Hesperian Health Guides

Pourquoi la communication est importante ?

Un enfant apprend une langue très rapidement pendant les premières années de sa vie. Il est important que le problème d’audition de l’enfant soit réglé tôt et qu’il reçoive une aide effective. Si non, les meilleures années pour l’apprentissage des techniques de communication peuvent être perdues (de la naissance à l’âge de 7). Plus un enfant commence à apprendre une langue tôt et à pratiquer en communiquant, plus il apprend beaucoup.

La communication a lieu quand nous comprenons ce qu’on nous disons et répondons et quand nous exprimons nos pensées, nos besoins et nos sentiments de sorte qu’ils puissent être compris.

La solitude d'un enfant sourd

4 children talk together while a boy nearby inside a glass jar looks on.

Pour un enfant, être sourd peut être comme vivre avec un mur de verre au tour de lui. Un enfant sourd peut voir les gens parler mais il ne peut pas comprendre ce qu’ils sont en train de dire.

Les gens peuvent avoir des interactions les uns avec les autres parce qu’ils ont appris une langue pour communiquer avec eux. Mais un enfant sourd ne peut pas apprendre une langue qu’il n’entend pas. Cela signifie que beaucoup d’enfants sourds grandissent sans être capable d’apprendre ou d’utiliser une langue pour avoir une interaction avec les autres autour d’eux.

Les gens ont un grand besoin de communiquer les uns avec les autres et de créer des relations. Quand un enfant n’a pas de compétence communicative pour communiquer avec d’autres personnes et quand les autres personnes ne savent pas comment communiquer avec lui, il peut être marginalisé la plupart du temps, même par les gens les plus proches de lui. Après un moment il devient socialement isolé

A man and woman speaking.
Mes voisins n’aiment pas s’occuper d’Akhila quand je dois aller au marché. Ils disent qu’elle ne comprend rien de ce qu’ils disent.
Parfois d’autres enfants viennent en courant derrière nous et appellent Habibpar de mauvais noms. J’aimerais autres personnes ne savent pas comment cette méchanceté.

La communication pour apprendre et pour réfléchir

A woman speaking to 2 small children.

Les enfants utilisent la communication pour apprendre des choses sur le monde, pour communiquer avec d’autres personnes, pour s’exprimer, pour réfléchir et pour développer leurs idées. Sans certaines formes de communication, un enfant sourd ne peut pas pleinement développer sa pensée ou ses capacités.

Plus les enfants sont capables d’apprendre une langue, plus ils comprennent leur monde, pensent, planifient et développent des relations étroites avec les gens qui les entourent.

Pour plus d’informations sur la langue et sur le développement de l’enfant, voir Chapitre 2.

A woman and a small girl use sign language.
Salut. Mon nom est Carmen et j’utilise mes mains pour communiquer parce que je suis sourde. J’ai fréquenté une école d’enfants sourds au Nicaragua. Là-bas, nous avons inventé la première langue des signes du Nicaragua. Je me rappelle toujours comment j’ai finalement pu me faire comprendre par les gens.
C’est comme si j’ai des couleurs pour peindre le monde entier alors qu’au paravent je n’avais que du gris seulement.

L’histoire de Anita

A woman using sign language.
Je vous raconterai mon histoire, mais avant j’aimerais vous raconter les histoires d’autres enfants sourds
Ce n’est pas tout enfant qui va à l’école comme le mien. Anita est sourde comme moi mais elle ne pouvait pas apprendre à communiquer. Voici l’histoire d'Anita.

Anita est née presque complètement sourde, mais ses parents ne se sont rendu compte que quand elle avait 4 ans. Quand elle était bébé, ils ont constaté seulement qu’elle était en bonne santé et énergique. Jusqu’à la naissance de sa soeur Lora, ils ne se sont pas inquiétés du fait qu'Anita n’apprenait pas à parler. Ils ont pensé qu’elle était juste un peu lente dans son développement.

