Hesperian Health Guides

Empêcher les avortements non sécurisés

une femme montre à d’autres femmes rassemblées des images représentant des méthodes de planning familial
L’éducation au planning familial peut éliminer la nécessité des avortements.

Voici quelques-unes des choses que toute femme ou tout groupe de femmes peuvent faire dans leur communauté pour empêcher les maladies et les morts résultant d’un avortement :

  • Montrez aux hommes, aux femmes, et à toute la communauté comment le planning familial peut aider à réduire la nécessité des avortements. Suivez une formation qui vous permettra d’offrir des services de planning familial aux femmes dans votre communauté.
  • Expliquez aux femmes et aux filles de votre communauté les dangers des avortements pratiqués dans de mauvaises conditions.
  • Allez voir les gens de votre communauté qui pratiquent des avortements pour vérifier qu’ils le font dans des conditions sécurisées.
  • Informez-vous sur les complications de l’avortement et les soins à donner aux femmes qui en souffrent. Renseignez-vous sur les endroits où amener une femme qui a besoin de traitements d’urgence suite à ces complications.
  • Essayez de trouver des gens qui pourraient transporter une femme qui a besoin de soins d’urgence. S’il n’existe pas de transport médical d’urgence, y-a-t-il quelqu’un dans la communauté qui possède une voiture ou un camion ? Stockez des conteneurs de carburant (essence ou diesel) pour les urgences.
  • Stockez des médicaments qui peuvent sauver des vies (en cours d’écriture) dans la pharmacie ou la clinique du village, pour traiter les urgences liées aux complications d’un avortement.


Si vous êtes un soignant, voici quelques suggestions :

Encouragez les femmes qui sont malades à chercher de l’aide après un avortement, plutôt que se cacher.

  • Essayez d’obtenir une formation pour pratiquer des AMIU, afin de traiter les femmes qui ont des complications suivant un avortement. Il y a peut-être quelqu’un qui pourrait former les soignants dans votre hôpital local. Ne pratiquez pas d’avortements, sauf si vous avez reçu une formation spécifique et avez les instruments nécessaires pour le faire dans de bonnes conditions.
  • Organisez les soignants de votre communauté afin qu’ils discutent avec les autorités sanitaires des risques liés aux avortements mal faits. Même dans les pays où l’avortement n’est pas légal, le traitement des complications de l’avortement devrait être accessible et sauver la vie de nombreuses femmes.