Hesperian Health Guides

Conséquences sur la santé

Grossesse

Vous pouvez éviter une grossesse résultant d’un viol si vous agissez très vite et utilisez une méthode de planning familial d’urgence. Vous devez agir le plus vite possible, mais pas plus tard que 5 jours après le viol.

IMPORTANT ! Dans certains pays, l’avortement est sécurisé et légal pour les femmes et les filles qui ont été violées. Demandez à un soignant ou à une association de femmes si c’est le cas dans votre pays.

Infections sexuellement transmissibles (IST)

Les IST se communiquent plus facilement quand le rapport sexuel a été violent, parce que la peau du vagin risque d’avoir été déchirée. Si l’homme qui vous a violée a une IST, il vous a peut-être contaminée. Comme vous ne pouvez pas savoir s’il est lui-même infecté, vous devez vous faire soigner de toutes façons, afin de ne pas devenir infectée vous-même et de ne pas passer l’infection à d’autres. Prenez des médicaments contre la gonorrhée, la syphilis, et la chlamydiose, et surveillez les symptômes d’autres IST. Prenez ces médicaments dans tous les cas, même si vous ne pensez pas être infectée.

Dans certains endroits, il est maintenant possible d’obtenir des médicaments qui diminuent le risque d’infection au VIH après un viol, mais ce traitement doit être pris dans les 72 heures après l’agression.

Vous devez également essayer de faire un test de dépistage du VIH. Dans les régions où l’infection au VIH est très répandue, il peut être préférable de prendre des médicaments qui empêchent la transmission du VIH, entre 24 et 72 heures après l’agression. Consultez un soignant qui connaît bien les traitements antirétroviraux (TAR) ; il pourra vous dire quels médicaments sont généralement utilisés dans votre région. Vous devrez prendre ces médicaments pendant 28 jours.

Déchirures et coupures

Le viol endommage parfois les parties génitales, parce qu’il cause des déchirures et des coupures. Ces blessures sont souvent douloureuses, mais elles disparaissent avec le temps. S’il y a beaucoup de saignements, vous devrez peut-être voir un soignant qualifié pour faire des points de suture et qui saura recoudre ces déchirures. Pour les petites coupures et déchirures :

une femme assise dans une cuvette avec les pieds par terre
En savoir plus

blessures et plaies

  • Baignez la zone génitale 3 fois par jour dans de l’eau tiède, qui aura été bouillie et refroidie. Des feuilles de camomille ajoutées à l’eau pendant qu’elle bout aideront à calmer la douleur et faciliteront la guérison des tissus blessés. Vous pouvez aussi mettre du gel d’aloès sur les blessures.
  • Versez de l’eau sur votre zone génitale pendant que vous urinez (faites pipi), pour diminuer la sensation de brûlure. Si vous buvez beaucoup d’eau, votre urine sera plus diluée (moins forte) et vous brûlera moins.
  • Surveillez les signes d'infection : chaleur, mauvaise odeur, liquide jaune (pus) sortant de la zone déchirée, ou une douleur qui s'aggrave.
  • Après un rapport sexuel violent, les femmes attrapent souvent des infections de la vessie ou des reins.

Les relations sexuelles après un viol

une femme parle à un homme dans une chambre à coucher
Je suis désolée, mais je ne me sens pas encore prête.

Vous pourrez avoir des rapports sexuels normaux après un viol. Il faudra attendre que vos parties génitales ne vous fassent plus mal, et que les tissus déchirés aient guéri. Les rapports sexuels qui suivent un viol sont souvent difficiles pour la femme, car ils lui rappellent ce qu’elle a vécu. Si cela vous arrive, parlez-en avec votre compagnon, dites-lui pourquoi vous avez besoin d’attendre.

Il arrive aussi que le compagnon d’une femme qui a été violée la rejette. Il ressent peut-être de la honte, et se comporte comme s’il était en colère contre elle. Ceci peut être très dur pour la femme, qui doit déjà arriver à gérer beaucoup de sentiments très difficiles.

Arriver à surmonter les sentiments soulevés par le viol

L’expérience du viol peut vous perturber bien longtemps après que votre corps a guéri. Voici quelques-unes des réactions que l’on rencontre fréquemment chez les femmes qui ont été violées :

une femme repasse plusieurs idées dans son esprit
Si personne ne l’apprend, j’arriverai peut-être à oublier.
Qu’est-ce que j’ai fait que je n’aurais pas dû faire ?
C’était il y a si longtemps…Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à oublier ?
Comment est-ce qu’il a OSÉ me faire ça ?
Il se passera peut-être beaucoup de temps avant que vous ne vous sentiez mieux, mais de parler à quelqu’un en qui vous avez confiance, ou qui elle-même a connu cette expérience, peut vous aider à vous remettre.

Pour la femme qui a été violée, il est très important de parler à quelqu’un, ou de faire quelque chose qui l’aide à se sentir mieux — chaque femme doit trouver son propre moyen de guérison. Pour certaines, ce sera de pratiquer un rituel ; d’autres auront besoin que le violeur soit puni ; d’autres voudront travailler elles-mêmes à empêcher que d’autres femmes soient violées. Quoique vous fassiez, soyez patientes avec vous-mêmes, et demandez aussi aux autres de l’être avec vous.