Hesperian Health Guides

Prévenir l’abus sexuel

La manière dont nous sommes traités par les autres affecte notre estime de soi. Quand les enfants sont traités de désemparés, et désespérés, ils se voient comme tel. Ainsi nous devons enseigner les enfants à aimer leur propre personne afin qu’ils aient confiance en eux-mêmes et pour pouvoir mieux se protéger.

A girl signing to a middle-aged man.
Laisse-moi tranquille !
Pour protéger les enfants, nous devons leur donner de la connaissance, des qualifications et de la confiance pour rejeter le mauvais comportement sexuel — même des personnes les plus grandes, les plus fortes et les plus puissantes.

Aidez votre enfant à comprendre et à communiquer sur les abus sexuels

Les enfants sourds apprennent plus facilement quand ils voient des choses. Les signes les mouvements du corps et les expressions du visage, accompagnés des cartes d'image, des expositions de marionnette et des jeux de rôle, peuvent tous vous aider à enseigner un enfant sourd concernant comment se protéger de l'abus sexuel. Aidez-le à comprendre ceci :

  • certains types de contacts physique ne sont pas corrects (une poignée de main est ok, une étreinte peut être correct, mais les attouchements sur les parties génitales ne sont pas corrects et mettre le pénis dans la bouche d'un enfant n'est pas correct).
  • elle doit vous informer si quelque chose qu'il n'aime pas lui est arrivé.
  • elle peut refuser si quelqu'un essaie de lui faire des attouchements sexuels.
A woman describing a picture to a young girl.
Cet homme est en train de faire des attouchements à cette petite fille. Si cela vous arrive un jour, dites-le à maman.
Le dire à maman

Les idées comme « privé  », « secret », « confiance », « sécurité », et les signes qui les représentent, sont difficiles à expliquer aux enfants en bas âge, en particulier s'ils sont sourds. Rappelez-vous que vous devez expliquer ces idées à plusieurs reprises.

Utilisez des signes, des gestes, des images, et des mots différents jusqu’à ce que vous êtes sure que votre enfant comprend. Jouez la scène des situations avec votre enfant, ou utilisez vos poupées ou images pour essayer par de nombreuses manières de montrer ces idées aussi bien que vous pouvez.

Quelques exemples des signes qui peuvent vous aider à expliquer l'abus sexuel

Ces signes sont dans la Langue des signes américaines. Rappelez-vous, les signes de la langue des signes de votre propre pays peuvent être différents.

HCWD Ch13 Page 172-1.png
HCWD Ch13 Page 172-2.png
HCWD Ch13 Page 172-3.png
HCWD Ch13 Page 172-4.png
corps privé toucher secret
HCWD Ch13 Page 172-5.png
Fr HCWD Ch13 Page 172-6.png
HCWD Ch13 Page 172-7.png
HCWD Ch13 Page 172-8.png
aide blesser/violer bon mauvais
HCWD Ch13 Page 172-9.png
Es HCWD Ch13 Page 172-10.png
Fr HCWD Ch13 Page 172-11.png
Fr HCWD Ch13 Page 172-12.png
vagin pénis sexe violer

Aider les enfants à nommer et decrire les violeurs

Donnez à vos enfants les noms de signes pour des personnes de leurs vies. Entrainez-vous à noter des détails des personnes et des lieux et en parler avec votre enfant. Enseignez votre enfant à décrire des mots, comme le mot grand, court, poilu, gros, mince, et d'autres. Si un enfant arrive à décrire une personne, il peut décrire un violeur.

Donnez à chacun un nom de signe

HCWD Ch13 Page 172-13.png

L’une de nos petites filles, une fille sourde âgée de 6 ans a été violée. La police nous a demandé de l'interroger au sujet de la personne qui lui a fait ça. Elle ne pouvait pas donner une réponse. L’une des raisons est qu'elle n'a pas de noms en signe pour chacun autour d'elle. Nous encourageons maintenant les parents à donner à chacune des personnes qui entrent dans leurs vies un nom en signe. De cette façon, n'importe quelle personne qui aurait fait du mal à l'enfant pourrait être appelée et traduite en justice.

— Centre Des Enfants Sourds De Nzeve, Zimbabwe, Afrique


ACTIVITÉS

Voici plus d'activités pour aider votre enfant à mieux se protéger contre l'abus sexuel.

Des manières d'aider votre enfant à comprendre que certaines parties du corps sont privées

Expliquez à votre enfant que son corps appartient à elle seul, et que certaines parties de son corps sont plus intimes que d'autres. Expliquez que les adultes et les enfants plus âgés ne devraient pas toucher à ses parties génitales ou intimes et qu'elle ne devrait pas toucher aux parties intimes d’un adulte, même si elle est demandée de le faire. Utilisez des poupées, des marionnettes ou des images et montrer l’approbation ou la désapprobation avec les gestes de votre corps ou l’expression de votre visage.

