Hesperian Health Guides

Les méthodes d’urgence

une femme prend deux pilules avec un verre d’eau

N’utilisez pas les méthodes d’urgence pour remplacer d’autres méthodes.

Les méthodes d’urgence offrent un moyen d’éviter une grossesse après que le rapport sexuel non (ou insuffisamment) protégé a eu lieu. Elles ne sont efficaces que si on s’en sert très rapidement après le rapport sexuel.

Ces méthodes sont sans danger et efficaces, mais pas aussi efficaces qu’une utilisation correcte et régulière des autres méthodes de planning familial décrites dans ce chapitre ; de plus, elles peuvent causer des effets secondaires désagréables.

Les pilules d’urgence

Les pilules d’urgence sont souvent les mêmes pilules contraceptives que certaines femmes prennent tous les jours. Mais en cas d’urgence, une pilule à dosage bien plus fort doit être prise sur une période courte. Il existe maintenant des pilules d’urgence spéciales qui contiennent la dose élevée en 1 ou 2 pilules. Quelle que soit la pilule, vous devez la prendre dans les 5 jours qui suivent le rapport non protégé. Plus vous la prendrez rapidement après le rapport, plus vous aurez de chances d’éviter une grossesse (voir 'Comment prendre la pilule d’urgence' - en cours d’écriture). Si vous êtes déjà enceinte, la pilule d’urgence n’interrompra pas votre grossesse, et ne causera pas de problèmes au bébé.

En attendant vos prochaines règles, vous devrez utiliser une méthode barrière, comme la capote, ou ne pas avoir de rapports sexuels. Une fois vos règles revenues, vous pourrez utiliser la méthode de planning familial de votre choix.

Vos règles devraient réapparaître dans environ deux semaines. Si ce n’est pas le cas, il se peut que vous soyez enceinte, malgré la pilule d’urgence. Vous devrez continuer à employer une méthode barrière jusqu’à ce que vous soyez certaine de votre situation.

Autres méthodes d’urgence

DIU (dispositif intra-utérin): Un dispositif intra-utérin en cuivre permet d’empêcher l’ovule de s’attacher dans l’utérus.

  • Le DIU doit être mis en place dans les 5 jours qui suivent le rapport sexuel non protégé. Il peut être gardé dans l’utérus et continuer d’empêcher les grossesses pendant 10 à 12 ans. Ou vous pouvez le faire enlever après que vos règles sont revenues, quand vous serez certaine de ne pas être enceinte. Ne vous faites pas poser de DIU si vous pensez que vous avez peut-être une STI.