Hesperian Health Guides

La propreté

Beaucoup de maladies sont transmises par des microbes qui passent d'une personne à l'autre. Les voies de transmission sont nombreuses, mais le plus souvent, les microbes se propagent :

  • quand on touche une personne infectée
  • par l’air. Par exemple, quand quelqu’un tousse, les microbes contenus dans de toutes petites gouttes de salive se répandent dans l’air et atteignent les objets ou les gens qui sont autour
une femme crache quelques gouttes de salive en toussant
une femme touche le bras d’une autre femme
  • à travers les vêtements, les chiffons,ou les couvre-lits
  • à travers les morsures d’insectes ou d’animaux
  • quand on mange de la nourriture contaminée
un petit garçon passe un bout de tissu à une petite fille
une femme écrase un insecte sur son bras
une femme mange dans un bol

La propreté dans l’environnement de la communauté (assainissement), dans la maison, et sur le corps, est l’un des moyens les plus importants de prévenir ces maladies, car elle permet de stopper la propagation des microbes. Par exemple :

Comment aurait-on pu éviter que toute la famille tombe malade ?

La transmission de la maladie aurait été interrompue si la famille avait pris l’une des précautions suivantes :

  • si l’homme avait utilisé une latrine ou une toilette ;
  • si le cochon n’avait pas été laissé en liberté ;
  • si la mère n’avait pas utilisé sa jupe pour essuyer les mains de l’enfant juste avant de préparer à manger ;
  • si la mère s’était lavé les mains après avoir touché son enfant et avant de préparer à manger.

La propreté dans la communauté (assainissement)

Des femmes tirent l'eau d'une pompe pour remplir des récipients.
Une eau de boisson propre aide à prévenir la diarrhée et les parasites.

Beaucoup de problèmes de santé courants qui sont liés à l’assainissement, ont avantage à être résolus par la communauté elle-même. Quand un village ou un quartier s’organise pour améliorer ensemble l’assainissement, tout le monde en bénéficie. Par exemple :

Aménagez une source d’eau propre pour la boisson et la cuisson en communauté.

La source d’eau doit être assez proche de la communauté, pour que les gens y aient facilement accès. Pour que cette eau, qui servira à la boisson et à la cuisson, reste propre :

  • ne laissez pas les animaux s’en approcher. Si nécessaire, construisez une clôture pour les en écarter ;
  • ne vous baignez pas, ne lavez pas de vêtements, de casseroles ou d’ustensiles de cuisine près de la source d’eau ;
  • ne déféquez pas et ne jetez pas de déchets près de la source d’eau.

Utilisez des déchets alimentaires compostés comme engrais pour vos cultures.

Après avoir utilisé les latrines, jetez un peu de chaux, de terre ou de cendre dans le trou pour diminuer l'odeur et éloigner les mouches.

Débarrassez-vous de vos déchets de manière hygiénique. Si cela est possible, enterrez-les, compostez-les, ou brûlez-les. Si vous les enterrez, assurez-vous que la fosse est assez profonde pour ne pas être accessible aux animaux et aux insectes. Si les déchets sont laissés en surface, entourez le dépotoir d’une clôture et recouvrez les déchets de terre, pour qu’ils attirent moins de mouches. Trouvez aussi des moyens salubres (qui ne nuisent pas à la santé ou à l’environnement) de vous débarrasser des matières dangereuses et toxiques. Par exemple, ne brûlez pas de plastique, car les fumées qu’il dégage peuvent être toxiques, surtout pour les enfants, les personnes âgées et les malades.

Pour en savoir plus sur l’installation de latrines, consultez le livre de Hesperian intitulé A Community Guide to Environmental Health.

Drainez l'eau stagnante dans les zones de lavage et dans les flaques d'eau, les pneus et les contenants ouverts. Le paludisme et la dengue sont propagés par les moustiques, qui se reproduisent dans les eaux qui ne s'écoulent pas. Si possible, utilisez des moustiquaires quand vous dormez.

Organisez la construction de latrines en communauté (voir les instructions pour la construction de latrines à la page suivante).

Comment construire une latrine

une femme accroupie au-dessus d’une latrine telle que décrite ci-dessous
  1. Creusez un fossé d’environ ½ mètre de large, 1 mètre½ de long, et 3 mètres de profondeur.
  2. Recouvrez le fossé d’une dalle de béton ou de bois , dans laquelle vous laisserez un trou d’environ 20 centimètres sur 30.
  3. Construisez un abri ayant un toit pour protéger la latrine.



Pour qu’elle ne pollue pas, une latrine doit se trouver à au moins 20 mètres de toute maison, puits, source, rivière, ou ruisseau. Si elle doit être construite près d’un endroit où les gens vont chercher de l’eau, assurez-vous de la placer en aval (la latrine doit être plus bas que les points d’eau).

une latrine située à plus de 20 m d’une maison, d’une source, d’une rivière, et d’un puits
rivière
source
puits
maison

La propreté dans la maison

La lumière du soleil tue une bonne partie des microbes qui propagent les maladies.