“Etes-vous sûre qu’elle peut entendre?” demanda un voisin un jour “Oh oui,” a dit la mère d’Anita, Eva. Eva l’appela à haute voix et Anita tourna sa tête.

Mais quand elle avait 3 ans, Anita ne pouvait toujours dire que quelques mots. Sa soeur Lora âgée de 2 ans disait de nouveau mots chaque jour. Lora souriait et riait plus qu'Anita quand Eva parlait ou chantait pour elle. Ainsi Eva parlait et chantait plus pour Lora que pour Anita. Lora demandait des choses, chantait des chansons simples et jouait de manière heureuse avec les autres enfants. Anita jouait seule, puisque quand elle jouait avec les autres enfants cela finissait très souvent en querelle ou en cri.

HCWD Ch1 Page 4-2.png


Une fois dans le marché du village, Lora a demandé un foulard de tête et Eva lui a acheté un. Un moment plus tard Anita prit rapidement un autre foulard et commença à le mettre sur sa tête. Embarrassée et bouleversée, Eva le lui a retiré. Anita s’est jetée à terre et commença à donner des coups de pied et à crier.

Quand le père de Anita a entendu ce qui s'est passé au marché, il regarda Anita avec un air de colère et lui dit, “Quand apprendras tu à demander des choses ? Tu as 4 ans et tu n’essaies toujours pas de parler. Es-tu stupide ou paresseuse ?”

Anita regarda son père. Elle n’a pas compris ce que son père a dit. Mais elle a compris le regard de colère sur son visage. Des larmes ont coulées sur ses joues. Son père changea de mine et la prise dans ses bras.

A man shakes his finger at a girl who is crying.


Quand la famille s’est assise ce soir-là pour parler, Eva s’est rappelée de la question de son voisin à propos de l’audition d'Anita. Elle décida d’essayer de faire des sons différents derrière Anita pour voir ce qu’elle pouvait entendre. Quand ses parents constatèrent qu'Anita ne répondait pas à la plupart des sons, ils se sont rendu compte qu’elle était sourde. Ce fut un jour très triste pour eux tous.

La famille d'Anita s’est inquiétée que Anita ne pourrait pas se développer comme les autres enfants.

A woman thinking. A young girl sits beside her.
Comment puis-je expliquer des choses à une personne qui n’entend pas ou qui ne parle pas ? Je veux qu’elle ait une vie normale comme sa soeur. Quel type d’avenir une fille sourde peut-elle avoir ?

Les parents d'Anita firent de leur mieux pour l’aider. Ils étaient très occupés à prendre soin de leurs autres enfants et de leurs champs, ainsi c’était dur pour eux de donner à Anita l’attention dont elle avait besoin. Ils ont espéré qu’un jour Anita pourra avoir une vie pleine, mais ils ne savaient pas comment l’aider.

A woman using sign language.
Anita n’est pas stupide. Comme personne ne lui a enseigné une lange et ne lui a appris comment communiquer avec elle, Anita et ceux qui sont fréquemment autour d’elle ont mal compris et les uns et les autre ont été déçus.

Anita et d’autres enfants sourds peuvent se comporter mal parce qu’ils ne comprennent pas ce qu’ils doivent faire. Comme Anita ne peut pas entendre les mots clairement, il est beaucoup plus difficile pour elle d’apprendre la langue de sa famille. Elle a donc des problèmes à comprendre ce que les gens veulent et à leur dire ce qu’elle veut.

Ce n’est pas une surprise que les enfants sourds ou malentendants se sentent parfois seuls ou oubliés et développent ‘des problèmes de comportement’, ou sont lents dans l’apprentissage à communiquer avec les autres personnes. Anita a besoin d’aide pour apprendre une langue afin qu’elle puisse comprendre le monde qui l’entoure.

L’histoire de Omar

A woman using sign language.
Voici l’histoire d’Omar. Omar n’est pas né sourd. Il a perdu son audition après avoir appris à parler.