A woman showing a doll to a young girl.
Ton postérieur est une partie privée de ton corps.

Expliquez aussi que si quelqu'un demande à votre enfant de regarder des choses privées ou de regarder des images de choses privées, cela n'est pas correct du tout.

Quand votre enfant est entre 3 et 5 ans, enseignez -le les parties génitales et d'autres parties intimes du corps et les différences entre les corps des garçons et les corps des filles. Ce sont des idées difficiles à enseigner, ainsi utilisez différentes méthodes pour essayer de vous assurez que votre enfant comprend. L'enseignement peut avoir lieu naturellement, par exemple pendant que votre enfant s’habille. Vous pouvez également utiliser ou faire une poupée pour enseigner des choses sur les parties du corps.

Comment aider votre enfant à apprendre à faire du bruit ou à hurler pour avoir de l'aide

A woman signing to a young boy.
Si quelqu’un te fait mal, il faut crier ou dire « non »; essayons de crier fort.

Beaucoup d'enfants sourds n'aiment pas utiliser leurs voix. C'est parce qu'on ri ou qu’on se moque d’eux qu’ils se sentent drôles quand ils le font. Expliquez à votre enfant qu'il est normal de crier si quelqu'un le gêne et qu’il a besoin d'aide.

Enseignez votre enfant qu'il devrait crier en disant 'non, non !', ou 'au secours' quand un adulte ou un enfant plus âgé essaie de lui faire du mal. Il peut aussi crier fort, mordre et lutter. Utilisez les poupées ou les jeux en lui montrant par action ce que vous voulez dire.

Comment aider votre enfant à apprendre à dire non

Les enfants sourds ne comprennent pas souvent pourquoi ils devraient faire ou ne pas faire certaines choses, ou pourquoi certaines choses leur arrivent. Ils veulent faire plaisir aux gens, et ainsi ils apprennent à obéir sans poser des questions. Il peut y avoir un problème si quelqu'un leur dit de faire quelque chose qui n’est pas correct.

Aidez votre enfant à pratiquer le mot « non ». D'abord, essayez de créer des situations dans lesquelles un enfant peut vouloir dire « non ».


A woman and young girl speaking to each other.
Norma allait à l’école. Un garçon est venu et la poussée. Comment Norma s’est sentie ?
En colère.
Que pouvait- elle faire ?

Plus tard, parlez de la manière de dire « non » et de l’endroit où votre enfant peut obtenir de l'aide.

A woman speaking to a young girl.
Vous pouvez dire « non » à quelqu'un qui veut toucher votre corps. Hurlez « non » à plusieurs reprises et luttez jusqu'à ce qu'il s'arrête.
A woman and small boy signing to each other.
As-tu jamais voulu rester loin de certains enfants parce que tu avais peur d'eux ?
Oui.
Si tu te sens de cette manière, viens me le dire.

Demandez à votre enfant de vous dire, ou à un adulte qui se trouve à coté si quelqu'un lui demande de faire quelque chose qu’il n’aime pas faire.

Comment aider votre enfant à comprendre qu’il ne doit pas toujours obéir aux personnes plus grandes

Une fois qu'un enfant a appris à dire « non », vous pouvez créer des situations dans lesquelles l'enfant ne doit pas obéir des adultes.

A woman and young girl speaking to each other.
A supposer qu’un adulte vous dise d’aller au dehors et courir après des voitures et des autobus dans la rue. Devez-vous le faire ?
Non.
Pourquoi pas ?
A woman and small boy signing to each other.
Où tu peux aller trouver de l’aide si je suis au travail? Qu’en penses-tu de tante Rose ou de la mère de Lisa? Et qui d’autre ?
Chez Nana.

Comment aider votre enfant à savoir où aller pour trouver de l'aide

Vers qui votre enfant peut-il se tourner ? Tous les enfants devraient avoir au moins 3 personnes qu’ils peuvent aller voir quand ils ont des problèmes. Il pourrait s’agir de leur mère ou de leur père, d’une soeur ou d’un frère plus âgé, d’une tante, d’une voisine ou de toute autre personne en qui vous et votre enfant avez confiance en dehors de la famille, comme la mère d'un autre enfant.

Les enfants devraient savoir que si une personne n'est pas disponible ou n’est pas attentive à leur problème, ils devraient aller vers une autre personne. Dites à ces personnes que vous êtes en train d’enseigner l’enfant à aller vers elles pour de l'aide en cas de nécessité. Pratiquez avec l'enfant comment aller chercher différentes sortes d'aide.