Hesperian Health Guides

Prévenir les violences sexuelles

Aider votre enfant à apprendre sur son corps

Un enfant de 18 mois peut commencer à apprendre les noms des parties du corps.

Lorsque votre enfant est âgé de 3 à 5 ans, apprenez-lui des choses sur les parties génitales et autres parties intimes du corps dites-lui les différences entre le corps des garçons et celui des filles.

une femme assise derrière un jeune enfant qui se lave.

L’enseignement prend place de manière naturelle, par exemple, pendant que votre enfant se douche. Les enfants qui ont un handicap visuel peuvent avoir besoin d’aide pour apprendre à connaître les parties du corps. Consultez sur les activités aident à connaître son corps. Utiliser des marionnettes réalistes peut être d’une aide.

Aider votre enfant à connaitre les parties intimes de son corps

Expliquez-lui que certaines parties du corps sont plus intimes que d’autres. Expliquez-lui que personne d’autre ne doit toucher ses parties génitales ou intimes, et que votre enfant ne doit pas toucher les parties génitales des autres même si ces derniers le lui demandaient.

Souvenez-vous de lui expliquer que ce ne sont pas toutes les formes d’abus sexuels qui impliquent le toucher.

une femme parlant à deux enfants.
Personne d’autre ne doit toucher tes parties intimes. Si quelqu’un te demande de toucher des parties intimes, ce n’est pas bien.
De même, si quelqu’un te parle de choses intimes ou te demande de regarder des choses intimes, ce n’est pas bien, non plus.
une femme parlant à un enfant.
As-tu jamais eu envie de te mettre seule à l’écart de certains enfants parce que tu sentais qu’ils allaient te blesser ?
Oui.
Quand tu as ce sentiment à propos de l’attitude de quelqu’un, viens m’en parler.

Aider votre enfant à dire « non »

Aidez votre enfant à croire en ses sentiments et encouragez-le à vous parler de ce qu’il ressent.

Demandez à votre enfant de vous en parler immédiatement chaque fois que quelqu’un lui demande de faire quelque chose qui le met mal à l’aise.

Aidez votre enfant à s’entrainer à dire « non ». Dans un premier temps, essayez avec des situations dans lesquelles un enfant serait tenté de dire « non ».

une femme parlant à un enfant.
Norma était sur le chemin de l’école et un garçon est venu la pousser pour la faire tomber. Comment Norma s’est-elle sentie ? Que peut-elle faire dans cette situation ?
une femme parlant à une enfant.
Tu peux dire « non » aux autres enfants qui veulent toucher ton corps. Dis « non » et encore « non » et défends-toi jusqu’à ce qu’ils aient arrêté.
Certaines personnes ne respectent pas les règles qui veulent qu’on ne te touche pas. Où peux-tu aller pour avoir du secours si je suis au travail ? Et si tu pensais à ta tante Rose ? Ou la mère de Lisa et qui d’autre ?

Plus tard, parlez du fait de dire « non » et des endroits où votre enfant peut avoir de l’aide.

Aider votre enfant à comprendre qu’il ne doit pas toujours obéir aux plus grands.

une femme parlant avec une fille.
Suppose qu’un adulte te demande d’aller jouer dans la rue au dehors, vas-tu obéir ?
Non.
Pour- quoi pas ?

Enseignez à votre enfant qu'elle doit crier « non, non », crier, mordre et lutter si un adulte ou enfant plus âgé tente de l'agresser.

une femme parlant à un enfant.
Si quelqu’un te dérange, tu dois te défendre et crier pour que les autres sachent que tu as besoin de leur aide.

Aider votre enfant à comprendre ce qu’est un secret

Tu dois me parler de tous tes secrets, les bons comme les douloureux.

 une femme parlant avec un enfant.
Si nous ne disons pas à Jean que grand-mère vient pour son anniversaire, c’est un bon secret.
Il ne faut pas garder de secrets sur les parties intimes de notre corps. Assure-toi de me dire si quelqu'un veut toucher tes parties intimes.
une femme parlant à une enfant.
Quelquefois, certaines personnes pourraient te dire que si tu révèles un secret, quelque chose de mal va t’arriver ou ils vont te faire du mal. Si jamais, cela arrivait, il est très nécessaire que tu m’en



Expliquez à votre enfant que si quelqu'un le menace pour l'empêcher de parler de quelque chose, il doit vous le dire. Un agresseur peut dire des choses comme C'est notre secret. Si tu le répètes à quelqu'un, je vais te tuer, ou tuer la personne à qui tu l’as répété. Et je vais raconter à tout le monde toutes les mauvaises choses que tu as faites. Rassurez votre enfant que rien de mauvais ne va se passer s’il vous parle. Un enfant a besoin de savoir que l'agresseur fait ces menaces parce que c’est lui le malfaiteur, pas l’enfant !

un enfant et un homme qui parlent tandis que l’enfant entre dans des latrines.
Ne rentre pas.
OK, Lora, je vais attendre dehors.

Respectez le besoin grandissant de votre enfant d’avoir une vie privée pour sa douche, ou pour s’habiller

Un enfant aveugle peut avoir des difficultés à comprendre la notion de parties intimes du corps car il a besoin d’aide dans une si grande diversité d’activités quotidiennes. Mais vous pouvez encourager votre enfant à vous dire quand il n’a pas besoin d’aide.