Comme les membres d’une famille vivent très près les uns des autres, les microbes et les maladies se transmettent très facilement à toute la famille. Celle-ci aura moins de maladies si :

  • les casseroles, les bols, et les ustensiles de cuisine sont lavés avec du savon (ou de la cendre propre) et de l’eau propre après utilisation. Laissez-les sécher au soleil, si possible ;
  • la pièce commune est souvent nettoyée. Balayez et lavez le sol, les murs, et sous les meubles. Remplissez les fissures et les trous dans le sol ou dans les murs, où cafards, punaises de lit ou araignées peuvent se cacher ;
  • les nattes, draps et couvertures sont suspendus ou étalés au soleil pour tuer les insectes et les parasites ;
des couvre-lits accrochés à une corde à linge tendue entre deux arbres

Si des enfants ou des animaux défèquent près de la maison, nettoyez l’endroit immédiatement.

  • personne ne crache par terre. Quand vous toussez ou que vous éternuez, recouvrez-vous la bouche avec votre bras, ou avec un morceau de tissu ou un mouchoir. Puis, si possible, lavez-vous les mains ;
  • vous vous débarrassez des excréments humains de manière hygiénique. Apprenez à vos enfants à utiliser une latrine ou à enterrer convenablement leurs excréments, ou au moins à s’éloigner d’une bonne distance de la maison ou de l’endroit où le village va chercher son eau.

La propreté personnelle

Si vous le pouvez, lavez-vous au savon et à l’eau tous les jours. De plus :

  • lavez-vous les mains avant de manger et de préparer les repas, après avoir uriné ou déféqué, et avant de vous occuper d’un bébé ou d’un malade ;
  • lavez vos parties génitales tous les jours au savon et à l’eau. Mais ne faites pas de douche vaginale. Le vagin se nettoie et se protège en produisant une petite quantité de liquide. La douche vaginale enlève ce liquide protecteur et favorise les infections vaginales ;
  • urinez avant d’avoir un rapport sexuel, pour aider à prévenir les infections du système (mais pas les grossesses).
  • essuyez-vous soigneusement après avoir déféqué, toujours de l’avant vers l’arrière. Si vous vous essuyez d’arrière en avant, vous risquez d’amener les vers et les microbes de l’anus dans l’ouverture urinaire et le vagin.
deux brosses à dents faites de petites tiges de bois
Vous pouvez vous fabriquer une brosse à dents pour maintenir la propreté de vos dents.

Protégez vos dents

une brosse à dents achetée dans un magasin

Le soin des dents est important parce que :

  • nous avons besoin de dents saines et solides pour bien mâcher et digérer les aliments ;
  • il permet de prévenir les caries (trous qui se forment dans les dents et les pourrissent) douloureuses et les problèmes de gencives ;
  • les dents gâtées ou pourries à cause d’un manque de soin peuvent causer de graves infections qui pourraient toucher d’autres parties du corps ;
  • les gens qui ne soignent pas leurs dents courent plus le risque de les perdre en vieillissant.

Les dents devraient être nettoyées avec soin deux fois par jour, pour détruire les microbes qui causent les caries, la pourriture et la perte des dents. Nettoyez la surface de toutes les dents de devant et de derrière, puis nettoyez entre les dents et sous la gencive. Servez-vous d’une brosse souple, d’un bâtonnet, ou d’un doigt entouré de tissu rugueux (dur, avec de petites pointes). La pâte dentifrice est utile, mais pas nécessaire ; vous pouvez la remplacer par du sel, du bicarbonate de soude, ou même simplement de l’eau propre.

L’eau propre

une femme balaie le plancher près d’un grand récipient couvert
Entreposez l'eau dans des bocaux couverts et veillez à la propreté de votre pièce commune.

L’eau de boisson devrait provenir de la source la plus propre possible. Si l'eau est trouble, laissez les impuretés se déposer et versez l'eau claire dans un autre récipient. Ensuite, avant de la boire, tuez les microbes nuisibles comme il est indiqué ci-dessous. C'est ce qu'on appelle la purification de l'eau.

Conservez l’eau purifiée dans des conteneurs propres et couverts. Si le récipient a été utilisé pour contenir de l'huile de cuisson, lavez-le bien avec du savon et de l'eau chaude avant d'y stocker de l'eau propre. Ne gardez jamais l'eau dans des conteneurs qui ont servi à conserver des produits chimiques, des pesticides ou des combustibles (comme l’essence). Lavez les récipients d'eau avec du savon et de l'eau propre, au moins une fois par semaine.

