Hesperian Health Guides

Les IST sont un problème très important pour les femmes

WikiSanté > Là où les femmes n'ont pas de docteur > Les IST sont un problème très important pour les femmes

Hommes et femmes peuvent attraper des IST. Mais une femme est infectée par un homme plus facilement qu’un homme n’est infecté par une femme. C’est parce que le pénis de l’homme entre dans une partie du corps de la femme—son vagin, sa bouche, ou son anus—pendant les rapports sexuels. Si l’homme ne met pas de capote, son sperme, qui peut porter l’infection, reste à l’intérieur du corps de la femme, ce qui augmente le risque qu’elle attrape une infection dans l’utérus, les trompes utérines, et les ovaires. Une femme qui a des plaies sur ses parties génitales, ou une irritation à cause d'une infection au vagin, attrapera aussi plus facilement l’infection au VIH. Les symptômes d’une IST se voient moins chez la femme que chez l’homme, du fait que l’infection se développe à l’intérieur du corps de la femme. Il est donc souvent difficile de déterminer qu’une femme a une IST des parties génitales—et encore plus de dire de quel type d’infection il s’agit.

un homme soûl entre dans une pièce et parle à une femme apeurée

Viens te coucher avec moi.
Je me demande où il était ce soir ?

Pourquoi tant de femmes attrapent des IST

C’est que beaucoup de femmes ont du mal à se protéger des IST. Certaines sont obligées d’avoir des rapports sexuels avec leur partenaire chaque fois que lui le veut. Les femmes peuvent ne pas savoir si leur partenaire a d’autres partenaires sexuels, ou s’il a une IST. S’il a d’autres partenaires qui sont infectées, il peut passer l’infection à sa femme.

Beaucoup de femmes ne réussissent pas à convaincre leur partenaire d’utiliser une capote. Les capotes en latex sont le meilleur moyen de protéger et l’homme et la femme, mais il faut que l’homme accepte de s’en servir.

Si vous avez l’un des symptômes suivants, il se peut que vous ayez une IST :
  • pertes vaginales anormales, ou qui sentent mauvais
  • démangeaisons sur les parties génitales
  • douleurs dans les parties génitales
  • plaies ou ampoules sur les parties génitales
  • douleurs dans le bas de l’abdomen, ou pendant les rapports sexuels

Que faire si vous avez les symptômes d’une IST, ou si vous êtes à risque d’IST

La plupart des femmes, et beaucoup d’hommes qui ont une IST n’ont pas de symptômes.

Si vous avez les symptômes d’une IST, ou si vous pensez être à risque, commencez un traitement tout de suite. Malheureusement, les tests de dépistage des IST ne se trouvent pas partout, sont souvent chers et pas toujours exacts. WWHND10 Ch16 Page 263-2.png

Le fait qu’il n’y ait pas de tests de dépistage des IST précis et bon marché est un obstacle important pour les femmes, qui vont peut-être prendre des médicaments dont elles n’ont pas besoin, qui sont trop cher pour elles, et qui entraînent des effets secondaires.

  • Traitez l’infection tout de suite. Si vous avez les symptômes décrits dans ce chapitre, suivez les conseils qui sont donnés.
  • N’attendez pas d’être très malade. Le traitement vous protégera des complications plus tard, et empêchera la transmission de l’infection à d’autres.
  • Faites-vous tester si des tests de dépistage existent. Vous pourriez avoir une autre IST sans voir de symptômes.
  • Essayez d’aider votre partenaire à se soigner en même temps que vous. S’il ne suit pas de traitement, il vous réinfectera pendant un autre rapport sexuel.
  • Ayez des relations sexuelles à moindre risque. Vous pourriez attraper une autre IST ou le VIH si vous ne vous protégez pas.
  • Essayez de faire le test du dépistage du VIH. Les IST et l’infection au VIH se produisent souvent en même temps.
  • Achetez et prenez tous les médicaments en suivant bien les recommandations données ici. Même si vos symptômes disparaissent, vous ne serez pas guérie avant que les médicaments aient eu le temps d’agir. Si les symptômes ne disparaissent pas après la prise de médicaments, consultez un soignant. Une douleur ou des pertes vaginales pourraient provenir d’un autre problème de santé, comme un cancer par exemple.