Hesperian Health Guides

Les grossesses à risque et les signes de danger

Les femmes plus à risque

un petit bâtiment avec un panneau qui dit : ‘Centre de santé’
Une femme qui a un risque élevé d’avoir un accouchement dangereux devrait prévoir d’accoucher dans un centre de santé ou dans un hôpital.
un grand bâtiment avec un panneau qui dit : ‘Hôpital’

Les femmes qui ont l’une des maladies ou des caractéristiques suivantes ont plus de risques d’avoir une grossesse et un accouchement dangereux. Elles devraient prévoir d’accoucher dans un centre de santé ou dans un hôpital, et avoir un suivi prénatal plus fréquent pendant la grossesse.

  • Un « sang faible » (l’anémie) risque de causer chez la mère un saignement plus abondant (hémorragie) au moment de l’accouchement, une maladie après l’accouchement, ou même la mort.
  • La « maladie du sucre » (le diabète) créé souvent des problèmes très graves chez la mère et chez l’enfant. Celui-ci peut mourir avant la naissance, ou devenir trop gros et rester coincé dans le bassin.
  • L'hypertension artérielle peut causer de très forts maux de tête, des convulsions, et même la mort.
  • Les mères plus âgées, qui ont eu beaucoup d’enfants, risquent plus d’avoir une phase de travail longue et difficile, et de fortes pertes de sang après l’accouchement.
  • Les mères âgées de moins de 17 ans risquent plus d’avoir une éclampsie (convulsions), un travail long, difficile, un bébé né trop tôt (prématuré), ou un bébé qui reste bloqué dans le bassin, ce qui peut endommager la vessie, le vagin et l’utérus, et tuer la mère (voir aussi l’information sur les fistules).
  • Les mères qui ont eu des difficultés au cours de grossesses passées — des convulsions, une naissance par opération chirurgicale, de fortes pertes de sang, un bébé prématuré ou trop petit, ou un bébé mort-né — risquent plus d’avoir des problèmes pendant la nouvelle grossesse ou le nouvel accouchement.
  • Les femmes qui ont un handicap, par exemple une perte de sensation dans une partie du corps, ou des difficultés à marcher, peuvent avoir des problèmes pendant la grossesse et l’accouchement.
  • Les femmes infectées au VIH risquent de transmettre le virus au bébé, mais elles peuvent prendre des médicaments pour empêcher la transmission.

Grande faiblesse ou fatigue (anémie)

Si vous vous sentez très faible ou fatiguée, vous êtes peut-être anémique. Les femmes très anémiques ont beaucoup plus de risques d’avoir de fortes pertes de sang après la naissance du bébé.

Ce que vous pouvez faire:
Pilules de fer
  • Mangez des aliments riches en fer - viande, poisson, poulet, œufs, haricots secs, pois, et légumes à feuilles.
  • Prenez 325 mg de fer 2 fois par jour, et 1 mg d’acide folique 1 fois par jour, jusqu’à la naissance du bébé. Si vous mangez des fruits comme les oranges, les mangues, ou de la papaye, en même temps que vous prenez des pilules de fer, vous aiderez votre corps à mieux utiliser ce fer.

Douleurs dans le bas du ventre (abdomen)

1. Des douleurs fortes et constantes pendant les 3 premiers mois peuvent être causées par une grossesse qui se développe en dehors de l’utérus, dans une trompe utérine (grossesse tubaire). Comme la trompe s’étire et se déforme, elle cause de la douleur. Si les tissus de la grossesse arrivent à une certaine taille, la trompe éclatera et saignera. Ceci est très dangereux. Vous aurez des saignements dans le bas-ventre et risquez de mourir.
une grossesse se développant dans l’un des tubes qui relient l’utérus aux ovaires
Signes d’une grossesse tubaire (grossesse extra-utérine ou ectopique)

De fortes douleurs au ventre n’indiquent pas toujours un danger pour la grossesse. Voyez les autres causes de douleur possibles au chapitre 21, "Douleurs dans le bas de l’abdomen."

a woman bent over in pain, holding one side of her abdomen
  • absence de règles et
  • douleur au bas-ventre d’un côté, ou
  • légers saignements du vagin, ou
  • vertiges, sensations de faiblesse ou d’évanouissement
Ce que vous pouvez faire :
Allez à l’hôpital le plus proche.
2. De fortes douleurs qui apparaissent et disparaissent (crampes) pendant les 6 premiers mois pourraient signaler que vous êtes en train de perdre votre grossesse (que vous faites une fausse couche).

TRANSPORT!

