Hesperian Health Guides

Lorsque vous apprenez pour la première fois que votre enfant est malvoyant

WikiSanté > Aide aux enfants aveugles > Lorsque vous apprenez pour la première fois que votre enfant est malvoyant

Apprendre qu’un enfant est aveugle ou ne voit pas bien peut être très bouleversant pour les parents ou la famille. Il est normal de se sentir bouleversé (e) par la nouvelle du handicap de votre enfant et de continuer à ressentir des émotions très variées dans les mois qui suivront. Vous et votre famille pouvez ressentir :


une femme en train de réfléchir.
Je ne sais rien de la cécité que devrais-je faire pour mon enfant ?
  • inquiétude sur quoi faire
  • reniement (refus de croire que votre enfant ne verra jamais aussi bien comme les autres enfants)
  • la peur de ce que ça signifie d’être aveugle et la peur pour l’avenir
un homme en train de réfléchir.
Si je pouvais juste trouver le bon traitement, peut être que mon enfant pourra voir.
un homme en train de réfléchir.
Qu’est ce qui arrivera à mon enfant ? Comment va-telle se marier ou gagner sa vie ?
  • sentiment de culpabilité par rapport à ce que vous avez bien pu faire pour causer la cécité
  • tristesse, impuissance, ou aucun sentiment du tout (dépression)
une femme en train de réfléchir.
Si j’avais moins travaillé pendant ma grossesse, cela n’allait jamais
arriver.
une femme en train de réfléchir.
Je me sens si désespérée....
  • en colère par rapport à ce qui est arrivé
  • la solitude
une femme en train de réfléchir.
Ce n’est pas juste que cela arrive à ma famille.
un homme en train de réfléchir.
Personne d’autre ne sait à quoi cela ressemble. Personne ne peut apporter son aide.
une femme tenant un bébé en train de réfléchir.
Que penseront nos voisins ?
  • la honte parce que votre
    enfant a un handicap
une femme en train de réfléchir pendant qu’elle se tient à côté d’un homme.
Touli est en colère pour ce qui est arrivé, mais je me sens triste tout le temps.



En tant que parent, cela pourrait être réconfortant pour vous de savoir que ses émotions fortes peuvent vous aider à tenir bon, et en même temps vous aider à entreprendre des actions pour aider votre enfant. Par exemple, le refus peut vous empêcher d’être bouleversé par les changements soudains dans votre vie. Certains parents disent que le sentiment de colère ou de frustration leur a donné de l’énergie pour aider leur enfant et de pouvoir aider d’autres familles ayant des enfants vivant avec un handicap.

Vous, votre partenaire et votre famille, allez probablement ressentir certaines de ses émotions et y réagir de différentes manières. Il est préférable de laisser chacun vivre les émotions de sa manière, sans jugement.

une femme en train de réfléchir en voyant ses 2 enfants jouer.
Regarde comme le frère de Delphine est heureux de jouer avec elle ! Comment ai-je pu penser un instant qu’elle serait une charge pour notre famille ?

Ces émotions deviendront de moins en moins fortes. Avec le temps, vous allez commencer à comprendre que votre enfant a également besoin d’amour, d’affection, de discipline, et d’apprendre comme les autres enfants. Et comme les autres enfants, elle vous donnera beaucoup de soutien, du plaisir et de la joie. Le fait qu’elle ne peut pas voir deviendra moins important.

un homme en train de réfléchir en observant une fille aveugle qui va à l’école.
Que faire si elle ne peut pas aller au même rythme que les autres enfants ?

Plusieurs de ces émotions reviendront probablement aux moments importants de la vie de votre enfant comme au moment où elle commencera l’école. Le fait qu’elles reviennent ne signifie pas que quelque chose ne va pas. Cela signifie simplement que vous êtes entrain de traverser une autre période d’adaptation à votre enfant et à son handicap. Habituellement, les émotions seront moins fortes qu’au début.