Hesperian Health Guides

L’organisation communautaire renforce l’entraide et la solidarité

L’amélioration de la santé est un objectif rassembleur. À mesure que votre communauté et vous rencontrerez et éliminerez les obstacles à la santé, vous construirez des associations et des mouvements qui rassemblent les femmes et leur donnent la possibilité de partager leur histoires et leurs expériences, et de commencer à agir. Plusieurs de vos actions se rapporteront nécessairement à l’inégalité hommes-femmes et aux autres causes profondes des problèmes de santé des femmes. En se mettant avec d’autres pour réaliser un changement, les membres du groupe ressentiront le pouvoir et la joie de la solidarité, ce qui pourrait attirer d’autres gens, les inciter à s’organiser encore plus avant et à développer des stratégies plus ambitieuses pour amener un changement.

Dans la poursuite de votre but, vous connaîtrez l’enthousiasme du succès, et probablement aussi le découragement de l’échec. Mais vos erreurs elles-mêmes peuvent contribuer à une réussite à long terme. Aussi bien les difficultés que les échecs sont des occasions importantes de réflexion. Avec chaque action et chaque réflexion, vous apprendrez et comprendrez mieux ce que devrait être votre prochaine étape, et vous pourrez utiliser les activités proposées dans ce livre pour amener d’autres personnes à accepter qu’un changement est possible. L’objectif alors n’est pas de se fixer sur une action, de la réaliser, puis de voir si on a ‘’ gagné’’ ou ‘’perdu’’. Le véritable but est de créer une communauté qui travaille ensemble de façon continue, qui identifie régulièrement les problèmes qui se posent, qui prépare des interventions, qui réfléchit à ces interventions, et qui continue de créer une base toujours plus large de citoyens ordinaires qui promeuvent la santé et la justice.

Des activités qui mènent à l’action

un homme peint un dessin humoristique sur l’utilisation de capotes pour combattre le VIH.
Les groupements et associations peuvent utiliser toutes sortes de médias pour communiquer leurs messages à d’autres. Même s’ils ne savent pas lire, la plupart des gens aiment créer et regarder des productions artistiques. Vous pourriez vous servir des exemples du jeu de société sur les infections sexuellement transmissibles et composer une peinture murale ensemble.

Vous trouverez une grande variété d’activités dans ce livre. Toutes ont été créées, partagées et expérimentées par des animateurs de santé publique travaillant dans toutes les parties du monde, mais c’est à vous qu’il revient de définir ce qui pourrait le mieux marcher dans votre communauté. Essayez-les. Soyez créatif. Adaptez-les et combinez-les en fonction des buts que vous vous êtes fixés.

une femme âgée qui parle.
Notre association de grands-mères se réunit chaque semaine au marché. Le livre proposait que nous fassions des sketches pour faire prendre conscience de la violence qui existe contre les femmes, mais nous, nous avons choisi de chanter des chansons. Nous savions bien que les hommes et les femmes y participeraient plus facilement.

Plusieurs sortes d’activités

Discussions dirigées. Pour considérer les problèmes et les solutions de la même façon, les gens doivent d’abord se parler. Une discussion dirigée permet aux membres du groupe de se parler l’un à l’autre et de poser et répondre à des questions spécifiques.

Jeux. Les jeux de société, les devinettes, et les jeux de mouvements sont un moyen amusant, pour les groupes de tout âge, de vérifier et de puiser dans ce qu’ils savent déjà, d’explorer et d’apprendre plus, et d’engager des discussions. Les jeux amènent le rire et l’énergie ! Ils détendent l’atmosphère après une longue discussion, ou après que le groupe a abordé un sujet très sérieux.

Jeux de rôle, récits et théâtre. Drama is a way to explore problems and propose solutions while entertaining and having fun. People can act out their own experiences and imagine the experiences of others. Some issues and conflicts may be easier to consider if they are portrayed in another time and place through stories or theater.

Cartes de la communauté. La « cartographie communautaire » est une activité de groupe qui consiste à créer ensemble une carte sur la base de ce que les membres du groupe constatent et connaissent au sujet de leur communauté. En préparant une carte, les gens peuvent découvrir des tendances ou des caractéristiques dans certains problèmes de santé, ou se rendre compte de la manière dont certaines conditions ont changé au fil du temps. La carte de la communauté leur permet aussi d’identifier d’importantes ressources et avantages communautaires dont ils n’avaient pas forcément conscience.

Dessins et art. En dessinant ou en regardant des dessins, nous pouvons découvrir des solutions à des problèmes que nous n’aurions pas nécessairement détectés autrement. Les dessins peuvent servir à démarrer des discussions dirigées, mais aussi à permettre aux gens qui ne savent pas bien lire ou écrire de participer et de s’exprimer. Les peintures murales exécutées dans des endroits publics peuvent attirer l’attention sur des questions importantes, rappeler aux gens qu’ils ont un certain pouvoir, montrer ce qu’ils ont déjà réalisé, et donner la vision d’un avenir meilleur permis par la bonne santé des membres de la communauté.