3. Des douleurs fortes et constantes vers la fin de la grossesse. Elles pourraient indiquer que le placenta est en train de se détacher de la paroi de l’utérus. Ceci est très dangereux. Sans assistance, vous pourriez mourir. Allez à l’hôpital le plus proche.
4. Des douleurs qui apparaissent et disparaissent pendant le 7ème ou 8ème mois peuvent indiquer que vous entrez dans la phase de travail trop tôt.

Saignements vaginaux

  1. Saignements vers le début de la grossesse De légers saignements vaginaux qui se produisent pendant quelques jours au cours des 3 premiers mois de grossesse peuvent être normaux. Mais s’ils sont accompagnés de douleurs, ils peuvent signifier que la grossesse se développe en dehors de l’utérus, ce qui est très dangereux. Si vous saignez plus que pendant vos règles, vous êtes probablement en train de faire une fausse couche.
  2. Saignements plus tard pendant la grossesse. Si vous saignez après les 3 premiers mois, il se peut qu’il y ait un problème de (placenta). Le bébé et vous-même êtes en danger.

TRANSPORT!

Ce que vous pouvez faire :
  • Allez à l’hôpital le plus proche.
  • En route vers l’hôpital, étendez-vous sur le dos, les pieds surélevés.
  • Ne mettez rien dans votre vagin.

Fièvre

Une forte fièvre, surtout si elle est accompagnée de courbatures et d’un très fort mal de tête, peut signaler une malaria. Le traitement de la malaria varie selon l’endroit où vous vivez. Pendant les 3 premiers mois de grossesse, le meilleur traitement est sans doute de prendre 600 mg de quinine par la bouche, 3 fois par jour, et 300 mg de clindamycine par la bouche, 4 fois par jour. Prenez ces 2 médicaments pendant 7 jours. Vous trouverez plus d’information dans Là où il n’y a pas de docteur.

L’hypertension, un signe de pré-éclampsie

Une tension artérielle de 140/90 ou plus peut signaler un problème grave : la pré-éclampsie (ou toxémie). La pré-éclampsie peut donner des convulsions, et tant vous-même que le bébé risquez de mourir.

Ce que vous pouvez faire :
  • Trouvez quelqu’un qui peut vous prendre la tension ou vérifier si vous avez des protéines dans l’urine. Allez à un centre de santé ou un hôpital pour cela, si nécessaire.
  • Reposez-vous le plus souvent possible, en vous couchant sur le côté gauche.
  • Essayez de manger plus d'{aliments riches en protéines tous les jours.
  • Prévoyez d’accoucher dans un centre de santé ou un hôpital.

TRANSPORT!

IMPORTANT! Si une femme qui a de l’hypertension montre l’un des autres signes d’une pré-éclampsie, il lui faut recevoir rapidement une assistance médicale. Si elle a déjà des convulsions, voyez ce qu'il faut faire.

Si la tête du bébé se présente déjà en bas, l’accouchement a plus de chances de bien se passer.

Le bébé n’est pas dans une bonne position quand le travail commence

Si le bébé se présente les fesses vers le bas (présentation en siège) quand le travail commence, l’accouchement peut être plus difficile. S’il se présente couché en travers quand le travail commence, il ne pourra pas naître si on n’opère pas la mère. (Voir comment vérifier la position du bébé.)


Couchez-vous par terre avec des oreillers placés sous les hanches. Essayez d’avoir les hanches plus élevées que la tête.
WWHND Ch6 Page 075-3.png

Pendant le dernier mois de la grossesse, il arrive qu’on puisse changer la position du bébé en se couchant 10 minutes dans cette position, 2 fois par jour :

Faites cet exercice tous les jours, avec l’estomac vide, jusqu’à ce que le bébé se retourne la tête en bas, puis arrêtez. La position du bébé devrait être vérifiée toutes les semaines.

TRANSPORT!

  • Si le travail commence et que le bébé est toujours en travers, sa mère doit se rendre à un centre de santé ou un hôpital, où on pourra faire changer le bébé de position, ou opérer la mère pour faire naître le bébé. Sans assistance médicale, la mère et le bébé mourront presque certainement.
  • Si le travail commence et que le bébé est toujours fesses en bas, lisez ce qu’il faut faire.

IMPORTANT! N’ESSAYEZ PAS de faire changer le bébé de position vous-même manuellement, sauf si vous avez été formée à le faire et que vous avez déjà réussi à le faire. Sinon, vous risquez de déchirer l’utérus et de causer des dégâts chez la mère et chez l’enfant.