La sécurité des aliments

Le lavage des mains empêche la transmission des maladies. Ayez un chiffon spécial pour vous essuyer les mains. Lavez-le souvent et faites-le sécher au soleil.

de l’eau versée sur les mains d’une personne

Autrement, séchez-vous les mains à l’air en les secouant pour éliminer l’eau.

altune femme en tablier secoue ses mains d’où s’échappent des gouttes d’eau

Beaucoup de maladies intestinales courantes se transmettent par les aliments. D’une part, les microbes sur les mains des personnes qui récoltent, manipulent ou préparent les aliments passent dans ces aliments. D’autre part, les microbes et les moisissures présentes dans l'air commencent à se développer dans les aliments et les gâtent. Ceci se produit quand les aliments ne sont pas conservés ou cuits correctement, ou quand ils sont là depuis longtemps.

Pour prévenir la propagation des microbes dans les aliments :

  • lavez-vous les mains à l'eau et au savon avant de préparer les aliments, avant de manger et avant de nourrir vos enfants ;
  • lavez ou pelez tous les fruits et légumes qui sont mangés crus ;
  • ne laissez pas la viande, la volaille ou le poisson crus toucher d'autres aliments qui seront mangés crus. Lavez-vous toujours les mains, le couteau et la planche à découper après avoir coupé ces viandes ;
  • évitez de tousser, de cracher et de mâcher des choses comme du chewing gum ou du bétel près des aliments, pour que votre salive ne se tombe pas dans les aliments ;
  • ne laissez pas les animaux lécher la vaisselle ou les ustensiles. Si possible, éloignez les animaux de la cuisine ;
  • jetez la nourriture quand elle commence à se gâter.


Les signes suivants indiquent que les aliments sont gâtés :

  • mauvaise odeur
  • mauvais goût ou changement de goût
  • changement de couleur (par exemple, si de la viande crue passe du rouge au marron)
  • beaucoup de bulles à la surface d’un plat (ragoût ou soupe, par exemple) et une mauvaise odeur
  • une sorte de fine gélatine gluante sur la viande ou le plat déjà cuit.

Les aliments cuisinés

Certaines communautés ont des façons traditionnelles de préparer de la viande ou du poisson crus qui les rendent sans danger pour la consommation.

une marmite sur le feu

La cuisson des aliments tue les microbes. Toutes les viandes, poissons et volailles doivent être bien cuits. Rien ne doit paraître cru ou avoir une couleur naturelle.

Quand la nourriture commence à refroidir, les microbes recommencent rapidement à se développer. Si la nourriture n'est pas mangée dans les 2 heures, réchauffez-la jusqu'à ce qu'elle soit très chaude. Les liquides devraient bouillonner et les solides (comme le riz) devraient encore dégager de la vapeur.</div>

illustration de ce qui suit : un garde-manger avec des récipients dedans
Couvrez toute la caisse quand vous fabriquez un garde-manger refroidissant. Ici, l'avant est ouvert pour que vous puissiez voir l'intérieur.

La conservation des aliments

Les femmes de la communauté peuvent apprendre aux autres à identifier les aliments locaux qui se conservent bien, et leur indiquer les bons moyens de les conserver.

illustration de ce qui suit : un pot en céramique qui garde les aliments au frais

Dans la mesure du possible, mangez des aliments fraîchement préparés. Si vous conservez des aliments, mettez un couvercle dessus pour les protéger des mouches et autres insectes, et de la poussière.

Les aliments se conservent mieux s'ils restent au frais. Les méthodes décrites ci-dessous refroidissent les aliments par évaporation (la façon dont l'eau disparaît dans l'air). Mettez les aliments dans des casseroles peu profondes pour un mieux les refroidir.

Réfrigérateur pot en pot (ou canari frigo, frigo du désert, ou pot zeer). Ce pot pour le rafraîchissement des aliments est composé d'un petit pot à l'intérieur d'un grand pot. L'espace entre les pots est rempli d'eau. Utilisez un grand pot et un couvercle qui n'ont pas été recouverts d'émail (un revêtement dur, lisse et cuit au four) pour que l'eau s'évapore à travers le pot.

Le petit pot devrait être émaillé à l'intérieur pour permettre de le garder propre plus facilement, et d'empêcher l'eau de s'infiltrer dans les aliments entreposés.

Garde-manger refroidissant.. Posez une caisse ou une boîte en bois sur le côté, puis mettez-la sur des briques ou des pierres pour la dégager du sol. Placez un récipient d'eau sur le dessus de la caisse et enveloppez un sac ou un autre tissu grossier sur le récipient et autour de la caisse. Le tissu ne doit pas tout à fait atteindre le sol. Plongez le tissu dans l'eau, pour que l'humidité se diffuse dans tout le tissu. Placez les aliments à l'intérieur de la caisse. Au fur et à mesure que l'eau s'évapore, elle refroidit les aliments. Cette méthode marche mieux si vous pouvez garder continuellement le tissu mouillé.



Cette page a été mise à jour: 28 déc. 2018