Médias alternatifs. À l’aide de courts vidéoclips et de photographies, on peut enregistrer et partager les témoignages de personnes qui parlent de la violence basée sur le genre, du besoin d’emplois décents, des dangers de la pollution industrielle, etc. Les radios communautaires peuvent ouvrir des canaux de communication réguliers dans les zones rurales et urbaines, qui traitent de questions importantes pour les femmes. Ces formes de sensibilisation peuvent diffuser plus largement l'information liée à ces problèmes, en vue de rassembler les énergies et d'encourager les gens à agir.

L’éducation populaire et la formation de mouvements

Rappelez-vous que le but de ces activités est d’aider les gens de votre communauté à décider de ce qu’ils veulent faire pour améliorer la santé des femmes, et des moyens qu’ils utiliseront pour y arriver. Comment faire pour s’assurer d’obtenir les idées de tous, et de développer le leadership de chacun ?

Le principe de l’éducation populaire est que les gens qui sont directement affectés par un problème sont aussi les mieux placés pour en découvrir les causes et y trouver des solutions. Tous les participants sont à la fois enseignants et élèves, qu’ils soient ou non passés par l’école. Ce principe est facile à comprendre quand il est appliqué au domaine de la santé des femmes. Par exemple, pensez à l’expérience directe qu’ont les femmes de la pression résultant de la nécessité de travailler hors du foyer tout en ayant à leur charge de cuisiner, de laver et de nettoyer pour toute la famille. Les femmes sont expertes à gérer tant de tâches à la fois, et elles en savent long sur la manière dont l’excès de travail affecte leur santé. Et si elles avaient l’opportunité de raconter et de partager ces expériences, elles pourraient à la fois expliquer et apprendre toutes sortes de choses sur l’effet du stress sur leur santé.

Le processus d’éducation populaire permet de recueillir tout le savoir de la communauté au sujet d’un problème, de pousser la communauté à rechercher les raisons de l’existence de ce problème, de découvrir les racines du problème, et de choisir les actions qu’elle pourrait entreprendre pour y apporter une solution.


une soignante donne une leçon à un groupe de femmes qui s’ennuient.
Les effets du stress sur votre corps
  • Le stress est la réponse physiologique généralisée du corps aux facteurs de stress environnementaux
  • Les facteurs de stress activent les systèmes autonome et endocrinien dans la réaction de lutte ou de fuite.
  • Il agit de manière involontaire sur le rythme cardiaque, la pression sanguine, la respiration.
  • Du cortisol, de l'aldostérone, de l'épinéphrine, de la noradrénaline et de la thyroxine sont produits au cours de ce processus.
Après la leçon, je vous interrogerai sur les contenus pour voir si vous avez absorbé toutes les informations concernant la façon dont le stress affecte le corps.
Quel gaspillage! Dire que je pourrais être en train de faire ma lessive !
Ceci n’est pas de l’éducation populaire.
un groupe de femmes et d’hommes en train de discuter.


Quels sont les stress ressentis par les femmes ?
Depuis que j’ai 13 ans, je me lève à 4 heures du matin et je cuisine pour toute la famille avant d’aller travailler. La nuit, j’ai des vertiges…Mais qu’est-ce que je peux faire?
Je n’ai jamais vu ma mère prendre le temps d’aller chez le docteur…ou même de s’asseoir quand elle est fatiguée. Pourquoi est-ce que les femmes doivent servir les autres alors qu’elles sont malades ?
Quand je me suis cassé le poignet, je ne l’ai pas dit à mon patron parce qu’il m’aurait peut- être renvoyée. La blessure n’a pas guéri comme il faut, et maintenant je ne peux pas me servir de ma main normalement. J’ai entendu parler d’une fabrique où les gens se sont battus pour avoir droit à des congés maladie.
Allons vers les autres femmes de la communauté pour leur demander comment elles réagissent au stress.
Avec plus d’information, nous pourrons peut-être trouver des façons de nous y prendre pour obtenir des changements qui amélioreraient notre vie.

Vous trouverez que les techniques d’éducation populaire proposées dans ce livre aideront à rapprocher les gens et à les faire parler des moyens d’améliorer leur situation et leur vie. Avec ce but en tête, l’apprentissage sur les questions de santé de la femme ne semble plus abstrait.