Omar est né avec une audition normale et était un enfant très bavard. Pendant deux ans il a eu beaucoup d’infections d’oreille. Sa famille n’avait pas les moyens d’acheter du médicament pour les traiter. Avec chaque infection il perdait un peu plus son audition. A l’âge de 4 ans il ne pouvait pas comprendre ses parents quand ils lui parlaient parce que leurs voix lui semblaient floues et pas claires. Il les regardait juste d’une manière perplexe et parlait de moins en moins.

A man speaking to another man and a woman.
Je pense qu’Omar peut toujours entendre quelques sons.


Le grand-père à Omar, qui avait beaucoup perdu de son audition dans sa vieillesse, a suggéré quelque chose qui pourrait aider. Il a dit qu’il comprenait d’habitude les gens assez bien en utilisant l’audition qu’il avait toujours et en regardant les lèvres des gens.

Mais, le grand-père d’Omar a dit, que c’était parfois difficile de comprendre les gens parce que beaucoup de mots se ressemblent sur les lèvres. Il se demande si un appareil auditif pourrait aider Omar.

Le père d’Omar l’a emmené dans une clinique d’audition dans la ville. Les gens de la clinique ont testé son audition et ont trouvé qu’un appareil auditif pourrait l’aider. Alors le père d’Omar a emprunté de l’argent avec son cousin et on a placé un appareil auditif à l’oreille d’Omar. La famille d’Omar l’ont aidée à comprendre les mots et à parler correctement. Puis qu’il est toujours un petit garçon, l’appareil de correction auditive d’Omar aura besoin de beaucoup de nouvelles pièces de rechange au fur et à mesure que lui — et ses oreilles — grandissent.

Certains enfants comme Omar, qui peuvent entendre un peu, sont capables de parler et de lire sur les lèvres. Un appareil auditif peut aider Omar parce qu’il a une audition. Il est aussi utile qu’il ait compris la langue avant de devenir sourd.

A woman using sign language.
Les parents d’Omar fourniront d’effort pour l’achat des piles et les nouvelles pièces des prothèses auditives au fur et à mesure qu’il grandira. De plus, Omar aura besoin de rendre visite une clinic de temps en temps pour verifier que son appareil auditif fonctionne bien. Si ces parents peuvent faire ces choses, Omar ira bien.
L’histoire de Julia

A woman using sign language.
Voici l’histoire de Julia. Quand les parents de Julia se sont rendu compte qu’elle était sourde, ils ont inventé des signes pour communiquer avec elle







Irene et Pedro se sont rendu compte que leur fille Julia était sourde quand d’autres enfants de son âge parlaient mais elle, elle n’avait pas encore appris à parler.

Irene était déterminée que Julia aurait toute la chance d’apprendre et de réussir dans la vie. En dépit de ses doutes, de ses peurs et de beaucoup de questions, Irene a pensé que, “Le fait de ne pas pouvoir entendre ne signifie pas qu’elle ne peut pas apprendre comment faire des choses.”

Irene s’est rappelée le moment où elle a rencontré une étrangère qui parlait une langue différente. Pendant qu’elles parlaient l’un à l’autre, elles utilisaient des gestes et elles démontraient ce qu’elles voulaient dire. Même si cela a pris plus de temps et qu’elles ne se comprenaient pas, elles se sont amusées.

A man and woman speaking. Nearby a young girl uses her hands to gesture to a small boy.
Julia est si intelligente. Regardez la rapidité avec laquelle elle apprend de nouveaux signes. Et comment Miguel aussi est en train de les apprendre.


Ainsi pour communiquer avec Julia, toute la famille a inventé des gestes et‘des signes naturels’ et les utilisent ensemble.

