Hesperian Health Guides

Comment vous protéger des IST, y compris du VIH

“S’ils ne veulent pas utiliser de capote, je leur demande s’ils écoutent jamais les nouvelles, s’ils ont déjà entendu parler du sida. Je leur dis que je n’ai pas envie de prendre ce risque.” —Jolanda

Si vous échangez du sexe contre de l’argent, un logement, ou d’autres sortes de soutien, il est important de vous protéger des IST et du VIH. Vous trouverez plus d’informations à la section “Sexe à moindre risque”, aux chapitres sur “Les infections sexuellement transmissibles et autres infections des parties génitales”, et sur “Le planning familial”.

Voici d’autres idées : une femme assise sur un lit à côté d’un homme qui se déshabille, montre un préservatif

  • Servez-vous d’une capote en latex à chaque rapport sexuel. Assurez-vous que vous en avez toujours avec vous quand vous travaillez.
  • La masturbation (le sexe avec la main), le sexe oral (la fellation), ou les histoires sexuelles (fantasmes), sont moins risqués que la pénétration du pénis dans votre vagin ou votre anus, si vous n’arrivez pas à convaincre un client d’utiliser une capote.
  • Si vous ne pouvez pas vous servir de capote pour homme ou pour femme, le diaphragme vous donnera une certaine protection, mais moins complète que celle d’une capote. Vous pouvez insérer votre diaphragme avant de commencer à travailler, au cas où l’homme refuse de porter une capote.
WWHND10 Ch20 Page 346-2.png
diaphragme

Pour vous protéger vous-même mais protéger aussi les autres, adoptez des pratiques sexuelles à moindre risque avec vos clients, et avec votre mari ou votre petit ami.

Dans les cas où on veut éviter une grossesse, on utilise généralement un spermicide avec le diaphragme. Mais si on utilise les spermicides trop souvent, on risque d’irriter la peau de l’intérieur du vagin, ce qui favorise le passage des microbes à travers la peau, et donc les IST, surtout le VIH. Appliqués tous les 2 jours seulement, les spermicides causent moins d’irritation. Mais ceci veut dire que le diaphragme avec spermicide n’est pas un bon moyen de contraception pour la plupart des travailleuses du sexe.

IMPORTANT ! N’utilisez pas de produits chimiques comme l’eau de Javel ou du détergent pour vous nettoyer le vagin. Ils peuvent causer des dommages graves !

  • Avant d’avoir des rapports sexuels, regardez bien les parties génitales de vos clients pour voir si elles n’ont pas de lésions ou de sécrétions qui en sortent. Refusez d’avoir un rapport non protégé avec tout homme qui montre des signes d’IST. Rappelez-vous que vous ne pouvez pas savoir si une personne a le VIH uniquement en la regardant.

Traitement des IST quand la protection n’a pas marché

Il vaut toujours mieux prévenir les IST en adoptant des pratiques à moindre risque. Mais cela ne marche pas toujours. Les capotes peuvent se déchirer, ou les clients refuser d’en porter.

Les IST qui ne sont pas traitées rapidement peuvent causer des maladies graves, ou même la mort.

Faites-vous soigner le plus tôt possible

Si vous pensez avoir été exposée à une IST, une prise en charge médicale rapide peut empêcher l’infection de s’aggraver. Les IST qui ne sont pas traitées rapidement peuvent causer des maladies graves, ou même la mort.

Essayez de vous faire examiner régulièrement pour dépister toute IST. Si vous avez des signes d’IST— écoulements ou saignements du vagin, douleur ou lésions sur vos parties génitales ou douleur au bas-ventre—consultez le plus tôt possible un soignant formé à traiter les IST. Même si vous ne montrez pas de signes d’infection, faites-vous suivre dans une clinique ou un centre de santé au moins une fois par mois si vous avez souvent des rapports non protégés. Si vous utilisez un préservatif à chaque rapport, vous pouvez aller moins souvent au centre de santé.

a woman walking to the door of a building
Centre de Santé

Comme vous ne savez probablement pas à quelle IST vous avez été exposée, vous devriez être traitée pour le plus d’infections possibles. Différentes IST sont soignées par différents antibiotiques, donc vous aurez peut-être à prendre plusieurs médicaments à la fois. N’oubliez pas qu’il n’existe pas de médicaments pour guérir l’infection à VIH. Vous trouverez plus d’informations sur le traitement des IST au chapitre sur “Les infections sexuellement transmissibles et autres infections des parties génitales”.

Dépistage du VIH

Si vous voulez faire le test du VIH, voyez “Le test du VIH”. Vérifiez au centre de santé local s’il existe un programme national de lutte contre le VIH/sida. Ce programme propose peut-être des arrangements spéciaux pour le dépistage des travailleurs du sexe, et pour le traitement de ceux qui ont le sida.

IMPORTANT ! Quand vous prenez des antibiotiques pour soigner une IST, assurez-vous de bien prendre la dose prescrite et de la prendre pendant toute la durée du traitement. Si vous ne prenez pas une dose suffisante ou si vous ne prenez pas le médicament pendant le nombre de jours prescrit, les signes de l’infection disparaîtront peut-être, mais l’infection elle-même restera dans votre corps et continuera à se propager. Et la prochaine fois que vous essaierez de la traiter, elle sera plus difficile à guérir. Vous devrez probablement prendre d’autres médicaments, plus chers. Aujourd’hui, beaucoup de médicaments qui guérissaient les IST sont devenus inefficaces parce que les gens ne les prenaient pas correctement.