Hesperian Health Guides

À l’intention des soignants

une soignante examine une femme qui a des contusions sur le dos et le bras

Les personnels soignants peuvent jouer un rôle plus important et plus actif pour mettre fin à la violence envers les femmes. De soigner seulement leurs blessures ne suffit pas.

Quand vous examinez une femme, vérifiez si elle ne porte pas de traces de coups ou de blessures.

En général, les hommes s’arrangent pour frapper leur femme à des endroits du corps où les marques ne se verront pas. Les femmes qui ont reçu des coups portent souvent des vêtements qui couvrent ces marques. En tant que soignant, vous êtes l’une des rares personnes à voir les parties couvertes de leur corps.

Si vous trouvez une marque suspecte sur le corps de la femme, une contusion ou une cicatrice, demandez-lui comment c’est arrivé. Ou si une femme vient vous consulter pour des douleurs, des saignements, des fractures ou d’autres blessures, demandez-lui si elle a été battus. Rappelez-vous que beaucoup de femmes battues diront qu’elles se sont blessées par accident. Assurez-lui que vous ne ferez rien sans qu’elle ne vous donne son accord.

WWHND10 Ch18 Page 325-3.png
une fiche de consultation médicale, avec des mentions telles que la date, l’heure, les déclarations du patient, et le résultat de l’examen clinique, ainsi que le dessin d’un corps humain

Notez tout par écrit.

Quand vous examinez une femme qui a été battue, faites un dessin de son corps, de face et de dos, et marquez dessus les endroits où elle a été blessée. Écrivez le nom de la personne qui l’a battue. Essayez de savoir combien de fois ce genre de choses se sont déjà produites. Demandez-lui si d’autres membres de la famille, ses sœurs ou ses enfants par exemple, ont aussi été battues.

Pour trouver des informations sur la manière de soigner les blessures d’une femme, consultez Là où il n’y a pas de médecin, ou un livre de médecine générale.

Si elle court un danger, aidez-la à décider ce qu’elle veut faire. Qu’elle veuille partir ou pas, vous pouvez l’aider à établir un plan d’urgence. Si elle veut aller à la police, allez-y avec elle. Vous pourrez essayer de vous assurer que la police prenne sa plainte au sérieux (et que les policiers eux-mêmes n’abusent pas d’elle). Aidez-la à se mettre en contact avec d’autres femmes qui ont été battues. Ensemble, elles pourront peut-être trouver des solutions.

Aidez votre communauté à se rendre compte des effets destructeurs de la violence.

Aidez l’homme

Dans certaines communautés, les hommes ont formé des groupes pour aider d'autres hommes à ne plus employer de moyens violents. Grâce à des discussions et des jeux de rôle, ces groupes apprennent aux hommes violents d’autres façons d'exprimer leurs sentiments et de contrôler leur comportement. Demandez aux autorités religieuses et aux autres personnes influentes de la communauté de participer à la création d’un groupe de ce genre, et de convaincre tous les hommes qu'il est de leur responsabilité individuelle de mettre fin à la violence envers les femmes.