Hesperian Health Guides

Travail pour le changement

Ce que les femmes handicapées peuvent faire

une femme en lunettes noires qui parle

Vous aurez beaucoup d’informations sur les examens médicaux dans ce livre et dans d’autres livres sur la santé.

Nous pouvons toujours demander à faire un examen des seins ou un examen pelvien lorsque nous voyons un agent de santé. Nous pouvons aussi nous réunir en groupe et étudier ce livre et d’autres livres sur la santé afin d’avoir le plus d’informations possible concernant les examens que les femmes doivent faire. Ensuite, nous pouvons demander aux agents de santé locaux et aussi aux directeurs d’hôpitaux et de cliniques de rendre ces services disponibles pour nous. En tant que groupe, nous pouvons dire au Ministère de la Santé combien ces examens sont importants pour les femmes handicapées.

Le groupement « People First » facilite la compréhension des livres sur la santé
WWD Ch6 Page 136-2.png

En 1997, de nombreuses femmes ayant des difficultés d’apprentissage ont initié un groupe appelé People First Liverpool afin de pouvoir avoir des informations sur les soins médicaux des femmes. Elles ont travaillé avec une clinique pour femmes pour produire plusieurs livrets qui facilitent la compréhension des examens de santé. Pour savoir où trouver ces livrets, voir Women's Health Information & Support Centre dans notre section Autres ressources.

Apprendre sur la sexualité et la fertilité
un agent de santé qui enseigne à un groupe de femmes sur « Comment comprendre son corps »

Kranti et Sabala sont des agents de santé d’une des communautés les plus pauvres de l’Inde où la plupart des femmes vivant avec ou sans handicap, ne peuvent pas obtenir des soins médicaux.

Elles ont appris aux femmes à examiner et à comprendre leurs corps. Elles ont abordé les problèmes tels que les pertes blanches inhabituels et ont discuté de la connaissance du cycle de fertilité et de sexualité. Elles ont mis l’accent sur la recherche de solutions aux problèmes que les femmes peuvent résoudre elles-mêmes et qui ne nécessitent pas beaucoup de ressources.


Ce que les familles et les aides-soignants peuvent faire

une femme qui parle.
Proposer de m’accompagner pour faire l’examen médical et de rester avec moi si je le souhaite.

Les amis et les familles des femmes handicapées peuvent aider en parlant aux femmes handicapées de l’importance des examens médicaux réguliers pour toutes les femmes. Apprenez à décrire ce qui va se passer pendant l’examen et pourquoi il est important de connaître les résultats. Encouragez les femmes handicapées à partager leurs connaissances sur les examens et la manière dont les agents de santé peuvent adapter les examens à leurs besoins.

Aussi, parlez des obstacles qui empêchent les femmes handicapées de faire des examens dans les cliniques et les hôpitaux, et de ce qui peut être fait pour leur faciliter l’accès aux examens.

une femme qui parle en utilisant le langage de signes.
Plusieurs femmes sont anxieuses ou ont peur la première fois qu’elles font un examen, particulièrement l’examen pelvien.

Pendant que votre fille handicapée grandit et devient une femme, aidez-la à ne pas avoir peur des examens. Ensemble, vous pouvez travailler à vous assurer que les cliniques sont accessibles, que les agents de santé sont qualifiés et qu’il y a des moyens de transport.

Ce que les agents de santé peuvent faire

Les agents de santé peuvent commencer par parler avec une femme avant tout examen. Expliquez-lui ce qui se passera, répondez à ses questions et dites-lui qu’elle peut aussi poser des questions pendant l’examen.

Aidez les femmes handicapées à comprendre l’importance des examens médicaux pour elles, à savoir l’examen pelvien et l’examen des seins. Vous pouvez leur expliquer pourquoi ces examens sont importants pour toute femme. Expliquer leur qu’une femme handicapée peut faire ces examens même si elle a des difficultés à bouger ses bras et ses jambes. Expliquez-leur que les femmes handicapées et leurs agents de santé ont trouvé diverses positions que les femmes peuvent utiliser pour faire ces examens. Souvenez-vous que la femme handicapée comprend mieux son corps que n’importe qui. Alors demandez-lui de vous dire à quel point elle peut se déplacer et si elle a besoin d’une autre personne pour l’aider.

On enseigne souvent aux femmes à ne pas toucher leur corps et à ne pas se plaindre. A cause de cela, plusieurs femmes se sentent mal à l’aise de faire l’examen du sein ou de dire à quelqu’un qu’elles ressentent une douleur inhabituelle au ventre. Les femmes sont souvent gênées de parler de sexe ou des parties génitales du corps. Il peut être donc difficile de parler de pertes blanches. Les agents de santé peuvent les aider en encourageant les femmes de la communauté à ne pas se gêner de se toucher le corps et de parler des problèmes qu’elles pourraient avoir.

Parlez toujours directement à la femme handicapée et demandez-lui de parler de ses problèmes de santé même lorsqu’il y a une autre personne dans la salle pour l’assister. Parlez avec elle comme vous le faites avec les autres personnes même si elle a des difficultés à vous parler.

L’examen d’une femme qui est aveugle ou malvoyante

une femme aveugle qui tient la main d’une autre.

Pour une femme aveugle, aller dans des endroits inhabituels tels que la clinique peut être déroutant. Elle ne sait pas où se trouvent les choses ni où aller. Souvent, les femmes aveugles sont malmenées ou bousculées. Cela n’est pas très respectueux.

Lorsque vous guidez une femme aveugle, ne lui tenez pas le bras ou la main. Plusieurs femmes aveugles se servent de leurs mains pour « voir » en touchant. Donnez-lui plutôt votre bras et laissez-la le tenir ou poser sa main sur la vôtre. Dites-lui où les choses se trouvent et où vous allez. Alors, elle apprendra à aller seule dans cet endroit et se sentira plus à l’aise pendant l’examen.

L’examen d’une femme qui est sourde ou malentendante

WWD Ch6 Page 138-2.png

Pour les femmes sourdes, aller dans une clinique est très frustrant lorsqu’il n’y a personne qui comprend le langage des signes. Souvent, une femme sourde y va avec quelqu’un qui comprend la langue de signes pour interpréter pour elle. Si tel est le cas, assurez-vous de regarder la femme sourde et non son interprète lorsque vous lui parlez et qu’elle vous parle. Cela inclut le moment où vous écoutez l’interprète. Regardez la femme sourde seulement. L’interprète est là pour aider mais c’est la femme sourde qui est venue vers vous pour recevoir des soins de santé.

L’examen d’une femme qui a des difficultés d’apprentissage ou de compréhension

WWD Ch6 Page 138-3.png

Les femmes qui ont des difficultés d’apprentissage ou de compréhension doivent tout de même avoir des informations sur leur santé et aider à prendre des décisions concernant leur corps. Vous aurez peut-être besoin de plus de temps pour expliquer les choses à une femme qui a des difficultés d’apprentissage. Au lieu de lui demander seulement si elle comprend, demandez-lui de vous dire en ses propres termes ce qu’elle a appris.

un agent de santé qui parle
Avant j’attendais que les femmes handicapées me posent des questions sur l’examen pelvien ou l’examen des seins. Mais la plupart des femmes handicapées sont surprises de savoir qu’elles peuvent faire tous ces examens ou sont gênées d’en parler. Maintenant je m’assure de leur demander si elles connaissent les examens que toutes les femmes devraient faire.



Cette page a été mise à jour : 07 août 2020