent, ils peuvent recommander un traitement qui n’est pas nécessaire, ou qui est inefficace, ou même dangereux. Certains guérisseurs profitent du respect que les autres leur portent pour vendre des potions ou des médicaments qui, en réalité, n’ont aucune efficacité.

des drogues dangereuses tombe d'un camion sur un homme et le camionneur dit  "Merci, idiot !"

Certaines entreprises qui fabriquent et vendent des médicaments profitent aussi de leur réputation pour tromper les gens. Quand les compagnies pharmaceutiques (fabricants de médicaments) agissent de cette manière, des communautés entières peuvent être mises en danger. Par exemple, une compagnie pharmaceutique américaine nommée Eli Lilly, fabriquait dans le passé un médicament appelé diéthylstilbestrol (DES). Le DES devait en principe prévenir les fausses couches. En réalité, le DES n’empêche pas les fausses couches. Il cause malformations congénitales (anomalies à la naissance) et le cancer. Eli Lilly savait que le médicament pouvait causer ces problèmes, mais continuait tout de même à le vendre. Et même quand le médicament a été déclaré illégal aux États-Unis, il était encore vendu dans d'autres pays.

Connaître ses limites

Savoir quand il ne faut rien faire

Dans ce livre, nous parlons surtout des moyens de résoudre les problèmes de santé. C’est important. Mais dans bien des cas, la meilleure chose à faire pour une femme en travail est... de ne rien faire ! Une femme qui est en bonne santé doit en principe avoir un accouchement heureux et sans problème. La plupart des grossesses se passent bien.

Les interventions qui sont inutiles peuvent causer de sérieux problèmes. Respectez le déroulement de l’accouchement. Quand tout va bien, il faut observer et attendre.

Savoir quand demander de l’aide

une sage-femme qui a l'aire sérieuse
Décider quand il faut agir peut s’avérer difficile. Quand vous êtes dans le doute – demandez de l’aide médicale.

Quel que soit votre savoir-faire, il arrivera des moments où vous aurez besoin d’aide. Savoir quand demander un avis médical, quand faire appel à une autre sage-femme, ou quand envoyer une femme chez le médecin ou dans un centre médical, est une forme de jugement que chaque sage-femme doit essayer d’exercer.

Il peut être difficile de savoir quand rechercher une aide médicale. Les hôpitaux et centres médicaux sont souvent chers et éloignés. De plus, beaucoup de femmes ont peur d’y aller. Une femme qui n’a qu’un petit problème voudra sans doute rester chez elle. Le plus souvent, elle ne voudra pas aller dans un centre médical inutilement. Mais si elle reste chez elle et sans aide, elle court le risque que la situation s’aggrave sérieusement.

Si vous savez qu’une femme a un problème comme un saignement continuel, une infection ou une pré-éclampsie, ne tardez pas — recherchez une assistance médicale. Plus vite vous irez, plus ses chances de récupérer seront grandes. Parfois vous devez faire très vite, et parfois ce n’est pas nécessaire. Si la phase de travail dure longtemps par exemple, et que vous vivez et travaillez très loin d’un centre médical, vous devrez partir très tôt, avant que le problème ne s’aggrave. Si le centre médical est de l’autre côté de la route, vous avez plus de temps.

Sachez quand il faut intervenir à la maison

une femme par terre qui est tombé de sa chaise.

Les sages-femmes qui travaillent très loin des hôpitaux ou autres centres médicaux doivent aussi parfois appliquer elles-mêmes des traitements qu’il vaudrait mieux effectuer dans un centre médical ou hospitalier – parce que la femme a besoin de ce traitement immédiatement. Par exemple, si une future maman se trouve dans un village isolé et qu’elle a une attaque d’éclampsie, la sage-femme devra lui faire prendre du sulfate de magnésium, un médicament qu’en temps normal, on n’administre pas à la maison sans courir de risques. Puis la sage-femme devrait amener la femme à un centre médical immédiatement, parce que la crise d’éclampsie et le sulfate de magnésium sont tous deux très dangereux.


ATTENTION !   Dans ce livre, nous expliquons comment pratiquer certaines interventions qui seront dangereuses si elles ne sont pas réalisées correctement, par exemple : faire un examen gynécologique, introduire un DIU, ou recoudre une déchirure. Il ne suffit pas de lire la description de ces méthodes. Il faut avoir d’abord observé des soignants expérimentés à l’ouvrage. Puis, vous devrez vous entraîner avec près de vous quelqu’un qui a de l’expérience et une formation spéciale, et qui vous observera et vous aidera. Ce n’est qu’après vous êtes entraînée plusieurs fois que vous pourrez pratiquer ces interventions vous-même.



Cette page a été mise à jour : 11 sept. 2019