Hesperian Health Guides

Les problèmes récurrents quand on apprend à parler

Les enfants qui voient gagnent leurs arguments de communication en regardant les autres s’exprimer. Cela manque à un enfant malvoyant et il pourrait apprendre à parler avec un retard par rapport à un enfant qui voit correctement. Ainsi, en apprenant à parler, un enfant qui ne voit pas bien aura tendance à :

  • répéter ce que les autres dissent plutôt qu’à exprimer ses propres pensées ;
  • utiliser des mots tels que « il, elle, et tu » (les pronoms) de manière incorrecte
  • ne pas se tourner vers la personne qui parle ;
  • poser plusieurs questions ;
  • utiliser des mots vides de sens.


Si votre enfant souffre de certains de ces problèmes, vous pouvez mener certaines des activités suivantes :

Pour aider votre enfant à exprimer ses propres pensées

Il est naturel pour les enfants de répéter ce que dissent les autres. En fait, l’on doit encourager les jeunes enfants à répéter les mots car cela l’aide à apprendre à parler. Mais un enfant qui ne voit pas va souvent répéter continuellement des mots plutôt qu’à exprimer ce qu’il pense. Cela arrive parce que :

  • votre enfant pourrait vouloir continuer à parler avec vous mais ne connaît pas assez de mots pour s’exprimer ;
  • il pourrait ne pas comprendre vos mots puisqu’il ne voit pas ce dont vous parlez ;
  • il pourrait répéter les mots pour essayer de comprendre ce qu’ils veulent dire ;
  • il pourrait répéter des mots sans comprendre ce qu’ils veulent dire.


une femme et un enfant qui parlent.
Veux-tu du haricot ?
Veux-tu du haricot ?
Oui, je veux du haricot. Ils sont bons...




Si votre enfant répète ce que vous dites, faites-lui savoir que vous l’avez entendu et passez du temps sur ce qu’il a dit. Cela prouve à votre enfant que vous l’écoutez et lui montre également d’autres manières de répondre.

Un homme et un enfant qui sont en train de parler.
Papa s’en va maintenant, Rashid.
Papa s’en va maintenant, Rashid.
Rashid, es-tu contrarié ? Tu veux dire que tu ne veux pas que je parte ?




Essayez de comprendre ce que votre enfant veut dire quand il répète vos mots. Bien souvent, chercher à comprendre les sentiments qu’il veut exprimer sans trouver les mots pour le faire peut vous aider.

une femme parlant à un enfant tandis qu’ils mettent des fruits dans un panier.
Ceci est un ananas. Vois comme sa peau est rugueuse. Quand on le découpe, l’intérieur est moelleux et très doux.




Donnez à votre enfant plusieurs opportunités d’apprendre sur son environnement et de toucher les choses dont vous parlez. Cela l’aidera à apprendre plus de mots afin qu’il n’ait pas besoin de répéter aussi souvent les mots. Cela va également aider les autres à savoir comment ils peuvent aider votre enfant.

une femme et un enfant en train de parler.
Veux-tu de la soupe ?
Veux-tu de la soupe ?
Si tu as faim, Noé, dit “oui, je veux la soupe.”




Au fur et à mesure que votre enfant grandit, faites-lui savoir que répéter ce que les autres ont dit n’est pas une manière d’envoyer un bon message.

Aidez votre enfant à utiliser les pronoms.

Les pronoms sont des mots comme « il, elle, tu ou vous ». Ces mots peuvent se référer à plusieurs personnes ou choses. Tous les enfants apprennent difficilement à utiliser ces mots. Mais les enfants malvoyants ont plus de difficultés car ils ne peuvent pas voir celui ou ceux à qui ces mots se réfèrent, ou si la personne qui parle est un homme ou une femme. Cela peut leur prendre une ou deux années supplémentaires d’apprentissage pour utiliser correctement les pronoms.

Utilisez les pronoms quand vous parlez à votre enfant, même s’il ne les utilise pas correctement. Mais assurez-vous qu’il sait que vous lui parlez. Vous pouvez appeler son nom ou le toucher gentiment pour qu’il sache que vous lui parlez.

