Hesperian Health Guides

Les complications des IST

La maladie inflammatoire pelvienne (MIP)

On appelle maladie inflammatoire pelvienne (ou MIP) toutes les infections qui peuvent atteindre les différentes parties reproductrices dans le bas-ventre de la femme. La MIP est souvent appelée ‘infection pelvienne’.

Vous avez plus de chances d’avoir une infection pelvienne si vous avez eu une IST qui n’a pas été guérie, surtout si c’était une gonorrhée ou une chlamydiose ; ou si vous avez récemment accouché, fait une fausse couche ou un avortement, ou posé un DIU.

Les microbes qui causent l’infection pelvienne entrent par le vagin, passent à travers le col de l’utérus, puis continuent dans l’utérus, les trompes, et les ovaires. Si l'infection n’est pas traitée à temps, elle peut causer des douleurs chroniques, une maladie grave, ou la mort. Une infection dans les trompes utérines pourra laisser des cicatrices qui rendent la femme infertile, ou augmentent ses chances d’avoir une grossesse en dehors de l'utérus (grossesse extra-utérine ou tubaire).

illustration de ce qui précède : infection dans une trompe de Fallope causée par des bactéries qui entrent par le vagin

infection
trompe
bactéries
vagin
utérus

La MIP ne cause pas toujours de douleurs.

Symptômes (vous pouvez en avoir plusieurs) :
  • des douleurs dans le bas-ventre
  • une forte fièvre
  • vous vous sentez très mal et très faible
  • des pertes vaginales vertes ou jaunes, qui sentent mauvais
  • des douleurs ou des saignements pendant les rapports sexuels

une femme alitée, qui semble malade et faible

Traitez l’infection pelvienne immédiatement.
Traitement :

Prenez tout de suite les médicaments suivants. Si vous ne vous sentez pas mieux au bout de 2 jours et 2 nuits (48 heures) ; si vous êtes très malade, avec une forte fièvre et des vomissements ; si vous êtes enceinte, ou vous avez récemment accouché ou eu un avortement, allez immédiatement dans un centre de santé ou un hôpital. Vous aurez peut-être besoin de médicaments très forts, à injecter dans une veine (IV).

Médicaments contre l’infection pelvienne
Cette infection est généralement causée par plusieurs microbes différents ; il faut donc prendre plus d’un médicament pour la guérir.
Médicaments Combien en prendre Quand et comment le prendre
ceftriaxone 250 mg injecter dans un muscle en une seule dose
ou spectinomycin 2 grammes (2000 mg) injecter dans un muscle en une seule dose
ET
doxycycline
(ne pas prendre en cas de grossesse et évitez de prendre si vous allaitez)
100 mg
par la bouche, 2 fois par jour pendant 10 jours
ou azithromycin
(prendre l’azithromycine avec de la nourriture ; sans danger pour la grossesse)
1 gramme (1000 mg) par la bouche en une seule dose, puis une deuxième dose 1 semaine (7 jours) plus tard
ou érythromycine
(sans danger pour la grossesse)
500 mg par la bouche, 4 fois par jour pendant 14 jours
ou amoxicillin
(l’amoxicilline peut être utilisée si vous êtes enceinte et qu’il n’y a pas d’azithromycine ni d’érythromycine)
500 mg par la bouche, 3 fois par jour pendant 14 jours
ET
métronidazole
(évitez le métronidazole pendant les 3 premiers mois de la grossesse)
400 à 500 mg par la bouche, 3 fois par jour pendant 10 jours
Le partenaire de la femme devrait aussi être traité, avec les médicaments indiqués dans le tableau « Si vous pensez être À RISQUE d’IST ».

IMPORTANT! Ne buvez pas d'alcool tant que vous prenez du métronidazole.

Mon mari enseignait dans l’école d’une ville qui se trouve loin de notre village. Il ne revenait me voir que quelques fois dans l’année. Après une de ses visites, je suis devenue très malade, avec de la fièvre et une douleur terrible dans le ventre. Je ne savais pas ce qui causait ma maladie….J’ai essayé plusieurs remèdes sur les conseils du guérisseur traditionnel, mais ça n’a pas marché. Je ne voulais pas aller chercher de l’aide loin du village parce que je ne voulais pas quitter mes enfants ; en plus, je n’avais pas beaucoup d’argent. Mais je suis devenue tellement malade que mes voisins ont cru que j’allais mourir. Alors ils m’ont mise dans un camion, et m’ont transportée jusqu’à l’hôpital le plus proche, à 140 km du village.
une femme couchée dans un lit d’hôpital


Le docteur de l’hôpital a dit que c’était une gonorrhée, et que ça avait causé une infection grave dans mon ventre. Il a dit que j’aurai besoin d’une opération qui coûte cher, et aussi de médicaments que je devrai prendre pendant longtemps avant de guérir. Il a dit aussi que je ne pourrai probablement plus avoir d’enfants. Maintenant, je regrette de ne pas avoir pris les médicaments qu’il fallait dès que je suis tombée malade.

—République centrafricaine

À part la MIP, les IST peuvent causer d’autres problèmes chez la femme. Une femme qui a une IST non guérie a plus de chances d’être infertile ou d’avoir des grossesses tubaires. Les IST peuvent aussi causer :

Traiter une IST à temps peut prévenir des complications.

Lèvre du vagin enflée (inflammation de la glande de Bartholin, bartholinite)

Il y a dans le vagin deux petites poches appelées glandes, qui fabriquent un liquide destiné à garder le vagin mouillé. Des microbes peuvent y entrer, si bien que l’une ou les deux glandes s’infectent.

WWHND10 Ch16 Page 276-1.png
Symptômes :
  • lèvre du vagin enflée, chaude, douloureuse, de couleur plus sombre. Le plus souvent, cela n’arrive que d’un côté.
  • il y a parfois gonflement sans douleur


Même si elle n’est pas toujours transmise par une infection sexuelle, cette maladie apparaît souvent chez les femmes qui ont une gonorrhée ou une chlamydiose.

Traitement :
  1. Faites tremper un tissu dans de l'eau propre chaude, et placez-le sur la partie enflée. Ne mettez pas de l'eau trop chaude pour ne pas vous brûler. Répétez ce traitement aussi souvent que vous le pouvez, jusqu'à ce que l’enflure s’ouvre et que le pus sorte, ou jusqu'à ce que l'enflure diminue.
  2. De plus, vous et votre partenaire devez tous les deux prendre des médicaments contre la gonorrhée et la chlamydiose. Voir le tableau des médicaments « Si vous pensez être À RISQUE d’IST ».
  3. Si la zone est douloureuse et reste enflée, consultez un soignant qualifié qui pourra fendre la peau et faire sortir le pus.

Problèmes chez le nouveau-né

En savoir plus

soin des yeux

un bébé avec des paupières enflées et du liquide qui sort de ses yeux

Une femme enceinte qui a une gonorrhée ou une chlamydiose, peut passer ces infections à son bébé. L’infection peut gagner les yeux du bébé et le rendre aveugle. Pour éviter l’infection et la cécité, mettez une pommade antibiotique sur les yeux du bébé tout de suite après la naissance. La chlamydiose peut aussi causer une pneumonie chez le nouveau-né.