Même les voisins ont commencé à apprendre comment utiliser les signes de la maison de Julia. Ensuite, Irene a demandé à un enseignant de l’école du village quand Julia pouvait commencer les cours. L’enseignant a répondu qu’il n’avait aucun moyen d’enseigner des enfants sourds. Elle a parlé à Irène d’une école qui pourrait enseigner Julia, mais c’était une école située à 2-heures de marche, aller-retour. Pedro et Irene se sont demandé quel âge Julia devrait avoir avant de pouvoir aller à cette école d’elle-même chaque jour.

Le désir humain de communiquer est très fort. Quand les parents apprennent à communiquer avec des gestes et des signes naturels, de petites filles comme Julia peuvent devenir des enfants intelligents et heureux.

Le désir humain de communiquer est très fort. Quand les parents apprennent à communiquer avec des gestes et des signes domestiques, de petites filles comme Julia peuvent devenir des enfants intelligents et heureux.

A woman using sign language.
Mais chaque enfant a droit à une éducation ! Comment Julia peut-elle continuer à apprendre ? C’était seulement à cause de la manière dont les choses ont changé dans mon pays que j’etais capable d’aller à l’école.
L’éducation pour les enfants handicapés au Nicaragua

A woman using sign language.
Avant de raconter ma propre histoire, vous devez d’abord savoir quelque chose sur le Nicaragua, un pays de l’Amérique Centrale où j’ai vécu et, savoir comment les choses étaient quand je grandissais.

Pendant de nombreuses années le Nicaragua a été gouverné par la famille Somoza. Elle a contrôlé la plupart de la richesse du pays et a rendu peu de service aux populations.

A man in a military uniform.


Les Somozas n’ont pas accordé une importance à l’éducation pour tous. Ils ont pensé que ceux qui passent leur temps à travailler dans les champs n’avaient pas besoin d’aller à l’école. Somoza lui-même a dit “Je ne veux pas de gens instruits, je veux des boeufs !”

Comme conséquence, la plupart des gens au Nicaragua ne pouvaient pas lire et écrire. Beaucoup d’enfants pauvres handicapés, et presque tous les enfants dans les zones rurales et particulièrement les enfants sourds — ne pouvaient pas aller à l’école.

A woman using sign language.
Ceux qui sont au pouvoir trouvent facile de traiter ceux qui sont différents d’eux comme s’ils ont peu de droit et sont inférieurs aux humains.
Cela arrive aux gens pauvres, aux gens qui parlent une langue différente, aux femmes, ceux qui pratiquent une religion différente et particulièrement aux gens avec un handicap !
A large crowd of people protest with a sign that reads: 'Education is a right for all children'.

Ensuite en 1979 le peuple nicaraguayen a renversé la dictature Somoza et a installé un nouveau gouvernement. Le nouveau gouvernement a cru au fait que chacun a le droit d’être éduqué et a rendu l’éducation disponible à tous les enfants y compris ceux qui étaient sourds. Des écoles nouvelles ont vu le jour, et plus d’enfants y se sont inscris.

Si tout le monde s’engage pour la cause de l’éducation, les enfants sourds peuvent avoir la chance d’apprendre, d’aller à l’école et de développer leur capacités comme tout le monde !

L’histoire de Carmen

Quelques mois après ma naissance, une maladie a touché rapidement beaucoup d’enfants dans mon village. Je suis tombé malade aussi, avec une très forte fièvre. Mes parents ont été contents quand je me suis senti mieux, mais ils ont constaté que la maladie m’avait rendu sourde. Au fur et à mesure que je grandissais, nous étions tous frustrés parce que c’était très difficile de communiquer même les simples idées ou besoins. Ma famille ne savait pas comment communiquer avec moi ou comment m’enseigner.

A woman using sign language.
Quand j’avais besoin de quelque chose je devais le dire à ma famille en pointant le doigt à quelque chose.Si la chose n’y était pas pour être indiquée, je ne pouvais pas leur faire comprendre ce que je voulais.


