Hesperian Health Guides

Décider de pratiquer le planning familial

une femme qui réfléchit pendant qu’un prêtre et une soignante lui parlent chacun de leur côté. Vous avez le droit de prendre toute seule les décisions qui se rapportent au planning familial.

Certaines femmes veulent avoir beaucoup d'enfants —surtout dans les communautés où les pauvres n’ont pas un accès équitable aux terres, aux ressources et aux avantages sociaux. C’est parce que les enfants apportent une force de travail et peuvent s’occuper plus tard de leurs parents âgés. Dans ces endroits, il n’y a que les plus riches qui peuvent se permettre le privilège d’avoir peu d’enfants.

D'autres femmes peuvent vouloir moins d’enfants. C’est souvent le cas là où les femmes ont la possibilité d'étudier et d’avoir des revenus, et où elles arrivent à se faire entendre et négocier avec les hommes d'une manière plus égalitaire.

Quel que soit l’endroit où vit la femme, elle sera en meilleure santé si elle choisit le nombre d'enfants qu'elle va avoir, et le moment où elle les aura. De toute façon, il faut que ce soit elle, toujours, qui décide de pratiquer — ou de ne pas pratiquer — le planning familial.