Une fille parlant à un petit enfant pendant qu’un garçon observe.
Pedro, Juan et moi voulons jouer avec toi. Veux-tu bien jouer avec nous ?

Faites des jeux qui enseignent les différentes parties du corps, aidez-le à identifier ces différentes parties sur les autres.

Une femme parlant à un enfant qui montre sa bouche.
Où se trouve ta bouche ?
HCWB Ch6 Page 56-3.png
Moi aussi, j’ai une bouche. Peux-tu retrouver ma bouche ?
une fille parlant en indexant un garçon avec son propre doigt.
Il est temps pour toi d’aller te coucher.



Si votre enfant semble être confus, montrez-lui de qui vous parlez en l’aidant à indexer la personne à qui le pronom se réfère.

Un homme parlant à un enfant.
Je vais premièrement rouler la balle vers toi, Noé.




Jouez à des jeux qui l’encouragent à prendre le relais. Mettez l’accent sur les pronoms au cours de votre jeu.

Si votre enfant utilise mal les pronoms parce qu’il répète les paroles d’autres personnes, essayez la suggestion de la section précédente.

Aidez votre enfant à fixer la personne qui parle

Parce qu’ils ne peuvent pas voir les personnes qui parlent, les enfants aveugles ne savent pas qu’ils doivent regarder ceux avec qui ils parlent.

Encouragez votre enfant à se tourner vers ceux à qui il parle.

Une femme parlant et tournant le visage d’un enfant vers elle.
Tourne-toi vers moi quand je te parle, Noi.
Dans un premier temps, vous pouvez tourner gentiment son visage vers vous quand vous parlez.
Une femme parlant à un enfant qui ne lui fait pas face.
Maman, Qu’est-ce que ce bruit ?
Joey, tourne ton visage vers moi quand tu parles, s’il te plaît. Ainsi, je pourrai répondre à ta question.
Quand il sera plus grand, apprenez-lui à vous faire face quand vous parlez.

Aidez votre enfant à poser moins de questions

Plusieurs enfants passent par des moments où ils posent plusieurs questions. Mais les enfants aveugles posent les questions plus longtemps. Cela pourrait s’expliquer par le fait :

  • qu’ils ne peuvent pas voir ce qui se passe autour d’eux ;
  • qu’ils ne connaissent pas assez de mots pour soutenir une bonne conversation ;
  • qu’ils veulent prendre contact avec une autre personne ;
  • que les adultes leur posent souvent des questions.


Si votre enfant vous pose tellement de questions qu’il vous est difficile d’y répondre à toutes, ou si ces questions l’empêchent d’apprendre d’autres formes de communication, il a alors besoin de votre aide.

un garçon posant des questions et une femme y répondant tandis qu’un homme et deux enfants sont en train de jouer tout près.
Que fait papa ? A quel jeu jouent-ils ? Quand vont-ils arrêter ?
Sandeep, tu aimerais jouer aussi, n’est-ce pas ? Pourquoi ne pas demander à papa, “puis-je jouer aussi ?”



Recherchez les sentiments qui peuvent se cacher derrière les questions de l’enfant.

une femme parlant à un enfant tandis qu’ils sont arrêtés dehors.
Entends-tu le grand bruit ? Des hommes avec de grands engins sont en train de travailler sur la route. Nous pourrons aller visiter plus tard.



Décrivez les nouvelles expériences avant que votre enfant ne les fasse. De cette manière, il n’aura plus besoin de poser des questions pour savoir ce qui se passe.

une femme parlant à un enfant.
Il est temps d’aller se coucher maintenant.





Ecoutez comment vous vous adressez à votre enfant. Lui posez-vous beaucoup de questions ? Si c’est le cas, essayez de convertir certaines de vos questions en déclarations. Par exemple au lieu de demander « veux-tu aller te coucher ? » dites : « il est temps d’aller se coucher maintenant. »