À mesure que le groupe travaille à analyser les problèmes rencontrés individuellement, et à comprendre pourquoi ses membres y sont confrontés, chacun commence à voir que ses difficultés personnelles sont en fait partagées par d’autres dans leur entourage. Tous réalisent qu’après tout, leurs problèmes personnels ne sont pas si personnels. Ensemble, ils trouvent des moyens successifs à mettre en place pour répondre aux causes profondes des problèmes, ce qui profite à tous les membres de la communauté !

Apprendre les uns des autres et s’inspirer mutuellement

Nous avons déjà mentionné que les animateurs de nombreux pays ont beaucoup amélioré ce livre quand, après l’avoir lu et essayé les activités qu’il propose, ils nous ont envoyé leurs opinions et commentaires. Mais autre chose s’est aussi passé : les récits et des activités contenus dans le livre les ont inspirés et leur ont permis de tirer certains enseignements. Ainsi :

Au Pakistan, un groupe d’hommes ont étudié le chapitre 8 : Grossesses saines et accouchement sûrs et ont été intéressés puis inspirés par le récit de l’homme qui, en Tanzanie, a organisé un système de transports d’urgence pour les cas d’accouchements dangereux. Les hommes qui ont participé à cette session ont continué de se rencontrer et organisent maintenant leur propre moyen d’intervention rapide pour le transport des mères de leur propre communauté, quand l’accouchement présente une urgence médicale.

Au Libéria, un groupe œuvrant dans les quartiers pauvres urbains a testé sur le terrain le chapitre 6 : Mettre fin à la violence basée sur le genre et le chapitre 7 : Protéger la santé des femmes grâce au planning familial . Inspiré par les récits du Népal et du Ghana, le groupe a entrepris des actions visant à promouvoir la santé des filles dans leur propre communauté en travaillant à mettre en place des forums pour les écolières, les parents et les enseignants, dans le but de parler de l’exploitation sexuelle et de l’importance de l’éducation des filles. Il a aussi mené une campagne efficace auprès des jeunes, pour les encourager à utiliser des moyens de contraception et empêcher les grossesses non désirées.

En Inde, , un groupe d’hommes et de femmes se sont penchés sur le Chapitre 3 : Genre et santé. Ils ont trouvé particulièrement intéressante l’activité Un jour de la vie et la discussion sur la charge de travail des femmes. Après cet atelier, ils ont soulevé la question de l’égalité des salaires entre les sexes auprès de leurs parlementaires, surtout dans le domaine du travail agricole.

une femme et un homme parlent.
Les hommes touchent 150 roupies par jour, alors que les femmes ramènent moins de la moitié de cette somme — 70 roupies par jour. En fait, les femmes fournissent plus de travail que les hommes !
Nous avons décidé de parler de ce fait à notre Comité Tanta-Mukti (un comité villageois de résolution des conflits) et aux représentants du Gram Panchayat (la première institution de gouvernement autonome au niveau local), pour que nous en discutions à la réunion du village.

Nous espérons que votre communauté, elle aussi, trouvera des idées et de l’inspiration à travers les récits et les stratégies présentés dans ce livre. La combinaison de vos efforts et des nôtres nous rapprochera du jour où les femmes du monde entier bénéficieront d’un plein accès aux soins de santé et aux conditions de vie qui favorisent la bonne santé.

Travailler à réaliser cette vision exigera du temps et du courage. La lutte peut-être longue et difficile pour que des personnes ayant des expériences de vie et des perspectives différentes arrivent à trouver un terrain d'entente et travailler ensemble. Les obstacles peuvent parfois sembler complexes, ou même insurmontables. Pourtant, tous les jours, femmes et hommes, jeunes et vieux, de toutes conditions sociales, relèvent le défi et s’engagent à protéger la santé et les droits des femmes et des filles. Leur exemple nous inspire, et nous espérons qu’il vous encouragera à agir, vous aussi.

Toutes les rencontres que vous organiserez, toutes les démarches que vous entreprendrez constituent un pas de plus vers le but de la Santé pour Tous. Parfois, nous ne voyons que la lutte que nous menons à toute petite échelle, et nous trouvons que les changements arrivent trop lentement ou trop peu — mais ces changements sont réels. Chacun de nous, quelle que soit l’insignifiance du rôle que nous pensons jouer, fait avancer les choses.

De même que les nombreuses histoires que contient ce livre, nos actions en tant qu’individus ou en tant que groupes, sont comme des fils qui, tissés ensemble, forment le tissu coloré et résistant du pouvoir de la communauté vis-à-vis de la santé. Les histoires de ces personnes qui travaillent ensemble pour promouvoir la santé des femmes dans leur communauté nous ont appris, et peuvent vous aider à apprendre aux autres, qu'en s'unissant dans un mouvement généreux et exigeant, nous pouvons changer le monde.


des femmes de différentes parties du monde se tiennent par la main tout en tenant des pancartes en faveur des soins de santé pour tous.


Cette page a été mise à jour: 13 mars 2019