Après la révolution au Nicaragua, une école pour enfants sourds a été ouverte et mes parents m’y ont inscrite. Ils se sont rendu compte que l’école pouvait m’aider d’une manière qu’ils ne pouvaient pas. Les enseignants de l’école ont essayé de nous enseigner tous à lire sur les lèvres et à parler. Même si beaucoup d’entre nous nous ne pourrait pas apprendre la lecture labiale et à parler bien, le fait d’être juste ensemble a commencé à ouvrir le monde à nous.

A woman using sign language.
Je n’avais jamais connu un autre enfant sourd. La plupart de mes camarades de classe n’avaient jamais rencontré des enfants sourds. Quand j’ai vu les autres enfants sourds utiliser des signes, j’ai commencé à les utiliser moi aussi. Pour la première fois je commençais à apprendre.

La plupart d’entre nous ont commencé l’école à un âge avancé. Nous communiquions en utilisant les « langue des signes » que nous avons utilisés avec nos familles et qui étaient tous différents. Mais nous nous sommes enseignés ces signes et avons créé ensemble de nouveaux signes. C’était plus facile pour nous d’utiliser des signes pour communiquer. Comme nous utilisions de plus en plus des signes, cela s’est transformé en une langue réelle. Très rapidement nous étions capables de bien communiquer avec les uns et les autres, concernant nos familles et nos amies, nos plans, nos rêves, et les choses qui nous arrivent.

La langue permet d'apprendre et de vivre en communauté

Carmen et les autres jeunes sourds du Nicaragua ont prouvé au monde entier que la langue des signes est une langue naturelle et complète qui se développe dans une communauté. Comme avec toute autre langue, pour utiliser la langue des signes vous avez besoin d’un groupe de personnes avec lequel vous l’utilisez.

Comme Carmen et d’autres enfants ont développé la langue des signes nicaraguayen et leurs capacités de communication, ils ont aussi développé des capacités pour décrire des choses, pour résoudre des problèmes et pour faire connaître leurs sentiments, leurs besoins et leurs idées. La langue des signes a non seulement donné aux enfants un moyen de communiquer, mais elle les a aidé à développer leur capacité de réflexion.

A woman using sign language.
La langue des signes me permet de parler avec les autres, d’apprendre des choses sur le monde et de dire ce que je pense. Je ne suis plus seule, frustrée, ou confuse. La langue des signes — mon langage — me permet d’être un membre d’une communauté.
A boy and girl sitting at a school desk. The boy uses his hands to speak to the girl.

L’une des raisons pour lesquelles les enfants du Nicaragua ont développé cette langue si complète, est qu’il y avait beaucoup d’enfants qui l’utilisaient. Ils ont pu le faire parce que les nicaraguayens ont décidé de consacrer une plus grande partie de leurs ressources à l’éducation. Ils ont commencé un mouvement de réforme éducative qui a créé un système scolaire fort pour tous les enfants — y compris les enfants sourds ou les enfants malentendants.

Se réunir pour les droits des sourds

Grâce au combat des nicaraguayens pour rendre l’éducation disponible à tous, beaucoup de jeunes sourds ont été rassemblés dans des écoles pour la première fois. En une génération, les enfants ont commencé à produire une nouvelle et différente forme de communication — qui est devenue la langue des signes nicaraguayen.

Au milieu des années 80, ces jeunes adultes sourds ont commencé à se rencontrer et à travailler pour promouvoir leurs droits en tant que sourds. Ils ont créé l’Association Nationale des Sourds du Nicaragua (ANSNIC). Les membres de l’ANSNIC ont aidé à développer et à promouvoir la langue des signes du Nicaragua, en publiant un dictionnaire et un livre pour les enfants. Ils ont travaillé avec le Ministère de l’Education pour commencer à inclure les signes dans les écoles de sourds, et à améliorer les programmes pour l’éducation des sourds.

Aujourd’hui, l’ANSNIC est un groupe puissant au Nicaragua qui défend les droits des personnes sourdes et qui sert aussi de centre social pour ses membres.

A group of people with signs that say: 'More services for deaf children', 'More schools for our children', and 'More laws to protect our children'.